NightWorld, tome 6 : Âmes soeurs

Titre VF : NightWorld, tome 6 : Âmes soeurs

Titre VO : Soulmate

Auteur : L.J. Smith (USA)
Traduction de Isabelle Saint-Martin

Publié aux Editions Michel Lafon
Date de publication :  12 mai 2011. 

Genre : Jeunesse, Fantastique

Pages : 271

Prix : 14,95 €
Commander sur amazonNight World, Tome 6 : Ames soeurs

Note


Quatrième de couverture.

Hannah pense qu’elle est folle. Des notes écrites de sa main la prévenant d’un danger imminent parsèment son chemin : « Prends garde » ou encore « Morte avant dix-sept ans ». Pourtant, elle ne se rappelle pas avoir rédigé ses avertissements. Grâce à l’hypnose; elle découvre leur signification : Hannah est une âme ancienne, qui a déjà connu de nombreuses réincarnations. Seulement, pourquoi a-t-elle disparu avant dix-sept ans dans ses milliers de vies antérieures ?

Elle se rémémore sa rencontre avec Thierry, le tout premier vampire… son âme soeur. Aujourd’hui, Maître du Cercle de l’Aube, il tente désespérément de la retrouver. Mais une malédiction semble vouloir les séparer à jamais. Leur amour sera-t-il, cette fois, assez fort pour sauver Hannah de son destin tragique ?


Mon avis. 

L.J. Smith, le NightWorld, je m’y suis replongée avec ce 6ème tome, toujours l’appréhension de vous en dire la même chose. Il est vrai qu’avec cette auteure, je ne sais jamais sur quel pied danser ! Un coup, je vais être surprise par l’originalité de ses idées, un coup elle va profondément m’agacer avec des histoires et des personnages simplement survolés… Ce sixième tome m’aura-t-il convaincu ? C’est ce que l’on va voir tout de suite !

Hannah va bientôt avoir 17 ans et n’est franchement pas rassurée à cette idée. Depuis quelques temps, elle retrouve un peu partout des messages qui la mettent en garde contre sa mort imminente. Ces messages semblent avoir été écrits de sa main mais elle ne s’en souvient pas. Alors, aidée de son psychologue, elle va avoir recours à l’hypnose pour remonter ses vies antérieures et comprendre ce danger qui la guette. Ces « retours » dans son passé vont l’aider à se souvenir de Thierry, le premier vampire « mordu », dont elle se sent très proche mais qu’il l’effraie en même temps. Hannah saura-t-elle voir la vérité dans cette nouvelle vie et affronter cette menace qui lui colle à la peau depuis des millénaires ?

Je dois dire que ce tome m’a surpris, car de tous, c’est le plus abouti au niveau de l’univers du NightWorld, même si les mêmes travers sont toujours là… un manque d’approfondissement, de finesse dans l’élaboration des personnages et des relations qu’ils construisent entre eux. 

A. L’intrigue

L’histoire ne casse pas trois pattes à un canard, disons-le tout de suite ! Je dirai même que c’est assez banal. Une jeune fille qui a un passé trouble, dont l’âme soeur est un vampire et qui est menacée de mort. Vous en conviendrez que c’est du vu, déjà vu et revu des dizaines et des dizaines de fois !

Mais ceci dit, je sais ce à quoi m’attendre quand j’ouvre un nouveau tome du NightWorld et malgré le fait que je sache que je vais retrouver le même schéma, je me laisse avoir à chaque fois ! Pourquoi ? Eh bien tout simplement, parce que j’aime voir les nouvelles idées de l’auteur (bien qu’elles ne soient pas approfondies) et que je meurs d’envie d’en apprendre plus sur ce NightWorld qui met énormément de temps (trop sans doute vu qu’on en est déjà au 6ème tome ici) à se dévoiler.

En commençant ce sixième tome, je n’avais donc pas d’attentes spéciales. Pour moi, il s’agissait avant tout de lire un livre pour me détendre et ne pas me prendre la tête !

Et finalement, la lecture de ce sixième tome m’a énormément plu.

Concernant l’intrigue en tant que telle, comme je l’ai dit plus haut, je ne l’ai pas trouvée exceptionnelle bien que l’idée des âmes anciennes qui se réincarnent était séduisante et que les retours d’Hannah dans le passé étaient assez intéressants.  Malheureusement, comme à son habitude, l’auteur traite toutes ses bonnes idées trop rapidement. Dès lors, il ne nous reste à la fin qu’un petit goût d’inachevé. C’est dommage car il y a quand même, à chaque nouveau tome, matière à faire quelque chose de vraiment génial mais finalement, le sentiment que nous laisse chaque tome est plutôt « Oui, c’est bien, mais…« .

Cependant, malgré que le même reproche revient inlassablement à chacune de mes chroniques, je dois dire que ce sixième tome m’a surpris et que je trouve que jusqu’ici, c’est le plus abouti de toute la série

Tout d’abord, j’ai aimé qu’on ait ENFIN plus d’éléments sur les vampires qui composent le NightWorld. A travers les retours dans le passé d’Hannah grâce à l’hypnose, l’on va revivre la naissance des premiers vampires !!! Et franchement, c’est génial ! J’ai trouvé que pour une fois, l’auteur nous en donnait « pour notre argent » 😀 en expliquant comment sont arrivés les premiers lamies (vampires qui sont nés vampires) et les premiers vampires « mordus ». En toute honnêteté, j’ai trouvé que l’explication donnée était plausible et assez originale.

C’est ce qui me manquait le plus dans cette saga, c’était d’avoir des informations sur les créatures fantastiques qui peuplent le NightWorld. Vous allez me dire, oui mais c’est encore des vampires ! Oui, c’est vrai, mais si vous avez lu mes précédentes chroniques sur les différents tomes de cette saga, vous verrez que les vampires ne sont pas les seuls… Mais voilà, ce sont eux qui reviennent le plus souvent ! Cela ne m’a pas spécialement dérangée de voir les vampires une nouvelle fois à l’honneur, vu que ce sont mes bêtes à crocs préférées  😳 .

La seconde chose qui m’a plu, c’est que ce 6ème tome fait un peu mois « tome indépendant » par rapport aux précédents.  Comme vous le savez, chaque tome du NightWorld parle d’une histoire différente avec des nouveaux personnages et qu’il n’y a pas de réel lien entre chaque tome. On peut donc les lire indépendamment les uns des autres. Ici, c’est un peu différent. Même si nous avons droit à une histoire inédite, avec de nouveaux personnages, on a un petit clin d’oeil qui est fait à tous les personnages du NightWorld qu’on a rencontré dans les tomes précédents. Et mon Dieu que ça fait du bien de voir une certaine continuité, voir le début d’un fil rouge qui, je l’espère, va se concrétiser dans les prochains tomes.

B. Les personnages.

Je pense que sur ce point, un des plus importants pour moi d’habitude, je ne vais pas m’étendre. J’en ai déjà assez dit sur le fait que L.J. Smith bâclait toujours le volet personnages dans ses livres, ce n’est pas nouveau.

Les personnages sont assez fades, assez lisses. On a l’impression qu’ils sont vides à l’intérieur. Je n’arrive pas à m’attacher à eux ni à ressentir quoi que ce soit pour eux, ni agacement ni peine, ni colère… juste de l’indifférence.

Je n’ai pas spécialement été attiré par Thierry. Je l’ai trouvé assez passif sur l’ensemble du roman. Il aime Hannah mais j’ai pas vraiment senti qu’il avait envie de se battre pour elle. Comprenant ce qui se passait et pourquoi elle le rejettait, moi j’aurais dit la vérité, au risque qu’on me prenne pour une folle mais j’aurais essayé de faire comprendre à l’autre qu’il se fourvoie totalement sur mon compte. Lui, il accepte les reproches et va même jusqu’à s’attribuer des méfaits qu’il n’a pas fait… Seriously ? Non, vraiment, ce n’est pas l’idée que je me fais d’un héros, d’un homme qui me fait rêver sur papier !

Et Hannah, ce ne fut pas mieux ! Même si elle parvient à émouvoir le lecteur avec son petit côté fragile qui ne comprend pas ce qui lui tombe dessus au début du roman, ça s’arrête là. Quand elle parvient doucement à remettre de l’ordre dans ses idées et son passé, j’ai été assez agacée par son comportement avec Thierry. Il faut dire que dans la même soirée elle parvient à lui dire qu’il est son âme soeur, qu’elle l’aime et la seconde d’après à lui balancer qu’elle se souvient de tout (alors que non, en fait…) et le virer de chez elle en lui disant qu’elle ne veut jamais le revoir ! 

Leur relation ne m’a pas plus touchée que cela.  L.J. Smith change trop vite de fusil d’épaule en faisant passer ses personnages d’un sentiment d’amour à un sentiment de haine pour revenir subitement vers le premier. Perso, pour moi, ça ne marche pas. Je dois sans doute être trop vieille pour me laisser émouvoir par des feux de paille qui s’éteignent aussi vite qu’ils peuvent reprendre !

Bref, j’ai préféré d’autres relations développées dans les tomes du NightWorld à celle-ci… 


C. Le style de l’écriture

Comme à son habitude, le style de l’auteur reste très simple, voire même un peu trop simple. Il n’y a aucune recherche au niveau de la formulation des phrases ni du vocabulaire. Le roman est clairement destiné à un public jeunesse, voire très jeunesse.

Ceci dit, quand on a déjà lu 6 tomes de la saga, on y est habituée et il serait assez malvenu d’encore reprocher à l’auteur son style minimaliste. On le sait et si cela nous ennuie, on arrête de la lire et puis c’est tout !

Perso, ce qui me pousse à continuer au-delà du côté simpliste de l’histoire, c’est tout simplement que c’est une lecture sans prise de tête ! Quand j’ouvre un tome du NightWorld, je sais ce que je vais y trouver, j’en attends pas plus, pas moins qu’une histoire qui se lit vite et avec un style rythmé et assez fluide. Du coup, c’est le genre de petites lectures que je me fais sur une après-midi !

D. Conclusion.

L.J. Smith m’a vraiment surpris avec ce tome 6, m’a donné envie de continuer cette saga qui, c’est vrai, s’essouflait un peu du fait qu’on attend toujours plus d’infos sur le NightWorld et que ces dernières tardent à venir. Ici, j’ai été séduite par la mythologie vampire développée, par la façon dont elle a réussi à nous expliquer l’origine des vampires ! J’aime également que ce tome comporte une espèce de fil rouge que j’espère voir évoluer dans les prochains tomes.
Il est clair cependant que si l’auteur abandonne cette idée pour repartir vers des histoires totalement indépendantes sans tenir compte de l’impulsion que donne ce tome 6 dans la dynamique du NightWorld, je serai vraiment déçue. Mais pour le savoir, il va falloir lire la suite. Le tome 7 est déjà dans ma PAL et le tome 8 est sorti le 19 janvier 2012.

Les points positifs :

  • On l’attendait cet approfondissement sur le monde du NightWorld ! Il a fallu attendre ce 6ème tome pour découvrir l’origine d’une des « espèces » qui le composent, les vampires
  • Même s’ils ne jouent pas un rôle très important dans ce livre, j’ai aimé retrouver tous les anciens personnages des tomes précédents, savoir ce qu’ils étaient devenus.

 Les points négatifs :

On notera la même chose que d’habitude, à savoir :

  • D’excellentes idées mais qui sont survolées.
  • Des personnages qui manquent d’approfondissement et donc impossible au lecteur de s’y attacher ou d’être emportée par la relation amoureuse qui se créent entre les deux personnages principaux.


Des avis de livraddictiens amis : fangtasia, Mycoton, Tessa, Lamalal’ et d’autres sur la page BBM du livre :

Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Il faudrait que je continue un peu cette saga, j'en suis au 4ème tome je crois ^^ 26 janvier 2012 15:16

  2. Personellement j'ai fini le Tome 7 et comme toi j'attendais une suite ou on aurais retrouver tous les personnages que l'ont avais connue avant et personellement je n'ai était qu'un peux déssue enfin il ne faut pas non plus que je t'en dise trop ! En tous cas j'ai hate de savoir se que tu penseras du tome 7 ! ^^ 10 février 2012 15:20

  3. Coucou je n'en suis qu'au deuxième tome ... Mais je suis impatiente d'avoir la suite et j'aimerais savoir si quelqu'un pouvait me dire si l'on retrouvais des personnages des tomes précédents dans la suite ? Si oui qui et dans qu'elle tome ? Merci d'avances ;p. 3 août 2012 20:34

  4. @Allison : toutes les histoires sont indépendantes avec des personnages à chaque fois différent, seul Ash refait son apparition par moments. Par contre, dans le tome 6, il y a bien sûr de nouveaux personnages, mais on revient les anciens (tous ^^) et j'espère vraiment que l'auteur continuera dans cette voie car ça m'a plu :) 3 août 2012 21:37

Laissez un commentaire

22 October 2018 06:17