Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus Blues

Titre VF : Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus Blues

Titre VO : Succubus Blues

Auteur : Richelle Mead (USA)

Traduction de Benoît Domis

Publié aux Editions Bragelonne la première fois en mars 2009

Réédité en format poche chez Milady en juin 2011

Sites Web à consulter : Bragelonne, Milady, Richelle Mead

Genre : Bit-lit

Pages (pour la version Bragelonne que je détiens) : 379

Prix : 20 € pour le grand format ;  8 € pour la version poche

Commander sur amazonGeorgina Kincaid , tome 1 : Succubus Blues  (Grand format) ; Succubus, tome1 : Succubus Blues  (poche)

Note :  

Quatrième de couverture.

Georgina Kincaid est succube a Seattle.

A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l’apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n’est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l’âme de l’heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l’œil, moka blanc à volonté… et la possibilité d’approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu’elle rêve – mais s’interdit – de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu’un s’est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d’aucun secours.

Mon avis. 

 Richelle Mead ? Ce nom me dit quelque chose ! Ce ne serait pas elle qui a écrit la saga que j’adooooore, Vampire Academy ?  L’une de mes révélations, une auteur que j’aime énormément ! Enfin, j’ai eu la chance de découvrir l’une de ses sagas bit-lit pour adultes et tout ce que je peux vous dire, c’est que la magie fonctionne toujours !

 Georgina Kincaid est une immortelle, une succube plus exactement, c’est-à-dire qu’elle se « nourrit » de l’essence vitale des hommes avec lesquels elle fait l’amour… et plus vertueux ils sont, meilleurs c’est pour elle, évidemment ! Mais voilà, Georgina, c’est une chic fille qui ne cherche pas d’ennuis et mène son petit train train de libraire en se contentant de prendre quelques années de vie pour survivre aux hommes de basse vertu, notamment les petites frappes et les hommes qui trompent leur femme.

Son petit train train quotidien va être chamboulé quand une créature mystérieuse va s’en prendre à ses amis immortels (vampires, démons et mêmes les créatures de l’autre camp, les anges) et s’intéresser plus particulièrement à elle… Malgré les conseils avisés de Jérôme, le Grand Chef des Démons de Seattle qui lui a demandé de rester tranquille, Georgina ne va pas pouvoir s’empêcher de mener l’enquête et de mettre son nez là où il ne faut pas…

J’ai adoré l’histoire ! Je suis entrée très facilement dans l’univers de Georgina et dans la mythologie qu’elle nous explique au fil des pages sans jamais nous plomber avec des détails inutiles ou trop indigestes.  L’intrigue se laisse porter entre les mésaventures amoureuses de Georgina qui doit se faire violence face aux hommes qui lui plaisent pour éviter de les tuer en absorbant leur vie lors de rapprochements intimes et les meurtres qui secouent le monde démoniaque étant donné que par essence un immortel ne peut être tué et en tout cas pas par un autre immortel !

L’intrigue se lit toute seule, on n’a pas l’impression de voir les pages tourner ! l faut dire qu’entre la vie amoureuse de Georgina et les meurtres, on n’a pas le temps de s’ennuyer, aussi !  Le rythme est bien dosé, le suspense monte crescendo pendant tout le roman et la mythologie qui nous est servie est juste savoureuse !

J’ai particulièrement apprécié toutes les explications sur le rôle des Nephilin, un concept qui est repris également dans la saga Damnés de Lauren Kate. Une chose est sûre, Richelle Mead est très douée pour expliquer clairement ce concept (que j’ai beaucoup de mal à saisir chez Lauren… enfin pas que ça, c’est un peu l’ensemble qui coince !), établir une hiérarchie entre démons et présenter tout ce petit monde. Ici, les démons sont vus comme des « anges déchus », donc des anges qui se seraient détournés à un moment ou l’autre de Dieu.

Ce premier tome met bien en place le petit monde de Georgina en la présentant  tour à tour dans sa routine habituelle de libraire, dans son rôle de succube rebelle qui refuse de faire du mal aux honnêtes gens et dans ses amours, son envie de tomber amoureuse alors qu’elle sait que cela lui est impossible.  

J’ai également adoré que l’auteur revienne de temps à autre sur son passé lointain lorsqu’elle était humaine et qu’elle prenne le temps de nous expliquer pourquoi elle a choisi de « vendre son âme au Diable » en devenant succube. Cette parenthèse rend le personnage de Georgina encore plus attachant – si possible que cela puisse être vu qu’à la simple évocation de son amour des livres et de son métier de libraire, elle et moi, on était déjà copine !

Par contre, petit bémol – et ce qui m’a retenu de mettre une note coup de coeur -, bien que l’intrigue soit rondement menée, j’ai trouvé que les évènements qui se succédaient étaient vraiment trop prévisibles, on les voyait arriver gros comme des camions. Que cela soit le fait de la rencontre avec Seth en début de roman jusqu’à la révélation de la personne responsable des meurtres, j’ai tout flairé à des kilomètres à l’avance ! Pas de grosse claque donc, dommage c’est ce qu’il m’a manqué !

J’ai aimé les personnages ! En particulier, Georgina, sa folie, son peps, son mordant, sa façon de se fourrer dans les ennuis et de se mêler de tout – surtout ce qui ne lui regarde pas – et sa répartie qui lui vaut parfois de se sentir mortifiée par la honte ! Georgina est une fille bien, même avec son démon qui l’oblige pour survivre à aspirer la vie des hommes lors de rapports sexuels. Elle a en effet choisi de prendre pour partenaire des hommes qui ont plein de choses à se reprocher plutôt que les gars de bonne famille… Mais voilà, si s’envoyer en l’air avec un imbécile en lui retirant quelques années lui convient bien, c’est évidemment plus frustrant quand ils s’agit de tomber amoureuse d’un homme charmant, sexy et adorable comme Seth, son auteur préféré pour lequel elle sera prête à se transformer en esclave sexuel en contrepartie de quelques exemplaires de lancement de ses nouveaux romans !

J’ai beaucoup aimé la sensibilité de ce personnage qui malgré les siècles – n’a pas oublié ce qui a fait d’elle un succube, et surtout l’homme pour lequel elle a renoncé à tout. Son histoire personnelle est touchante et j’ai aimé voir une modification majeure dans sa façon de penser entre elle humaine et elle succube à la fin du roman (non, non, non, je ne dirai rien de plus !). Et puis, enfin, il faut admettre que ces habitudes littéraires, surtout quand elle lit son écrivain préféré, sont juste adorables.

Chez les mâles présents, gros coup de coeur sur le personnage de Seth, l’auteur de romans à succès, chouchou de Georgina. L’addiction de Georgina pour ce dernier me ramène sans cesse à ce que je ressens pour mon écrivain chouchou à moi dont je ne loupe aucune sortie et que je trouve sexy à sa manière… Pas que je suis fan des hommes chauves, mais il y en a qui le porte bien et pour moi, Bernard W en fait partie ! Seth est un homme charmant, doux, un grand timide qui n’ose pas, qui au début reste un peu en retrait face à une Georgina tout feu tout flamme. Ceci dit, bien que peu loquace, Seth sait se montrer touchant à travers des petits mails envoyés à Georgina (c’est pas pour rien qu’il écrit, le petit gars) , ses petites attentions envers elle (surtout quand elle n’est pas « en état » !) ou encore de l’inviter à des évènements très « mondains » ^^ ! Il me tarde de retrouver ce personnages dans les prochains tomes.

J’ai aimé le style ! Normal, c’est du Richelle Mead ! Bien que Georgina soit très différente de Rose – bien qu’elles n’en fassent qu’à leur tête toutes les deux ! – j’ai trouvé la construction de la narration assez identique. Richelle Mead donnant la voix à son héroïne, la laissant raconter elle-même son histoire, sa vie, partagée entre ses obligations (pas assumées) et ses amours ! Ceci dit, là où Richelle Mead ne cessait de me surprendre à chaque chapitre dans Vampire Academy, Succubus était plus téléphoné et prévisible !

En conclusion, j’ai vraiment adoré ce premier tome et il lui manquait vraiment rien pour passer en coup de coeur ! Richelle Mead nous présente ici une heroïne forte, drôle et intelligente  – même si parfois, il lui arrive de foncer sans réfléchir ! – à qui il arrive un tas de mésaventures et qu’on aime suivre avec assiduité ! Aussi bien sur le ton, le rythme, l’ambiance, les personnages et la mythologie, ce tome est une réussite ! Dommage que l’auteur n’a pas réussi à me surprendre comme elle arrive si bien à le faire avec la saga Vampire Academy !

Ce que je retiens de ma lecture :

EN + : Une  intrigue intéressante qui monte crescendo en intensité, une mythologie bien expliquée et justement exploitée et une héroïne en or, que demander de plus ?

EN – : Un peu de surprise, peut-être ! Dommage qu’il soit si aisé d’anticiper chaque nouvel évènement…

D’autres livraddictiens l’ont lu. Voici les amis de quelques-uns d’entre eux : Eden1487, Azariel87, deliregirl1, Azilys, Galleane, sofiaportos, Mycoton32, karline05, Liliebook, Frankie,  Bambi_slaughter, ptitelfe, Well-read-kid, Korto, latite06, Crouton, wilhelmina, Iluze

Pour d’autres avis, rendez-vous sur la page bibliomania du livre :

Logo Livraddict




 

Commentaires

  1. Chouette, encore une nouvelle saga bit-lit dont je me jetterais dessus assez rapidement ! 17 août 2011 23:06

  2. Mon avis était moins positif que le tien. Je crois que c'est surtout parce que j'en avais entendu tellement de bien que je m'attendais à un truc super. Sinon concernant les personnages, j'ai préféré celui de Roman (?) à Seth et j'aurais apprécié que Georgina soit un peu pluq méchante (enfin que son aspect démoniaque ressorte plus). Je ne pense pas continuer avec cette saga (j'ai entendu dire que l'aspect romance était encore plus présent dans la suite et j'évite ce genre de romans) mais je compte laisser une seconde chance à l'auteur avec VA. J'ai le 1er tome en VO dans ma PAL, me reste à trouver le moment pour l'en sortir. ^^ 18 août 2011 00:03

  3. Je suis bien content que tu aies aimé =D Tu enchaînes avec le deuxième tome ? =P 18 août 2011 00:09

  4. Je suis comme Bambi, mitigée sur ce tome 1 et mon préféré est Roman. Je ne suis vraiment pas fan de Seth... Enfin bon on en reparlera au fil des tomes... J'ai lu les 3 premiers et j'ai les deux suivants dans ma Pal. 18 août 2011 13:16

  5. Cette saga ne me disait rien du tout mais après avoir lu ta chronique je vais me procurer ce tome 1 c'est sûr ! 22 août 2011 02:46

Laissez un commentaire

20 October 2018 13:32