Young Samuraï, tome 1 : La Voie du Guerrier

Titre VF : Young Samuraï, tome 1 : La Voie du Guerrier
Titre VO : The Way of the Warrior
 
Auteur : Chris Bradford
 
Publié chez Baam ! (Collection Jeunesse de J’ai Lu)
En 2009
 
Pages : 352
 
Quatrième de couverture
 
Jack Fletcher fait naufrage au large des côtes du Japon.
Son père et le reste de l’équipage sont massacrés par des pirates ninjas. Secouru par Masamoto Takeshi, le guerrier légendaire, le seul espoir de Jack sera de devenir un véritable samouraï. Ainsi espère-t-il se venger de l’homme qui a fait de lui un orphelin : le terrifiant OEil-de-Dragon.
 
  
Mon avis
 
J’avoue que j’étais un peu réticente en ouvrant ce livre, n’ayant jamais lu d’histoire de ninjas et de samuraïs auparavant… Malgré mon appréhension, j’avais envie de découvertes, d’évasion et je ne suis vraiment pas déçue !
La lecture du premier tome de Young Samuraï fut très plaisante, très exotique et m’ouvre les portes d’un nouveau genre qu’il me tarde d’approfondir !
 
L’histoire est celle de Jack Fletcher, un jeune navigateur, qui se retrouve sur les îles Japonaises, recueilli par Masamoto Takeshi, la figure d’autorité locale, après que l’équipage du bateau sur lequel il voguait avec son père, l’Alexandria, se fasse massacré par des ninjas.
Après avoir été adopté par Masamoto, Jack va devoir se familiariser avec les coutumes et us japonaises, apprendre la langue mais également s’engager sur la Voie du Guerrier et devenir un vrai Samuraï.
 
Malgré un début difficile, je dois dire que je suis vite rentrée dans l’histoire une fois que Jack a commencé à s’intégrer à la famille de Masamoto.
Auparavant, je trouvais la partie du récit qui se passait sur le bateau très ennuyeuse. Pas d’action, un vocabulaire marin qui n’est pas à la portée de tous,… bref différents éléments qui m’ont un peu fait peur : Et si tout le récit était aussi ennuyeux que ce début de tome ?
Je suis vraiment contente d’avoir dépassé ce petit a priori et d’avoir poursuivi ma lecture : Une fois au Japon, le récit a vraiment pris toute son ampleur et m’a fait découvrir tout un monde qui jusqu’ici m’était totalement inconnu et ne m’intéressait pour, ainsi dire, pas du tout vu que je n’ai jamais été attirée par l’Asie… Limite, maintenant, j’aimerais vraiment découvrir pour de vrai ces paysages et cette culture très impressionnante par ses codes et sa rigueur.
 
J’ai aimé apprendre quelques mots de japonais (je pense que celui que j’ai retenu le mieux – même si ce n’est pas le plus élégant – est gaijin qui veut dire étranger dans le sens péjoratif du terme), découvrir l’étiquette japonaise (par ex., le fait de laisser ses baguettes dans le pot de riz signifie que quelqu’un est mort) et le monde des samuraï.
J’ai vraiment aimé l’école de samuraï de Masamoto, j’ai immédiatement pensé à une sorte de Harry Potter japonais (ben oui, dès qu’il y a une école, je peux pas m’empêcher le parallèle), même s’il n’est nullement question ici d’apprendre de la magie mais les techniques de combat des samuraï, l’art de tirer à la flèche et aussi tout un code d’honneur et de méditation. 
J’ai vraiment trouvé toute cette partie très intéressante et la philosophie qui se dégageait du roman prônait des principes de vie essentiels, et pas uniquement dans la culture nippone.
 
Les personnages m’ont également beaucoup plus, que ce soit Jack ou encore Akiko, la nièce de Masamoto, appelée elle aussi à devenir une grande samuraï, de même que son fils Yamato.
D’ailleurs, j’ai vraiment été troublée par la relation père/fils qu’entretiennent Masamoto et son fils, Yamato, pour qui j’éprouvais une grande tendresse au vu de ses difficultés à être reconnu par son père, suite au décès de son frère aîné. Je trouve dommage que des parents puissent faire des préférences entre leurs enfants et en arriver limite à « renier » l’un d’eux parce qu’il n’a pas les capacités ou compétences d’un autre.       
Dès lors, dans ce climat, pas étonnant que la relation entre Jack et Yamato soit si difficile dès le départ vu que son père considère ce gaijin (pour une fois que j’apprends un mot dans une langue étrangère, autant en profiter ^^) comme son fils adoptif. J’ai vraiment aimé l’évolution de leur relation au fil du roman que j’ai trouvé particulièrement juste et logique.
À la fin, le trio formé par Jack/Akiko/Yamato me faisait un peu pensé au trio Harry/Hermione/Ron (je sais, je sais, je reviens encore à HP mais que voulez-vous cette saga doit être universelle, je ne vois que ça !)
 
Le personnage de Kazuki  est bien sûr essentiel dans cette saga. Il fallait bien un personnage que le lecteur plaira à détester pour apprécier encore plus les capacités d’adaptation de notre Jack. 
Kasuki est la caricature parfaite du mec détestable : venant d’une grande famille nippone, il se croit bien sûr au-delà des règles édictées dans l’école pour faire vivre à Jack un enfer, le gaijin qui n’a rien à faire dans cette école, ne deviendra jamais un véritable samuraï puisqu’il n’est pas né japonais.  
 
Je parlerai des autres personnages dans les tomes suivants (j’ai encore les tomes 2 et 3 en réserve !) pour garder un peu de suspense et voir comment ces derniers vont évoluer au fil des tomes.
 
Lécriture de Chris Bradford est très agréable : Encore un nouvel auteur jeunesse que je découvre avec un grand plaisir !
J’ai aimé la description du monde asiatique qui est faite à travers le récit. On apprend vraiment à découvrir une nouvelle culture sans que cela fasse trop scolaire, que du contraire. Cette découverte se fait au travers des dialogues entre personnages et marquera plus le jeune lecteur qu’une leçon donnée par son professeur à l’école !
Par contre, si j’ai aimé découvrir le lexique avec les termes japonais en fin de roman, j’aurais aimé que figure la même chose – voire des notes de bas de page – concernant les termes marins employés en début de livre. Ben oui, tout le monde n’a pas le pied marin et je dois dire que je me suis vite perdue dans ce vocabulaire, rendant ma lecture difficile et plus ennuyeuse vu que je ne comprenais pas tous les termes usités. Voilà sans doute pourquoi je n’ai pas du tout aimé les premières 50 pages du roman.
 
Dernière petite chose, j’ajoute une nouveau point dans mes chroniques après histoire – personnages et écriture, il s’agit de « Couverture et mise en page de l’édition VF« .
Ici encore, je suis assez séduite par le soin que les éditions Baam ! ont apporté à la mise en page du récit avec des petites présentations de chapitres illustrées par des samuraï et les paragraphes séparés par un « shuriken » (étoile en argent utilisée comme arme). Cela permet encore plus d’apprécier l’ambiance du récit !
 
En conclusion, encore une belle découverte en ce début de mois de novembre qui s’annonce plus que prometteur avec les tomes 2 et 3 qu’il me reste encore à découvrir !
Pour le moment, 3 tomes sont dispos en VF, 4 en VO (le tome 4 est paru en août 2010) et un cinquième sortira en avril 2011 ! Encore bien des aventures qui nous attendent avec Jack Fletcher, un jeune ado qui voit sa destinée changer subitement de cap avec le décès de son père…
 
Ce que je retiens de ma lecture

  • Le Plus : la découverte d’une culture différente qui m’était totalement inconnue
  • Le Moins : un début de roman assez ennuyeux mais qu’on oublie vite une fois qu’on entre vraiment dans le récit 
  • La Note ? 9/10
 
Je remercie les Éditions Baam! pour m’avoir permis de découvrir cette saga, grâce à un partenariat Livraddict.

Commentaires

  1. Je trouve tes avis super bien fait, je ne serai pas "capable" d'écrire aussi long... et en plus tu donnes envie!! 11 novembre 2010 21:53

  2. Merci My ! C'est une habitude chez moi de faire long ^^
    Je suis qqn de très bavard dans la vie :D 11 novembre 2010 21:57

  3. Normalement ce n'est pas du tout le genre de romans qui me plaît, mais ton avis me donne envie de le tester ! 11 novembre 2010 23:56

  4. Un peu comme toi au départ, pas du tout le genre de lecture vers quoi je me pencherais. Mais ta chronique a su me convaincre !! Alors, hop hop hop, dans ma wish list !
    Merci ! 12 novembre 2010 09:56

  5. La partie "marine" ne m'a pas spécialement gênée (mais bon, j'ai fait un petit peu de bateau étant jeune). J'avais adoré découvrir Jack et son aventure. L'histoire était vraiment prenante !
    Contente de voir que tu as apprécié ^^ J'attends avec impatience ton billet sur le T2. 15 novembre 2010 13:13

  6. Je l'ai vu à la bibliothèque, il rentre dans ma LàL, je lirais pas ton avis du deux, car je veux lire d'abord le tome 1 :D Qui sera pour bientôt je pense :D 19 novembre 2010 19:05

  7. J'étais depuis longtemps attirée par cette série. Depuis que je connais son existence en fait. Mais probablement parce que j'aime bien l'univers des Samouraïs et j'aime bien les arts martiaux. Le début avec les termes marins ne m'a pas trop gêné (après quelques vérifications sur le web). Au contraire, j'ai trouvé qu'on rentrait assez vite dans l'action et j'ai tout de suite été happée par cette histoire. Pour ce qui est du parallèle avec Harry Potter, je l'ai moi aussi plusieurs fois fait. Tu peux d'ailleurs le constater dans mon billet. 22 novembre 2010 15:06

  8. Tu t'es trompé il a 12 ans au début 9 juin 2012 13:48

  9. @Roro : J'ai retiré l'âge comme ça pas de confusion.Car s'il a bien 12 ans au départ, c'est une fois qu'il a 15 ans que l'histoire démarre vraiment. 9 juin 2012 17:40

Laissez un commentaire

19 September 2019 06:27