Enfernité, tome 1

Titre VF : Enfernité, tome 1
Titre VO : Everneath

Auteur : Brodi Ashton (USA)
Traduction de Jacqueline Odin

Publié aux Editions Milan, collection Macadam
Date de publication : 04 avril 2012

Genre : Fantastique, YA

Pages : 374

Prix : 15,20 €
Commander sur amazon : Enfernité

Note


Quatrième de couverture


Six mois que Nikki a disparu, sans laisser de traces. Six mois qu’elle a, par désespoir, abandonné Jack. Six mois qu’elle a passés enfermée en aux côtés de Cole, dans le monde entre morts et vivants.

Nikki est de retour et elle doit faire un choix.
Mourir auprès de Jack, ou vivre pour toujours avec Cole… en Enfernité.

Mon avis 

Encore un roman qui me plaisait juste par l’évocation de son titre et de sa couverture magnifique ! Car disons-le franchement, le résumé en 4ème de couverture reste assez vague. Mais sous ce mystère, se découvre une histoire qui vous tiendra en haleine jusqu’au bout… et pourtant, on ne peut pas dire que c’est l’action qui caractérise le plus ce petit bijou qu’est Enfernité
 
Nikki est restée six mois en Enfernité avec Cole. Seulement pour elle, vu que le temps ne s’écoule pas de la même manière entre ici et là-bas, ce fut 100 ans qu’elle passa avec Cole, à être dénudée petit à petit de toutes les émotions qui la caractérisent.
Lors de son réveil, Nikki se souvient vaguement d’un visage qui comptait pour elle sans se souvenir d’aucun autre élément : Qui est-il ? Que représente-t-il pour elle ? Pour le savoir, elle décide de ne pas rester en Enfernité avec Cole et de retourner à la surface.
Le problème est qu’on ne quitte pas l’Enfernité et ses Tunnels avec autant de facilité et dans 6 mois, ceux-ci sont bien décidés à l’y ramener de gré ou de force…

L’intrigue

Encore une fois, je me suis plongée dans ce roman en me demandant vraiment quel genre d’histoire j’allais y trouver. La quatrième de couverture pour moi reste assez vague, on sait juste que Nikki aura un choix à faire entre deux garçons et que de ce choix devient finalement une question de vie ou de mort.

J’ai donc commencé ce roman sans savoir à quoi m’attendre et j’ai vraiment été surprise par la richesse de l’histoire, le mystère qui l’entoure et qui ne se dévoile que petit à petit. Non seulement j’ai bien aimé toute la mythologie de l’Enfernité qui s’appuie sur des mythes grecs, comme l’histoire d’Orphée et d’Eurydice mais aussi la manière dont l’auteur construit son histoire en alternant toujours le passé (6 mois avant que Nikki rejoigne l’Enfernité) et le présent (les 6 mois à venir avant qu’elle n’y soit rappelée). 

Dès le départ, le lecteur est plongé dans l’inconnu, ne sait rien de la vie de Nikki et la retrouve à un moment clé en ignorant tout de ce qui s’est passé avant. Dès lors, au départ, le mystère reste entier. Qui est Nikki ? Pourquoi a-t-elle choisi de suivre Cole ?  Que s’est-il passé avec Jack ? Retournera-t-elle vraiment en Enfernité dans 6 mois ?
Ce sont les questions qui reviennent inlassablement tourmenter le lecteur qui dès lors n’arrive plus à décrocher du récit pour avoir les réponses à toutes ces questions.

Les réponses viennent petit à petit, rien n’est laissé au hasard, l’auteur nous donne toutes les indications nécessaires pour adhérer à son monde, y être littéralement transporté. 
Il y a quelque chose de magique avec ce récit, un « petit je-ne-sais-quoi »  qui fait que même si on connaît le postulat de départ, l’échéance de Nikki, on ne peut s’empêcher de penser qu’il existe une autre issue. Et la fatalité que l’on connaît dès le début devient comme un leitmotiv de la lecture : il va se passer quelque chose, Nikki va trouver le moyen d’y échapper,…

La tension est palpable plus on avance dans l’histoire. Si au début, on sent Nikki détachée de tout, le fait qu’elle reprenne vie sous nos yeux de lecteur nous donne à nous une force, une volonté d’y croire et de tourner plus avidement chaque page.

Pourtant, contraste étonnant, si vous pensez avec ces quelques phrases trouver un récit dynamique qui dégouline d’action, vous faites fausse route. Le stress est là, le suspense est tangible, votre rythme cardiaque pourrait bien s’accélerer plus vous approcherez de l’échéance finale, et pourtant il ne se passe pas grand chose. Transporté littéralement dans la vie de Nikki, à sa place même, vous vivez l’échéance avec elle, vous y pensez de manière obsessionnelle, vous avez peur et en même temps vous refusez de renoncer…

Et que vous dire sur le final de ce premier tome... Complètement déchirant. Arrivé à quelques pages de la fin, le lecteur sent la vérité lui éclater au visage, le lecteur SAIT comment le roman va se finir avant même les protagonistes. Et quand le moment arrive, quand nos craintes se matérialisent sous nos yeux, on ne peut rester indifférent, c’est impossible.
Je ne peux reprocher ici à l’auteur d’avoir été prévisible sur la fin de son roman car d’une part, comme on le sait depuis le départ, quelque chose DOIT de passer à la fin, c’est inévitable et d’autre part, c’est comme si l’auteur en nous dévoilant la fin avant l’heure tentait de nous y préparer…
Cependant, on a beau voir venir le tableau final, ça nous prend néanmoins aux tripes, on refuse d’y croire jusqu’à la dernière seconde. Et pour tout vous avouer, j’ai fini en larmes. Cette fin m’a bouleversée, m’a vraiment remuée… car elle est horrible mais pleine d’espoir pour la suite en même temps. 


Les personnages

J’ai beaucoup aimé le volet « personnages », étant donné que la 4ème ne le cache pas, nous allons avoir affaire à un triangle amoureux dans ce roman !

Tout d’abord, Nikki. Je dois dire qu’au début, j’ai eu beaucoup de mal avec elle. Assez froide et distante lors de son retour, je me suis demandée pourquoi elle avait tant envie de revenir à la Surface si ce n’était pas reprendre le cours de ses relations antérieures, notamment avec sa famille ou encore Jack alors que c’était pourtant son souhait, à la base. Mais, une fois que l’on va comprendre ce qu’a vécu Nikki, et surtout comment fonctionne l’Enfernité et ce qu’elle a subi avec Cole, forcément on devient plus clément et ses réactions deviennent très logiques, très naturelles. 
Il va falloir du temps à Nikki pour se retrouver elle-même, et c’est aussi cette évolution qui va imprégner le tempo du roman… D’assez lent, distant au départ, le ton donné à l’écriture, la voix de la narratrice va se faire de plus en plus vivante…  

Nikki va s’avérer être une jeune fille tout à fait comme les autres… que l’on va doublement découvrir : la Nikki d’avant l’Enfernité qui menait une vie d’ado normale qui n’avait pas spécialement confiance en elle et qui doutait toujours de l’amour que Jack pouvait lui porter et la Nikki d’après l’Enfernité, qui essaie de se retrouver et de réparer ses erreurs. 

En ce qui concerne les deux garçons qui vont « se battre » pour l’attirer chacun dans leur camp, je dois dire qu’évidemment j’ai préféré Jack à Cole, même si au départ ce n’était pas trop cela non plus. 

Lors de leurs retrouvailles avec Jack, après la disparition de Nikki durant 6 mois, on le sent pas forcément « happy » de la voir, il n’a rien du garçon amoureux qui va lui sauter dans les bras en lui disant qu’elle lui a manqué. Que du contraire, il se montre plutôt dur avec elle et en conséquence de quoi, elle qui n’est déjà pas très à l’aise, va l’être encore moins et prendre encore plus de distance. 
Malgré cela, plus on avance, plus on constate que Jack ne peut rester éloigné de Nikki, on sent comme une force qui les pousse l’un vers l’autre. Mais la question reste de savoir si Jack pourra accepter d’entendre la vérité sur la disparition de Nikki et la prendre comme elle est ? 

Avec Cole, je n’ai jamais été à l’aise depuis le début.  Après tout, c’est lui qui l’emmène en Enfernité et la plonge dans un sommeil d’une centaine d’années au finir desquelles elle oubliera tout ce qu’elle était avant. De plus, je n’ai jamais compris ses motivations et le trouve particulièrement égoïste… car quand on aime quelqu’un, comme il prétend aimer Nikki, on fait tout pour le rendre heureux, même s’il faut accepter que la personne s’éloigne de nous. Or ici, c’est plus une obsession, une possession et pour moi, ce n’est pas vraiment de l’amour. Cole recherche avant tout la puissance, le pouvoir et pour moi, Nikki n’est qu’un moyen d’y parvenir.

Ceci dit, l’histoire bien que tournée vers un triangle amoureux dès le départ (vu qu’annoncé en 4ème) n’est pas focalisée là-dessus. Les relations entre Cole/Nikki ou encore Jack/Nikki ne sont pas niaises pour un sou. Elles évoluent au fil des pages, surtout la relation entre Jack et Nikki qui acquiert de la maturité plus on égrène les pages. Au final, l’enjeu du triangle amoureux va plus loin qu’une bête histoire d’amour mais pose un choix crucial pour Nikki : la vie ou la mort… 
J’ai hâte de voir comment cela va évoluer dans le tome 2 vu la manière dont le tome 1 s’est terminé, cela promet d’être très intéressant ! 

Le style de l’écriture

C’est ce qui m’a le plus surpris au départ : l’auteur jongle avec le passé et le présent de Nikki, soit les 6 mois avant qu’elle ne décide de suivre Cole en Enfernité (passé) et le compte à rebours des 6 mois avant qu’elle n’y soit rappelée  (présent).

Même si ça m’a surpris (il n’est jamais facile pour moi d’entrer dans un roman quand je lis les premières pages), je me suis vite fait à cette manière de procéder et je dois dire que j’ai plutôt aimé cette construction du roman, car elle nous laisse vraiment dans le mystère jusqu’au bout, ne dévoilant que petit à petit les motivations, les raisons de Nikki de suivre ce chemin qui ne lui était pas du tout destiné.

Le récit est bien sûr raconté par Nikki, notre narratrice, qui nous embarque avec elle dans son intimité : celle-ci va se dévoiler petit à petit au lecteur. J’ai trouvé que le choix de la narration en « je » était juste parfait. Je n’ai aucun manque du fait de ne pas avoir eu un autre point de vue sur l’histoire que le sien, ce n’était pas nécessaire pour l’histoire, qui se focalise vraiment sur Nikki et ses choix personnels.

En ce qui concerne l’écriture de l’auteur, je n’ai rien à redire. Le ton était donné, si le rythme est un peu lent au départ, donc avec plus de narration pure, plus on avance, plus le style s’adapte au rythme du roman, devient de plus en plus vivant au fur et à mesure du temps qui passe. Le style nous emporte dans l’histoire en suivant vraiment le tempo du récit.

Conclusion

En bref, ce livre m’a vraiment surprise, étonnée en n’emmenant dans un univers d’une richesse insoupçonnée. Tout le talent de l’auteur est de réussir à inquiéter son lecteur, le faire passer par toutes les couleurs, tout en proposant une histoire simple, où les rebondissements ne font pas légion. Pas d’action donc, mais ce n’est pas pour autant que le suspense est absent : que du contraire, il montre crescendo avec le décompte des 6 mois qui s’égrène sous nos yeux.

Ce roman va vous surprendre, vous ne pourrez pas rester indifférent aussi bien à la mythologie de l’Enfernité qu’à l’histoire de Nikki ! Ce roman est simplement un petit bijou, une perle à lire d’urgence ! Foncez :)


Les points forts :

  • Une intrigue qui surprend énormément… On se laisse embarquer dans le mystère de l’Enfernité pour dénouer petit à petit l’histoire de Nikki.
  • La relation entre Nikki et Jack qui nous transporte.
  • La fin… juste impossible de rester indifférent : j’avoue, j’ai pleuré.
  • Le suspense qui monte plus on approche de la fin du délai de 6 mois alors qu’il n’y a pas vraiment d’action.
  • Le style de l’écriture où l’auteur mélange habillement passé et présent sans que le lecteur ne soit perdu dans la chronologie de l’histoire.

Les points faibles :

  • Que dire à part que l’attente pour le tome 2 va juste être très longue… plus de 6 mois, 100 ans en Enfernité quoi !



Les avis des copinautes : fangtasia, Galleane, Mycoton32 et d’autres encore sur la page BBM du libre sur Livraddict :

Logo Livraddict

Commentaires

  1. Je pense que c'est le seul roman jeunesse nouveau qui me tente réellement ces temps-ci... va falloir que je tente de le trouver! 4 juin 2012 17:47

  2. J'ai lus ce romain entre mes heures de cours, j'etait tellement absorber par l'histoire que je le lisais même pendants le cour :/ La fin, me plait pas trop. J'imaginais une autre fin. J'espère qu'une suite ne vas pas tarder. En plus la couverture est magnifique. 18 octobre 2012 01:27

  3. J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque et je le commence dès ce soir! J'espère qu'il me plaira, et vu ta critique, j'en suis certaine! :) 23 octobre 2014 02:15

Laissez un commentaire

28 mai 2016 23:19