Chroniques des Dieux, tome 1 : L’Ombre de L’Assassin

Titre VF : Chroniques des Dieux, tome 1 : L’Ombre de l’Assassin
Titre VO : Shadowfall
Auteur : James Clemens

Publié chez Bragelonne
Date de publication : septembre 2010

Pages : 566
Prix conseillé : 25 €


Quatrième de couverture .

Durant quatre mille ans, rien n’est venu troubler la paix des Neuf Contrées, bénies des Dieux,… mais les dieux meurent aussi.
Meeryn, déesse des Îles d’Estivage, a été sauvagement assassinée. Le seul témoin, Tylar de Noche, est un ancien Chevalier d’ombre. Cette caste de combattants puissants et respectés a reçu la Grâce de se déplacer sans être vu et de s’esquiver dans les ténèbres. Mais frappé d’infirmité, Tylar est tombé en disgrâce.
Or, en mourant, la déesse lui a accordé une bénédiction : une marque qui a guéri son corps blessé mais que beaucoup voient comme la preuve qu’il est l’assassin.
Pourchassé sans relâche, Tylar doit prouver son innocence et vaincre le véritable coupable…



Mon avis.

Les trois premiers tomes de Les Bannis et les Procrits sont dans ma PAL depuis un bon bout de temps maintenant malgré une envie de les lire de plus en plus pressante… C’est pourtant avec sa nouvelle saga fantasy parue aux Editions Bragelonne que je fais la connaissance de l’auteur James Clemens. Maintenant, j’en suis sûre, son autre saga ne va plus traîner longtemps dans ma bibliothèque !

Comme à chaque fois que je commence un nouvel univers fantasy, j’ai toujours peur de me perdre : entre les lieux, les personnages, la mythologie développée dans le récit, il y a de quoi perdre la tête franchement !
Eh bien ici, cette crainte s’est vite envolée en ce qui me concerne tellement je suis très vite rentrée dans l’histoire que j’ai trouvé dès le début très captivante.

L’univers de James Clemens peut paraître complexe à première vue mais présente l’avantage d’être expliqué au fur et à mesure de l’avancement du lecteur dans le récit.
Ainsi, on ne se retrouve pas assommé sous une pluie de renseignements difficiles à digérer d’une fois, l’auteur distille les infos à chaque moment approprié du roman, rendant ainsi la lecture facile et très agréable.

L’histoire se passe sur Myrillia où se sont installés Cent Dieux qui se sont liés à une des Terres composant les Neuf Contrées. Ces Dieux ont apporté la paix sur Myrillia et offrent leur Grâce aux humains au travers de leurs huit humeurs (le sang, les larmes, la bile jaune, la bile noire, la sueur, la semence/les menstrues, la glaire et la salive).
Pour chaque humeur, un humain est choisi pour la récolter et est appelé une Main. Les Mains des Dieux sont choisis par les Oracles dans des écoles spéciales où les enfants sont formés à devenir Main.
Mais un jour, l’un des Dieux, Meeryn, est assassinée alors qu’on pensait les Dieux immortels. Tylar, ancien chevalier d’Ombre, est le seul témoin de son assassinat et reçoit une bénédiction de la déesse juste avant son trépas : les humeurs de la déesse coulent en lui. Dès lors, il est vu comme l’assassin de Meeryn.
Une course poursuite commence alors pour Tylar qui doit se battre pour prouver son innocence et sauver le monde de Myrillia d’un danger sombre qui la menace dans son intégralité…

J’ai vraiment adhéré à l’histoire, à cette mythologie riche. Il m’est vraiment difficile de trouver un seul défaut à ce récit captivant qui tient le lecteur en haleine dès les premières pages.
Le seul petit bémol que j’ai trouvé, c’est une scène violente très difficile à lire dès les premières pages du récit. L’auteur ne nous épargne vraiment pas dès le départ, un passage vraiment horrible mais nécessaire pour la suite des évènements.

Ce qui m’a plu aussi dans le récit, c’est l‘imprévisibilité des évènements à venir. Je ne sais pas si c’est moi qui reste assez naïve, mais je me suis à chaque fois laissée piéger par les personnages qui m’amenaient à croire une voie alors que la vérité est bien ailleurs !

Concernant les personnages, ici aussi beau coup de coeur. Ils sont tous attachants et très bien développés. Les relations les unissant sont vraiment bien expliquées par l’auteur. Ce n’est pas superficiel, ce sont des relations dans lesquelles on croit, qu’on espère voire s’épanouir même. Pour certaines, le tome 1 n’est qu’une mise en bouche, j’ai envie de dire, et j’attends le tome 2 impatiemment pour voir comment l’auteur a décidé de les faire évoluer.
J’ai quand même un super gros coup de coeur pour la petite Fléchette. Personnellement, chaque fois que je finissais un chapitre la concernant, je n’avais qu’une envie arriver au suivant. Son histoire est vraiment bouleversante, renversante et cette petite fillette fait preuve d’un courage, d’une lucidité et d’une maturité incroyable pour son âge.
J’ai beaucoup aimé Laurelle, son amie aussi. Pourtant, c’était pas gagné car dès les premières pages, je l’ai détestée, surtout pour son attitude envers Fléchette. Puis, au fil du récit, elle change et devient plus « humaine » avec Fléchette, et une vraie amitié va naître entre les deux fillettes. Cette relation est vraiment touchante.
Sinon, j’aime beaucoup le début de triangle amoureux qui existe entre Kathryn/ Tylar /Delia. Je ne sais pas vraiment le tournant que va prendre l’histoire… Kathryn semble encore amoureuse de Tylar, Tylar de Kathryn mais il n’est pas insensible à Delia et Delia semble amoureuse de Tylar.
Même si une rupture soit consommée à la fin du tome 1, j’ignore totalement ce que nous réserve le second tome pour ces 3 protagonistes.

Ici encore, je salue le talent de l’auteur qui arrive même à tromper le lecteur sur certains de ses personnages, les faisant passer pour des « gentils » alors que leur véritable visage se montre plus tard dans le récit, voire même à la toute fin, nous laissant encore plus sur notre faim de connaître la suite !

Concernant le style de James Clemens, j’ai vraiment adoré sa plume. Une écriture simple, dynamique et très rythmée. L’écriture est rendue très vivante par les très nombreux dialogues et même les descriptions rendent le monde de Myrillia très vivant : ni trop longues, ni trop courtes, j’ai vraiment pris plaisir à visualiser les lieux dans mon esprit.

En conclusion, le mois d’octobre commence donc très bien avec un très gros coup de coeur !
J’attends impatiemment le tome 2 en VF et j’espère pouvoir découvrir la première saga de James Clemens publiée chez Bragelonne/Milady dans un futur très proche !
Nul doute que je viens de rencontrer un auteur fantasy qui va vite faire partie de mes préférés !



Ce que je retiens de ma lecture :

  • Le Plus : Difficile à dire… L’histoire ? Les personnages ? L’écriture ? Je crois simplement que c’est un tout !
  • Le Moins : Ben, le tome 2 qui n’est pas encore sorti alors que j’aimerais déjà le lire !
  • La note ? 10/10

Je remercie les Editions Bragelonne pour cette belle découverte dans le cadre d’un partenariat Livraddict.

Et j’ai oublié de dire que je trouve la couverture vraiment MA-GNI-FI-QUE !

Pour d’autres avis sur le livre :

Commentaires

  1. Waw que d'enthousiasme ! C'est dur de résister ^^. 11 octobre 2010 17:40

  2. Il me tente de plus en plus !
    J'ai lus les 3 premiers tomes de sa première saga, que j'ai adoré ! :D 11 octobre 2010 20:49

  3. Hmm... Comment ne pas être tentée par un avis aussi enthousiaste !!
    Hop, wish-list ^^
    Mon porte-monnaie ne te remercie pas du tout ! 12 octobre 2010 00:16

  4. J'avais hésité à l'acheter hier, si j'avais lu ton avis avant, je pense que je l'aurais pris. Mais ça n'est que partie remise :) 12 octobre 2010 21:20

  5. Voilà un livre qui me fait VRAIMENT envie et ce que tu en dis n'arrange pas mon cas! ;) 13 octobre 2010 13:53

  6. Tu m'as convaincue, il faut que je le lise !!!!! Et je suis tout à fait d'accord avec toi, la couverture est magnifique ! 13 octobre 2010 23:19

Laissez un commentaire

18 June 2019 17:01