Beautiful Disaster

beautiful disasterTitre VF : Beautiful Disaster
Titre VO : Beautiful Disaster

Auteur : Jamie McGuire (USA)
Traduction de Agnès Girard

Publié aux Editions J’ai Lu
Date de publication : 22 janvier 2014

Genre : New Adult, romance contemporaine

Pages : 441

Prix : 13,00 €
Commander sur amazonBeautiful disaster

Notecoup-de-coeur2

Quatrième de couverture

Travis Maddox est sexy, bâti comme un dieu et couvert de tatouages. Il participe à des combats clandestins la nuit et drague tout ce qui bouge le reste du temps. Exactement le genre de mec qu’Abby doit éviter si elle veut reprendre sa vie en main. Mais Travis insiste et lui propose un pari. Si elle gagne, il renonce au sexe pendant un mois. Si elle perd, elle s’installe chez lui pour la même durée. Ce que Travis ignore, c’est qu’il a affaire à bien plus joueur que lui…
Une fois toutes les cartes abattues, seront-ils vraiment prêts à suivre les règles établies.

Mon avis

Premier roman New adult pour moi et premier gros coup de coeur. Beautiful Disaster m’aura complètement retourné le cerveau le temps de la lecture et bien plus tard après… C’est simple, il suffit que je repense à Travis et à Abby pour sentir à nouveau mon ventre qui se serre et les papillons exploser. A peine terminé, j’avais déjà envie de le relire… ou en tout cas, certains extraits. Ce qu’il m’arrive d’ailleurs de faire certains jours quand la tentation de revivre le livre se fait trop forte. Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre, plus encore même si c’est possible. Pourtant tout n’y est pas parfait, mais qu’importe, Jamie McGuire a réussi le plus important pour moi, elle a fait vibré chaque cellule de mon corps pour Travis et Abby <3.

Abby et sa meilleure amie, America, se retrouve à l’université. Lors de combats clandestins organisés sur le campus, Abby va faire la connaissance de Travis Maddox, la légende de l’université, l’imbattable Travis sur le ring et coureurs de jupons invétéré le reste du temps. Une réputation de Casanova qui fait fuir Abby… mais Travis, sous le charme de cette jeune femme qui lui résiste, n’a pas dit son dernier mot.
Il va alors proposer un pari à Abby. Si elle gagne, il ne couchera avec personne pendant un mois. Mais si au contraire il gagne, Abby devra venir habiter chez lui pendant la même période.
Mais l’un et l’autre sont-ils prêts à vivre la relation qu’ils sont sur le point de nouer ?

book ornement

Premier roman New Adult que j’ai lu et premier un coup de coeur dans ce genre ! Un roman qui m’a énormément marqué. Pour tout vous dire, il m’a hanté pendant plusieurs jours après l’avoir terminé et encore maintenant, plus d’un mois après l’avoir terminé, je repense souvent à l’histoire de Abby et de Travis.

Pourtant, soyons honnêtes, le genre New Adult ne révolutionne rien du tout. IL s’agit ni plus ni moins de romance entre des personnages qui ne sont plus ados et pas encore tout à fait adultes. Mais au final, de la romance, avec des scènes plutôt épicées, et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre !

La différence avec les autres romances, c’est tout simplement les personnages. Deux personnages atypiques, loin d’être lisses, qui sont bien approfondis et avec lesquels le lecteur devient très proche. Il se crée vraiment une intimité toute particulière entre le lecteur et les deux personnages principaux dont la romance se joue sous ses yeux. Ce dernier a presque envie d’intervenir dans l’histoire pour murmurer aux personnages ce qu’ils doivent faire, ce que chacun doit penser de l’autre et surtout il a envie de les prendre à tour de rôle par les épaules et de les secouer une bonne fois lorsqu’ils agissent comme des imbéciles !

Perso, j’ai vraiment vécu cette histoire. Je l’ai vécue à 200 %. L’auteur a ce don particulier de nous faire vivre les émotions avec les personnages, de les ressentir au plus profond de nous-mêmes.
Pour moi, la lecture a été aussi jouissive qu’éprouvante. J’étais dedans à fond, je vivais les choses comme si j’étais personnellement impliquée dans l’histoire : je riais avec les personnages, j’avais les papillons au ventre qui dansaient la macarena assez souvent et j’ai versé des torrents de larmes à plusieurs reprises…

Bref, je ne sais pas si le but de l’auteur était de me faire devenir folle mais je peux vous dire, on n’en était pas loin ! 

Si j’avais pu, je pense que j’aurais pu lire ce livre d’une seule traite. Mais bon, avec le boulot et tout ce qu’il y a à côté, ce n’était pas possible. Chaque jour, en me levant, j’avais déjà hâte d’être le soir-même pour replonger dans ma lecture. Dès que j’avais une petite pause sur la journée, je lisais un chapitre. Chaque fois que je fermais le roman, j’avais le coeur qui se serrait. Je voulais continuer, je voulais savoir ce qu’il allait arriver.

Et chaque soir, le même schéma se reproduisait : papillons et pleurs à gogo. Chaque retournement de situation, chaque twist de l’auteur me retournait le coeur. Je n’ai jamais été autant éprouvée sur le plan moral et émotionnel par un roman. J’étais complètement vidée, émotionnellement épuisée (désolée petite soeur, pour la reprise de ton expression, mais tu as tellement bien exprimé ce que j’ai aussi ressenti que je n’ai pas d’autre choix que de te l’emprunter !) après ma lecture. Epuisée mais heureuse, car peu de livres vous procurent de telles sensations.

Tout ce qu’on peut dire, c’est que Travis et Abby nous en font voir de toutes les couleurs... Que ce soit lui ou elle, à tour de rôle, j’ai eu envie de leur coller une paire de claques en pleine figure pour leur faire retrouver leurs esprits.

Abby est le genre de fille toute sage. Venue à l’université pour étudier, elle n’est pas du genre à faire des vagues. Plutôt douce et gentille, elle cache néanmoins un secret que je n’imaginais même pas.

A l’opposé, Travis, c’est le mec que tout le monde connaît sur le campus. Le bad boy que toutes les filles s’arrachent, qui couche avec tout ce qui bouge et qui se bat lors de combats clandestins.

Rien ne prédisait que ces deux-là étaient faits pour être ensemble et pourtant… 
La relation se construit doucement au début : Abby refuse d’entrer dans le jeu de Travis. Et plus elle refuse de sortir avec lui, plus il va s’accrocher !

Un début assez doux donc, pour une histoire complètement folle par la suite ! Un coup je t’aime, un coup je t’aime plus… et rebelote… Une fois c’est lui qui fait une connerie, une fois c’est elle ! Vraiment, ils m’ont rendu complètement dingo !

J’ai eu envie de leur mettre des paires de claques à tour de rôle de voir qu’ils prenaient toujours le virage que je ne voulais pas qu’ils prennent… Jusqu’au bout, la question était la même : arriveront-ils enfin à trouver un terrain d’entente pour que leur couple fonctionne ?

C’est surtout ces retournements de situation incessants qui m’ont soulevé le coeur à de nombreuses reprises et qui m’ont totalement vidée ! Lire Beautiful Disaster est très éprouvant… mais c’est tellement bon en même temps !

Ceci dit, je tiens à préciser que même si j’ai aimé la balade sur les montagnes russes de Beautiful Disaster, la relation d’Abby et Travis, bien que très passionnelle, reste néanmoins malsaine. Les deux personnages restent très dépendants l’un de l’autre durant tout le roman. Les réactions disproportionnées de Travis font parfois peur, il ne se maîtrise plus une fois qu’il sent qu’il est sur le point de perdre Abby. Alors, autant j’ai aimé vivre cette relation à travers cette fiction, autant je ne souhaite jamais la vivre dans la vie de tous les jours et je remercie mon Chéri de ne jamais ressembler à Travis car je n’aurais jamais la force de porter un tel amour sur mes épaules.

L’auteur sait choisir les mots pour faire craquer le lecteur la lectrice pour qu’elle soit complètement addict à l’histoire, aux personnages. Le style est très agréable, simple, un style adapté à la tranche d’âge à laquelle il s’adresse. Je regrette cependant le choix de « poulette » pour le petit surnom donné par Travis à Abby dans la version française.
Dans la version VO, Travis donne le joli surnom de « pigeon » à Abby et je trouve cela beaucoup plus original. Bon, ok, un pigeon, ça n’a rien de glamour mais c’est quand même plus agréable (enfin prononcée à l’américaine bien sûr) que poulette.

La narration est à la première personne : Abby est notre narratrice. Un second tome va bientôt sortir en VF (déjà dispo en VO), Walking Disaster, qui reprend la même histoire, mais racontée par Travis. Je ne sais pas encore si ce choix de reprendre l’histoire mais racontée par l’autre personnage est intéressante. Je n’ai encore jamais expérimenté ce genre de lectures.
J’aime les narrations à deux voix dans une romance, quand on passe d’un narrateur à l’autre dans le même livre, comme c’est le cas dans Loin de tout par exemple. 
Est-ce que le choix de faire 2 livres est judicieux ? On verra.  En attendant, vous pouvez toujours découvrir l’avis de ma sister ICI.

Je terminerai par un petit bémol. J’ai moins aimé la fin du roman.
J’ai trouvé que c’était un peu bâclé. Le énième revirement de situation dans la relation Abby/Travis ne sonnait pas aussi juste que les précédents. C’était trop rapide, je n’ai pas compris pourquoi d’un coup, on passe du noir au blanc comme cela…

De plus, la toute fin n’était pas vraiment nécessaire. C’était un peu TOO MUCH à mon goût. Perso, on n’en serait pas arrivé à ce point-là que cela ne m’aurait pas dérangé. Là, c’est encore un peu trop rapide pour moi.

book ornement

EN BREF, j’ai vraiment KIFFE ce roman du début à la fin. Les personnages sont certes agaçants à tour de rôle, on a envie de leur foutre des claques pour leur faire comprendre les choses que visiblement ils ne comprennent pas, mais leur relation est tellement INTENSE, tellement PASSIONNELLE que le lecteur se laisse prendre au jeu et finit par vivre cet amour fusionnel avec eux, allant jusqu’à ressentir les émotions au plus profond de lui-même
C’est vraiment cela la FORCE de ce roman, c’est l’INTENSITE avec laquelle l’auteur arrive à faire passer les émotions des personnages à travers ses mots.

J’ai eu des papillons, j’ai souri, j’ai souffert, j’ai pleuré, bref, j’ai vécu chaque page de Beautiful Disaster comme si ma vie en dépendait !

Coupdecoeur

Les + :

  • Un tourbillon d’émotions qui nous emporte très loin ;
  • Un roman émotionnellement épuisant à lire mais c’est tellement bon de ressentir autant d’émotions lors de la simple lecture d’un livre ;
  • Des personnages attachants ;
  • Des scènes épicées plutôt agréables à lire (les papillons ont été au rdv à chaque fois !)
  • Un style d’écriture très plaisant, simple et efficace : un style qui s’adresse à la tranche d’âge à laquelle le roman est destinée ;

Les – :

  • Le dernier retournement de situation dans la relation entre Abby et Travis qui sonne plus faux que les autres. Peut-être le retournement de trop ?
  • La toute fin du roman qui n’est pas indispensable, un peu too much à mon goût ;

Quant à la question de savoir si un « second tome » avec Travis en narrateur est vraiment utile, eh bien, je vous en parlerai quand je l’aurais lu !

Les avis des copinautes : Nessa, Simi, Galleane, iwry, Mycoton, Pomme, Sabruhu, Moody, Azariel et bien d’autres encore sur la page BBM du livre sur Livraddict : 

Logo Livraddict

Commentaires

  1. Il va falloir que je le lise celui là. Ton avis est vraiment excellent et me motive à franchir le pas. J'espère que j'aimerais cette romance... :) 6 mars 2014 21:36

  2. Pouaaa la chronique de malade... comment tu fait pour en écrire autant ??? c'est juste impressionnant 7 mars 2014 17:37

  3. Après avoir lu votre chronique je me suis attaqué au livre et j ai adoré Que d émotion à le lire. Un vrai bonheur de lecture Merci pour vos chroniques 26 mai 2014 12:32

Laissez un commentaire

31 décembre 2016 01:00