Les Hathaway, tome 3 : La tentation d’un soir

hathaway 3

Titre VF : Les Hathaway #3 : La tentation d’un soir
Titre VO : Tempt me at twilight

Auteur : Lisa Kleypas (USA)
Traduction de Edwige Hennebelle

Publié aux Editions J’ai Lu (Collection Aventures & Passions)
Date de publication : 04 mai 2011

Chroniques des tomes précédents : tome 1 et tome 2

Genre : Romance historique

Pages : 352

Prix : 6,95 €
Commander sur amazon : Les Hathaway, Tome 3 : La tentation d’un soir

Note :  star-4-5

Pour éviter tout spoil sur la saga, ne lisez cette chronique que si vous avez lu les 2 premiers tomes de la saga des Hathaway. Même si les tomes sont en quelque sorte « indépendants », il n’en reste pas moins que c’est l’histoire d’une fratrie et que l’histoire se suit dans la continuité des précédents.

Quatrième de couverture


Propulsée au sein de la haute société quand son frère est devenu vicomte, Poppy Hathaway est éprise de Michael Bayning, un jeune aristocrate qui la courtise en secret. Une lettre d’amour égarée la conduit à faire la connaissance du redoutable Harry Rutledge, propriétaire de l’hôtel du même nom. Un homme d’un toupet infernal qui ose lui voler un baiser qu’elle se surprend à lui rendre ! Un homme dangereux, au passé trouble, terriblement volontaire et qui, alors qu’elle se destine à un autre, va se révéler prêt à tout pour la posséder.

Mon avis

J’ai retrouvé ma famille préféré avec grand plaisir, bien que je vous avoue que ce tome était celui que j’avais le moins envie de lire. Tout simplement parce qu’il se rapporte à Poppy et qu’elle n’est pas l’une de mes Hathaway préférées, en fait c’est celle qui arrive en dernière position dans mon petit classement (ben oui, il en faut bien une !). Ceci dit, j’ai passé un excellent moment avec ce troisième tome mais contrairement à celui qui précède et les deux qui vont suivre, ce n’est pas un coup de coeur !

Poppy Hathaway est follement amoureuse de Michael Bayning qui lui écrit des lettres d’amour en secret. Mais ce dernier retarde le moment d’annoncer la nouvelle à son père car il craint la réaction de ce dernier : Poppy Hathaway n’est pas noble (ou juste par son frère, Léo) et la famille Hathaway ne bénéficie en plus pas de la meilleure réputation qui soit à Londres.
Alors que Dodger, le furet de sa soeur, lui a dérobé la dernière lettre de son amoureux, Poppy le poursuit afin de le récupérer. Il ne faudrait pas que celle lettre tombe entre de mauvaises mains. Alors qu’elle déambule dans les couloirs à la poursuite de Dodger, elle va tomber nez à nez sur Harry Rutledge, le propriétaire de l’hôtel dans laquelle les Hathaway ont leur suite. Mais ça, Poppy l’ignore. Harry, un homme aussi mystérieux que dangereux, qui ne peut résister au charme de Poppy, va alors tout mettre en oeuvre pour subtiliser le coeur de Poppy à Michael Bayning et l’épouser…

 

*****

Comme je vous l’annonçais en introduction, Poppy n’est pas ma Hathaway préférée, du coup même si l’envie de retrouver la famille était bien présente, j’avais hâte de pouvoir passer aux deux tomes suivants qui suscitaient pour moi un réel intérêt !
Ceci dit, ce n’est pas pour autant que je n’ai pas pris de plaisir à lire ce troisième tome. Sans être un coup de coeur, il reste une agréable lecture passée en compagnie de la famille Hathaway !

Le fil de l’histoire est radicalement différent que dans les deux premiers tomes et je dois dire que cela m’a beaucoup perturbée au départ.Même si Poppy n’est pas ma chouchoute, j’espérais qu’elle ferait un excellent mariage, avec un homme qu’elle aime à la folie, bref comme ses deux aînées, Amélia et Winnifred, l’ont fait avant elle. 
Force est de constater qu’il n’en est rien, un trouble-fête s’invite dans la relation que Poppy entretenait avec Michael Bayning et vient contrecarrer leurs plans matrimoniaux. 

Les choses se précipitent assez vite, Poppy se retrouve coincée dans un mariage avec un mari dont elle ne veut pas… Bref, tout cela n’inaugurait pas les meilleures augures pour ce tome !

Et je dois dire que même si je n’étais pas une grande fan de Michael Bayning (pour savoir pourquoi je ne l’aime pas, passez avec le souris jusqu’à la fin de la parenthèse (spoiler) : un homme qui choisit une position sociale et des terres à une femme ne la mérite clairement pas), j’étais très peinée pour Poppy parce que finalement entre Bayning ou Rutlegde, elle avait en quelque sorte le choix entre le marteau ou l’enclume.

Mais évidemment, même si ce début est assez chaotique, Lisa Kleypas va, comme à son habitude, nous offrir ensuite une belle histoire avec plein de rebondissements !

Je ne vais évidemment pas en dire plus sur le déroulement de l’histoire pour que vous gardiez tout le suspense mais sachez que quelques petites choses m’ont quand même dérangées dans l’intrigue :

La première concerne le changement d’opinion de Poppy par rapport à son mari : j’ai trouvé que c’était brusque et soudain : du coup, ça ne reposait sur rien de solide, ça manquait donc de crédibilité.

La seconde concerne le rebondissement final avec Harry : Disons qu’une chose à peu près similaire se passe dans l’un des autres tomes de la saga et que cet évènement paraît quand même plus logique, plus crédible  dans cet autre tome où il est abordé que dans ce tome-ci. Ici, pour le coup, ça paraît quand même très gros !

J’ai aussi un grand regret par rapport au fait que les autres membres de la fratie sont plus absents dans ce tome. Léo reste le plus présent, une manière d’amorcer avec plus de précision, son histoire avec Mademoiselle Marks dans le tome suivant, mais quant aux autres Hathaway, on a très peu de leurs nouvelles. Il faut dire que Poppy vit maintenant à Londres avec son mari alors que la famille se trouve le plus souvent à Ramsay House. Il n’empêche que ça m’a un peu déçue, car pour moi les Hathaway reste une tribu unie et les voir s’éparpiller de la sorte (alors que cela se ressentait moins dans les deux premiers tomes) m’a un peu déstabilisée.

Mais mis à part ces trois bémols, je dois dire que je garde un excellent souvenir de cette lecture et que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce nouvel opus de la saga des Hathaway. 


Au niveau des personnages, comme à son habitude, Lisa Kleypas prend le soin de nous proposer des personnages fouillés, bien travaillés.

Poppy est une jeune fille qui idéalise l’amour : elle souhaite un mari aimant, des enfants, bref une vraie famille. Elle ne s’attendait pas à un tel mariage et a du mal à y trouver sa place. Elle en veut beaucoup à Harry pour ce qu’il lui a fait et lui dit ouvertement qu’elle le déteste. Mais d’un autre côté, elle va aussi reconnaître que son mari sait se montrer tendre envers elle et lui manifester beaucoup d’attention. De plus, elle s’entend bien avec tout le personnel de l’hôtel, chose qu’Harry ne voit pas d’un bon oeil car pour lui,  en « fraternisant avec le personnel », celui-ci devient moins efficace, principe que Poppy ne partage pas. Elle va avoir une influence positive sur Harry tout au long de l’intrigue.

Quant à Harry, je dois bien avouer qu’au début, je ne l’aimais pas du tout. Il représente tout ce que je déteste chez un homme. Un homme riche et puissant qui pense qu’il a tout à portée de main, qu’il suffit d’exiger pour avoir. De fait, il va se mettre en tête d’épouser Poppy coûte que coûte, et il est prêt à tout pour cela, même les pires vilénies. On n’en vient à se demander si c’est juste un caprice ou s’il tient réellement à elle…
Puis au fur et à mesure, on découvre un tout autre Harry, un Harry qui lâche prise, ne cherche plus à tout contrôler et surtout qui s’ouvre enfin aux autres.

Dans ce tome, on suit également Léo et Miss Marks, ils sont plutôt bien intégrés à la romance entre Harry et Poppy. J’ai aimé les voir se chamailler encore et toujours. Mais j’ai surtout apprécié de voir les liens qui existent entre les différents personnages… Comme des points d’une toile qui se relient les uns aux autres de manière inéluctable. Je n’en dis pas plus, je vous laisse le soin de découvrir tout cela…
Mais il faut bien dire que tout cela  contribue aux nombreux rebondissements qui jalonnent l’histoire des Hathaway !

EN BREF, même si ce troisième tome n’est pas un coup de coeur, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir l’histoire d’amour entre Poppy et Harry. Même si l’intrigue ne commençait pas sous les meilleurs auspices, l’auteur a su aiguiller son histoire pour que Poppy ait ce qu’elle a toujours voulu, soit un mariage d’amour ! L’auteur m’a également surpris avec ses rebondissements, notamment avec les liens qui relient les personnages les uns aux autres. Par contre, j’ai trouvé que certaines choses manquaient de crédibilité.

girl
Les points + :

  • Un tome qui permet de connaître la membre de la famille Hathaway qui était jusqu’ici la plus discrète, à savoir Poppy.
  • Une intrigue qui surprend, qui change de ce que l’auteur nous avait offert jusqu’ici.
  • Le personnage de Harry qui est très complexe : Un personnage qu’on déteste au départ mais qui arrive à nous faire changer notre première impression à son égard !
  • Les liens qui lient certains personnages, totalement inattendus !

Les points – :

  • Un manque de crédibilité au niveau de la romance : j’ai trouvé que le changement de Poppy à l’égard d’Harry était trop rapide et pas assez expliqué :
  • Un manque de crédibilité dans l’évènement qui survient à la fin, trop gros, trop trop… bref !

 

Pour d’autres avis sur le livre, rendez-vous sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict



Laissez un commentaire

18 January 2018 12:01