Doll Bones

Doll BonesTitre VF : Eleanor
Titre VO : Doll Bones

Auteur : Holly Black (US)
Traduction de Jean-Baptiste Dupin

Publié en VO aux éditions Margaret K. McElderry Books
Date de publication VO : 07 mai 2013

Publié en VF aux Editions Bayard Jeunesse
Date de publication VF : 16 octobre 2014

Lu en VO – Lu en ebook

Genre : Jeunesse, Fantastique

Pages : 256 en VO – 284 en VF

Prix VO : 11,65 € (hardback) – 9,20 € (paperback) – 5,48 € (Kindle)
Acheter le hardback ou le paperback sur The Book Depository
Acheter la version Kindle sur Amazon : Doll Bones

Prix VF : 13,90 €  (pas de version Kindle disponible)
Commander le roman en VF sur Amazon : Eleanor

Notestar-3


Quatrième de couverture

Zach, Poppy et Alice partagent une passion : les jeux de rôle avec des figurines.
Ils ont inventé un monde à eux, peuplé de pirates, de cruelles sirènes, de voleurs et de trésors. Cc monde est dirigé par la Sublime Reine, incarnée par une inquiétante poupée de porcelaine qui trône derrière une vitrine chez Poppy et qui semble tout observer à travers ses paupières doses.
Or, un jour, un incident pousse Zach à arrêter le jeu.
La nuit suivante, la poupée se réveille et se confie à Poppy : elle exige d’elle qu’elle accomplisse une mission pour elle sous peine de représailles pour elle et ses deux amis…

Mon avis

A la recherche de lectures un peu inquiétantes pour le Hallowctober de Justine de FairyNeverland – inquiétantes mais pas trop quand même – je suis tombée par hasard sur ce roman en surfant sur GoodReads. J’ai été immédiatement attirée par la couverture et le résumé me semblait parfaitement approprié pour Halloween ! Une lecture un peu mystérieuse mais qui ne devait pas non plus me faire trop trop flipper, peureuse comme je suis !
Au final, si je reconnais que quelques qualités à ce roman, il m’a cependant un peu déçue…

* * * * * 

De prime abord, l’histoire avait l’air bien sympathique. Trois amis d’enfance qui entrent petit à petit dans l’adolescence mais qui continuent à jouer ensemble avec leurs figurines préférées, leur inventant des quêtes et une vie pleine d’aventures excitantes mais dangereuses.
Du jour au lendemain, Zach refuse de continuer à jouer avec ses deux amies, prétextant ne plus en avoir envie. Mais c’est sans compter sur Poppy et sa mystérieuse poupée appartenant à sa mère qui vient lui confier une mission à laquelle les trois amis ne peuvent pas dire non.

S’en suit alors une aventure que j’imaginais beaucoup plus palpitante que celle que nous a proposé l’auteur. J’avoue que je me suis pas mal ennuyée pendant une bonne partie du roman, même si je reconnais que le dernier tiers de l’histoire était plus rythmé et plus intéressant à lire que le reste.

Je m’attendais à frémir un peu. Après tout, une histoire de poupée qui parle, qui prétend être constituée à partir des os d’une petite fille morte, c’est assez inquiétant et assez sombre, n’est-ce pas ? ET au final, rien de tout cela ! L’ambiance est parfois assez creepy mais cela reste assez gentillet, un roman vraiment pour les enfants et pas du tout ciblé pour un public YA ou plus adulte.

Il y a eu parfois quelques moments où on se disait que le côté inquiétant, stressant de l’histoire allait prendre le dessus (comme par ex, le moment où la serveuse demande s’il leur faut une table pour 4 alors qu’ils sont 3 (+ la poupée) et tous les autres moments dans cet esprit-là) mais l’auteur n’allait jamais au bout des choses, revenant tout de suite à quelque chose de plus carré, de plus terre à terre.

Si l’histoire n’a rien de bien fantastique, j’ai aimé le thème du récit qui parle finalement d’amitié et du passage de l’enfance à l’adolescence, période assez difficile où il faut abandonner ses jeux d’enfants et où parfois les amitiés d’avant se dénouent et où les relations peuvent se transformer en autre chose que de l’amitié. Plus on avance dans l’histoire, plus le lecteur se rend compte qu’il est fasse à 3 ados qui sont à des étapes différentes de la pré-adolescence : on a d’abord Alice qui commence à penser aux garçons, Zach qui a très envie de continuer à jouer dans ce monde d’aventures mais qui en même temps, a peur que ses amis de l’école se moquent de lui et enfin, on a Poppy, qui est bien au courant des changements qui s’opèrent chez les deux autres, est effrayée de perdre ses camarades de jeu et ne se sent pas encore prête à grandir.

Les personnages sont assez attachants dans l’ensemble.

J’ai surtout aimé le personnage de Poppy parce qu’elle est celle qui est la plus originale des trois amis. Elle a un imaginaire bien à elle et n’a pas peur de continuer à aimer raconter des histoires et jouer comme une enfant alors qu’elle grandit. Le personnage de Zach est très agréable à suivre également car on le sent vraiment tiraillé par son envie de conserver cette part de son enfance en continuant à inventer des aventures dans lesquelles ses figurines deviennent les héros mais il a aussi peur de montrer cet image à l’école et que les autres se moquent de lui. Je trouve d’ailleurs pas très sympa l’attitude de son père vis-à-vis de lui car c’est à Zach qu’il revient de prendre certaines décisions quand il est prêt à les prendre et non pas à son père de décider pour lui.
Le personnage d’Alice est celui qui m’a le moins plu… car c’est elle qui est la plus réfractaire à cette aventure (ceci dit, je pense qu’à sa place, je n’aurais pas été très chaude non plus de partir à l’aventure en pleine nuit, sans argent quasiment et surtout sans la surveillance d’un adulte !). On a l’impression qu’Alice est plus là pour être avec Zach, dont elle est amoureuse, que pour cette ultime aventure avec ses amis. En fait, je n’ai pas aimé le moment où en colère, elle décide de jeter la poupée à l’eau… car pour moi, c’est un manque de respect envers son amie Poppy.

Le style d’écriture est plutôt plaisant et ne pas m’a posé aucun souci en VO. L’histoire est racontée à la troisième personne du singulier.

book ornement
En bref, ce roman est destiné à un public assez jeune et est plus une histoire sur l’amitié, sur le passage de l’enfance à l’adolescence qu’un roman pour se faire peur ! Personnellement, si j’ai été touchée par la relation entre les trois amis, je dois dire que je reste sur ma faim pour le côté fantastique et effrayant qui était promis via la couverture et la quatrième de couverture. Je me suis même par moments ennuyée…
Il devrait plaire aux plus jeunes, mais pour moi, c’est râpé, je suis déjà trop vieille !

smiley boo
Ce qu’on retient de positif :

– Une belle histoire d’amitié et qui parle avec simplicité du passage de l’enfance à l’adolescence !
– Des personnages attachants !

Ce qu’on retient de négatif :

La couverture et la quatrième nous vendent une histoire effrayante, ce qui n’est pas du tout le cas.
– Je me suis souvent ennuyée à la lecture de ce livre.

Perso, je le recommande plus pour des enfants jusqu’à 12 ans qui n’apprécient pas des histoires qui font très peur. Ce roman pourrait leur plaire 🙂

Les avis des copinautes qui l’ont lu : Belledenuit, Moody et Margaud Liseuse.

D’autres avis sur Goodreads ou encore sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict

Commentaires

  1. Le thème me plaisait beaucoup, dommage. Enfin si j'ai l'occasion je le lirais quand même, j'aime bien Holly Black d'habitude :) 14 décembre 2014 17:05

  2. Très beau blog, très bien présenté. Félicitations. A bientôt. Eunice 16 décembre 2014 17:12

Laissez un commentaire

23 November 2017 13:00