Filles de Lune, tome 1 : Naïla de Brume

Titre VF : Filles de Lune, tome 1 : Naïla de Brume
 

Auteur : Elisabeth Tremblay (Canada – Québec)
 

Publié aux Editions Mortagne 

Collection  Fantasy

Date de publication : 04 octobre 2010
 

Sites Web à consulter : Editions Mortagne, Site des Filles de lune


Genre
: Fantasy jeunesse
 

Pages : 430
 

Prix : 15 €
 

Note

 

 


Quatrième de couverture.

 


D’après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, régnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius.

Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir sont nombreux et s’affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite, lignée responsable de ces luttes sans merci, pourra rétablir l’ordre et l’équilibre. Mais il semble que toutes les descendantes de cette lignée aient disparues.
A moins que…


A 25 ans, encore sous le choc d’un double deuil, Naïla entreprend avec sa tante, la rénovation de la maison familiale, dans ce petit village au bord du fleuve qui lui rappelle tant de merveilleux souvenirs. Mais ce qu’elle imagine comme un moment de quiétude va se transformer en découvertes troublantes qui la feront douter de ses origines, de ses croyances, de ses convictions, et même de sa santé mentale.

A qui sont ces livres traitant de sorcellerie et de mondes parallèles ? Qui est cette femme qui se prétend son aïeule ? Quelle est donc cette langue mystérieuse qu’elle est seule à pouvoir déchiffrer ? Et qui est-elle réellement : Naïla Langevin, simple humaine, ou Naïla de brume, héritière de la lignée maudite ?
 

Mon avis.


Encore une saga jeunesse qu’il me tardait de découvrir ! En fait, plus que l’histoire, c’est surtout la magnifique couverture du premier tome qui m’a donné envie de découvrir cette nouvelle saga mettant en scène la dernière Fille de Lune qui s’ignore, Naïla.

 Tout de suite, découvrez mes impressions sur ce nouveau monde de fantasy (jeunesse) bien développé et ses personnages hauts en couleur.
 

 Naïla a perdu son mari et sa fille, à quelques mois d’intervalle. Pour panser son chagrin et faire son deuil, elle décide d’aider sa tante à rénover la maison de son défunt grand-père.

En farfouillant dans le grenier, elle va tomber sur des objets appartenant à un autre monde et des lettres de Miranda, la mère de sa tante Hilda, écrites dans une langue qu’elle ne connaît pas mais qu’elle va pourtant finir par déchiffrer.

Naïla va alors comprendre petit à petit qu’un destin particulier l’attend, qu’elle va devoir réparer les erreurs passées de ses ancêtres qui ont trahi les Filles de Lune. Elle fait partie de la lignée Maudite, elle est la dernière et donc la seule à pouvoir rétablir l’ordre dans un monde dont elle ignore encore tout…
  

Autant vous le dire tout de suite, j’ai adoré ce premier tome de Filles de Lune. Je me suis totalement laissée embarquée dans cet univers ni blanc ni noir, un univers abîmé qui s’est dévoilé à moi petit à petit.
 

 Car si au début, la confusion était largement présente dans mon esprit (on passe d’un prologue où la magie est de mise à un premier chapitre où on retrouve notre bonne vieille Terre), l’auteur a su distiller  les éléments nécessaires à la compréhension de son univers très riche, de manière à laisser au lecteur le temps de comprendre l’histoire de ce monde de magie, peuplé de créatures fantastiques et où une lutte de pouvoir se déchaîne depuis des siècles et des siècles.
 

 J’ai beaucoup aimé la première partie du livre où on découvre Naïla qui tente de reprendre petit à petit pied dans  le monde après avoir d’abord perdu sa fille, puis son mari. On sent qu’elle est complètement abîmée, qu’elle n’a plus goût à rien.

Puis, avec ses découvertes sur les Filles de Lune, on va sentir que Naïla va s’impliquer à fond dans ses recherches pour en apprendre plus pour finalement décider qu’elle passera à la prochaine pleine lune le passage qui la sépare du monde de ses ancêtres.
 

Même si cette première partie est un peu longue (il faut en effet 200 pages à Naïla pour se décider à enfin partir vers l’inconnu), j’ai trouvé que c’était naturel et normal. Je n’imagine pas une personne sensée partir dans un monde dans elle ignore tout et qui paraît à première vue très dangereux sans la réflexion qui accompagne un tel projet. Cela ne m’a donc pas dérangée… j’avoue que la seule chose qui m’a surpris dans cette première partie – et surtout à la lecture du premier chapitre – c’est que l’on passe d’un prologue où on nous parle de magie, de Filles de lune, bref d’un univers très fantasy à quelque chose de plus terre à terre dans le premier chapitre. La différence entre les deux est énorme et c’est vrai qu’au début, ça m’a un peu déstabilisée. Mais cette impression a vite disparu au fil de ma lecture.


La seconde partie du livre s’attache à la découverte du monde dont est réellement issue Naïla, le monde des Filles de Lune, des sorciers et sorcières et compagnie (vous m’excuserez mais j’ai oublié les noms des différents « pays » qui composent ces mondes – on regrettera à ce sujet qu’une carte récapitulative ne se trouve pas en début de roman, comme dans la plupart – si pas tous – les livres de fantasy), un monde assez difficile, austère et qui recèle bien des mystères mais qu’il plaît au lecteur de découvrir.
 

Au début, l’histoire de Naïla et de la lignée maudite des Filles de Lune peut paraître très difficile à saisir et plonger le lecteur dans un chaos de questions, mais au fil des pages, lorsque nous découvrons les différents protagonistes – bons et mauvais – qui vont accompagner Naïla dans son périple, l’auteur prend le temps de poser les bases de son univers, en donnant au lecteur suffisamment de détails en temps voulu pour qu’il puisse comprendre l’histoire et le passé de Naïla. Les informations sont disséminées dans le récit et ne sont pas reprises en un seul blog indigeste.

Dès lors, le toute reste très fluide et compréhensible.
 

 Au niveau des personnages, j’ai apprécié découvrir Naïla : une jeune femme que la vie n’a pas épargnée en lui prenant d’abord sa fille, puis son mari quelques mois plus tard.

Elle décide de se donner un nouveau départ en accomplissant sa destinée, en essayant de sauver un monde qui lui est inconnu mais qui a été plongé dans le chaos suite à une erreur d’une de ses ancêtres qui lui revient aujourd’hui de racheter.

Naïla est  une fille sensée, qui agit après avoir bien réfléchi à la situation. Cependant, on sent que quand elle n’a qu’une idée en tête, finalement rien ne peut la faire changer de son idée première, même si elle ignore beaucoup de choses du danger qui l’attend et la tâche à accomplir.

Elle est volontaire, déterminée et pleine de courage. Peu importe les épreuves qu’elle va traverser dans ce nouveau monde, elle ne perd pas espoir ni sa détermination. À aucun moment, elle ne va baisser les bras, s’apitoyer sur son sort, ce qui fait d’elle une héroïne à laquelle les lecteurs peuvent s’attacher et en qui les plus jeunes peuvent voir un modèle de courage à suivre.
 

Les autres personnages du livre sont également bien décrits, travaillés en profondeur. On apprend à connaître chacun d’entre eux, qu’ils soient bons ou mauvais.

Maintenant, ce premier tome étant un tome introductif, je pense qu’il reste encore plein de détails à découvrir sur chacun d’eux.


Sachez juste que j’ai également apprécié le personnage de Alexis, le cyldias de Naïla, c’est-à-dire son protecteur, qui ne va pas la ménager à son entrée dans leur monde ! Alexis n’a pas du tout envie de se retrouver à jouer les protecteurs d’une fille qui ignore tout de sa lignée et de ses pouvoirs. Il va cependant comprendre que malheureusement, il n’a pas le choix car sa vie et celle de Naïla sont intimement liées.

 
Pour vous parler enfin du style de l’écriture, je dirais que j’ai été agréablement surprise car moi qui déteste habituellement les longues descriptions, elles ne m’ont absolument pas dérangées dans ce premier tome. J’ai trouvé que l’histoire est était contée avec justesse et beaucoup de fluidité.


La présentation des chapitres et des paragraphes doit certainement y jouer un rôle car le tout est très bien aéré et espacé et donne donc au lecteur des petites plages de « pause » qui lui permette de digérer les informations reçues avant d’enchaîner.


De plus, j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur mêle la narration à la première personne (quand on suit Naïla) à la narration à la troisième personne (quand on suit les autres personnages), ça permet au lecteur d’avoir une vision globale de la situation, plutôt que de rester enfermé avec la vision de Naïla et de manquer tous les enjeux qui se jouent loin d’elle.

 

En conclusion, vous l’aurez compris, j’ai vraiment aimé ce premier tome de Filles de Lune et il me tarde vraiment de connaître la suite au vu du cliffhanger sur lequel nous laisse l’auteur à la fin du récit !

Même si certaines scènes sont assez choquantes et posent plein de questions, ce livre a été pour moi une très belle découverte, à laquelle il ne manquait pas grand-chose pour qu’elle soit un coup de cœur.

Peut-être est-ce parce que l’histoire n’avance pas assez à mon goût ou parce qu’il me manque encore quelques éléments de réponse pour appréhender totalement la destinée de Naïla ? Les tomes suivants nous le diront !


En tout cas, l’univers développé est remarquable, très bien écrit et on en redemande à la fin ! Que demander de plus !


Je me rends compte (encore une fois) que ma chronique est longue mais en la relisant je constate qu’il y a cependant tant de choses à dire sur ce livre, sur ce premier tome… mais finalement,  n’est-ce pas mieux que vous le découvriez par vous-même ?


Une lecture que je vous recommande et qui constitue une excellente mise en bouche pour les jeunes qui ont envie de se lancer dans le genre assez détaillé et précis de la fantasy !



Foncez les yeux fermés, vous ne regretterez pas 😉


Ce que je retiens de ma lecture
 :
 

 EN + : Un univers qui se dévoile petit à petit, un style agréable à lire et un roman très fluide. Un excellent premier tome introductif.

EN – : Un manque de cohésion entre le prologue et le premier chapitre qui pourrait en déstabiliser plus d’un. J’ai trouvé qu’on avançait assez lentement dans l’histoire, je m’attendais à être déjà beaucoup plus loin dans la destinée de Naïla en finissant le premier tome.


D’autres livraddictiens l’ont lu et ont donné leur avis : Merkillia, melcouettes,Galleane et d’autres à venir sur la page bibliomania du livre :

 Logo Livraddict

Commentaires

  1. Bon tu sais ce que j'en penses mais c'était quand même un belle découverte et la plume de l'auteur et superbe. 17 septembre 2011 12:53

  2. ce fut une belle découverte pour moi, et une grande première, j'ai toujours le tome 2 qui m'attend dans ma PAL ! 17 septembre 2011 12:53

  3. J'ai beaucoup aimé la lecture de ce premier tome moi aussi! Il a ses défauts, mais compte tenu que c'est le premier livre de l'auteure, je pense que c'est normal et ses qualités compensent largement. Par contre, je tiens à préciser que c'est de la fantasy tout court, pas de la fantasy jeunesse. :P C'est l'auteure elle-même qui qualifie sa série ainsi: « [Je voulais écrire ce genre littéraire] parce qu'il se faisait beaucoup de littérature jeunesse dans ce créneau, mais très peu de littérature QUÉBÉCOISE pour adulte. J'ai écrit ce que j'aurais aimé lire, c'est-à-dire une histoire fantastique mettant en vedette des personnages adultes avec des problèmes d'adultes et des comportements d'adultes. Je ne voulais pas avoir des adolescents comme personnages principaux, mais bien des adultes qui me ressemblaient et qui ressemblaient à tous les jeunes adultes de ma génération. Je ne voulais pas non plus avoir les limitations de la littérature jeunesse, c'est-à-dire ne pas pouvoir écrire de scènes très violentes ou érotiques. » Les tomes suivants confirment, à mon avis, que ce n'est pas de la littérature jeunesse. ^^ 17 septembre 2011 15:24

  4. @Merkillia : je pensais vraiment que c'était de la fantasy jeunesse, surtout au vu des couvertures. 17 septembre 2011 17:18

  5. Je comprends, c'est d'ailleurs ce pourquoi je n'aime pas les couvertures françaises, je trouve qu'elles font très jeunesse justement! 17 septembre 2011 17:21

  6. Encore une saga que je vais découvrir avec plaisir^^ Merci Jess pour cette chronique ! 17 septembre 2011 17:57

  7. Très bonne critique ! J'ai vraiment envie de lire ce livre ! 17 septembre 2011 18:19

  8. Cette chronique me donne envie de lire ce livre ! Merci à toi ! 17 septembre 2011 18:32

  9. J'ai trop envie de le lire suite à ta chronique. Merci :) 18 septembre 2011 09:32

  10. Il est vrai que la couverture est splendide, j'aime beaucoup l'univers qu'elle dégage. L'histoire à l'air vraiment intéressante, je note le titre =) 26 septembre 2011 15:47

  11. Un livre de plus dans ma liste :-) Tu sais qu'environ 35% des titres que je note viennent de ton blog ? (même si je ne met pas de commentaires à chaque fois) Ma PAL ne te remercie pas XD (mais moi, si !! ^^) 2 novembre 2011 17:12

  12. Eh ben, je suis très contente ! Merci de me suivre ;) et vraiment désolée pour le porte feuille :/ 2 novembre 2011 18:45

  13. D'après ta critique, ce livre est tentant ! 4 novembre 2011 16:22

  14. Moi ce livre je l'ai lue et j'ai tout de suite accroché ce pourquoi j'ai acheter et lue avec un immense plaisir le tome 2 , 3 et 4 que j'ai tous autant aimé lire j'attend avec impatience le tome 5 qui malheureusement ne sort qu'au mois de Juin 2012 et je vous le conseille aussi . Se qui ma le plus surpris ce sont des scènes plutôt violante car je n'est que 14 ans et du coup certain passage m'on paru violante a part j'ai ADORÉE je vous le conseil vraiment et merci Jess pour tes conseils sur les livres . 4 février 2012 00:12

  15. Moi j'ai lu ce livre est ta chronique est vraiment bien elle correspond vraiment bien au bouquin. J'attends avec impatience tes prochaines. ^^ (Et maintenant que j'ai découvert ton site je suis accros !!!^^) 1 juillet 2012 11:13

  16. Coucou Jess j'ai vraiment adorée cette saga je te conseil de lire la suite qui est vraiment IN-CRO-YABLE 24 août 2012 18:08

Laissez un commentaire

28 mai 2016 23:35