Felicity Atcock, tome 1 : Les anges mordent aussi

Titre VF : Felicity Atcock, tome 1 : Les anges mordent aussi

Auteur : Sophie Jomain

Publié aux Editions Rebelle

Date de publication : 10 octobre 2011

Sites Web à consulter :  Site des Editions Rebelle, Facebook des Editions Rebelle,  blog dédié à la saga les Etoiles de Noss Head et Facebook de Sophie Jomain

Genre
 : Bit-Lit et chick-lit

Pages : 299

Prix : 18 €

Commander sur amazonLes anges mordent aussi (Ouvrage en cours de ré-impression)


Note
:  


Quatrième de couverture.


J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.


Mon avis.

Après les Etoiles de Noss Head, Sophie Jomain nous revient avec une nouvelle saga plus délurée que la première ! Mêlant avec habileté fantastique et chick-lit, Sophie confirme son talent de grande magicienne des mots et de grande conteuse, peu importe l’univers dans lequel elle a décidé de poser ses valises !

Felicity est une fille simple qui a le don de se fourrer dans des situations improbables et en général à cause de son côté « bonne poire » qui ne sait pas dire non ! Bel exemple, sa copine Daphnée vient de lui téléphoner pour lui demander de la conduire à Londres pour retrouver son « date » du moment !

Felicity ignore que suite à cette soirée, sa vie va être bouleversée au plus haut point : vampires, démons, anges,…  Tout ce beau monde va élire domicile… chez elle ! Un peu de tranquillité, c’est pas trop demandé, pourtant !

Avec cette nouvelle saga – radicalement opposée à Noss Head  vu qu’elle s’adresse à un public plus adulte -, Sophie Jomain réussit un coup de maître ! Jamais je n’avais vu un auteur francophone réussir le tout de passe-passe de mélanger la bit-lit avec la chick lit avec autant d’habilité, de simplicité et d’humour ! Jusqu’ici, pour moi, les « reines en la matière » demeuraient Michelle Rowan avec Sarah Dearly et MaryJanice Davidson avec Queen Betsy ! Et bien maintenant, les amis, il faudra composer avec Sophie et surtout avec sa Felicity au caractère bien trempé !


L’histoire demeure assez simple
. Autant le dire tout de suite, pour moi, ce n’est pas ce qui fait la force du roman. Après nous avoir plongé dans son univers, Sophie plonge les bases de son univers autour d’une intrigue très basique, qui sert à mettre en relief avant tout un humour décapant, des scènes coquines qui donnent le rouge aux joues et surtout des personnages très intéressants, au caractère fort. Bref, tout ce que j’aime.


L’univers est composé de personnages fantastiques
assez communs tels que les vampires et les anges, sachant qu’ils ne s’agit là que de créatures mises en avant pour introduire le personnage de Felicity comme étant « un amant à monstres » ^^. Vu toutes les possibilités suggérées par le livre qui s’ouvre également sur des démons purs et durs, il y a fort à parier qu’ils ne seront pas les seuls au programme des prochains tomes ! 


Assez respectueux des codes mis en place, les vampires restent des buveurs de sang qui s’enterrent la journée en attendant que le soleil se couche ! Il n’y a pas d’innovation particulièrement en ce qui les concerne. Ils sont là avant tout pour poser l’histoire de ce premier tome.


Les anges
sont, comme les vampires, des personnages assez traditionnels, des sortes de « gardiens » qui sont présents sous forme humaine sur Terre pour « réguler » les créatures fantastiques et assurer qu’un certain équilibre soit maintenu. Ce qui m’a avant-tout frappé chez les anges de Sophie, c’est qu’ils sont très portés sur le sexe ! Visiblement, notre Seigneur tout puissant doit être plus permissif avec ses créatures ailées qu’avec ses enfants humains pour ce qui concerne les plaisirs de la chair :).

Par contre, Sophie m’a surpris en introduisant une catégorie de créatures fantastiques assez intéressante : les entre-deux. Je ne vous en dirai pas plus, vous laissant découvrir ce que sont ces entre-deux mais perso, ça m’a beaucoup plus. Leur introduction dans l’univers de Sophie est assez originale par rapport aux deux premières catégories vues et revues.


Tout ce petit monde évolue assez bien dans l’univers de Felicity
, une jeune femme dans la vingtaine qui vit à Bath, tranquillement, et travaille dans une chocolaterie (mmmmhhhh !), le tout mêle moments d’humour, une dose de suspense (à la fin du roman essentiellement) et de la romance assez coquine en veux-tu, en voilà !  


Car, je dois bien le dire, Sophie m’a surpris avec ce livre !
Si je ne dis jamais non à des scènes assez chaudes à vous faire frémir de désir, je ne m’attendais pas du tout à retrouver cet élément de la plume de Sophie ! 

Après avoir écrit Noss Head, une romance toute en douceur, en tendresse mettant en scène des personnages post adolescents dans leur première  rencontre avec l’amour, ici on se retrouve dans un tout autre registre, interdit au moins de 16 ans ! Le langage est plus cru, les scènes plus osées et affriolantes les unes que les autres.


Une nouvelle facette de Sophie
qui me conforte dans le fait qu’elle est une écrivain de talent qui peut écrire ce qu’elle veut, en toute liberté et sans langue de bois, avec son style à elle qu’elle adapte en fonction du public à qui elle adresse son livre. Elle maîtrise aussi bien la romance YA qui se veut gentillette et assez prude que la romance paranormale adulte où elle se lâche complètement sans tomber dans la facilité de la vulgarité et ce toujours avec un brin d’humour !


Côté personnages,
j’ai vraiment apprécié les personnalités mises en avant dans le récit, des personnages que j’ai hâte de retrouver dans un prochain tome (oui, car je suis sûre qu’il y en aura d’autres… déjà le fait qu’il soit écrit « Felicity Atcock – 1 » en est une confirmation ^^), de les voir évoluer au fil de l’histoire et des futurs rebondissements que l’auteure a prévu de leur faire subir.


Felicity
arrive évidemment en tête des personnages que j’ai vraiment aimés. Elle n’a rien à envier à Sarah Dearly ou Betsy, elle représente d’ailleurs une rivale de taille dans le potentiel « copinage » que ses futures lectrices lui accorderont !

Assez bonne poire (c’est elle qui le dit !), Felicity ne sait jamais dire non lorsqu’on lui demande un service. Et même si à l’intérieur, l’envie d’exploser est énorme, elle fera toujours bonne figure et répondra « oui » en souriant… si seulement la personne en face savait ce qu’elle pense en vérité ! Nous, on sait et on adore 🙂

De plus, elle fait partie de ces personnages qui arrivent à nous surprendre autant par ses phrases débordant d’un humour intelligent que par ses conneries lâchées sur le moment, sans réfléchir ! Et j’adore tout simplement ! Et à cause de ce contraste, on ne peut que l’adorer, admirer sa répartie décapante, envieux de vouloir être pareil et sortir des phrases saugrenues aussi bien qu’inattendues en claquant des doigts !


Daphnée
, sa meilleure copine au boulot, est également un personnage que j’ai beaucoup aimé MAIS surtout dans le cadre de sa « relation » avec Toni, le vampire. Le duo fonctionne très bien, un jeu du chat et de la souris parfaitement maîtrisé !

Chez nos « mâles potentiels », deux beaux gosses se battent la première place : Terrence, l’ange et Stan, l’entre-deux. Même si je dois dire que le premier m’a fait flancher dans la première partie du roman (mesdames, vous comprendrez pourquoi assez rapidement !), je dois bien avouer que finalement c’est l’entre-deux, Stan, qui emporte ma préférence quand j’ai terminé le livre. Pourquoi ? Eh bien parce que sous ses airs de méchant, Stan m’est finalement apparu plus soucieux du bien-être de Felicity que Terrence et qu’il m’a fait craquer par une petite attention (le mot n’est pas bien choisi mais je n’en trouve pas de meilleur) qu’il y eut envers elle à la fin du roman et puis j’adore sa façon de l’appeler « petite chatte » à longueur de temps !


Même si j’ai déjà évoqué le style de l’écriture
un peu plus haut en vous parlant de certains passages assez crus (mais pas  vulgaires !), je retrouve parfaitement la plume de Sophie dans cette nouvelle saga, mais dans un genre tout différent. 

Pour avoir parlé avec l’auteur longuement de ce que j’aimais retrouver comme écriture dans un roman, il s’avère qu’elle et moi sommes assez semblables et aimons les histoires qui nous emmènent au coeur de l’intrigue directement sans fioritures ni descriptions aussi longues qu’inutiles ! Sans verser dans la simplicité, l’écriture de Sophie est très agréable, fluide et rythmée, le ton donné collant parfaitement à la personnalité du personnage principal et narrateur : Felicity. C’est simple, les pages se lisent à une vitesse phénoménale !


En conclusion,
Sophie Jomain a réussi à me séduite une nouvelle fois en proposant quelque chose de complètement différent de Noss Head ! Visant un public plus adulte, elle nous surprend avec cette petite une intrigue simple mais qui pêche par le caractère fort et les répliques cinglantes de ses personnages ! Un premier tome qui donne envie, nous fait sourire et rougir… tout à la fois et pour notre plus grand plaisir.

Bien sûr, je ne peux pas résister de replacer ici une phrase qui m’a tant fait sourire (p.141) :


« Mieux vaut une bonne bosse que finir en panier percé avec un mort-vivant entre les cuisses ! »
 

 

 

D’autres livraddictiens l’ont lu et ont donné leur avis :  Archessia et Fangtasia. D’autres avis à venir sur la page BBM du livre :

Logo Livraddict  

Commentaires

  1. Encore un nouveau livre ajouté à ma wish-list grâce à cette superbe chronique ! Merci Jess, j'ai vraiment envie de découvrir la plume de Sophie Jomain ! 6 novembre 2011 18:24

  2. Moi qui cherché ma prochaine lecture je l ai trouvé!! Merci pour ta et critiques claires et constructives .ce roman me fait pensé un peu au style de la communauté de sud que j aorrecie beaucoup aussi humour fantastique et une petite dose de coquinerie ne font de mal à personne ;) . 8 novembre 2011 10:03

  3. Une chronique qui donne vraiment envie de lire ce roman. Il a l'air rafraîchissant et moins casse tête que certain roman. Un roman à lire après des lecture difficile peut être ? ;) Bref, je me laisserais bien tentée. :) 12 novembre 2011 13:27

  4. Je suis fan de ce roman...J'ai eu beaucoup de mal à l'avoir mais une fois dans ma bibliothèque je me suis jetée dessus. J'ai adoré l'histoire, l’héroïne est juste extra et Terrence à croquer ^^. Je n'espère qu'une chose, que la suite arrive bien vite. Jess as tu des infos à ce sujet ? En tout cas c'est un roman dont je vais faire la pub ça, c'est certain. 7 décembre 2011 19:41

  5. Non, je n'ai pas d'info sur la sortie de la suite pour le moment. Dès que j'ai l'info, je vous en fais profiter, ne t'inquiète pas :) 7 décembre 2011 20:18

  6. Je ne connaissais pas du tout l'auteur, et ce qu'elle a pu écrire avant, mais d'après ta chronique, ce titre là mérite un petit coup d’œil. Le côté porté sexe me fait peur, car mal placé il peut vite être lourd, mais bon, s'il s'inscrit bien dans l'histoire no soucy. Je pense que je l'aborderai tel un Betsy sans avoir des attentes trop hautes, et en espérant être bien divertie. ^^ 7 décembre 2011 21:13

  7. Merci Jess, l'attente va être difficile... 8 décembre 2011 01:13

  8. [...] chez Jess LivrAddict et en [...] 11 mars 2012 16:47

  9. [...] chronique de Jess sur ce même livre est également très [...] 22 mai 2012 20:08

  10. Punaise, avant de lire ta chronique j'aurai dit Terrence sans hésiter mais tu me rappelle le Stan de la fin et finalement me met le doute même si j'avais noté son potentiel. En plus je viens à peine de laisser un com en disant que je préféré Terrence^^. Ah et cette Felicity c'est clair qu'on ne peut que l'aimer pour te citer " elle fait partie de ces personnages qui arrivent à nous surprendre autant par ses phrases débordant d’un humour intelligent que par ses conneries lâchées sur le moment". 28 septembre 2012 19:51

  11. Je suis loin d'être aussi enthousiaste que toi car pas mal de choses ne m'ont pas tellement convaincue mais je pense lire quand même la suite. Et Stan m'a laissée de marbre ! 11 février 2014 19:00

Laissez un commentaire

17 June 2019 06:51