Queen Betsy, tome 2 : Vampire et fauchée

Titre VF : Queen Betsy, tome 2 : Vampire et fauchée

Titre VO : Undead and Unemployed
Auteur : MaryJanice Davidson (USA)

Traduction de Cécile Tasson


Publié aux Editions Milady

Date de publication : 18 mars 2011

Sites Web à consulter : Milady, blog, page FB, Twitter, Site de l’auteur

Genre : Mélange de bit-lit et de chick-lit
Pages : 308

Prix : 7 €

Commandez sur amazonQueen betsy, Tome 2: Vampire et fauchée

Note

Quatrième de couverture.

Renoncer à mon amour des chaussures ? Plutôt crever. Ah, c’est déjà fait. N’empêche, je suis la reine des vampires maintenant, la mode est éternelle et moi aussi. Sauf que… être souveraine ne paie pas les factures, étonnant non ? Par chance, j’ai décroché le job rêvé : vendeuse chez Macy’s ! A moi les réductions ! Oui bon, j’ai d’autres problèmes dont je me passerais bien : certains vampires contestent mon statut et, franchement, je serais bien la dernière à leur reprocher. Mais voilà, des gens meurent à cause de moi et je vais bien devoir m’en mêler pour en moucher quelques-uns. Parfaitement !

Mon avis. 

C’est avec énormément de plaisir que j’ai retrouvé Betsy en lisant ce tome 2. Bien que j’ai trouvé que celle-ci était encore bien naïve pour se fourrer dans des situations impossibles, j’ai particulièrement aimé l’intrigue de ce tome 2 ! Une saga très légère, 100 % détente que je vous recommande vivement !

Voilà 3 mois que Betsy est morte et est devenue la reine des vampires, à son grand malheur ! Ne souhaitant pas se laisser entretenir par sa meilleure amie, Jess, elle décide de trouver un emploi. Et par chance, celle-ci va se faire engager dans un grand magasin de chaussures ! Autant dire tout de suite, pour elle, c’est le job rêvé !

Au même moment, un groupe de jeunes humains décide de débarrasser la ville des suceurs de sang. Malgré qu’elle soit reine, Betsy se sent peu concernée par la nouvelle, pour elle cela fait toujours des vampires en moins pour tuer les humains. Ceci dit, quand la bande va s’en prendre à son amie Tina, Betsy va se réveiller et prendre les choses en main pour faire comprendre à ces jeunes freluquets que tous les vampires ne sont pas mauvais ! 

Je suis entrée très facilement dans le récit, pour tout vous dire je n’ai pas eu l’impression qu’il s’était passé plus de 5 mois depuis que j’avais refermé le premier tome de Queen Betsy. Je me souvenais des personnages, du contexte dans lequel Betsy a été tranformée en vampire, sa relation avec Eric ! Tout était encore frais, je n’ai donc eu aucun mal à me replonger dans ce monde déjanté où les chaussures sont reines !

Ce qui m’a particulièrement plus dans ce tome, c’est l’intrigue. Elle ne casse pas trois pattes à un canard mais elle est efficace. J’ai trouvé que cette idée de faire entrer dans la danse un groupe de jeunes humains décidés à débarrasser la ville de ses bêtes à croc assez intéressante, surtout que cela m’a fait penser directement à la bande de Gun dans la série Angel (Oui, je sais, que comparé à la bande de Gun, on a ici affaire à des amateurs et non à une bande de jeunes en colère non disposés au compromis lorsqu’ils se retrouvent devant la reine).

Dès lors, j’ai pris énormément de plaisir à voir les uns et les autres interagir ensemble et surtout se demander quel vampire en veut à se point à Betsy pour vouloir constituer une petite armée destinée à la tuer.

J’ai bien aimé aussi voir Betsy évoluer comme vampire et prendre de plus en plus d’ampleur et de pouvoir.  Elle ne se rend pas compte de sa puissance et de tout ce qu’elle pourrait faire  pour « unifier » la nation vampires autour d’elle. Pour elle, le plus important, c’est sa petite vie simple avec ses amis et ses chaussures ! 

On se rend cependant compte du potentiel de la demoiselle qui présente la caractéristique de pouvoir parler aux fantômes, ce qui laisse supposer de nouvelles intrigues fort intéressantes pour les prochains tomes !

Par contre, ce qui me dérange, c’est que l’auteur nous balance des informations capitales sur Betsy sans pour autant expliquer au lecteur pourquoi c’est comme ça. Vous vous souvenez sans doute du premier tome où je vous disais ne pas avoir apprécié qu’on ne nous explique pas plus comment Betsy est devenue une vampire alors qu’elle avait été mordue plus de 8 mois avant sa mort par accident de voiture (on lui a bêtement roulé dessus !). Eh bien, j’ai retrouvé ce même souci ici à propos d’un autre chose qui arrive à Betsy sans pour autant qu’elle soit expliquée, d’ailleurs même les personnages eux-mêmes ne comprennent pas. Je n’en dis pas plus pour ne pas vous spoiler mais j’espère vraiment qu’on aura un peu plus d’infos autour des mystères qui entourent Betsy, la reine des vampires, dans les prochains tomes. 

Le gros point fort de cette saga reste évidemment les personnages et en particulier Betsy. Je pourrais passer des heures à parler de ce bout de femme assez unique en son genre.

A priori Betsy est en effet le genre de personnes que je ne peux pas supporter. Très superficielle, la seule chose qui l’intéresse dans la vie, c’est le shopping et les chaussures en particulier. Autant vous dire que pour moi qui achète une paire de chaussures uniquement si celles que j’ai aux pieds sont trop usées, j’ai du mal à comprendre qu’on puisse claquer tout son fric dans des escarpins hors de prix. En même temps, vous allez me dire, toi t’achète bien des tas de livres alors que t’en as plus de 500 à lire dans ta bibliothèque ! C’est pas faux ^^

Mais cette Betsy a de quoi surprendre ! Parce que Betsy est loin d’être une dinde superficielle  avec rien dans la tête. Betsy, malgré qu’elle soit une belle fille, n’est pas prétentieuse et ne se vante pas d’être la plus belle à tout bout de champ. Elle aime lire (ce qui fait d’elle une grande copine de moi :D), déteste la violence et aimerait que ses « sujets » ne s’en prennent plus aux humains.

Betsy est avenante, sociable, elle se met rapidement les gens dans la poche, vu qu’ils voient directement comme cette fille rayonne de gentillesse et de bienveillance.  Toutefois, elle ne se laisse pas faire ! Elle dégaine des petites piques assassines (surtout à l’adresse d’Eric Sinclair) aussi vite que son ombre ! Cependant ne lui demandez pas non plus d’entrer dans l’arène car ce sont ces chaussures qui en feraient les frais et Betsy déteste les abîmer !

Comprenez qu’il est très difficile de ne pas s’attacher à Betsy dans de telles conditions, surtout qu’elle a toujours une réplique pour vous étonner, vous surprendre quand vous ne vous y attendez pas (par exemple, j’ai adoré la scène où elle est au Centre de l’Emploi !)

Par contre, j’ai constaté que la demoiselle manquait parfois de discernement et restait assez naïve, se jetant dans la gueule du loup aussi vite qu’un agneau venant de naître et ne connaissait pas encore les dangers du monde dans lequel ils viennent d’arriver. Ainsi, je me suis surprise à plusieurs reprises de crier intérieurement « Mais bon Dieu, Betsy, réfléchis un peu ! ».

De même, je la trouve assez agaçante dans sa manière de se comporter avec Eric. A sa place, il y aurait déjà longtemps que je l’aurais envoyé faire sa belle ailleurs. Elle est vraiment insupportable avec lui, n’arrête pas de l’engueuler, de l’envoyer balader alors que lui veut juste l’aider.

Venons-en rapidement un peu aux autres personnages. J’adore toujours autant le duo d’amis humains de Betsy, Jessica et Marc sur lesquels elle peut se reposer. Ils sont toujours là pour la soutenir. Ils jouent un rôle de « conseiller », n’hésitant pas à lui dire quoi faire, et même à la reprendre quand c’est nécessaire.

J’aime beaucoup Eric Sinclair, le « consort » de Betsy qui adore l’embêter à la moindre occasion. Betsy reste persuadée qu’il l’a courtisée et fait l’amour avec elle uniquement dans le but de devenir roi mais le lecteur lui sait qu’Eric en pince vraiment pour elle et qu’il aimerait que leur relation évolue plus qu’une partie de jambes en l’air une fois de temps en temps !

D’ailleurs en parlant de la relation Betsy – Eric, je dois dire que j’aime bien que les choses prennent du temps, qu’ils se fassent plaisir de temps à autre mais que l’attitude de Betsy, un coup je l’aime, un coup il m’énerve, commence à me gonfler. J’aimerais qu’elle soit moins gamine sur le volet sentimental et qu’elle commence à prendre doucement conscience qu’elle a des sentiments pour Eric et pas à continuer à faire la girouette comme maintenant, car si cela continue comme ça, cela va vite devenir saoulant !

Niveau style de l’écriture, rien à redire ça reste très frais, très léger et facile à lire. Betsy est toujours une narratrice de choc qui s’exprime aussi vite qu’une pensée s’est formée dans sa tête… quoi qu’on pourrait penser que parfois sa bouche va plus vite et ne dit à l’avance une idée qui n’a pas encore germé dans son esprit !

La découpe des chapitres est assez bien faite, ils sont très courts facilitant ainsi le rythme de la lecture en permettant au lecteur de s’arrêter quand il le veut et de reprendre sa lecture tout aussi rapidement.

Le tout est rythmé et fluide. Le ton reprend assez bien le caractère de l’héroïne, de telle manière qu’en lisant le roman, on a l’impression de vivre comme elle à 200 % à l’heure !

En conclusion,  je ressors encore une fois ravie de cette plongée dans l’univers de Queen Betsy ! Le ton se veut résolument léger et drôle, et la personnalité de Betsy joue sans doute un grand rôle dans la réussite de cette saga qui ne brille nullement par son originalité ou la complexité de ses intrigues ! Les lecteurs en recherche d’action et de frissons ne devraient sans doute pas trouver avec Betsy leur bonheur, cette saga s’adressant avant tout aux lectrices qui aiment de temps à autre la romance et les héroïnes qui préfèrent se consacrer à la recherche du bonheur immédiat qu’à se lancer dans des aventures périlleuses desquelles elles ne ressortiront pas indemnes, état des chaussures compris ! Mais soyons honnêtes, de temps en temps, ça fait du bien ! Sourire en lisant un roman, n’est-ce pas après tout le principal !

Si c’est en tout cas ce que vous recherchez, un bon moment de détente sans prise de tête, QUEEN BETSY est fait pour vous !


Ce que je retiens de ma lecture :

EN + : Une héroïne très drôle qui peut se montrer à la fois frivole mais tout aussi responsable (recherche d’un emploi,…) et qui malgré qu’elle soit très superficielle en ce qui concerne les chaussures, ça s’arrête là… Elle ne cherche pas forcément le luxe partout (il suffit de voir sa position concernant leur nouveau logement).
EN – : J’ai moins aimé son côté trop naïf qui la met dans des situations impossibles et le fait qu’elle soit très désagréable avec Sinclair, c’est trop too much !

D’autres livraddictiens l’ont lu et ont donné leur avis : Sunniva, latite06, petit-lips, Galleane, Caya, MarionJB, et d’autres sur la page BBM du livre :

Logo Livraddict

Commentaires

  1. Ça a l air d être une bonne lecture assez agréable :) et à propos de ta lecture en cours "rouge rubis" je crois que je vais mettre ça dans mes livres que je vais dévorer la semaine prochaine! Il m à l air bien :) et j attend avec impatience ta chronique ^^ bisous et bon réveillon 31 décembre 2011 16:33

  2. Rouge Rubis est vraiment génial... je te le recommande fortement :) 31 décembre 2011 17:59

  3. Je n en doute plus maintenant et j en suis sur tu vas n en faire qu'une bouche je penee que cette lecture va se faire très très vite :) 31 décembre 2011 20:27

  4. Voilà une série qui me fait de l'oeil depuis quelques mois déjà... mais je ne me suis pas encore lancée. Tu confirmes donc ma tentation avec ce second tome! 3 janvier 2012 01:00

  5. J'ai trouvé ce tome 2 très sympa et amusant. C'est vrai que Betsy manque parfois de discernement mais bon ça va bien avec le personnage ! :D 3 septembre 2013 19:04

Laissez un commentaire

27 octobre 2015 21:16