Felicity Atcock, tome 2 : Les anges ont la dent dure

Titre VO/VF : Felicity Atcock, tome 2 : Les anges ont la dent dure

Auteur : Sophie Jomain (FR)

Publié aux Editions Rebelle – Collection Lipstick
Date de publication : 10 septembre 2012

Chroniques des tomes précédents : Les anges mordent aussi

Genre : Bit-Lit

Pages : 301

Prix : 18 €
Commander le roman sur la Boutique Rebelle ICI
Le roman est également disponible en ebook au prix de 8,90 €  ICI

Note :  


Quatrième de couverture

« Je crois que cette fois, c’est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J’ai d’abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu’on me jette des sorts et qu’on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c’est parce que j’ai un mauvais karma, tu parles !
Quoi qu’il en soit, j’allais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c’était sans compter que j’avais une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s’était amouraché d’une griffeuse psychopathe que je ne voyais pas d’un bon œil. Il avait l’air d’avoir de sérieux problèmes. C’était plus fort que moi, il fallait que je m’en mêle, même si à coup sûr, j’allais au-devant de sacrés ennuis. »

Mon avis

Voilà une suite que j’attendais avec impatience. Pas simplement parce que c’est un nouveau Sophie Jomain mais également parce que j’étais très curieuse de voir comment l’auteur allait faire évoluer l’histoire. Si le premier tome m’avait fait rire et que je l’avais aimé, ce second tome des aventures de Felicity Atcock est un vrai coup de coeur. Tout de suite, je vous explique pourquoi…

Felicity se remet à peine de ses émotions, entendez par là du fait qu’elle ait découvert que son amoureux du moment est un ange et qu’elle a couché avec un « entre-deux » qui a fait d’elle sa soubrette et qu’elle doit s’occuper de son ex, Greg…
Greg s’est en effet fourré dans les ennuis jusqu’au coup en sortant avec une espèce de folle sado-maso qui aime lui griffer le dos à sang. Bien que ça ne la regarde plus, Felicity est persuadée que quelque chose de bizarre se cache sous cette histoire et est prête à tout pour découvrir ce qui l’en est.
Pourtant, on ne peut pas dire que Felicity ait de quoi s’ennuyer dans sa propre vie pour s’occuper de celle des autres dans la mesure où elle retrouve cloué à sa porte un cadavre de poulet dégoulinant de sang. Un avertissement… Oui mais pour quoi ?

*****

Je l’attendais de pied ferme celui-ci ! 
Sophie m’avait vraiment surprise avec cette seconde saga, complètement différente de Noss Head : plus adulte, plus drôle, plus sexy… et avec une histoire qui restait assez peu détaillé dans le premier tome. Du coup, si l’ensemble m’avait séduit, je restais cependant très curieuse de voir comment ma petite auteure chouchou allait faire évoluer l’histoire de Felicity mais surtout voir si la saga allait se doter d’un contenu, d’une bonne intrigue et pas seulement de situations cocasses qui s’enchaînent. Maintenant, j’en ai la certitude, le tome 1 servait bien d’introduction à l’univers de Felicity Atcock, car dans ce second tome, Sophie Jomain passe le level suivant niveau intrigue et c’est du tout bon, de l’excellent même !

Dès les premières pages, je me suis directement replongée dans l’histoire de Felicity. Malgré qu’une année était passée depuis ma lecture du premier tome, je me souvenais encore de l’univers, des personnages, je n’ai eu donc aucun souci à me plonger dans ce tome 2 !

J’ai retrouvé le ton mordant du tome 1, l’humour de Felicity et ses deux prétendants, Terrance l’ange et Stan l’entre-deux (pour être parfaitement honnête avec vous, c’est Stan que j’étais le plus contente de retrouver ^^).

L’intrigue de ce second tome est en fait dévoilée en fin de tome 1 : Felicity accepte de raccompagner son ex copain, Greg, chez lui et elle découvre qu’il a de sales griffures dans le dos. Il se vante en lui disant que sa nouvelle copine aime les relations un peu BDSM et que c’est elle qui lui a fait cela. Même s’il lui dit de ne pas s’inquiéter, Felicity ne peut pas s’empêcher de s’en mêler, car elle pense que Greg lui cache autre chose et que cette histoire va plus loin qu’une simple amourette sauvage !

Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce second tom, c’est que Sophie Jomain exploite son univers à fond. Il ne s’agit plus ici de mettre en avant une héroïne à la répartie rigolote ou encore ses frasques sexuelles avec un ange, on entre vraiment dans le vif du sujet de l’univers fantastique.

L’auteur va vraiment approfondir chaque personnage déjà présent dans le récit : Ainsi, on en apprend plus sur le passé de Terrance MAIS SURTOUT sur Stan, mon entre-deux. Il faut dire que des deux mâles, c’est vraiment Stan qui est mis en avant dans ce roman. Il devient plus proche de Felicity d’une certaine manière mais on en apprend plus sur son passé et notamment sur le pourquoi il est devenu un entre-deux. Et j’ai vraiment adoré en savoir plus sur ce personnage qui devient de plus en plus important dans le récit, pour mon plus grand plaisir !

J’ai également aimé que Sophie Jomain étoffe son univers en introduisant une nouvelle espèce de créature fantastique, des espèces de succubes pratiquant la magie noire, les « Obizuth ».

Et j’ai aussi aimé que l’auteur nous plonge dans une intrigue profondément plus sombre que la légèreté du premier ne laissait entendre. On rentre vraiment dans un univers beaucoup plus complexe que ce que j’avais pu entrevoir. 

Mais alors là où j’embrasserai bien ma Sophie Jomain, c’est pour m’avoir surprise comme jamais elle n’a réussi à le faire dans ses romans !!! J’ai déjà reproché à Sophie sa prévisibilité. Je vois assez souvent venir les choses (sauf dans Noss Head où la fin du tome 2 (puis celle du tome 3) m’avait laissé (pardonnez-moi l’expression) sur le cul), mais dans ce second tome de Felicity, je n’ai absolument rien vu venir du tout !!! De grosses révélations sont faites sur le passé de Felicity notamment ou encore sur la fin (là c’était tellement fou que j’en suis tombée du lit !). 

Bref, vous l’aurez compris, côté intrigue, ce second tome a magnifiquement évolué, j’ai pris énormément de plaisir à le lire, à découvrir cet univers en profondeur tout en gardant ce qui faisant le charme du tome 1, la fraîcheur et légèreté de Felicity et le sex appeal de ses deux prétendants de Stan !!

D’autant plus que je ne le répèterai jamais assez (pour ceux qui l’ignorent et qui ne savent donc pas que je l’ai déjà dit, j’en ai parlé dans mes vidéos sur YT), je recommande vraiment la lecture du tome 1 de Aliette Renoir de Cécilia Corréia entre la lecture du tome 1 et 2 de la saga des anges de Sophie. Si vous souhaitez vraiment profiter des personnages à fond, lisez-le dans cet ordre-là, vous ne serez pas déçus, loin de là ! Je ne peux rien vous dire de plus pour garder la surprise, mais ça en vaut vraiment le coup !

Donc, pour l’ordre, on lit :

1) Les anges mordent aussi de Sophie Jomain
2) Les aventures de Aliette Renoir, tome 1 : la secte d’Abbadon de Cécilia Corréia (chronique ici)
3) Les anges ont la dent dure de Sophie Jomain

Niveau personnages, j’ai trouvé que l’auteur prenait le temps de mieux les approfondir

Du coté de Felicity, dans le premier tome, le profil brossé était celui d’une jeune femme qui a beaucoup d’humour, beaucoup de répartie et qui n’ose pas dire non à ses amis quand ceux-ci lui demandent un service. Le profil brossé était donc assez superficiel, au final on retenait que Felicity était une bonne poire avec un grand coeur et rigolote.
Dans ce tome 2, on découvre que Felicity a réellement le coeur sur la main et qu’elle ne peut s’empêcher de se mêler de ce qui ne la regarde pas pour aider les gens, même s’il s’agit d’un ex avec qui elle n’a entretenu qu’une relation charnelle pendant quelques mois. C’est plus fort qu’elle, si elle sent que quelque chose ne tourne pas rond, elle veut se rendre utile et trouver une solution. 
On découvre également une jeune femme en recherche de ses propres origines. Elle veut savoir qui est son père, d’où elle vient et pourquoi elle a ses petites particularités que les autres humains n’ont pas (comme par ex entendre les conversations entre son ange et Dieu… normalement, elle ne devrait pas).

Le personnage prend vraiment en profondeur et j’ai beaucoup aimé la redécouvrir dans ce tome. Et vu la fin du tome 2, je n’ose même pas imaginer ce que Sophie nous réserve la concernant pour la suite !

Stan est plus présent dans ce tome, pour mon plus grand plaisir ! On découvre vraiment Stan dans ce tome et plus particulièrement les raisons qui ont fait qu’il est devenu un entre-deux. Ce second tome confirme que même en étant entre-deux, il est finalement plus ange que démon. Mais voilà, n’étant pas attiré vers l’enfer mais pas non plus prêt à redevenir un ange, pour l’instant il profite des avantages de sa condition, qui lui permet de cumuler les pouvoirs des deux camps. Derrière ce masque de « je m’en foutiste » qu’il s’est construit, se cache un être fondamentalement bon qui a su encore plus de séduire que dans le premier tome.                                            

Quant à Terrence, j’ai trouvé qu’il était très peu présent dans le roman. Et puis avec les révélations qui sont faites à son sujet dans ce tome, on se demande vraiment comment il voit réellement sa relation avec Felicity. Pour tout dire, il m’a assez déçu… Pour un ange, son comportement n’est pas « politiquement correct » !

Les autres personnages secondaires (comme Daphnée ou Tony) ne prennent pas plus de place dans ce roman. Les personnages introduits dans ce tome ont plus droit au chapitre que les anciens. Et là, il faut dire que Sophie m’a complètement surprise parce que dans ces personnages, il y a une sacrée bande d’hypocrites et manipulateurs que je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout vu venir… Alors mes amis, méfiez-vous, vos amis ne sont pas toujours sont que vous pensez !


Niveau style de l’écriture, je n’ai rien de plus à dire que ce que j’ai dit auparavant. Comme vous le savez, je kiffe le style de Sophie a 200 % et c’est toujours un plaisir de la lire. Des dialogues succulents  et toujours aussi drôles, des descriptions qui vont droit au but sans passer par une multitude de détails inutiles… Bref, l’écriture est à Sophie ce que les macarons sont à Jess ! (lol, je ne sais si c’est un compliment pour Sophie vu que je débute encore en pâtisserie mais vu que je me débrouille pas si mal et que tout le monde a l’air de dire que ce que je fais est bon, ce n’est pas une insulte non plus ^^).


Conclusion

En bref, ce second tome de Felicity est un vrai coup de coeur ! Sophie a su garder tous les éléments positifs du tome 1 (une héroïne pétillante, un triangle amoureux assez sympa à suivre et de l’humour, beaucoup d’humour même) en y ajoutant une intrigue vraiment bien construite, en étoffant son univers et en me surprenant avec des révélations chocs que je n’ai pas du tout vu venir.
Ce tome est tellement riche en tout qu’il est vraiment difficile d’en parler sans trop en dire ! Une chose est sûre en tout cas, avec la qualité de ce tome et cette fin qui m’a (une nouvelle fois) laissée sur mes fesses, ma petite Sophie a tout intérêt à écrire rapidement le tome 3, parce que je risque d’être rapidement en manque !

Une saga à découvrir, un roman plein de surprises, d’humour et d’action ! Foncez !

Les points positifs :

  •  Une intrigue très intéressante, prenante du début à la fin ;
  • Des révélations assez surprenantes, surtout à la fin ;
  • Un univers qui prend en profondeur ;
  • Une héroïne qui se découvre ;
  • Le personnage de Stan qui prend de l’ampleur (ouiiiiiiii !)
  • L’humour du premier tome toujours présent dans un récit qui mûrit, qui devient plus sombre.

Les points négatifs :

  •  Parce qu’il faut bien en trouver un ^^, le fait que les personnages secondaires soient moins présents. On s’était habitués à eux dans le premier tome et on les voit trop peu à mon goût dans ce second tome.
 
D’autres avis disponibles sur la page BBM du livre sur Livraddict : 

Logo Livraddict

 

Laissez un commentaire

26 décembre 2016 21:12