La ronde des saisons, tome 4 : Scandale au printemps

la ronde des saisons #4Titre VF : La ronde des saisons #4 : Scandale au printemps
Titre VO : Scandal in spring

Auteur : Lisa Kleypas (USA)
Traduction par Edwege Hennebelle

Publié aux Editions J’ai Lu pour Elle (Collection Aventures & Passions)
Date de publication : réédition du 02 mai 2013

Genre : Romance historique 

Chronique des tomes précédents : Secrets d’une nuit d’été (#1), Parfum d’automne (#2) et Un diable en hiver (#3)

Pages : 378

Prix : 6,95 €
Commander sur amazon : La ronde des saisons, Tome 4 : Scandale au printemps

Note : star-4


Quatrième de couverture

Des quatre amies qui semblaient vouées à rester vieilles filles, Daisy Bowman est désormais la seule célibataire. Impatient de rentrer en Amérique où ses affaires l’appellent, son père lui lance un ultimatum : soit elle trouve dans l’urgence un riche époux, soit il la mariera à Matthew Swift, son associé. Daisy bondit. Epouser ce bostonien hautain et sans humour ? Plutôt convoler avec le premier venu, ce qu’elle ne se prise pas de dire au principal intéressé. Mais Matthew Swift se révèle infiniment plus troublant que dans son souvenir et Daisy, peu à peu, se laisse prendre au charme. Jusqu’au jour où il lui avoue qu’il ne pourra jamais l’épouser….

Mon avis

Après avoir enchaîné les trois premiers tomes, je ne me voyais pas m’arrêter en si bon chemin ! J’ai donc lu le 4ème tome de La ronde des saisons afin de découvrir le personnage de Daisy que j’appréciais déjà beaucoup vu le portrait qui se dessinait d’elle dans les autres tomes ! Cependant, même si globalement j’ai aimé l’histoire, je n’ai pas ressenti toutes les émotions fortes qui ont accompagné la lecture des deux tomes précédents !
Ce tome 4 n’en reste pas mieux agréable à lire, il est juste moins intense.

Dans la bande des laissées pour compte, seule Daisy n’a pas encore trouvé chaussure à son pied. Son père commence d’ailleurs à perdre de patience et lance un ultimatum à sa fille. Soit elle trouve un mari dans l’aristocratie anglaise avant la fin du mois de mai, soit elle épousera son bras droit, Matthew Swift.
Cependant, Daisy déteste Matthew qu’elle considère comme un homme arrogant à la botte de son père. Pour elle, il est hors de question qu’elle se marie avec lui.
Sauf que Matthew a beaucoup changé depuis sa dernière rencontre avec Daisy et que ce dernier ne la laissera finalement pas si indifférente. Sauf que Matthew cache un lourd secret et que ce secret risque bien de compromettre leur union…

*****

Après l’enthousiasme ressenti pour les tomes précédents, je m’attendais évidemment une nouvelle fois à une explosion d’émotions en lisant ce tome 4 de La ronde des saisons. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, même si l’intrigue était sympathique, le couple Daisy/Matthew ne m’a pas autant convaincu que les deux précédents.

Ceci dit, le fait que le couple ne soit pas aussi intense ne veut pas dire que je n’ai pas aimé le roman. Cela veut juste dire que je n’ai pas eu autant de papillons que précédemment. Car il faut bien le dire, quand on a des personnalités aussi fortes que Lillian Bowman et Marcus ou encore comme Sebastian et Evangeline, le couple que tout oppose, forcément il faut savoir donner le change à côté ! Et malgré le fait que j’apprécie énormément Daisy, il faut reconnaître que cette dernière n’a pas la répartie aussi cinglante que sa soeur. Du coup, les dialogues assez truculents qui nous régalaient dans le tome 2 sont beaucoup moins présents ici et cette absence se fait ressentir sur l’ensemble du roman.

L’histoire commence donc sur un ultimatum : le charmant papa Bowman (*ironie on*) commence à en avoir marre de traîner à Londres  pour marier sa fille cadette alors que ses affaires l’appellent aux USA. Soit elle se choisit rapidement un mari, soit il choisit pour elle.
Evidemment, vu que Daisy n’a rien en commun avec son père, on se doute que peu importe le choix paternel, il ne conviendra pas à la fille ! Et cela se confirme car au nom de Matthew Swift, les cheveux de Daisy se dressent sur sa tête !

Evidemment, les retrouvailles entre Daisy et Matthew lorsque ce dernier arrive en Angleterre ne sont pas très amicales. Bien que Daisy constate le changement physique du jeune homme, il n’en reste pas moins qu’elle ne l’aime pas et elle ne se cache pas pour le lui dire. Du côté de Matthew, on apprend bien vite que ce dernier est en fait amoureux de Daisy depuis des années et qu’il cache un lourd secret. De fait, même s’il l’aime, il se refuse à l’épouser pour la préserver du scandale si le secret venait à exploser sur la scène publique.

L’auteur tient l’attention du lecteur sur deux tableaux : le premier est de savoir comment Daisy va finalement changer d’avis au sujet de Matthew puisqu’au bout du compte, comme pour les tomes précédents, on n’a pas de surprise quant à l’issue, le lecteur aura son happy end. Et le second est de savoir quel est ce terrible secret qui risque de tout compromettre ?

Et je vous avoue que même si la romance reste agréable à suivre, c’est le second point qui m’a le plus tenu en haleine au bout du compte. Et c’est en fait cela que je trouve dommage. Si je lis de la romance, c’est pour en avoir plein les yeux avec une belle histoire d’amour, pas à me demander quel vilain secret un des personnages cache pendant quasi toute l’histoire !

Pendant tout le roman, j’ai essayé de deviner quel était ce fameux secret en question… Lors de la révélation finale, on se rend finalement compte que c’était faire beaucoup de bruit pour rien. Je n’ai pas été déçue en tant que tel, mais bon je m’attendais à quelque chose de plus fracassant.
A la suite de la révélation, il convient pour Matthew de mettre certaines choses au point et s’en suit encore un bouleversement qui risque bien de mettre le happy end en cause. J’ai moins stressé que pour les tomes précédents (ben oui, même si je sais que ça va bien se finir, je stresse quand même !), encore un signe que la romance n’était pas aussi passionnante que ses grandes soeurs.

Je retiens cependant la scène dans laquelle nos deux tourtereaux vont faire crac-crac la première fois pour le culot de Daisy et sa manière de prendre les choses en main afin de faire avancer l’histoire. Eh oui, c’est une Bowman qui a de la suite dans les idées !

*****

Niveau personnages,  Si Daisy est restée égale à elle-même, par contre je n’ai pas vraiment apprécié Matthew. A vrai dire, il m’a laissé complètement indifférente alors que généralement, je suis plutôt beau public avec les mâles de romance historique qui me font toujours énormément frissonner !

En ce qui concerne Daisy, je dois dire que j’apprécie beaucoup sa personnalité. Si on devait la comparer à un autre personnage de Lisa Kleypas, le seul qui me vient en tête c’est Beatrix Hathaway. Contrairement à Beatrix, Daisy n’est pas passionnée par tout ce qui touche à la nature et plus particulièrement les animaux, mais il y a en elle cette même folie, cette innocence qu’on retrouve chez Beatrix et qui fait que l’on s’accroche à elle à la première seconde. Daisy a souvent la tête dans les nuages et vit dans son petit monde imaginaire. Elle aime lire plus que tout au monde. Elle peut passer du coq à l’âne dans une même conversation, ce qui a le don d’agacer son père. Et surtout elle assume cette personnalité un peu fantasque qui me plaît énormément. Je la trouve très rafraîchissante comme jeune fille.

« Et puis, il y avait Daisy. Daisy qui, de tous ses enfants, avait toujours été celui que Bowman comprenait le moins. Même petite, Daisy ne tirait jamais les conclusions correctes des histoires qu’il racontait, et posait toujours des questions qui n’avaient aucun rapport avec ce qu’il essayait de leur faire comprendre. Le jour où il avait expliqué que les investisseurs recherchant la sécurité et un rapport modéré devaient investir dans les obligations émises par l’Etat, Daisy l’avait interrompu pour demander :
– Père, ce ne serait pas merveilleux si les oiseaux-mouches organisaient des thés et si nous étions assez petits pour être invités ? »

Quant à Matthew, j’ai trouvé qu’il ne dégageait pas grand chose. Pour tout vous dire, j’ai été vite saoulée par son manège « j’aime Daisy, je veux être avec elle mais non, je n’ai pas le droit car je cache un lourd secret et je ne veux pas qu’elle en souffre ». Un tel discours, c’est bien joli mais à partir du moment où il devient répétitif, il devient très vite lassant… genre le lecteur a envie d’entrer dans le roman pour dire à Matthew : « Bon Dieu, dis-lui ce fichu secret une bonne fois pour toute, qu’on soit fixé. Si elle veut encore de toi, ben tout le monde sera content et si c’est pas le cas, on pourra passer à autre chose ! »

Quant à Lillian, dans ce tome, elle m’a un peu agacée. Je comprends son besoin de protéger sa soeur (je ferai pareil avec la mienne) mais j’ai ressenti son intrusion dans l’intimité de sa soeur un peu brutale, un peu too much. Qu’elle se tracasse, ok, mais il ne faut pas pour autant dépasser les limites !

En ce qui concerne le papa Bowman que j’aime tant (*ironie on*), il vous faudra encore attendre ma prochaine chronique pour en savoir plus, car comme les bons vins, papa Bowman se bonifie au fil des tomes… où je devrais dire se « malifie » puisqu’il devient de plus en plus énervant et agaçant dans sa manière de traiter ses enfants.


***** Conclusion *****



EN BREF, ce quatrième tome de La ronde des saisons reste très agréable à lire, surtout grâce à la personnalité un peu fantasque de Daisy. Si l’auteur tient en haleine le lecteur, elle le fait plus sur la découverte du gros secret caché de Matthew plutôt que la romance. La romance reste bien menée, très crédible dans l’ensemble mais je ne l’ai pas trouvée aussi intense que les précédentes, sans doute en grande partie parce que Matthew n’a pas l’étoffe d’un Marcus ou d’un Sebastian ou même d’un Simon Hunt !
Certaines scènes restent drôles et ancrées dans la continuité de la saga mais on ne retrouve pas le piquant des dialogues entre les personnages principaux.

Bref, un bon tome dans sa globalité, avec juste un peu moins de papillons que les tomes 2 et 3, malheureusement pour moi…


girl
Les points + :

– Le personnage de Daisy, la demoiselle rêveuse, un peu dans les nuages ;
– L’auteur parvient à garder le suspense à propos du fameux secret, même si finalement l’intérêt pour la romance en pâtit un peu ;
– La partie de jeu entre Matthew et Daisy qui restent mémorable 🙂 ;
– Je salue aussi le culot de Daisy pour la première scène de sexe entre Matthew et elle, j’ai beaucoup apprécié ce moment ;

Les points – :

– Une romance en deçà de celles proposées dans les autres tomes, en grande partie à cause du manque de charisme de Matthew par rapport à ses prédécesseurs ;
– Une romance moins intense, le lecteur finit par s’intéresser plus au secret de Matthew ;
– La révélation du secret de Matthew reste décevante, le lecteur s’attend à quelque chose de plus fracassant ;


D’autres avis à découvrir sur la page BBM du livre sur Livraddict :

 Logo Livraddict

Commentaires

  1. Je n'ai pas encore commencé cette saga, mais je lis beaucoup de bons avis, il faudra que je teste. ^^ 23 juillet 2013 16:00

Laissez un commentaire

20 October 2018 12:34