La ronde des saisons, tome 2 : Parfum d’automne

la ronde des saisons #2Titre VF : La ronde des saisons #2 : Parfum d’automne 
Titre VO : It happened one autumn

Auteur : Lisa Kleypas (USA)
Traduction par Edwige Hennebelle

Publié aux Editions J’ai Lu pour Elle (Aventures & Passions)
Date de publication : réédition du 06 février 2013

Chroniques des tomes précédents : Secrets d’une nuit d’été (#1)

Genre : Romance historique

Pages : 379

Prix : 6,95 €
Commander sur amazon : La ronde des saisons, Tome 2 : Parfum d’automne

Noteheart_pink heart_pink heart_pink

Quatrième de couverture

« Les laissées-pour-compte », c’est ainsi que se définissent non sans ironie Lillian et Daisy Bowman, car, malgré leurs millions de dollars, elles n’ont pu trouver un mari durant la saison londonienne. Invitées chez le comte de Westcliff, qui souhaite faire affaire avec leur père, les deux Américaines sont bien obligées de revoir cet aristocrate hautain qui les prend pour des gamines mal élevées. Lillian n’ignore pas que le comte la déteste tout particulièrement pour son audace et son insolence. Pourquoi, dans ce cas, lui vole-t-il un baiser dès le premier soir ? Aurait-il perdu la tête ? Quoi qu’il en soit, elle est bien décidée à ne pas se laisser intimider par cet insupportable Anglais…

Mon avis

Après avoir lu le tome 1 de la saga La ronde des saisons, je m’étais dit que cette saga, bien qu’agréable qu’elle soit, ne détrônera pas Les Hathaways étant donné que je m’étais vraiment attachée à cette famille. Or, avec ce second tome, toutes mes certitudes se sont rapidement envolées, car ce tome 2 – et vous le verrez, ce sera aussi le cas du tome 3 – est un énorme coup de coeur qui mérite d’ailleurs que je lui attribue un triple coeur pour la plus belle romance jamais lue jusqu’à ce jour


C’est au tour de Lillian Bowman, une américaine très riche, de rechercher un mari. Mais avec son caractère bien trempé et ses manières qui ne respectent pas du tout les convenances de l’époque, les prétendants ne se bousculent pas pour lui passer la bague au doigt et ce malgré l’immense fortune de son père.
Alors que son père souhaite faire des affaires avec le comte Westcliff, toute la famille est invitée dans sa propriété du Hampshire, Stony Cross Park. Mais voilà le comte et elle ne peuvent pas se supporter : Lillian le trouve froid, coincé et prétentieux et Westcliff pense que c’est une coureuse de mari qui n’a aucune manière.
Mais voilà une fois sur place, Westcliff ne peut pas s’empêcher de l’embrasser…

*****

Il me tardait vraiment de découvrir ce tome dédié à l’histoire entre Lillian et Marcus, deux personnages au caractère fort mais que l’on retrouve également dans Les Hathaway.

Autant vous dire que j’ai vraiment apprécié la lecture de ce tome, je n’exagère vraiment pas quand je vous dis que pour moi, ce livre est la meilleure romance que j’ai lu jusqu’ici. Bon, d’accord, je suis encore novice dans le genre, mais je ne pense pas retrouver autant de sensations, de papillons dans le ventre en lisant un autre livre, ce n’est pas possible !

Lisa Kleypas arrive vraiment à nous faire rêver dans ce tome, à nous envoyer totalement à l’Angleterre dans les années 1840 et à être complètement conquise, en pâmoison devant le personnage de Marcus qui se révèle être moins froid et coincé que je ne l’avais découvert dans le 1er tome, ce qui m’avait d’ailleurs surpris vu que dans la saga des Hathaway, c’est un personnage fort chaleureux et sans chichi que j’avais appris à connaître.

Dès le départ, le lecteur sent que l’histoire va démarrer sur les chapeaux de roue et que la romance entre Marcus et Lillian va être explosive. Ce dernier va en effet embrasser la jeune femme sous une pulsion qu’il ne comprend pas lui-même, puisque Lilian représente tout ce qu’il déteste chez une femme !
** Spoils** Ce qui m’a fait rire, c’est que Lilian, elle, va penser que Marcus est sous l’influence de son parfum et que les 4 laissées pour compte vont le porter à tour de rôle et voir si ce parfum provoque de telles réactions fortes chez d’autres gentlemen **fin du spoil**

Je vous l’avoue, on rit beaucoup dans ce tome vu que nos deux protagonistes n’arrêtent pas de s’envoyer des piques mémorables dans la tête l’un de l’autre. Je pense que je n’ai jamais autant ri en lisant une romance historique.

(Marcus) – Quelque chose vous amuse, mademoiselle Bowman ?
– Oui, murmura-t-elle. Je me disais qu’il était miraculeux que vous ne vous soyez pas précipité pour épouser la première paysanne venue.
(…)
– Vous pensez que je le devrais ? demanda-t-il calmement, comme si la question méritait qu’on s’y attarde.
– Oh, oui, affirma Lillian, une étincelle malicieuse dans le regard. Les Marsden auraient besoin d’un peu de sang neuf. Selon moi, la famille est en grand danger de devenir « suréduquée ».
– Suréduquée ? répéta Marcus, saisi d’une irrépressible envie de se jeter sur elle et de l’emporter quelque part. Qu’est-ce qui vous donne cette impression, mademoiselle Bowman ?
– Oh, je ne sais pas… Peut-être l’importance stupéfiante que vous attachez à l’usage d’une fourchette ou d’une cuillère pour manger son riz au lait.
(page 180).

L’intrigue est vraiment bien construite. Bien sûr, on n’a pas de surprise quant à l’issue de la romance mais malgré cela, l’auteur arrive à nous balader en ajoutant une pointe de drama dans la romance au moment opportun pour nous faire vraiment stresser, voire paniquer.

La romance est juste exceptionnelle dans ce second tome, Lillian et Marcus se cherchent , se trouvent, se détestent, s’adorent… Bref, on rigole de leurs dialogues, on a les papillons dans le ventre (je repense à la scène de la bibliothèque, juste INOUBLIABLE !!) et on stresse quand les choses se gâtent un peu.

Par contre, je suis un peu déçue de la fin. Comme je vous l’ai dit, l’auteur nous ajoute une grosse dose de stress à la fin (et je vous avoue, je ne l’ai pas du tout venir) mais la conclusion est trop précipitée et donne l’air de se finir trop bien trop rapidement. Un ou deux chapitres en plus, pour faire stresser le lecteur encore un peu plus, et permettre de plus approfondir la conclusion ne m’aurait pas dérangé. A croire que je suis maso de demander à l’auteur de me faire encore plus peur ^^ Là, ça m’a juste semblé trop facile.

*****

Côté personnages, j’ai bien entendu aimé retrouver les « 4 laissées pour compte » et apprendre à les connaître encore plus. 

Mon personnage préféré est forcément Lillian que j’adoooooore vraiment énormément. Lillian dit les choses comme elles les pense et se moque complètement des convenances anglaises. Au contraire, dès qu’elle peut les critiquer et montrer l’absurdité de faire telle ou telle chose, elle ne se gêne pas ! On découvre dans ce tome que Lillian s’intéresse énormément aux parfums, aux odeurs et qu’elle a un « nez exceptionnel » qui lui permet de détecter les senteurs qui composent un parfum. Elle aimerait d’ailleurs pouvoir aider son père dans son entreprise mais évidemment vu que c’est une femme, elle peut rêver !

Dans le premier tome, Lillian peut donner l’impression d’être prête à tout pour épouser un aristocrate, tout comme Annabelle. Cela m’avait un peu choquée qu’elle soit à ce point déterminée au point de faire tout et n’importe quoi, de ne penser qu’à elle et ses amies, mais quand on connaît aussi les parents de Lillian, on comprend mieux pourquoi elle se comporte de la sorte. Autant que vous le sachiez de suite, car je risque de revenir dessus dans les chroniques des tomes 4 et 5 : je déteste le père de Lillian. Mais quel homme abominable !!!

J’aime également la relation qu’elle entretient avec sa soeur, Daisy. Elles sont vraiment très proches et pour Lillian, rien est plus important que Daisy et c’est réciproque. Lillian est une personne entière et très franche. C’est un caractère fort et elle ne se laisse pas faire.

Et j’avoue, j’ai aimé voir ses défenses tomber petit à petit face à Marcus et se laisser aller à l’amour…

Quant à Marcus, c’est un personnage que j’ai mieux compris dans ce tome. Dans le 1er tome, j’ai découvert un homme assez froid et coincé. Or, Marcus est loin d’être comme cela… et là encore, quand on voit la famille dans laquelle il a grandi, on comprend vraiment sa manière d’être vu qu’il a été éduqué depuis sa plus tendre enfance dans cet esprit de rester distant et de ne jamais se laisser aller aux sentiments et encore moins de les montrer. Marcus est un homme intelligent et qui s’adapte avec son époque, contrairement aux autres aristocrates qui restent sur leurs privilèges et ne voient pas (ou plutôt font semblant de ne pas voir) que le monde est en train de changer. 


***** Conclusion *****


EN BREF, coup de coeur énormissime pour ce second tome de La ronde des saisons ! LA MEILLEURE ROMANCE que j’ai lu à ce jour. L’auteur maîtrise complètement l’intrigue qui est pur régal que l’on a du mal à lâcher. Le lecteur se délecte vraiment des dialogues explosifs entre Lillian et Marcus ! Lisa Kleypas joue sur tous les tableaux : humour, sentiments et une petite pointe de stress vers la fin.
J’ai été un peu déçue par la fin que j’ai trouvé un peu trop précipitée mais étant donné la qualité de la romance, who cares !

La meilleure romance que j’ai lu à ce jour, avec des dialogues truculents, des situations cocasses et des papillons énormes au ventre ! Bref, si vous êtes une grande romantique, ce tome 2 est un incontournable à lire !


heart

Les points + :

  • Une romance parfaite, avec des papillons et tout cela !
  • Des personnages au caractère très forts, ce qui donne lieu à des dialogues mémorables entre les deux protagonistes ;
  • BEST romance EVER !!!


Les points – :

  • Une fin un peu précipitée, il manque 2-3 chapitres pour que cette fin soit vraiment crédible ;


D’autres avis sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict
      

Commentaires

  1. J'adore cette série et la scène de la bibliothèque est génial, elle m'a bien fait rire. Avec le 3 c'est mon tome préféré. Lisa Kleypas est une très bonne auteure !!! 18 juillet 2013 20:49

Laissez un commentaire

21 September 2018 23:59