Confusion

ConfusionTitre VF : Confusion
Titre VO : Entangled

Auteur : Cat Clarke (UK)
Traduction de Alexandra Maillard

Publié aux Editions Robert Laffont – Collection R
Date de publication : 18 octobre 2012

Genre : Young Adults

Pages : 418

Prix : 17,90 €
Commander sur amazon : Confusion

Notestar-3-5


Quatrième de couverture

Grace, 17 ans, se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce sans fenêtres, avec une table, des stylos et des feuilles vierges. Pourquoi est-elle là ? Et quel est ce beau jeune homme qui la retient prisonnière ? Elle n’en a aucune idée. Mais à mesure qu’elle couche sur papier les méandres de sa vie, Grace est frappée de plein fouet par les vagues de souvenirs enfouis au plus profond d’elle-même. Il y a cet amour sans espoir qu’elle voie à Nat, et la lente dégradation de sa relation avec sa meilleure amie, Sal. Mais Grace le sent, quelque chose manque encore. Quelque chose qu’elle se cache.

Mon avis

Voilà un roman que j’ai attendu avant de lire étant donné que les avis sur la toile était assez mitigé… Comme tous les romans de la collection R, souvent je constate que les avis sont tranchés, soit on aime, soit on n’aime pas ! Au final, j’ai aimé ce premier roman de Cat Clarke, même s’il reste quelques défauts qui, je comprends, ont pu déranger certains lecteurs.

Grace est une adolescente qui n’est pas très heureuse dans la vie. Elle n’a pas vraiment d’amis et sa mère la délaisse complètement au profit de sorties londoniennes. Livrée à elle-même, elle accumule les mauvais choix. Elle décide donc un jour de mettre fin à ses jours. Sauf que cette fameuse soirée, elle va se faire kidnapper par Ethan, un jeune garçon qu’elle ne connaît pas, et qui va la retenir prisonnière dans une chambre blanche avec à sa seule disposition du papier et un stylo. Petit à petit, Grace va coucher ses souvenirs sur le papier  jusqu’à revenir sur cette dernière soirée avant son kidnapping…

L’auteur nous accroche directement par une intrigue mystérieuse : qui est Ethan ? Pourquoi a-t-il kidnappé Grace et surtout que lui veut-il ? Pourquoi lui demander d’écrire ses souvenirs ? Tout comme Grace, le lecteur ne comprend pas ce qu’il arrive et le but de tout cela.
L’histoire oscille donc entre ces moments dans la chambre blanche où Grace est avec Ethan et ses souvenirs qu’elle couche sur le papier. Grace nous parle de sa vie à l’école, de sa famille avec la disparition de son père et le fait que depuis sa mère joue un peu aux abonnés absents préférant de loin se rendre à Londres chez des amis ou pour du shopping.  Elle nous parle également de sa rencontre avec Sal, sa meilleure amie et du garçon dont elle est tombée amoureuse, Nat.
Petit à petit, le lecteur se fait donc une idée sur la vie de Grace avant son kidnapping.

L’histoire est assez bien construite, laissant planer le suspense jusqu’à la fin… Je dois dire que cela a parfaitement marché sur moi étant donné que je n’arrivais pas à m’arrêter dans ma lecture, et ce même si j’ai vu arriver le plus gros de l’histoire. Car au-delà de savoir ce qu’est cette chambre blanche, le lecteur se passionne aussi pour l’histoire personnelle de Grace et surtout sur les évènements qui l’ont conduite cette fameuse journée à vouloir mettre fin à ses jours.

Malheureusement, j’ai trouvé que l’auteur donnait, au fil du roman, assez de petits détails, pour imaginer très bien ce qui a amené Grace à vouloir se suicider. Dès le moment où elle commence à raconter certains évènements, j’ai directement compris de quoi il en retournait et du coup, j’attendais plus de savoir la manière dont la chute de l’histoire allait tomber que la chute en elle-même. Je n’ai pas été surprise du tout par les révélations que nous fait l’auteur à la fin du roman. 

Concernant la révélation sur la chambre blanche, je dois dire que même si on le voit venir, cela a été un choc pour moi et je vous avoue que j’ai eu quelques fois la larme à l’oeil tellement ces dernières pages m’ont émue.

Personnellement, si cela n’avait été que l’histoire en elle-même, j’aurais pu vous dire que oui, l’intrigue est un vrai page-turner mais qu’au final, ça ne cassait pas des briques. Ce qui m’a énormément plu à moi, c’est le personnage de Grace

Pourtant, ce n’était pas du tout gagné d’avance étant donné que Grace m’insupportait au début du roman. Grace est une fille assez superficielle, qui couche avec un tas de mecs et qui boit énormément. C’est vrai qu’elle a eu un passé difficile au niveau familial (notamment avec la disparition de son père et le fait que sa mère ne s’occupe pas d’elle du tout) mais cela ne justifie pas qu’on puisse se laisser aller de cette façon. Grace est vraiment un personnage auto-destructeur.
Heureusement, elle va rencontrer Sal qui va devenir sa meilleure amie et qui va l’aider à aller mieux d’une certaine façon. Sal est toujours là pour elle, elle l’écoute et elle connaît ses plus noirs secrets. Il va y avoir ensuite Nat qui va entrer dans sa vie. Si jusqu’ici elle accumulait les coups d’un soir, Grace va se rendre compte qu’elle est aussi capable d’aimer et va tomber amoureuse de Nat. Même si ses réactions avec lui sont parfois puériles, elle va aussi mûrir, grâce à cette relation, et évoluer de manière positive.
Au fil des pages et de ses souvenirs, j’ai senti Grace changer et se détacher de ce cercle destructeur qu’elle s’était construit autour d’elle-même. C’est un personnage très fragile et malheureusement il ne lui faut rien pour de nouveau se retrouver au bord du goufre.
Plus je lisais, plus je me suis sentie proche d’elle en fait. Il y avait des réflexions qu’elle se faisait qui trouvaient des échos en moi et de fait, même si je n’apprécie pas sa façon de vivre, je dois dire que plus j’avançais, plus je la comprenais car Grace, cela aurait pu être moi, avec d’autres parents, avec un autre environnement…
Du coup, ce personnage qui m’était apparu comme détestable au début m’est devenu de plus en plus proche jusqu’à ce que j’ai envie de la protéger moi aussi et de l’aider à se sortir de cet engrenage. Quand je la voyais souffrir, je souffrais avec elle… ô que trop bien consciente de ce qu’elle ressentait.
Grace n’a pas du tout confiance en elle et elle pense que rien en elle n’est séduisant, aimable,… Du coup, quand quelqu’un s’attache à elle, elle s’en excuserait presque en se disant de profiter du moment car quand il saura qui elle est, la personne la laissera tomber. De même, elle pense qu’elle ne mérite pas l’amour, l’amitié des gens car elle n’a aucune estime d’elle même. Et pour tout vous avouer, c’est un sentiment que j’ai connu quand j’étais adolescente. Il m’arrive encore quelque fois de le ressentir actuellement mais beaucoup moins que durant cette période de ma vie que je préfère oublier. Forcément, de lire chez cet héroïne, ce même sentiment que je connais si bien, ça m’a énormément touchée à plusieurs moments de ma lecture.

Je ne vais pas en dire plus sur les autres personnages, c’est mieux que vous découvriez ce qu’il en est par vous-même.

Au niveau du style de l’écriture, j’ai beaucoup aimé la manière de narrer de Cat Clarke. Son écriture est très poignante et touchante. La manière d’exposer les idées, de parler du ressenti de Grace, tout cela m’a ému. L’écriture a joué un grand rôle dans ce roman car j’ai trouvé qu’elle donnait beaucoup de profondeur à la narration de Grace. C’est simple et bouleversant à la fois.


***** Conclusion *****

EN BREF, j’ai été touchée par ce roman plus par le personnage que par l’intrigue en elle-même. Si Grace est assez insupportable au début, plus on avance dans l’histoire, plus on rencontre une jeune adolescente fragile qui n’a pas été épargnée par la vie. Même si elle fait des erreurs et qu’elle choisit le chemin de la facilité, elle m’a néanmoins touchée car je me suis retrouvée beaucoup (mais pas totalement) en elle. Quant à l’intrigue, elle est plutôt bien construite et pousse le lecteur à vouloir continuer jusqu’au mot de la fin. Une grosse partie du récit est très prévisible, étant donné que l’auteur distille au fil de la lecture des petits indices révélateurs qui ne laissent aucune surprise quant à l’issue.
L’écriture de l’auteur a, pour moi, joué un gros rôle dans mon appréciation finale, ajoutant au récit une narration poignante qui ne m’a pas laissée indifférente.

Un roman peu commun, avec ses défauts, mais que je suis ravie d’avoir découvert ! Il me tarde de lire à nouveau l’auteur pour savoir ce que ses autres romans me réservent !

happy

Les points + :

  • Une intrigue bien construite, laissant planer le mystère sur tout le récit : l’auteur arrive à nous captiver du début jusqu’à la fin, même si le récit est sans surprise (voir points -) ;
  • Une héroïne fragile qui se dévoile au fil des pages et à laquelle je me suis attachée et beaucoup identifiée quand j’avais son âge ;
  • Un style d’écriture accrocheur que j’ai trouvé simple et poignant… Il complète parfaitement à l’intrigue ;

Les points – :

  • Un roman trop prévisible : l’auteur donne trop de détails révélateurs au fil de la lecture que pour surprendre le lecteur quant à l’issue du roman, en tout cas pour une grosse partie.



Les avis des copinautes :Mycoton, Galleane, Azariel87, Pomme et d’autres avis encore sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict


Commentaires

  1. Je viens de le terminer et je suis plutôt de ton avis. Mais moi je n'avais pas vu venir la fin.. Pourtant au final c'est logique. Grace est un personnage qui m'a beaucoup touché même si parfois je la trouvais peste. 5 juillet 2013 17:31

Laissez un commentaire

18 November 2018 01:58