Crossfire, tome 1 : Dévoile-moi

Titre VF : Crossfire #1 : Dévoile-moi
Titre VO : Crossfire, book 1 : Bared to you

 Auteur : Sylvia Day (USA)
Traduction de Agathe Nabet

Publié aux Editions J’ai Lu
Date de publication : 07 novembre 2012
Page Facebook de la saga ICI
 
Genre : Romance, Erotisme

Pages : 416 

Prix : 13,00  € en version papier, 7,99 € en ebook 
Commander sur amazonDévoile-Moi  (lien pour le commander en version papier)

Note
 

Quatrième de couverture


Elle vient d’arriver à New York, il est businessman.
Elle est jeune, il est riche et sexy. Elle est séduite, il la désire.
Ils se donnent rendez-vous. Et se revoient. Régulièrement.
Elle est marquée par son passé, il dissimule des secrets.
Une relation tumultueuse et sensuelle faite de plaisir assumé et d’une grande liberté.

Mon avis 

 L’un des romans que j’attendais le plus au mois de novembre ! Après le premier tome de la saga Fifty Shades, j’avais envie de découvrir d’autres titres dans le genre « mummy-porn » afin d’affiner mon avis sur ce genre de lecture. Je vous avoue que je ne crache pas dessus, loin de là, et que je suis plutôt ravie de voir ce genre prendre de l’ampleur au sein des rayons en librairie ! D’ailleurs, 2013 s’annonce un excellent cru en termes de sorties et il me tarde vraiment de découvrir tout ce que la nouvelle année me réserve (on ne va pas reparler de fin du monde, tout ça… J-13) !

Alors qu’elle débarque à New York avec son ami, Cary, Eva Trammel va faire la connaissance de Gideon Cross, un riche homme d’affaire, beau comme un Dieu, qui possède en plus la majorité des entreprises installées dans la Tour CrossFire (qui lui appartient aussi du coup), où elle travaille.
Si elle essaie de mettre sa forte attirance pour Gideon de côté, comprenant que le jeune homme ne cherche rien de sérieux, ce dernier n’en tente pas moins de la séduire à chaque occasion qui lui est offerte.
Malgré la distance qu’elle essaie de garder entre eux, leur attirance mutuelle finit par l’emporter…
Commence alors une relation aussi bien charnelle que fusionnelle entre nos deux protagonistes qui ne peuvent plus se mentir sur la nature de leurs sentiments réciproques, bien que leur passé respectif pourrait leur mettre des bâtons dans les roues, s’ils n’y prennent pas attention…

*****

Comme je vous le disais en intro, pour l’instant, j’aime beaucoup lire de la romance, et si elle est un peu épicée, ça me convient encore mieux ! Du coup, Après la lecture de Fifty Shades, c’est tout naturellement que la lecture de son concurrent fraîchement publié s’est imposé à moi !
J’avais hâte de découvrir la plume de Sylvia Day, que l’on qualifiait de plus fine que celle de E.L. James et voir s’il convenait de comparer les deux romans (beaucoup de critiques fusent sur le roman de Sylvia Day prétendant que celle-ci n’aurait fait qu’un copié – collé de Fifty Shades).

Je vais d’ailleurs soulever directement ce point en précisant que Crossfire n’est pas un copié-collé de Fifty Shades, si le début semble identique (une jeune fille qui rencontre un homme absolument magnifique et riche qui plus est, avec un penchant certes prononcé sur le fait de tout diriger et contrôler), les comparaisons s’arrêtent là. J’ai certes aimés les deux, leur donnant d’ailleurs une note coup de coeur à chacune, mais s’il me fallait n’en choisir qu’une, ce serait celle-ci… parce que niveau intrigue et développement des personnages, il est clair qu’avec Dévoile-moi, on est un cran, voire deux au-dessus !

 Je ne m’attendais pas à avoir une histoire d’amour assez brûlante à tout niveau : que ce soit le sexe ou encore les sentiments des personnages. Même si le texte n’est pas exempt de défauts (notamment sur la répétition des scènes qui devient lassante notamment), mais il faut dire qu’une fois qu’on est embarqué dans les aventures de Gideon et Eva, on a du mal à les lâcher.

On comprend vite que l’histoire ne va pas se résumer à des parties de jambes en l’air, même si elles sont délicieusement racontées. C’est plus fin que pour Fifty Shades, Gideon n’ayant pas le mot « baiser » en bouche à chaque fois qu’il veut arranger sa petite affaire à Eva, ce que j’ai apprécié. D’autres termes reviennent assez régulièrement, comme « pilonner » mas je les trouve finalement moins vulgaires que « baiser ».

Au niveau sexe, leur relation est plus équilibrée également, chacun ayant son mot à dire et prenant le pouvoir sur l’autre. Le jeu de l’autorité marche dans les deux sens, Eva ayant plus de caractère, plus d’expérience aussi qu’Ana à ce niveau-là. 
D’ailleurs, je cherche toujours le côté BDSM du roman… Même si Gideon évoque la fameuse fessée à deux reprises dans le roman et parle du fait de soumettre Eva juste pour régaler son côté « je dirige tout », finalement ça ne se retranscrit dans rien de bien concret à l’issue de ce tome 1.

En fait, j’ai eu vraiment l’impression que Dévoile-moi était plus une romance, certes un peu plus épicée que d’autres au niveau des détails donnés sur les scènes sexuelles, qu’un roman BDSM. Je me suis sentie plus à l’aise avec les pratiques sexuelles ici que dans Fifty Shades où même si j’étais émoustillée par ce que je lisais, je n’aurais sans doute pas accepter de jouer avec Christian. Ici, on est à fond dans le sexe-vanille et c’est ce qui m’a plu.
Maintenant, étant donné que le côté BDSM est relevé encore une fois à la fin, je ne sais pas s’il sera au programme des prochaines tomes. 

Au-delà des scènes érotiques, j’ai beaucoup aimé découvrir les personnages et leur dynamique de fonctionnement, même si ça devenait à la longue assez lassant. Pout être honnête, sur les 100 dernières pages, je trouvais que ça commençait à tirer en longueur et que cela devenait assez répétitif.

Eva et Gidéon sont deux personnages qui n’ont pas été épargné dans la vie. Si le passé de la jeune fille nous est dévoilé dès ce premier tome, pour celui de Gidéon nous devrons attendre la suite. L’un et l’autre ont été marqués par des évènements assez traumatisants qui se sont passés dans leur jeunesse. Et force est de constater que l’un et l’autre ont du mal pour faire fi de ce passé dans leur relation actuelle. A tout moment, tout peut basculer dans leur relation à cause des démons de leur passé respectif qui ressurgissent sans crier gare. S’ils s’en tiraient bien dans leur vie de tous les jours, au niveau relationnel et sentimental, ça coince vraiment mais ils essaient d’y mettre chacun du leur pour que leur histoire fonctionne.

Du coup, il arrive très souvent (et à la longue TROP souvent même) que pour une broutille, l’un et l’autre ne se comprennent pas et que l’on assiste toujours au même schéma répétitif…  
Prenons un exemple concret. Ne pas lire les phrases en italique qui suivent si vous ne voulez aucun spoil. Alors qu’ils sortent de la gym avec leur libido au maximum, Gideon emmène Eva dans une chambre d’hôtel pour qu’ils puissent assouvir leurs besoins charnels. Alors que Gidéon est sous la douche, Eva fouille un peu et trouve dans l’armoire plein de jouets coquins et comprend que Gideon l’a emmenée dans sa garçonnière comme un vulgaire coup d’un soir. Plutôt que de s’expliquer avec lui, elle va préférer le planter là, vexée et blessée qu’il la prenne comme n’importe quelle fille qu’il aurait pu ramasser dans un bar. S’en suit des pleurs, Gideon qui comprend qu’il a fait une boulette, Gideon qui s’excuse en promettant de plus faire le con et Eva qui lui pardonne de s’être comporté comme un abruti.

Le même schéma repris dans l’exemple ci-dessus revient à l’infini, chaque fois que nos deux tourtereaux n’arrivent pas à se comprendre. Si au début, ça m’amusait de voir Gideon lui courir après, au final ça m’a vraiment lassée, surtout sur les 100 dernières pages. Espérons que nos deux chéris arriveront à mieux se comprendre dans le tome 2, car je ne suis sûre de pouvoir encore supporter 400 pages avec ce même cirque. 

Arrivée à la fin du roman, il me tardait d’avoir la suite entre les mains pour savoir comment notre couple allait évoluer mais aussi et surtout parce que je suis très curieuse de découvrir quel est ce passé qui torture notre beau Gideon. Vivement le mois d’avril, même si cela me semble encore long… surtout que pour le tome 3, vu qu’il est annoncé en VO fin 2013, il va falloir encore s’armer de patience ! 

Bien que l’histoire ne soit pas originale, elle a réussi néanmoins en me captiver d’un bout à l’autre, je n’arrivais plus à lâcher le roman, curieuse de savoir ce qui allait arriver, avec cette peur au ventre que l’auteur ne nous fasse le même coup que E.L. James dans Fifty Shades


Venons-en aux personnages, un des éléments qui m’a le plus séduit dans le roman. Personnages bien fouillés, avec un passé assez douloureux et qui essaient de composer avec chaque jour de leur vie. Si au quotidien, ce passé ne les hante quasiment plus, force est de constater que dans leur relation, nos deux tourtereaux n’arrivent pas à le dépasser pour vivre pleinement leur amour, les démons étant toujours là pour se rappeler à leur bon souvenir. 

Gideon Cross a tout de l’homme parfait : beau, riche, intelligent et avec un sex appeal à vous rendre dingue à l’instant où vous posez les yeux sur lui. Encore un qui prend les traits de Ian Somerhalder dans ma petite tête quand il s’agit de m’imaginer le bel Apollon !
J’ai beaucoup aimé le personnage de Gideon, pour certains côtés je le préfère à Christian, pour d’autres, Mister Grey reprend le dessus. Eh oui, je ne peux pas m’empêcher de comparer l’un à l’autre ^^.
Ce qui m’a plu avec Gideon, c’est le fait évidemment qu’il soit moins Monsieur-je-dirige-tout que Grey. Même s’il a besoin de savoir ce que fait Eva quand elle n’est pas avec lui (ben oui, c’est qu’il se tracasse de peur qu’il lui arrive quelque chose, le pauvre chou), quand ils sont ensemble, leur relation est plus équilibrée. Si Eva a envie de lever les yeux au ciel, elle le fait sans qu’il la menace de la déculotter et de lui flanquer une fessée. De fait, pour moi, ça change tout ! 
Par contre, parce que forcément il faut bien que je préfère Grey sur d’autres aspects, je trouve que Grey représente plus à mes yeux l’image du mec viril que Gideon. Même si l’on peut voir que Grey est fou amoureux d’Anna, il y a quand même un côté mystérieux du personnage qui laisse une part de doute. Tandis que pour Gideon, malgré ses secrets, son passé dont il refuse de parler, on lit quand même à travers lui comme dans un livre ouvert. Il est fou d’Eva et chaque dispute entre eux nous montre vraiment à quel point il a peur de la perdre. Cette peur est vraiment palpable à la lecture (d’ailleurs, cette remarque s’applique ici pour Eva).
C’est mignon, vous allez me dire, de voir un homme vraiment stresser de perdre sa copine, lui courir après pour s’excuser et tout ça… Oui, c’est mignon mais jusqu’à un certain point ! Perso, quand un homme fait trop « la loque » devant moi, me supplie, pleure et compagnie, c’est quelque chose qui m’insupporte. J’aime voir un côté sensible et tendre chez un homme mais une fois que c’est trop, ça lui enlève toute cette virilité qui me donne envie de lui arracher sa chemise en une seconde et de me jeter sur lui ! Du coup, voir Gideon trop vulnérable, ça ne m’a un peu refroidi. 

J’attends donc maintenant de voir quel sera ce grand secret qu’il tient à tout prix à garder pour lui pour tenter de mieux comprendre le personnage. Je vous avoue que j’essaie, avec les quelques indices laissés par l’auteur, de deviner ce qu’il en est mais jusqu’ici mon esprit bloque un peu ! Je suis très impatiente car quand on voit les conséquences de ce passé sur sa relation avec Eva, on espère vraiment qu’il pourra trouver une solution. Une scène du roman m’a particulièrement marquée, choquée même et vu le passé d’Eva, cela complique vraiment tout. Leur relation pourrait même se révéler destructrice si leur passé respectif, mais surtout celui de Gideon, devrait prendre le dessus…

Je dirais enfin que je regrette que l’auteur fasse aussi passer son personnage pour une girouette au début. Gideon avait bien dit au départ à Eva qu’il ne cherchait pas de relation suivie, juste du sexe. Eva, elle, en veut plus et essaie de le faire fléchir pour qu’il change d’avis… et à mon sens, elle y arrive bien trop facilement. On peut expliquer cela par l’irrésistible attirance qui consume les deux personnages l’un pour l’autre, le fait qu’ils se rendent compte qu’ils n’ont pas d’autre choix que d’être ensemble. Mais voilà, à bien y penser, quand un jour il dit noir, affirmant que c’est comme ça et pas autrement, et que quelques jours plus tard, il dit blanc, je trouve que ce n’est pas fort crédible. Il faut dire que je chipote, c’est juste un détail, qui ne m’a pas d’ailleurs empêcher de savourer la romance comme si j’étais partie prenante dans ce couple :).

Venons-en à Eva. Eva est une jeune fille que j’ai, de suite, préféré à Ana. En fait, il n’y a aucune comparaison possible, Eva est une jeune fille tout ce qu’il y a de plus normal qui ne parle pas à sa déesse intérieure, Dieu soit loué !
Je me suis attachée au personnage assez rapidement, étant séduite par son côté indépendante qui refuse l’aide de beau-papa plein de sous pour trouver un travail mieux payé que celui d’assistance qu’elle décroche par elle-même. En fait, tout est dit, Eva ne veut rien devoir à personne et veut surtout gravir les échelons grâce à ses compétences et pas à ses relations.
J’ai aussi aimé son côté rébellion contre cette mère qui se mêle de tout dans sa vie sous prétexte qu’elle s’inquiète pour elle. Je comprends parfaitement le mécontentement d’Eva quand elle apprend jusqu’où va sa mère pour avoir un semblant de maîtrise sur la vie de sa fille.
Forcément, découvrir l’évènement traumatisant qui a accompagné son adolescence m’a énormément touchée. Même si j’ai parfaitement compris pourquoi elle avait peur d’en parler à Gideon, j’ai un peu de mal à la suivre dans les scènes qu’elle lui fait pour des bêtises. Au lieu de s’expliquer avec lui, elle préfère fuir… Et quand il le lui reproche et qu’elle promet de ne plus le faire, elle se comporte encore comme une gamine en lui disant « qu’elle ne le fuit pas mais qu’elle rentre chez elle tout simplement », ce qui – vous en conviendrez – abouti au même résultat ! Ses réactions sont exagérées par moments, ce qui est dommage.

Je n’évoquerai pas ici la relation de jalousie très prononcée qu’ils entretiennent, étant moi-même d’un naturel très jaloux, je pense que je serai mal placée pour critiquer ! Ceci dit, il est vrai que par moments, ça devient assez maladif et trop excessif et que le lecteur pourrait trouver cela assez agaçant de la part de l’un comme de l’autre.

Par contre, j’accroche pas des masses avec le meilleur ami d’Eva, Cary. Ce personnage est aussi abîmé par la vie mais malgré sa volonté de vouloir mener une vie normale, on sent qu’il est vraiment bordeline et qu’il s’évertue à bousiller systématiquement ce qu’il y a de bien dans sa vie. C’est quelque chose qui m’énerve, quand on a la chance de pouvoir être heureux dans la vie et de tout foutre en l’air pour une envie/lubie passagère.


Niveau style de l’écriture, le style est assez agréable à lire et très entraînant. Pas de tournures de phrases bizarres ici ni brouillonnes, l’auteur maîtrise son style d’un bout à l’autre et décrit plutôt bien les scènes torrides sans donner dans la vulgarité gratuite


Conclusion

 En bref, j’ai encore vibré avec ce roman plus qu’avec Fifty Shades. Je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi ça a marché à ce point avec moi, peut-être est-ce cette romance que je trouve finalement assez destructrice dans l’état actuel des choses et que j’ai envie de voir s’épanouir au fil des tomes. J’ai envie de croire en Eva et Gideon et au fait que même si on a été marqué à vie par un évènement traumatisant, on a encore droit au bonheur.
Ce roman m’a obsédée d’un bout à l’autre, il me tarde vraiment de lire la suite !

A tenter si vous souhaitez vous lancer dans une romance érotique, sans pour autant lire Fifty Shades.
Ceci dit, sachez que si vous souhaitez lire les deux, je vous conseille de lire d’abord le roman d’E.J. James, car sinon il risque de vous décevoir. Pour moi, Dévoile-moi est sans hésitation meilleur en tout point !



Les points + :

  •  Une romance passionnelle, fusionnelle qui vous prend aux tripes ;
  • Des personnages très fouillés auxquels le lecteur s’attache facilement ;
  • Des scènes de sexe-vanille bien écrites, sans vulgarité ;
  • Un style d’écriture agréable à lire, très fluide et très rythmé ;
  • Oui, Mesdames, Gideon est aussi un point fort à lui tout seul… Apparemment rien que le regarder suffit à vous faire m***** vos petites culottes (ce n’est pas moi qui le dis, je ne fais que répéter ce qu’Eva a ressenti lors de leur première rencontre ^^)

Les points – :

  •  Une intrigue qui tourne vraiment en rond sur la fin, toujours le même schéma qui revient, c’est vraiment répétitif et lassant…


 Les copinautes l’ont lu aussi et ont donné leur avis : Moody, Mycoton, Candyshy, Artemissia, Simi, Frankie, Lololecture, Azariel ou encore le billet tout en rature de Sara ! D’autres avis sont également disponibles sur la page BBM du livre :

Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Et bien avec Dévoile moi, tu m'a presque tenté à la romance. Je le mets de côté ;) 9 décembre 2012 09:10

  2. Je n'ai pas résisté non plus à acheter Dévoile-moi après avoir lu Fifty shades :) Mais, contrairement à toi, j'ai préféré Fifty shades. Je suis d'accord avec le fait que l'intrigue et l'écriture de Dévoile-moi est bien meilleure mais les scènes répétitives m'ont saoulés. Étonnamment, ce ne sont pas ces multiples scènes de fuites qui m'ont embêtés mais vraiment les scènes de sexe. C'était toujours la même chose! Alors je ne dis pas que je suis adepte du BDSM de Fifty mais au moins c'était un peu plus varié. Et ça tenait beaucoup plus en haleine, j'étais à chaque fois curieuse de ce que Christian allait faire à Anastasia. Alors qu'avec Gideon et Eva, c'était trop prévisible et toujours pareil. Sinon niveau histoire, ce n'est pas comparable et je suis d'accord avec ton avis sur les personnages :) Du coup je ne sais pas si j'achèterais la suite, j'attendrai peut-être ton avis ;) Merci de nous faire partager tes lectures! Bisous 9 décembre 2012 14:21

  3. Merci pour le lien, Jess ! J'ai beaucoup aimé mais comme toi, j'ai trouvé que c'était parfois trop répétitif et ça m'a un peu lassée. J'ai trouvé aussi que Gideon passait très vite du mec qui ne veut que "baiser" et surtout pas de rendez-vous, à l'amoureux qui veut une relation suivie... En revanche, contrairement à toi, Cary m'a beaucoup touchée. 9 décembre 2012 23:58

  4. J'ai également adoré ce premier tome, et comme à mon habitude je n'ai pas pu résister à lire le tome 2 en anglais, qui est pour moi encore mieux. J'attends impatiemment le tome 3 ! 10 décembre 2012 12:00

  5. Il me le faut, il me le faut! Depuis le temps qu'on me le conseil, maintenant que j'ai aimé Fifty Shades, tout le monde me dit "Mais lis Crossfire!" Ok, ok, je vais devoir l'admettre, et sans honte en plus, que je crève d'envie de commencer cette série également, et que je suis devenue très friande du genre. Comme quoi... ^^ 10 décembre 2012 19:29

  6. @Frankie : J'ai lu ton avis, ils sont assez similaires en effet, sauf pour Cary ! En fait, je l'aimais bien jusqu'à la scène finale avec ses invités, si tu vois ce que je veux dire, pour moi c'était too muche et surtout par rapport au mec dont j'ai oublié le nom ^^ @mabel : je me fais violence de pas le lire en VO mais l'attente pour le tome 3 sera encore pire ! @Margaud : il n'y a aucune honte à aimer ce genre, moi aussi j'adooooore de plus en plus et visiblement en 2013, y aura quand même pas mal de sorties prévues hiiiiiiiii ! 10 décembre 2012 20:19

  7. Je suis heureuse de constater que je ne suis pas la seule a aimer ce genre... J'ai trouvé l'histoire très addictive et j'ai hâte, hâte , hâte de découvrir la suite!!!!! Ce bouquin a été une évasion totale, sans prise de tête... gros coup de cœur pour moi ;-) 12 décembre 2012 14:32

  8. Après avoir lu la saga des fifty shades je n'ai moi non plus pas résisté à l'envie de de lire les "Crossfire" et encore une fois ... c'est un vrai délice ! La comparaison avec Mr. Grey est indéniable (tous les deux sont beaux comme des dieux, riches, ont quasiment une ville à leur pied, ont un passé tragique, sont de vrais "control freak" et ont leur côté très "bossy bossy"), il n'en restent pas moins qu'au fond Gideon diffère beaucoup de Christian (qui d'ailleurs est peut être un peu plus romantique...)... En tout cas j'ai plus que hâte de lire le tome 3 en janvier je crois... je veux savoir comment l'histoire de Gideon et d'Eva évoluera (après la super fin du tome II). D'ailleurs, en parlant d'Eva, on peut dire qu'elle est l'exact opposé d'Anastasia Steele ! 13 décembre 2012 00:11

  9. Je vois que les avis sur les longueurs du roman différent. Pour moi j'ai vraiment adoré Dévoile moi ! Malheureusement je l'ai lu avant Fifty Shade et j'ai grandement peur d'être déçue par ce dernier. Pour en revenir à Dévoile-moi, j'ai trouvé ce livre vraiment génial ! Vraiment top ! Et, à part les longueurs dans ton avis, je suis d'accord avec tout le reste **. Et Gideon est tellement, ainsi qu'Eva ! *___* 16 décembre 2012 18:27

  10. J'adore tes (vos) commentaires, j'ai apprécié les deux livres (dévoré les 2 en peu de temps), il est vrai parfois semblable mais finalement non... Là seule chose qui me gène un peu c'est le prénom : Gideon... 27 décembre 2012 11:49

  11. @Dely : hâte de lire le tome 2 en mars ! Sinon tu peux me tutoyer sans souci :) Joyeuses fêtes ! 27 décembre 2012 12:48

  12. ok no soucy, j'ai hâte moi aussi de lire la suite et serais la première en librairie le 3 janvier également... 28 décembre 2012 15:16

  13. Joyeuses fêtes !! ;) 28 décembre 2012 15:17

  14. oui moi aussi le prenom Gideon me gene . il me fais pensser a charmed . 18 janvier 2013 00:00

  15. mais sinon je prefere fifty shade 18 janvier 2013 00:02

  16. En même temps, si vous prononcé [J-D-ON] à la française c'est forcément horrible .... Il faut le prononcer à l'américaine [guy-i-done] ... même si je pense aussitôt à Esprits Criminels, le prénom est moins horrible XD 7 février 2013 15:53

  17. J'ai terminé hier soir "Dévoile-moi" et je préfère 50 nuances. Les personnages m'embarquent plus même si j'avoue que l'histoire des personnages de "Dévoile-moi" me touchent beaucoup. Pour moi Christian reste LE Christian. Il m'attire plus que l'autre, sa façon d'être, son passé ... C'est vrai que l'écriture n'est pas du tout pareil. Mais bon j'ai quand même hâte de lire le tome 2 pour connaitre le passer de Gideon 11 février 2013 12:05

  18. Tu m'as donné envie de dévorer ce bouquin ! Merci à toi Jess :-) 31 juillet 2013 15:06

Laissez un commentaire

12 July 2020 15:20