Inside Out, tome 1 : Enfermée

Titre VF : Inside Out, tome 1 : Enfermée

Titre VO : Inside Out

Auteur : Maria V. Snyder (US)
Traduction par Géraldine Bretault
Publié aux Éditions Harlequin (Collection Darkiss)
Date de publication : 01 mars 2011
Genre : Dystopie, Jeunesse
Pages : 470
Prix : 11,90 €
Commander sur amazon : Inside out, Tome 1 : Enfermée
Source : SP avec les Éditions Darkiss. Un grand merci à eux !
Nombre d’étoiles :
Quatrième de couverture
Dans le monde entièrement clos où vit Trella, ce monde qu’on appelle le Cube, il n’y a ni avenir ni issue. Pas de rébellion possible, sauf à finir dans la Broyeuse. Et ceux qui voudraient lui faire croire le contraire en murmurant qu’il existe une Porte, cachée quelque part, dans les entrailles du Cube, sont juste d’immondes trafiquants d’espoir. D’ailleurs, elle veut le prouver. Voyageuse clandestine prête à affronter l’interdit, elle se lance alors dans la quête impossible : trouver la Porte…


Mon avis
Encore un roman qu’il me hâtait de découvrir (c’est vrai que ça fait maintenant presque un mois que je vous en parle dans mes vidéos !) et je ne suis vraiment pas déçue.
Pourtant, au début, ce n’était pas gagné…
Quand j’ai commencé le livre, j’ai eu une sorte de malaise par rapport à la narratrice, Trella, que je trouvais assez antipathique et asociale. Trella refuse de se mêler aux autres, fait simplement ce qu’on lui demande et narre le déroulement des évènements avec une froideur et une distance qui m’étaient jusqu’ici inconnues.
Puis, au fil des pages, elle s’est enfin ouvert aux autres, au lecteur… en laissant doucement apercevoir qu’elle aussi espérait une autre vie que celle qu’elle menait jusque là dans les Niveaux Inférieurs.
Trella est une jeune fille de +/- 17 ans (je dis +/-, car il est difficile de le savoir vu que dans le récit, on compte l’âge des gens en semaines) qui vit dans les Niveaux Inférieurs du Cube et mène sa vie de Gratteuse dans les tuyaux, vu qu’elle est chargée de les nettoyer.
Le monde dans lequel vit Trella n’est pas joyeux. Ce monde divise ses habitants en deux catégories : les habitants des Niveaux Supérieurs qui n’ont pas à s’occuper des tâches ingrates et les habitants des Niveaux Inférieurs, soit les Gratteurs, utilisés comme du bétail. Pour surveiller ce petit monde, les Pop Cops et gare au dérapage sinon on est envoyé dans la Broyeuse, c’est-à-dire recyclé pour servir d’engrais aux cultures hydroponiques… Rien ne se perd !
Trella va accepter ce destin jusqu’au jour où son meilleur ami, Cog va lui faire rencontrer un prophète, L’Homme Brisé, qui prétend avoir caché des disques qui contiennent des informations capitales sur l’emplacement de la Porte, qui leur permettrait à tous de s’échapper de ce monde totalitaire qui ne laisse aucune liberté individuelle aux habitants…
L’histoire se développe doucement au fil de la prise de risque et de conscience par Trella que tout peut changer avec les disques de l’Homme brisé qu’elle est chargée de récupérer dans les Niveaux Supérieurs.
Dans cette quête, elle va faire la connaissance de Riley, un Pop Cop, qui va l’aider et grâce à qui elle va découvrir le monde insoupçonné des Niveaux Supérieurs.
En effet, grâce à la propagande des Pop Cops, les Niveaux Inférieurs pensent que les habitants du dessus mènent la belle vie et les considèrent comme de la vermine. Dans les Niveaux Supérieurs, on apprend aux habitants à détester ceux du monde d’en bas. Ainsi, personne ne se mélange et surtout on ne se regroupe pas pour mener une rébellion contre le pouvoir en place, celui de la famille Trava.
L’auteur nous offre donc un monde très dur, très sombre où existent peu d’échappatoires à part cette mythique Porte qui leur ouvrira la voie vers un monde plus juste, avec plus d’espace et moins de contrôle. La vie d’un Gratteur se résumant à 10 h de travail ingras puis 10 h de sommeil avant de repartir au travail. Toujours la même routine, sans possibilité d’y échapper.
De plus, les rouages de ce monde nous sont dévoilés petit à petit : l’auteur a sans doute eu peur d’assommer le lecteur avec un monde trop noir dès le début !
Ce que j’ai vraiment aimé dans ce monde sombre, c’est la manière dont les gens se raccrochent à cet infime espoir de trouver la Porte pour y échapper…
En fait, toute l’histoire montre au final combien les gens peuvent être soudés et tous animés par une même volonté pour échapper à leur triste sort. Ainsi, des milliers de Gratteurs préféreront se taire et ne pas accepter les promotions alléchantes des Pop Cops plutôt que de trahir Trella. Ils essayeront même de l’aider de toutes les manières possibles. Je dois dire que ce même élan, cet ensemble de personnes qui ne se connaissent pas et ne font qu’un pour arriver au même but m’a un peu réconciliée avec la nature humaine ! Bien que le récit montre qu’on n’est pas à l’abri de trouver une brebis galeuse dans le tas qui nous trahira…
Le monde de Maria V. Snyder est vraiment bien construit et La narration est purement et simplement addictive. Une fois que les pièces du puzzle ont été comprises et assimilées, je dois dire que j’ai pris un plaisir fou à tourner une à une les pages… d’autant que Trella a le chic pour se fourrer directement dans la gueule du loup et faire stresser le lecteur. On ne voit pas les pages passer tellement les évènements s’enchaînent, s’imbriquent les uns dans les autres dans une logique redoutable.
D’ailleurs, en tournant la dernière page du récit, je me suis dit : « non, non, non… je ne peux pas être à la fin ! JE VEUX LA SUITE MAINTENANT !!! » J’en serai presque devenue hystérique 😀
Au-delà de la fiction, ce récit est encore une réflexion pour les jeunes : réfléchir sur le fait qu’il est finalement facile pour un pouvoir dictatorial de se mettre en place sournoisement et qu’il faut rester tout le temps vigilant et également au vu de la fin du premier tome, sur les conséquences futures d’une « destruction » à petit feu de notre planète comme nous sommes DÉJÀ en train de le faire.
Côté personnages, l’auteur nous offre ici un panel de personnages déterminés et prêts à tout malgré la menace du recyclage par les Pop Cops ! Des personnalités fortes, courageuses, qui croient en des valeurs communes et feront tout pour les protéger et les faire respecter !
Trella m’est d’abord apparue comme une jeune fille froide et asociale. Vu qu’elle était notre narratrice, je me suis dit que j’allais avoir beaucoup de mal avec ce personnage dur qui ne laisse rien n’y personne l’approcher, à part son ami Cog. Elle refuse de se laisser aller à des espoirs fous et remballent tous les pseudos prophètes qui affirment devant elle que la Porte existe bel et bien.
Puis, Trella va petit à petit laisser fondre cette immense carapace qu’elle a autour d’elle pour s’ouvrir aux autres et surtout pour permettre au lecteur de la connaître plus en profondeur. Au fur et à mesure, on entrevoit la vraie Trella, celle qui veut croire en une existence meilleure.
Tous les personnages sont intéressants dans ce roman et apportent quelque chose à Trella qui comprendra qu’elle n’est finalement pas seule et que beaucoup sont prêts à l’aider.
Je ne vais pas détailler chaque personnage ici sinon ma chronique risque de faire des pages et des pages ^^
Côté style de l’écriture de l’auteur, cela reste assez simple certes mais Maria V. Snyder met tellement d’intensité dans le récit qu’on ne s’attache pas au style et les petites coquilles présentes dans la VF (parfois il manque des mots) passent presque inaperçues.
Le récit est très vivant, porté par de nombreux dialogues. Vu qu’on compte en heures et non en jours, je n’ai pas arrêté de penser à la série 24 H chrono avec Jack Bauer durant ma lecture 🙂 Le livre se repose sur la même logique du temps qui s’égraine avant qu’une catastrophe se propose laissant toujours le lecteur dans un stress et un suspense insoutenables !

En conclusion, je ne peux que vous le recommander : Un récit innovant (je n’avais rien lu de tel auparavant), une structure narratrice parfaite et des rebondissements en veux-tu en voilà font de ce premier tome une pure réussite ! J’ai été surprise à de nombreuses reprises de voir où l’auteur m’emmenait ! Je n’ai absolument pas vu venir des révélations incroyables et la toute fin m’a laissé vraiment pantoise d’admiration tellement j’ai aimé la façon dont les choses se passaient… L’auteur n’empreinte aucun raccourci facile et va jusqu’au bout de son idée : J’ADORE, J’ADHERE ET J’EN REDEMANDE !

Ce que je retiens de ma lecture :
EN + : une dystopie étonnante qui présente un monde froid et horrible… mais qui finalement délivre un formidable message d’espoir.
EN – : Décembre pour la suite en VF… Il est fort à parier que je n’attendrai pas jusque là !
D’autres livraddictiens l’ont lu et ont donné leur avis : grazou, Ch0u:), Acsylé, Galleane, Micah, Archessia, Liliebook, Belladouce, Ardanuel et d’autres avis à venir sur la page bibliomania du livre :

Commentaires

  1. Il me donne encore plus envie de me le commander ! C'est sûr que je lirai et c'est obligé ! Il a l'air super intéressant et j'adore dans les romans les ambiances glauques de style thriller =) 19 avril 2011 16:36

  2. Après avoir lu Birth Marked récemment (autre dystopie basée sur le clivage riche/pauvre), ta chronique me donne vraiment très envie de découvrir Inside Out ! 19 avril 2011 17:57

  3. Ton avis est très tentant mais j'avoue que je suis un peu rebutée par le fait que ce soit édité chez Harlequin :S ... 19 avril 2011 18:21

  4. Ho quelle belle chronique !!! j'adore venir lire tes chroniques (et je laisse peu de coms. oups !!)
    Mais vraiment à chaque fois tu me donne vraiment envie et depuis le temps qu'il me fait de l'œil, je crois que je vais bientôt craquer

    Merci encore , biz' 19 avril 2011 21:59

  5. C'est super que tu es autant aimé, le livre le mérite amplement. Pour la fin je suis d'accord et j''ai hâte de voir ce que l'auteure nous réserve pour la suite. Et les personnages comme tu le dis compte tous et ça c'est pareil pour son autre série. 22 avril 2011 20:14

  6. Encore une dystopie qui est unanime au niveau des critiques, je veux la liiiiiire ( non je ne suis pas folle, j'aime juste les dystopies :D ) 20 novembre 2011 21:35

  7. Je suis entrain de le lire et je suis conquise ! J'adore 29 février 2012 15:50

  8. Il est dans ma pal! Et avec ton avis j'ai bien hâte de le commencer! 2 mars 2012 21:47

Laissez un commentaire

23 May 2019 06:50