Les étranges soeurs Wilcox, tome 1 : Les Vampires de Londres

Titre VF : Les Étranges Soeurs Wilcox, tome 1 : Les Vampires de Londres
Auteur : Fabrice Colin (FR)
Publié aux Éditions Gallimard Jeunesse
Date de publication : 10 septembre 2009
Genre : Jeunesse, Fantastique
Pages : 284
Prix : 13,50 €
Source : Service presse pour les Éditions Gallimard Jeunesse que je remercie.
Nombre d’étoiles :
Quatrième de couverture.
Londres 1888.
Qui sont ces deux orphelines qui s’aventurent la nuit dans les rues mal famées ? Ignorent-elles qu’on peut y rencontrer Jack l’Eventreur ? Que des créatures plus terrifiantes encore, goules et vampires s’y livrent une lutte sans merci ? Mais Amber et Luna Wilcox ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Sous leur frêle apparence se cache un terrible secret. C’est pour cela qu’elles ont été choisies. Par qui ? Impossible d’en dire plus. Sinon que la survie de l’empire britannique repose désormais sur les très étrangers soeurs Wilcox…

Mon avis.
Je connais l’auteur Fabrice Colin pour l’avoir découvert à travers deux livres, La Malédiction de Old Haven et Le Maître des Dragons. Si le premier titre m’avait séduit, le deuxième m’avait plutôt déçu… J’avais donc hâte de lire la saga des soeurs Wilcox pour faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre…
Ce qui m’a le plus séduit dans le roman est l’originalité avec laquelle Fabrice Colin arrive à mêler des personnages réels ou fictifs très connus dans un monde de vampires.
Dans le monde des soeurs Wilcox, on côtoie le grand Sherlock Holmes, son fidèle Watson, Bram Stoker et même Jack l’Éventreur !
Amber et Luna Wilcox se réveillent dans un cercueil, enterrées dans un petit cimetière. À peine sorties de terre, elles tentent de rentrer chez elles en essayant de comprendre ce qui se passe et pourquoi elles sont seules, sans leur père et leur belle-mère, Rebecca.
Sur le chemin de la maison (qui a brûlé dans un incendie), elle rencontre Watson qui les invite chez lui. Le lendemain, avec Sherlock, ils expliquent aux filles qu’elles sont devenues des vampires mais qu’ils ignorent qui les a transformées et pourquoi.
Elles vont vite apprendre qu’elles devront combattre les vampires de Londres, les Drakuls, avec, à leur tête, le célèbre Dracula… qui ne reculera devant rien pour prendre le pouvoir et asservir les humains.
En attendant, une autre menace sévit à Londres, Jack l’Éventreur…
L’histoire est assez prenante dès le début... Le lecteur se retrouve comme les soeurs Wilcox, dans un monde inconnu, qu’il apprend à comprendre en même temps qu’elles.
On se retrouve vraiment projeter dans le passé, dans ce Londres des années 1880, effrayant où divers dangers menacent les humains à la tombée de la nuit.
L’arrivée de Holmes et Watson dans ce monde rassure le lecteur, qui a l’impression de ne plus être en terre inconnue vu qu’il va « fréquenter » des personnages qui lui sont déjà connus de longue date. De plus, les retrouver dans un monde de vampires, éveille encore plus sa curiosité et en apprécie d’autant plus sa lecture.
Bien qu’un fil rouge soit prévu sur l’ensemble de quadrilogie (4 tomes sont en effet prévus), à savoir combattre la menace de Dracula et du Vénéfactor (un artéfact puissant), dans ce premier tome, on se contente de découvrir petit à petit les protagonistes qui vont faire évoluer cet univers et contrer la menace de Jack l’Éventreur. Le fil rouge reviendra en force à partir du tome 2, j’en parlerai dans ma prochaine chronique.
Côté personnages, j’ai été séduite par les portraits dépeints par l’auteur et par cet audacieux pari que d’avoir repris à son compte des personnages fictifs largement appréciés et faisant partie de la culture populaire.
Les soeurs Wilcox sont bien évidemment au centre du roman. Ce sont encore des enfants quand elles sont transformées en vampire et apprennent cependant à évoluer dans ce monde de manière très rapide.
Très matures pour leur âge, les adultes tiendront généralement compte de leurs avis et leur diront toujours la vérité, sans l’édulcorer. Après tout, elles vont être amenées à se battre contre le Comte Dracula, alors autant les y préparer depuis le début !
J’ai particulièrement apprécié le lien fusionnel qui existe entre les deux soeurs. Ça me rappelle beaucoup la relation que j’ai avec ma propre soeur… Chacune a son propre caractère, ses propres envies mais elles se comprennent sans qu’il y ait besoin qu’elles se parlent.
Personnellement, j’ai préféré Luna à Amber qui me semblait plus sympathique que sa soeur, un peu froide et distante. Bien qu’Amber soit plus extravertie et fonce dans le tas, elle reste cependant méfiante par rapport aux gens qu’elle rencontre. Alors que Luna, c’est juste le contraire, elle est plus calme, plus réfléchie (alors que plus jeune) mais s’attache plus rapidement à Holmes et Watson et leur fait rapidement confiance.
J’ai beaucoup aimé la référence à Holmes et Watson, le fait qu’ils soient des personnages intégrés dans l’histoire. On y retrouve même l’ennemi juré de Holmes, Moriarty !
Les Invisibles aussi, ces individus de l’ombre chargé par la Reine de mettre de l’ordre dans le monde des vampires dont la Couronne britannique n’ignore rien mais cache tout au grand public !
J’ai aussi aimé découvrir Bram Stoker, l’auteur de Dracula, qui se retrouve à évoluer dans ce monde dont il ne connaît pas vraiment encore sa place mais dans lequel il a déjà un merveilleux talent pour conter des histoires. 
Fabrice Colin a quand même eu beaucoup de culot de mêler des personnages mythiques à cette saga dont deux petites filles, pas encore ados, sont les héroïnes. Cependant, il ne les épargne pas et commence à les éprouver dès ce premier tome en faisant disparaître l’un des personnages principaux… Je ne vous en dis pas plus car pour le savoir, il faudra lire le livre 😉
Enfin, s’agissant de l’écriture et du style de l’auteur, on notera que Fabrice Colin, bien qu’écrivant pour la jeunesse, se fait plaisir avec un style très classe et recherché. On est loin du style simpliste que l’on trouve parfois pour les lectures jeunesses.
Bien que j’ai personnellement j’ai trouvé que le style était trop descriptif à mon goût. Conséquence : j’ai lâché le fil de l’histoire à quelques reprises.
Il est difficile d’expliquer exactement ce que je ressens mais selon la lecture, je vis les choses différemment selon la façon dont l’auteur aborde les descriptions dans son roman : parfois, elles me plombent un roman et je suis déconcentrée en un rien de temps, alors que parfois, elles me permettent de visualiser plus facilement le cadre dans mon imaginaire ! Ici, ce fut un mélange des deux, selon les moments 😉
En conclusion, j’ai bien aimé cette mise en bouche, même si à la fin de ce premier tome, j’étais encore septique : le style descriptif de l’auteur étant beaucoup dans cette hésitation.
J’ai cependant bien aimé l’originalité du récit, Fabrice Colin apporte vraiment SA touche personnelle dans des histoires de vampires vues et revues. La mythologie n’est certes pas novatrice, on retrouve toutes les grandes caractéristiques connues des vampires. L’originalité n’est pas là, mais bien dans les personnages et le fait que l’on retrouve de grands noms appartenant à la culture populaire.
Ce que je retiens de ma lecture :
EN + : L’originalité dont a fait preuve l’auteur en mêlant des grands noms – réels ou fictifs – (Stoker, Holmes,…) dans un monde de vampires.
EN –  : des longueurs dans le style, trop descriptif.
Les avis d’autres livraddictiens : Pauline, Mélo, jerome, LaureduMiroir, Maxo0, paikanne, Anneso, devoreuse2livre, George, Blabbermouth, Emeralda, deliregirl1, basset, gerry29, Petitepom, Flo_boss, karline05, Bambi_slaughter, louve et d’autres avis à venir sur la page bibliomania du livre :

Commentaires

  1. Merci pour le lien ;)
    Les longueurs que tu évoques ne m'ont pas dérangées, et j'ai beaucoup aimé ce livre :)
    N'empêche, ton avis est positif et j'en suis contente ! 8 avril 2011 14:51

  2. C'est un livre que j'ai envie de découvrir depuis un bon moment! 8 avril 2011 15:17

  3. Tout comme toi j'ai lu de l'auteur La malédiction d'Old Haven que j'avais adoré et Le maître des dragons pour lequel je suis plus mitigée. Je comptais lire "La saga Mendelson" vu que "Les soeurs Wilcox" ne m'attirait pas trop (moi et les vampires ça fait 2 !). Mais après ton avis, j'avoue que je me laisserais bien tenter :P 8 avril 2011 16:32

Laissez un commentaire

24 September 2019 11:40