Gossip Girl : Psycho Killer

Titre VF : Gossip Girl : Psycho Killer – ça fait tellement de bien de faire le mal
Titre VO : Gossip Girl, Psycho Killer

Auteur : Cecily von Ziegesar (USA)
Traduction de Marianne Thirioux

Publié aux Editions Fleuve Noir – Collection « Territoires »
Date de publication : 05 juillet 2012

Genre : Jeunesse, « Thriller »

Pages : 334

Prix : 12,90 €
Commander sur amazonGossip Girl, Tome 17 : Psycho killer

Note


Quatrième de couverture

Bienvenue dans l’Upper East Side où Olivia, entourée de ses amis riches, jeunes et beaux, coulait des jours heureux… jusqu’à ce que la sublime Serena revienne après un an d’absence ! Celle-ci compte bien se débarrasser de Nate, le petit ami d’Olivia, afin de récupérer sa meilleure amie pour elle toute seule. Mais Olivia est folle amoureuse et se tient prête au combat…
C’est parti pour un shopping bien particulier : arme blanche, poison et tout est permis !

Mon avis

Il me semble que depuis que je tiens ce blog, c’est la première fois que je mets une note aussi basse à un livre. D’ailleurs, j’ai vraiment hésité entre ce 0.5/5 étoiles et pas d’étoiles du tout ! Gossip Girl : Psycho Killer est la plus grosse blague de la littérature Young Adult que j’ai pu lire jusqu’ici. 
Et même si je ne suis pas foncièrement méchante dans mes chroniques d’habitude en essayant de relever le positif et le négatif, je vous avoue que pour une fois j’ai envie de me lâcher… Car ça fait tellement du bien de dire du mal, n’est-ce pas ?

Serena Van Der Woodsen revient de son séjour au pensionnat bien déterminée à retrouver sa belle amitié avec Olivia. Mais voilà, depuis le temps, celle-ci est devenue la reine de l’Upper East Side et ne voit pas le retour de sa revale/amie d’un bon oeil.
Pour parvenir à récupérer son amie, Serena a un plan imparable : elle va tuer son petit ami, Nate, pour que plus personne ne soit entre elles deux. Mais Olivia ne l’entend pas de cette oreille… et si Serena a envie de faire couler le sang, elle aussi… Car après tout, entre les deux jeunes femmes, la compétition a toujours existé ! Et il semblerait que ce soit à celle qui tuera le plus…

*****

Il y a quelques années, peut-être au moment où la série télé est arrivée sur nos écrans, j’ai eu envie de lire la saga littéraire qui en était à l’origine. J’ai donc lu 2 tomes et dans la foulée, j’ai acheté les autres, car je trouvais ça assez sympa et je voulais voir quelles libertés allait prendre la chaîne The CW par rapport aux romans. Oui, oui, j’aime faire des comparaisons !

J’aime beaucoup la série (même si j’ai arrêté de la regarder – comme beaucoup d’autres – pour le moment, faute d’envie et surtout parce qu’entre lire et regarder des séries, il faut choisir !) et j’aime assez la saga littéraire sans que je l’apprécie autant que la série TV.

Du coup, quand j’ai vu que Territoires publiait une version un peu « thriller » du premier tome qui se voulait aussi drôle, je ne me suis pas trop posée de questions : l’envie de découvrir (et peut-être encore de comparer) était bien là.

En commençant le roman, je savais déjà que l’histoire ne serait pas bien originale. Il s’agit en fait de la reprise du premier tome de Gossip Girl (où Serena revient de pensionnat et essaie de renouer avec Olivia (Olivia, c’est en fait Blair dans la série… Olivia ne devait sans doute pas faire assez peste pour la TV ^^)), revu version thriller avec des jeunes qui veulent s’entretuer.

Bon, avec un tel pitch, vous allez me dire que j’aurais pu savoir que ça n’allait pas voler haut… Oui, mais en fait je ne m’étais pas trop posé de questions sur l’histoire avant de le commencer, j’espérais surtout rigoler un coup avec des situations rocambolesques… 
Jamais je n’aurais pensé y trouver ce que j’y ai trouvé finalement, à savoir une histoire complètement farfelue, avec des personnages que je ne reconnaissais pas du tout et qui m’ont franchement fait flippé tellement ils étaient complètement tarés.

Dès les premières pages, j’ai cru que j’entrais dans la quatrième dimension : Serena qui veut tuer Nate et est bien décidée à aller jusqu’au bout, un jeune qui se fait tuer en plein durant la soirée organisée par la mère de Blair et les invités qui vont manger dans la pièce à côté sans que ça les perturbe le moins du monde, des morts qui s’empilent dans tous les sens…

L’histoire est complètement bancale et farfelue et ne reflète en rien la réalité de notre monde. Il me semble quand même que quand il y a disparition et meurtres, surtout à répétition, les autorités s’en mêlent. On prend des dépositions, on écoute les témons… et vu la discrétion de Serena, j’ai envie de dire que dans les quelques heures qui suivent le crime en question, son cas devrait être réglé et la demoiselle croupir en garde à vue… ou dans un hôpital psychiatrique avec une camisole de force vraiment bien serrée si vous voulez mon avis.
Ici, on n’entend même pas parler de la police ou quoi que ce soit… Les miss de l’Upper East Side ont apparemment les mains libres pour tuer tout ce qui bouge, selon leurs envies et leurs humeurs sans jamais être inquiétées ! 
Question crédibilité, on repassera bien sûr !

Ce roman m’a vraiment donné un sentiment de malaise durant ma lecture vu que je ne retrouvais rien aussi bien par rapport aux personnages mais par rapport aux codes habituellement repris dans un « thriller ». Personne ne tue en parfaite impunité comme ça. 
Pour le coup, je vous assure que j’étais vraiment dans la quatrième dimension, voire même les suivantes !

Je suis quand même allée au bout du roman car j’avais envie de savoir comment l’auteur avait prévu de conclure son histoire, savoir si Serena allait aller jusqu’au bout de son projet de tuer Nate ou si les choses évoluant en cours d’histoire, elle prendrait quelqu’un d’autre pour cible, sait-on jamais ! 
Curiosité malsaine ou bêtise, appelez ça comme vous voulez, mais au moins je peux vous dire sans langue de bois que l’histoire ne s’améliore pas du tout et qu’on reste vraiment sur le même niveau de médiocrité d’un bout à l’autre !

Au niveau des personnages, autant vous dire que je n’ai absolument pas retrouvé les personnages que j’aime beaucoup dans la série, à part quelques rares exceptions.

Serena, mon personnage préféré, est devenue complètement folle, une psychopathe complètement tarée qu’il vaudrait mieux la faire enfermée pour le bien de l’Humanité ! Elle tue sans remords, sans regret, comme si elle avait fait ça toute sa vie…  Il suffit que vous soyez au mauvais endroit au mauvais moment ou que vous ayez eu une parole malheureuse et c’est bon, elle vous règle votre affaire en deux temps trois mouvements !

« Le souffle coupé, elle descendit du bureau, défroissa sa jupe, et remonta ses chaussettes, légèrement déconcertée par ce qu’elle venait de faire. Tuer un professeur pour avoir suggéré qu’elle devrait postuler pour une comédie musicale était totalement irréfléchi, quelque chose qu’Olivia ferait, pas elle.
Hélas, l’influence du groupe nous touche tous, même les meilleurs d’entre nous. »
 (page 160)

Cette Serena n’a donc absolument rien à voir avec la Serena que je connais à travers la série ou même les livres. Elle est complètement instable et ferait mieux de suivre une bonne thérapie… comme tout le monde dans ce livre, à vrai dire ! Du coup, je dois bien l’avouer, après avoir lu ça, par sûre que je regarde Serena avec le même regard !

Olivia est bien la peste bitch qu’est Blair Wardolf dans la série et la saga littéraire. Je n’ai jamais aimé le personnage de Blair car je trouve que pour quelqu’un qui manque de confiance en elle au point de se mettre toujours en compétition avec sa (soi-disant) meilleure amie, elle en fait trop et est très méchante.
Dans ce roman, rien ne change sauf que la compétition entre les filles ne porte plus sur laquelle est la mieux habillée, laquelle par ci ou laquelle par là, mais bien sur laquelle tuera le plus de gens. Dès lors, tout comme Serena, c’est meurtres en tout genre, parfois sans raison apparente…

Et que dire du beau Dan Humphrey qui me fait tant craquer avec son petit air timide de beau gosse qui s’ignore. Dan n’est que l’ombre de lui-même dans ce tome, encore plus effacé que jamais, et surtout très suicidaire ! 

Comme vous pouvez le constater, les personnages ne sont pas très intéressants, à part leur folie meurtrière, ils sont complètement fades et ne ressemblent plus en rien aux personnages qu’on aime (ou pas) dans la série. Je vous passe les détails sur Jenny et Chuck, parce que là c’est encore pire…

Au niveau du style de l’écriture, ça se laisse lire. On retrouve toujours les petites incursions de la Gossip Girl et des ses potins et ses réponses aux questions de ses fans. 
Le texte est écrit à la troisième personne. Et même si l’écriture reste fluide et agréable, je n’ai pas trop aimé que des rappels soient faits sur le fait que tout le monde cherche à vous poignarder dans le dos (littéralement parlant, je l’entends). L’auteur cherche à en parler avec un certain humour (peut-être que certains apprécieront) mais je trouve que ça devient vite redondant et surtout, ce n’est pas vraiment drôle.

Conclusion

En bref, comme vous l’avez pu le remarquer en lisant cette chronique, j’ai vraiment perdu mon temps en lisant ce livre qui n’est qu’une vaste blague.
L’auteur reprend l’histoire du premier tome de sa saga à succès Gossip Girl et en fait une vaste mascarade en la tournant en une espèce de thriller complètement râté et pathétique !
J’aime beaucoup la série, j’aime assez la saga originale en livre et je suis vraiment en colère quand je vois ce que l’auteur a pu en faire dans ce roman. Tout cela aurait pu être drôle s’il y avait une vraie recherche, une vraie histoire de fond et non pas une comédie où l’on fait passer les personnages de notre série préférée pour des espèces de tarés bons à faire enfermer !

Une chose est sûre : je ne regarderai jamais plus Serena et Blair de la même façon à partir de maintenant !
Et inutile de vous préciser que je ne vous le recommande pas, bien sûr !

Ce roman m’a vraiment mis les nerfs !
Quelle grosse blague ! Quelle déception !

Les points + :

  • Je les cherche encore… 

Les points – :

  • Une reprise du tome 1 de la saga originale Gossip Girl à peine retravaillée… 
  • Une intrigue complètement farfelue où les méchants jeunes de l’Upper East Side tuent sans être nullement inquiétés par les forces de police… Peut-être que Serena a fait une descente dans un commissariat pour pouvoir tuer en toute impunité, qui sait !
  • Les personnages charismatiques repris dans la série sont tournés en ridicule. Je ne sais pas ce qui a pris à l’auteur de faire passer Serena pour cette espèce de folle psychopate, mais en tout cas, ça ne l’a pas fait avec moi.
  • Une histoire qui se veut drôle… mais qui finalement m’a mise profondément en colère : j’ai juste eu l’impression qu’on se foutait de la gueule du lecteur.


Retrouvez d’autres avis sur la page BBM du livre sur Livraddict, on ne sait jamais que certains aient plus aimé que moi : 

Logo Livraddict





Commentaires

  1. Et bam! Ca c'est du lachage en règle! Ca fait du bien? En tout cas, je passe mon tour! Et ces bouquins qui sortent pour faire du fric sur le dos d'une série porteuse, c'est vraiment naze! 19 août 2012 17:36

  2. @Juliah : oh que oui, ça fait du bien ! Et merci à toutes pour vos retours, je suis ravie de savoir que je vous ai fait rire en ce dimanche caniculaire :) 19 août 2012 22:36

  3. Lol, merci pour ce billet qui m'a bien fait rire, je n'imagine même pas ce que le livre m'aurait fait. Bon, au moins un livre de moins dans ma wish-list ;) 19 août 2012 17:49

  4. Pareil pour moi, un livre en moins dans ma wish-list ! Un billet excellent ! Merci ! 19 août 2012 18:10

  5. Whaou! Ben merci pour ce billet qui me permettra une belle économie! Du coup il vient de valser de ma wish! 19 août 2012 18:44

  6. hahahaha, cette daube a au moins le mérite de produire un billet savoureux :D 19 août 2012 18:48

  7. Hahaha xD Comme tu l'as démonté, ce pauvre roman ! C'est sûr, je ne le lirai pas ^^ 19 août 2012 20:28

  8. J'avais vu le livre à la fnac et je m'étais demandé ce que c'était cette grosse blague ? J'ai lu les 3 premiers tomes de la série en anglais & j'aime assez la série TV même si j'ai complétement lacher l'affaire depuis un an ! Comme tu dis entre lire et regarder des séries tv il faut choisir ( je me sens moins seule là du coup lol ) ! Je me demande bien pourquoi ils ont sortis ça d'ailleurs ... 20 août 2012 15:29

  9. Déjà que je n'ai pas trippé du tout sur la série de livres originale... je passe joyeusement mon tour. Non mais juste l'idée de départ est complètement débile selon moi. 25 août 2012 03:17

  10. Je l'ai également fini (avec bien du mal), et ton avis et le mien se regroupent. Je pense exactement comme toi. 26 août 2012 22:47

  11. Bon... page 54 : je stoppe. Ça, c'est fait... 27 août 2012 19:00

  12. Encore un livre pour surfer sur le succès de la série :-( En voilà un que je mets aux oubliettes, dans la catégorie "livre à ne jamais lire" ^^ 1 septembre 2012 19:43

  13. J'etais morte de rire en lisant ta critique. J'ai eu un debut de fou rire! Mais en tout cas ca fait un livre de moins pour ma commande de bouquins! 27 avril 2013 11:12

Laissez un commentaire

19 October 2018 17:10