HTTP://Avez-vous déjà lu un blog ?

Deuxième article de la journée : je vais vous parler maintenant d’un petit livre qui se lit rapidement : HTTP://Avez-vous lu un blog ? de Frankie Ventana.

Quatrième de couverture.

Il est en ce monde un réseau traversé d’autoroutes, de routes secondaires, de chemins parallèles entrecroisés d’une multitude d’intersections et de connexions, autant de fils déployés sur l’immense toile du Web, autant d’informations se propulsant à la vitesse de la lumière, autant de sources venues de tous horizons, alimentant, d’un simple clic, une étroite collaboration entre la machine et l’humain.

Que ce soit au moyen de blogs, de médias citoyens, de sites alternatifs, l’internet reste le plus sûr moyen de combattre la généralisation des idées, les préjugés faute d’information, les amalgames issus de la méconnaissance des sujets.

Un cinquième pouvoir qui ouvre de nouvelles perspectives et nous incite à réfléchir par nous-mêmes, avant que d’autres ne le fassent à notre place.

Mon avis.

En lisant le titre du livre et la quatrième de couverture, je m’attendais vraiment à autre chose : une histoire sur une bloggeuse ou quelque chose dans le genre.
Mais non, il s’agit bien de reproductions de billets parus sur le blog de l’auteur, Frankie Ventana (d’ailleurs, j’ai essayé de me connecter sur ce blog, malheureusement sans succès).

Une fois passé la petite déception, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ces petits billets très différents les uns des autres mais très bien classés par thématique dans ce livre assez court de 160 pages : Femmes improbables, Éternel, Pourquoi eux ? et Sociologie.

Je ne vais pas vous mentir : je n’ai pas aimé tous les billets. Évidemment selon les thématiques abordées, les centres d’intérêts de chacun, tout le monde aura sa préférence pour tel ou tel billet.
Personnellement, j’ai bien aimé celui où elle parlait du no man’s land de l’alcool ou encore celui avec les vampires (forcément^^), j’ai aussi bien aimé celui où elle parle des sites de rencontres ou encore sur la tradition des vœux de l’an.

Quoiqu’on en dise, l‘écriture de Frankie Ventana est très vivante et piquante. On sent derrière sa plume une femme cultivée qui se passionne pour des tas de sujets différents et surtout qui a envie de transmettre son savoir autour d’elle par l’intermédiaire de ce blog.
J’ai aussi beaucoup aimé le fait qu’elle parle d’elle à la troisième personne du singulier, ça apportait un petit plus au récit : on ne retrouve pas les habituelles prises de position : « je pense que », « je crois que », « selon moi »,…
Je ne saurais vous exprimer exactement le pourquoi du comment, mais je trouvais que ce détachement par rapport au « je » habituel donnait plus de sens à ses propos, comme s’ils avaient une portée universelle et qu’il ne reflétait pas seulement l’avis de Frankie.

On apprend beaucoup en lisant ce livre sur des sujets très variés (la ville de Paris, Jim Morrison ou encore le jeu du GO (que je ne connaissais pas du tout :/). Ce qui me plaît beaucoup, c’est de me dire que je pourrais à nouveau picorer l’information en relisant tel ou tel passage, c’est toujours classe d’impressionner les gens lors d’une soirée à ramener sa science ! Chaque billet est indépendant des autres et peut donc se relire à tout moment du jour ou de la nuit.

On sent également une femme investie avec une grande force morale qui tend à faire partager des valeurs ou du moins à les rappeler parce que malheureusement, elles sont bien souvent ignorées (« Le grand méchant loup sous la fenêtre de Frankie« ).

Je ne peux résister à l’envie de partager un extrait qui m’a beaucoup touchée :

« La vie doit-elle se résumer à cette éternelle transgression de notre humanité et masquer la pire des vérités : celle d’une espèce à qui l’on a accordé la raison et qui, jour après jour, nous démontre à quel point elle en est dépourvue. Nos minables carcasses nous semblent si précieuses alors que notre vision du monde est erronée. Au final, nous sommes devenus ignorants à force d’apprendre. Rien ne semble changer dans la destinée des hommes : nous continuons envers et contre tout à lutter pour survivre sans prendre garde à qui nous blessons ; nous continuons à nous entretuer pour des motifs qui n’ont rien de nobles, et quand bien même les guerres cesseraient, nous trouverions encore le moyen de nous anéantir » (pages 133 et 134)

Comme vous pouvez le constater, l’écriture de Frankie est très forte et très engagée et je ne peux que partager son opinion, surtout dans cet extrait et surtout par rapport à cette dernière phrase.
Même si je n’ai pas adhéré à tous les billets (comme je l’ai dit, question d’intérêts), tous ces moments forts où elle partage sa vision de la vie, sa vision des hommes, je les ai vraiment ressenti et rien que pour ça, je dis chapeau, la dame !

En conclusion, j’ai passé un agréable moment avec ce petit livre alors qu’en le commençant j’étais un peu déçue d’y trouver le contenu d’un blog et non pas une histoire sur un blog ! Mais comme je vous l’ai dit, une fois passé cette petite déception, on prend vite goût à l’expérience de la lecture des billets de Frankie.
D’ailleurs, c’est exactement le genre de billets que je rêverais d’écrire mais je sais que je n’ai ni la plume ni le talent pour ça :(

Je vous conseille cependant d’espacer la lecture des billets, peut-être en fonction des thèmes, pour ne pas faire une « overdose ». À lire les petits textes d’une seule traite, on peut se lasser… J’ai beaucoup plus apprécié la lecture des derniers billets aujourd’hui après avoir laissé une journée de dur labeur depuis ma dernière lecture !

Bonne lecture en tout cas et merci Frankie pour ta plume et ton érudition !

Note finale : 8/10
(Pas de note séparée comme à mon habitude, le livre ne se prêtant pas à cette exercice)

Je remercie les Éditions Kyklos pour cette découverte dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict et plus particulièrement, d’une part, Virginie pour sa gentillesse et sa disponibilité et Frankie pour son adorable dédicace à la muchacha que je suis ;) !

Pour d’autres avis de livraddictiens : Bibliomania.

HTTP://Avez-vous lu un blog ? de Frankie Ventana
Aux Éditions Kyklos, mars 2009
160 pages.

Commentaires

  1. Super billet, Jess. C'est là où je vois que j'ai encore du boulot pour mes critiques ;-) Je suis contente que tu aies également aimé ce petit livre ;comme toi j'ai eu mes préférences pour certains thèmes; j'ai eu un gros coup de coeur entre autres pour celui sur Alexandra David Neel que je ne connaissais pas et, et pour celui sur Jim Morrisson, Mani, Omar Kayyan. J'ai par contre moins adhéré au premier sur la mythologie 17 février 2010 22:09

  2. Bien trop modeste, Jess ! Les "muchachas" se reconnaissent entre elles, paraît-il...
    J'aime toujours autant votre précision et votre "plume aiguisée" .
    Tout le monde s'attend plus ou moins à une histoire de bloggeuse ou quelque chose dans le genre,
    mais depuis que le cyclone a envahi votre espace, je suis sûre que vous avez compris que Kyklos n'est jamais là où on l'attend... ;-)
    "La muchache en la ventana" vous remercie d'avoir "navigué" à sa fenêtre (comment ça, vous ne trouvez pas son blog ????)
    http://lestribunationsdefrankie.20minutes-blogs.fr/
    Quant à son éditeur, il est heureux, une fois encore qu'un de ces titres vous ait embarquée...
    Merci à vous de nous l'avoir fait partager
    Virginie 17 février 2010 23:10

  3. Ah une autre Frankie ! ;)
    En tout cas, encore un très bel article, Jess ! Bravo ! 18 février 2010 00:02

  4. Une bonne lecture, en effet - même si l'on pouvait s'attendre à un ouvrage plus théorique sur le blogage, dont il est finalement peu question. C'est ma deuxième lecture de cet auteur, et j'aime bien. A suivre de près! 21 février 2010 21:33

Laissez un commentaire

19 mars 2015 02:22