Le monde d’Allia, tome 1 : La cité de Gâa

Titre VF : Le monde d’Allia, tome 1 : La cité de Gâa

Auteur
: Sylvie Karfhold (FR)

Publié aux Éditions Oskar, collection Oslo Fantasy
Date de publication : 21 avril 2011
Site de l’éditeur : Éditions Oskar

Genre
: Fantasy, jeunesse

Pages
: 291

Prix
: 16,95 €

Nombre d’étoiles
:



Quatrième de couverture.


Meltem, jeune négociant du Burdal, n’est pas rentré de sa tournée d’inspection sur les hauts plateaux.
Apprenant que plusieurs fermes des Montagnes ont été attaquées par des groupes de guerriers iokas, qui ont massacré les habitants et enlevé leurs enfants, Allia décide de partir à la recherche de son frère.
Hégoa, leur cousine, menacée par les ennemis de la reine du Burdal à qui elle reste fidèle, doit elle aussi quitter le palais.
Des itinéraires différents mais tout aussi périlleux vont conduire les trois jeunes gens vers la mystérieuse cité de Gâa, au-delà des frontières du monde connu…

Mon avis

Décidément, les Éditions Oskar sont, pour moi, la véritable surprise de l’année. J’ignore depuis combien de temps existe cette petite maison d’édition bien sympatique, mais je suis ravie de l’avoir découverte grâce tout d’abord à Sophie Moulay et maintenant Sylvie Kaufhold !

La lecture du premier tome de Le monde d’Allia a été une véritable belle surprise pour moi, en particulier par les thèmes abordés dans le roman.

Allia attend le retour de son frère, Meltem, lequel en en mission de négoce dans la région des Montagnes et Hauts-plateaux. Elle commence à s’inquiéter quand celui-ni ne donne pas de nouvelles alors qu’il aurait déjà dû être de retour à la maison. Son inquiétude s’accroît quand elle apprend que le peuple des Iokas a sauvagement assassiné des montagnards et des habitants des Hauts-plateaux en kidnappant leurs enfants. Son frère était censé rencontrer une des familles assassinées.
Sans plus attendre, son grand-père lance une expédition de recherche, Allia est du voyage… elle ne s’attend pas alors au terrible voyage qui l’attend dans la cité de Gâa, capitale du peuple des Iokas, où elle risque de perdre bien plus que ce qu’elle imaginait…

L’histoire est très prenante et ce dès le premières pages,
malgré qu’il soit difficile de s’immerger dans cet univers où deux mondes se superposent. Les habitants du deuxième monde (les Iokas, les Winds et les Fenjs) ont été repoussés, lorsqu’une catastrophe est survenue, derrière une barrière de ronces laissant ainsi la place aux habitants du troisième monde, habitant 4 régions différentes mais alliées : Les Montagnes, les Plaines, le Burdal , La Marge.

Une fois que ces éléments sont bien intégrés, on avance rapidement dans l’histoire et on s’attache vite aux personnages qui ne sont nullement épargnés par l’auteur qui leur en fait voir des vertes et des pas mûres !
J’ai beaucoup aimé les thèmes abordés par le récit. Au delà d’un sauvetage de Meltem et des enfants kidnappés par les Iokas, c’est tout une réflexion politique qui prend le pas dans le récit, notamment en ce qui concerne l’Alliance existant entre les 4 tribus du troisième monde et des conséquences si cette Alliance venait à être remise en cause par le nouveau Roi du Burdal.
Ce dernier étant en effet très influencé par le Duc des Plaines, servant ses intérêtss au détriment de ceux du royaume tout entier, c’est toute l’Alliance, voire la royauté qui est doucement (mais sûrement) remise en cause au fil des pages.
De plus, autre point très positif, j’ai beaucoup aimé que l’auteure prenne le temps dans son roman de nous exposer la situation des assaillants, des kidnappeurs : comprendre leur point de vue pour appréhender le récit sous un autre angle.
En effet, en tant que lecteur, on peut se laisser influencer par le récit tel qui nous est raconté du point de vue de l’auteur qui, en général, s’attache à raconter l’histoire du côté des gentils. La force du roman est ici de passer de l’autre côté, de prendre conscience du point de vue des Iokas… et là, on s’aperçoit bien vite que les choses ne sont ni blanches, ni noires.
On comprend dès lors les motivations des Iokas, même si on reconnaît que le moyen utilisé pour parvenir à leur but est condamnable.

Ce roman étant un roman jeunesse, je le trouve parfait pour introduire des jeunes enfants dans la réflexion politique, pour les amener à réfléchir sur des enjeux qui les dépassent, comprendre les bienfaits d’une Alliance, l’intérêt de chaque tribu à la respecter et les conséquences si l’une des tribus prend l’ascendant sur les autres.
Il leur fera comprendre que dans le monde, tout n’est pas tranché, Bien ou Mal, mais nuancé… qu’il ne faut pas avoir de préjugés négatifs à l’égard des autres dont on ignore les motivations : même si l’action est condamnable, le but reste louable. On est humains, on tient à survivre et on fait ce qu’il faut pour. À ce moment-là, c’est chacun pour soi et Dieu pour tous !

Par contre, si globalement le récit m’a enchanté sur plusieurs points, j’ai quelques petits reproches à faire.

Le premier concerne le manque d’explications sur les mondes qui se sont superposés au fur et à mesure du temps. On comprend que le troisième a succédé au second, même si on ignore totalement l’origine du miracle (si on se place du côté des habitants du 3ème monde) / cataclysme (si on se place du côté des habitants du deuxième). Mais quid du premier monde ? Là, l’auteur reste muette, pas un seul mot…
Pourtant qui deuxième, troisième, dit forcément premier ! Il manque donc un élément important sur lequel le lecteur ne cessera de
s’interroger.

Le second concerne la simplicité déconcertante avec laquelle l’auteure passe d’un évènement à l’autre, sans prendre le temps de s’arrêter le temps nécessaire à apporter quelques explications nécessaires sur des choses qui se passent et que le lecteur aimerait comprendre. Eh bien là encore, il faut ronger son frein car Sylvie Kaufhold ne lâche rien, présentant presque l’évènement comme un postulat à accepter sans se poser de questions (j’ai en tête l’épisode de Lim, le petit mage des Montagnes – j’en dis pas plus, pas de spoil !).
Perso, je n’aime pas ça, je suis de nature curieuse et je n’aime pas rester sur ma faim, sur des questions sans réponses. Certains éléments nécessitaient d’être plus approfondis.

Par contre, j’ai beaucoup aimé la fin de ce premier tome, qui laisse vraiment la porte ouverte à plein d’hypothèses (Ardanuel et moi avons discuté de ce qu’on imaginait pour la suite et force est de constater que nous avons une lecture du second tome pas vraiment identiques ^^) et il me tarde vraiment de voir ce qu’il va advenir d’Allia et de ses amis dans le second tome ! Un vrai cliffhanger qui nous donne envie de nous jeter rapidement sur la suite 😉

Côté personnages,
j’ai été touchée par Allia de suite. C’est le genre de personnages auxquelles on s’attache de suite, admirant le courage, la détermination, la volonté, la maturité qu’un petit bout de femme de 15 ans et demi peut avoir en elle.
Allia est une héroïne forte, pleine de sagesse et d’humilité. Elle m’a énormément surpris pendant le récit, m’a étonnée et je suis tombée d’admiration devant elle, devant son calme, son analyse de situation…
Bref, vous l’aurez compris, j’adore Allia !

Par contre, j’ai moins aimé Meltem, son frère. Pas qu’il n’ait pas les qualités de sa soeur, j’en ai retrouvé bon nombre en lui. C’est le côté amoureux transi qui m’a un peu agacé dans le personnage. Le temps n’est pas à faire le joli coeur, une histoire d’amour dans le contexte du livre, qui arrive aussi facilement (oh, je t’aime à la première seconde…), ben je ne mords pas tout simplement !
Bon, je vous en dis pas plus pour les autres personnages, sinon on est partis pour des développements assez longs et une chronique de deux pages !

Côté écriture
, c’est agréable à lire, assez fluide et aérien… L’écriture de Sylvie Kaufhold reste simple mais allie le bon équilibre entre narration et dialogues, en fait un texte très vivant, donc personnellement, ça me convient parfaitement !
J’ai particulièrement adoré le changement de point de vue lors des différents chapitres : on suit plusieurs protagonistes, on voit les points de vue de chacun, les avancées des uns et des autres, ça nous aide à prendre la situation dans sa globalité et à l’appréhender comme telle et de comprendre tous les enjeux qui se jouent sous nos yeux de lecteur. Chapeau bas, Sylvie !

En conclusion,
j’ai vraiment apprécié ce premier tome, le fait de partager mon ressenti avec Ardanuel a vraiment rendu cette lecture encore plus enrichissante (ma première LC ne sera donc pas la dernière !)
L’ambiance du livre m’a vraiment séduit ainsi que la façon dont l’auteur introduit les différents enjeux politiques, c’est réellement le point fort du récit. On regrettera cependant la simplicité et le manque d’explications de certains passages qui me font encore me poser beaucoup de questions à l’heure actuelle et dont je ne suis pas certaine d’avoir une réponse dans la suite de cette saga.
Cependant, une chose est sûre, le tome 2 rejoindra ma PAL dès sa sortie ! À découvrir !

Ce que je retiens de ma lecture
:

EN +
: Un univers intéressant sur lequel s’ajoute un fond politique très bien amené qui devrait nous captiver dans la suite de la série !
EN – : Un manque d’approfondissement de certains points qui laisse le lecteur sur sa faim.

Cette livre a fait l’objet d’une lecture commune avec Ardanuel. Pour voir sa chronique, cliquez ICI !

Pour d’autres avis à venir, consultez la page bibliomania du livre sur Bibliomania en cliquant sur le logo ci-dessous :
 
Logo Livraddict

Et un grand merci à Sylvie pour sa générosité, sa gentillesse et pour avoir partagé avec moi des discussions sympathiques sur Facebook !

Commentaires

  1. Un livre qui me fait très envie. La couverture est très belle et l'histoire a l'air sympa, en plus ton avis me donne très envie ! 9 juin 2011 19:45

  2. Une belle lecture pour une première LC, que je suis ravi d'avoir partagé avec toi :)

    J'espère que le tome 2 répondra à nos doutes et à nos questions... Et qu'on saura si Allia... Enfin... Tu vois ^^ 9 juin 2011 19:48

  3. Oui, je vois... Mais, chuuuut ! 9 juin 2011 19:49

  4. Bien sûr !!!

    Shush ! Shush ! Shush ! ^^ 9 juin 2011 19:53

  5. Comme je l'ai dit chez Arda, je pense l'acheter (et L'Elu de Milnor) si je tombe dessus à la Fnac =) 9 juin 2011 19:59

  6. j'adore la couv, et ton billet donne très très envie ;) 9 juin 2011 20:06

  7. Ce livre me faisait déjà de l'oeuil et ton avis me donne encore plus envie de le lire!! Je vais essayer de me le procurer rapidement!! 9 juin 2011 20:25

  8. Merci pour les compliments mais encore plus pour les critiques, autant de pistes à suivre pour m'améliorer! Amitiés, Sylvie Kaufhold 9 juin 2011 20:50

  9. Je ne suis pas dans une période très Fantasy, mais celui-ci a l'air abordable. Cependant, l'aspect politique me freine un peu. 9 juin 2011 21:12

  10. Il me tente beaucoup et ton billet me donne encore plus envie^^ Rahhhh :) 10 juin 2011 09:11

  11. Comme dit à Ardanuel, je vais plus me pencher sur ces éditions qu ont l'air de receler de belle pépites. Mais déjà avec l'Elue du Milnor j'avais été intéressée. En tout cas ton avis me donne aussi envie. 11 juin 2011 19:05

Laissez un commentaire

24 January 2019 10:18