10 bonnes raisons d’être célibataire

Titre VF : 10 bonnes raisons d’être célibataire
Titre VO : The Single Girl’s To Do List 

Auteur : Lindsey Kelk (UK)
Traduction de Cécile Tasson

Publié aux Editions Milady Romance
Collection Grande Romance
Date de publication : 18 janvier 2013

Genre : Romance, un peu Chick lit, humour

Pages : 350

Prix : 15,20 €
Commander sur amazonDix bonnes raisons d’être célibataire

Note


Quatrième de couverture

La quatrième de couverture en dévoile beaucoup sur les objectifs à atteindre de notre héroïne, alors si vous voulez garder la surprise, ne lisez pas !

Depuis que Simon m’a larguée, rien ne va plus. Moi, Rachel Summers, je suis de nouveau célibataire – ce qui ne m’était pas arrivé depuis belle lurette. La déprime, quoi. 
Heureusement, après une bonne cuite, Emelie et Matthew, mes deux meilleurs amis, ont concocté pour moi une liste sur mesure : celle qui me fera découvrir les joies du célibat.
Sur les murs de mon appartement, j’ai écrit : « Simon est un connard ». C’est un bon début. Il me reste quinze jours pour changer de look, partir à l’étranger, me faire tatouer, enfreindre la loi et dégoter l’homme de ma vie. Alors, pari tenu ?


Mon avis 


Une nouvelle année, nouvelle collection pour les Editions Milady Romance ! Et pour inaugurer cette nouvelle collection « Grande Romance », quoi de mieux que de commencer avec un titre frais, léger et plein d’humour !
 

Rachel Summers n’a jamais été célibataire de sa vie et elle se retrouve complètement désemparée quand son chéri avec qui elle est depuis 5 ans, Simon, décide de mettre fin à leur histoire d’amour. Heureusement pour elle, Summer est bien entourée et ses deux meilleurs amis, Matthew et Emelie, ont décidé de lui montrer les avantages de la vie de célibat en lui concoctant une liste de 10 choses à faire avant le mariage de son père. Elle a 15 jours pour réaliser ces 10 objectifs, dont trouver un nouveau jules pour l’accompagner au mariage !

*****

J’annonce tout de suite que ce roman est un vrai livre doudou, le genre de livres qui aurait pu m’accompagner pendant ma looooooongue période de célibat pour me faire voir celle-ci en rose et non pas en gris ou en noir !

Car oui, mesdemoiselles, malgré ce que nous pouvons raconter à nos amis pour faire bonne figure, le célibat c’est quand même pas un statut que l’on envie et surtout que l’on veut garder jusqu’à la fin de nos jours. Car même si Chéri a le don de nous agacer parfois, c’est quand même plus pratique pour se réchauffer durant les longues soirées d’hiver bien fraîches d’avoir un homme tout doux, tout chaud, attentionné et gentil qui nous serre dans ses bras !
Du coup, pour essayer de voir la vie en rose, même quand elle ne l’est pas, rien de tel qu’un bon livre ou un bon film, pour nous « faire croire » qu’être célibataire, ça a du bien aussi !

Pour ma part, à défaut d’avoir 10 bonnes raisons d’être célibataire entre les mains à l’époque, j’avais comme doudou de célibataire le film Bridget Jones. Dès que j’avais un coup de mou, hop je me passais le film et je me sentais tout de suite mieux après. Et je vous avoue que durant les périodes où mon célibat me pesait vraiment, j’ai regardé le film chaque soir plusieurs soirs d’affilée, c’est pour dire !

Je regrette cela dit de ne pas lu eu ce livre à l’époque car il aurait eu le même effet apaisant et revigorant que Bridget Jones, voire même encore plus !

L’histoire démarre assez simplement : on découvre notre héroïne, Rachel, avec une vie assez rangé métro-boulot-dodo mais elle semble s’en satisfaire et couler le parfait bonheur avec son Simon. Mais celui-ci n’est pas de cette avis, cette routine commence à lui peser et il dit à Rachel qu’il aimerait une pause. En language de mec, comprenez qu’en fait pause doit être traduit par rupture ! Rachel est alors complètement désemparée, elle se sent complètement perdue et a l’impression qu’elle n’arrivera plus à rien maintenant que Simon l’a laissée tomber.
Ses amis vont la reprendre en main, rester avec elle le temps de la voir refaire surface et surtout lui montrer à quel point sa nouvelle condition de célibataire va lui permettre de s’éclater !

J’ai trouvé le roman très rythmé, je ne me suis pas ennuyée pendant une seconde. Du début à la fin, j’ai trouvé que l’auteur reste dans la bonne émotion, qu’elle n’en faisait jamais trop par rapport à ce que ressentait son héroïne.
Des ruptures, nous avons toutes connu cela et nous savons à quel point cela peut être difficile les premiers jours, le manque qui se fait quand on sait que Chéri ne repassera plus la porte, que l’on ne reverra jamais plus son adorable sourire qui nous faisait tant craquer, sentir ses baisers si agréables et doux, ses expressions connues de lui-seul et que même ses défauts qui nous énervaient tant vous affreusement nous manquer. On connait toutes la sensation de vide qui nous submerge et qui nous donne l’impression que notre vie ne sera jamais plus aussi belle, aussi lumineuse que lorsque Chéri était avec nous. 
Bref, vous imaginez le tableau qui va avec : pleurs, envie de rester au lit toute la journée en pyjama sans même passer par la case salle de bains, le fait de ne rien pouvoir avaler sans avoir l’impression que l’on va tout rendre dans la demi-heure… Bref.
Eh bien, j’ai trouvé que l’auteur restait dans la juste note au début du roman pour décrire l’état assez lamentable dans lequel se trouve Rachel. Du coup, beaucoup de lectrices se reconnaîtront dans ce tableau et forcément l’attachement/identification avec l’héroïne va se faire d’emblée.

Là, où toute la force du roman se situe, c’est que l’auteur ne va pas faire perdurer cet état trop longtemps, elle va laisser le temps à Rachel de faire son deuil avant de lui montrer tout ce qu’elle peut faire en ayant plus un mec dans les pattes ! Toutes ces choses que l’on s’interdit habituellement quand on est en couple parce que soit on sait que cela n’intéressera pas chéri, soit qu’on ne se voit pas sortir sans chéri, donc vaut mieux laisser tomber ou simplement parce qu’on se complaît dans le petit confort que nous procure la vie de couple.

De plus, notre héroïne a la chance d’avoir deux amis formidables qui vont l’épauler et l’aider à vivre sa période post-rupture plus facilement, en lui proposant une liste de défis à relever pour devenir la parfaite petite célibataire. Forcément pour Rachel qui ne peut s’empêcher de faire des listes pour tout et pour rien, avoir une liste de choses à cocher, va lui donner de l’énergie pour avancer et ne pas ruminer son histoire avec Simon !

J’ai vraiment adoré la manière dont l’auteur aborde la question du célibat et surtout la phase « comment se remettre d’une rupture ». C’est pour cela que ce roman constitue un véritable livre doudou qui fera du bien à beaucoup de lectrices qui pourront se retrouver facilement dans le portrait de Rachel et elles aussi imaginer leur propre liste de choses à faire et apprendre à découvrir plein de choses sur elles-mêmes et se lancer des défis qu’elles n’auraient jamais cru possibles et imaginables.

Les situations s’enchaînent, Rachel reprend confiance petit à petit et s’amuse à relever les défis de ses amis et dépasser ses propres interdits (son vertige par exemple), on rigole beaucoup avec ce roman. Ce que j’ai également apprécié, c’est de retrouver des tas de références populaires et assez récentes dans le récit (par ex, au début du livre, l’héroïne parle d’un marathon Friends,…). Ce genre de références permet en effet de s’imaginer des points communs avec l’héroïne et de fait de s’attacher encore plus à elle (c’est d’ailleurs ce qui s’est passé pour moi quand elle a parlé de Friends au début du livre ^^).

Mon regret finalement, c’est que l’aspect romance soit un peu mis de côté. Alors, il est certes présent, mais il reste en arrière plan et j’ai trouvé ça dommage  parce que plus j’avançais dans l’histoire, plus j’avais envie de savoir si Rachel allait bien finir avec celui de ses soupirants qui me plaisait le plus et je trouvais que ça n’avançait pas assez vite sur ce point !
Oui, vous ne rêvez pas, je parle bien de ses soupirants au pluriel car comme toute célibataire qui se respecte, Rachel ne met pas tous ses oeufs dans le même panier. En l’occurrence ici, on parle de 3 paniers différents qu’on peut classer comme tel : le premier panier est celui du mec qui nous fait triper à mort et avec lequel on s’imagine déjà mariée avec des enfants, le second panier, celui du mec « à voir, possible, mais qui n’est pas une premier choix » et le dernier panier, l’improbable, le mec avec qui on n’imagine que rien ne peut se passer !
Et comme vous vous en doutez, la surprise vient toujours du panier auquel on ne s’attend pas.

C’est quelque chose qui m’a fait sourire, cette façon de se laisser plusieurs possibilités afin de trouver « LE BON » car c’était ma technique aussi quand j’étais célibataire. J’en suis pas fière hein mais rien ne sert de faire comme si ce n’était pas arrivé, c’est FAUX comme dirait Norman ! Je me souviens qu’à une époque où j’écumais les sites de rencontres (oui, oui j’avoue… j’ai fait ça), je discutais bien sûr avec plusieurs « gentlemen » et je faisais une sorte de petit classement : en haut du classement, on retrouvait « celui avec qui je m’imaginais déjà mariée et tout le tralala » et en bas, celui avec lequel ce serait « mouais, ok mais sans plus ». Et ce qui était incroyable, c’est qu’en fonction des rencontres, certains perdaient du galon et d’autres en prenaient !
Mais rassurez-vous, je ne sortais pas avec tous ces garçons d’un coup ! Non, non, tout l’intérêt de la manoeuvre résidait dans le fait que si ça ne marchait pas avec l’un d’eux, j’avais toujours d’autres lièvres à découvrir. Pour moi qui imaginais direct le mariage et les gosses en arrière fond, ça me permettait de ne pas être trop déçue et de vite me remettre en scelle quand mes illusions venaient à se casser le nez !
Maintenant, je vous rassure, cette période n’a pas duré non plus très longtemps et les choses ne se sont pas passées de cette manière avec mon chéri actuel. Déjà je ne fréquentais plus les sites de rencontres (on s’en lasse vite) et en plus je ne cherchais plus à avoir une petite cour qui me permettait de me sentir moins seule. Sans trop savoir pourquoi, j’avais confiance en Jérémy et notre « possible relation » (on se parlait sur le net avant de se rencontrer pour de vrai) et j’ai laissé les choses se faire naturellement (en vous confessant une chose : je m’étais dit que si ça ne marchait pas avec lui, je me faisais bonne soeur, comme quoi heureusement que ça n’a pas foiré ^^). Bon, je mens en peu, j’avoue qu’avant de le voir, j’avais déjà imaginer notre vie de couple, le mariage et nos deux futurs enfants, deux filles évidemment qui répondraient aux jolis prénoms de…. Rêvez que je vous le dise 😛 !

Bon assez tergiversé, tout cela pour vous dire que même s’il y a des soupirants au portillon, l’aspect romance reste assez en retrait dans le roman. Et c’est assez frustrant car il faut attendre jusqu’à la toute dernière page pour savoir ce qu’il en est ! Du coup, tout le côté bisous, mamours et câlins crapuleux passent à la trappe ! Vous allez sans doute penser que je ne pense qu’à ça, mais voilà j’aime ça et je ne vais pas m’en cacher !
Pour cela, j’ai hésité à classer ce titre en « chick-lit » plutôt qu’en romance, vu la manière dont cette dernière est traitée dans le récit.

Niveau personnages, il faut admettre que l’on a une belle brochette, un trio gagnant qui rend vraiment le texte très vivant !

Rachel tout d’abord, notre héroïne, qui apparaît comme quelqu’un d’un peu coincé sur les bords, dans sa petite vie de couple qu’il ne faut surtout pas venir déranger ! Mais rapidement, en l’absence de Simon, Rachel va se découvrir capable de choses qu’elle ne se serait jamais cru capable de faire. Petit à petit, on va voir une jeune femme indépendante prendre la relève qui comprend doucement qu’elle n’a pas besoin d’être avec un homme pour se sentir bien dans sa peau. Elle a du caractère et ne se laisse pas faire au point parfois de se mettre elles-mêmes dans des situations embarrassantes, voire gênantes. Finalement, on peut dire que sa séparation avec Simon soit la meilleure chose qui lui soit arrivée.

Ses deux meilleurs amis sont également des personnages exceptionnels que j’ai beaucoup aimés ! Emelie est une jeune femme qui prône le célibat et profite de son statut pour sortir et changer un peu de mec comme on change de chemises. La demoiselle ne cherche pas à se caser… ou alors avec le seul garçon qui l’attire vraiment si seulement il n’était pas… le frère de sa meilleure amie !
Matthew, quant à lui, est gay et a du aussi affronter une séparation difficile quelques mois auparavant. Matthew est un jeune homme dynamique, très drôle et hyper attachant.
Les deux donnent l’impression d’être assez volages alors qu’en fait, ils ont les mêmes attentes que Rachel. C’est juste qu’ils ne portent pas sur leur front comme elle l’inscription « j’ai absolument besoin d’un mec dans ma vie » !

Le trio fonctionne à la perfection, on sent l’amitié forte qui existe entre eux. Quand l’un des trois est mal dans sa peau ou triste, les deux autres rappliquent immédiatement et ne le lâchent pas tant que la crise n’est pas passée. 

 
Au niveau du style de l’écriture, j’ai trouvé ça très frais et léger. L’histoire est contée du point de vue de Rachel et est très agréable à suivre. Le texte est rendu vivant par les nombreux dialogues et l’humour qui s’en dégage. 


Conclusion

En bref, ce roman est une petite pépite de légèreté, un livre doudou dont je recommande fortement la lecture ! C’est le genre de livre qui vous met la patate, qui vous fait vous sentir bien ! Pas la peine d’être célibataire pour pouvoir l’apprécier, même si je suis sûre que les lectrices en mal de chéri y trouveront certainement leur compte !
On a frôlé le coup de coeur, je ne vous le cache pas, si seulement l’aspect romance avait été un peu plus développé. Il arrive un peu tard et finalement on n’a pas le temps d’en profiter, c’est dommage !
Néanmoins, c’est une bonne dose d’humour et de légèreté qui vous fera passer un bon moment de détente en compagnie de personnages vivants et un peu barrés :)

L’antidote rêvé contre les gros coups de cafards !

« Être célibataire, ça ne veut pas dire être seule.(…) Un homme ne peut pas te rendre heureuse si tu n’es pas heureuse toute seule. »
 (page 338)

Les points + :

  • Un roman léger et bourré d’humour : comment retrouver le goût de vivre après avoir été larguée par le mec avec qui on vivait depuis 5 ans ?
  • Des personnages attachants, très vivants, auxquels il est facile de s’identifier ;
  • Les références populaires et récentes qui parsèment le livre ;
  • Le ton juste donné par l’auteur dans les émotions ressenties par l’héroïne suite à la rupture : on n’est jamais dans le surjeu.

 Les points – :

  • L’aspect romance un peu relégué en arrière plan. cela m’a un peu frustrée de manquer toute la partie bisous et câlins crapuleux !


Artemissia a également beaucoup aimé, son avis ICI. D’autres encore sur la page BBM du livre sur Livraddict : 

Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Coucou Jess ! Alors déjà, moi, je suis fan de tous les livres concernant le célibat ! Parce que c'est mon truc, ça fait des années que ça dure me concernant (période entrecoupées d'aventures et d'amourettes brèves pour essayer), et j'ai bel et bien appris à vivre avec =) D'ailleurs, on s'y fait, quand on sait s'occuper, prendre soin de soi et continuer à sortir avec ses amis, on ne se préoccupe presque plus du fait qu'on n'ait aucun amoureux dans sa vie. Le moment que je préfère, d'ailleurs, c'est celui où je plonge sous ma couette armée d'un bon bouquin, seule avec ma tisane (et je n'ai que 25 ans, misère ! ^^) Bref, tout ça pour dire : ce livre m'intéresse grandement, je pense le commander incessamment sous peu, histoire d'avoir mon doudou à moi les nuits de pleine lune ! A bientôt ! 13 février 2013 13:52

  2. Je pensais avoir déjà laissé un petit mot, mais non... (oups, je perds la tête) Rien que la couverture me tentait, mais ton avis me donne encore plus envie... perso, le côté romance mis de côté ne devrait pas me gêner, mais c'est surtout le côté humour et les références dont tu parles qui me donne envie :) Zou, une tentation de plus, merci ;) Bonne soirée 15 février 2013 21:57

  3. Ce livre ne me tente vraiment pas mais j'aime beaucoup ta chronique très complète! Et sinon, j'étais passée rapidement sur ton blog une fois sans vraiment m'attarder ( trop de choses à faire xD ) et je le trouve vraiment vraimetn superbe!! 23 février 2013 00:32

  4. Déjà la couverture et le titre donne envie d'en savoir un peu plus sur ce livre. Le côté humour, car faut bien prendre le célibat avec humour, donne encore plus envie. Après si le côté romance est mis de côté, ce n'est pas si grave puisque le titre dit "10 bonnes raisons d'être célibataire" et non "romantique" ^^ donc, merci pour cette tentation qui va rejoindre de ce pas les autres. Je me demande si un jour ma wish-list arrêtera d’augmenter de la sorte ^^ 9 mars 2013 21:32

  5. Ha il va falloir que je le lise celui-là, mon célibat passera peut-être mieux =P 10 mars 2013 12:49

  6. Encore une chronique très complète, je vais me laisser tenter par un peu de légèreté, merci :) 29 mars 2013 15:39

  7. Convaincue je suis par ton avis !!!! Je vais de ce pas le rajouter dans le coin à lire entre 2 romans "barbants" Mercii 31 mars 2013 08:45

Laissez un commentaire

26 décembre 2016 11:00