Sous ton regard

Grande fan du chanteur et surtout de la personne qu’il était, je ne pouvais pas passer à côté de l’hommage papier qui lui a été rendu par sa mère, Laurence Lemarchal.
Tout de suite, découvrez mes impressions sur cette lecture qui a été pour moi bouleversante.

Quatrième de couverture.

« J’ai été amputée le 30 avril 2007. En emportant Grégory à l’aube de ses vingt-quatre ans, la mucoviscidose a aussi emporté une partie de moi. Mais depuis, même si je ressens un vide immense, je sais qu’il est là et me guide. Chaque jour, sous son regard, je me lève et poursuis le combat.

Mon fils a gagné la Star Academy en 2004 et est devenu un artiste reconnu, mais sa victoire la plus importante fut de vivre une vie normale. D’aller à l’école, de s’adonner au sport, d’exercer son métier avec passion, de connaître l’amour profond d’une femme, d’avoir des projets pour l’avenir… Je n’ai pas besoin de rendre hommage à Grégory ou de construire sa légende. Si j’écris ce livre aujourd’hui, c’est pour mieux faire comprendre à travers lui le courage qu’il faut à tous ceux qui doivent affronter au quotidien cette terrible maladie mais aussi le regard des autres. Si je raconte aujourd’hui ce chemin de souffrance, de rires et d’espoirs, c’est parce que mon fils n’a pas eu le temps d’éveiller les consciences lui-même.

Grégory a grandi avec la certitude que la plus belle façon d’envisager l’avenir était de croire en ses rêves. Le mien est de croire qu’un jour la mucoviscidose ne nous arrachera plus à ceux qu’on aime. »

Mon avis.

Dès qu’on parle de lui, dès que je l’entends chanter, dès que j’entends prononcer son nom, les larmes se mettent à couler… Plus de 2 ans après sa disparition, je la vis toujours avec autant de tristesse et de souffrance car je l’aimais beaucoup, le petit prince.
J’ai beaucoup hésité avant de commencer ce livre, pas de peur d’être déçue ou de ne pas aimer, mais simplement car je savais que la lecture allait être émotionnellement très dure pour moi.
Et j’ai vu juste, car à peine les premières phrases lues, je sentais déjà un noeud se former dans l’estomac et mes larmes couler.

« Chaque jour, je pense à lui. Chaque jour, je parle de lui. Chaque jour, je lui parle. Il est là avec moi, avec Pierre, son père, mon roc, avec Leslie, sa petite soeur chérie, ma force tranquille. Il nous entend, il nous voit. Pensez que je suis folle, que la douleur m’aveugle, que je refuse d’admettre l’inadmissible. Pensez ce que vous voulez. Je suis une mère, mon coeur et mon ventre ne peuvent pas mentir. Grégory est là. Je le sens, je le sais. Pour lui, pour ma fille, je n’ai pas le droit de me laisser aller. Je suis debout, je me tiens droite. Je le lui ai promis. » (page 11)

Voilà, les premiers mots de cette mère qui a perdu son fils.
Voilà, comment dès les première pages du livre, je me suis retrouvée captivée par les souvenirs de cette maman.

Laurence Lemarchal a mis un an à écrire ce livre et on peut comprendre combien il a été douloureux pour elle de coucher sur papier tous ses souvenirs et de les partager avec le public. Ce cadeau qu’elle nous fait, à nous, ses fans, est énorme et nous ne la remercierons jamais assez de s’être ainsi livrée à propos de leur combat de chaque instant pour faire de la vie de Greg celle d’un enfant normal qui, comme les autres, a le droit de se battre pour la réalisation de ses rêves.

J’ai été particulièrement touchée par son style d’écriture : un seul mot, magnifique. Simplement, Laurence Lemarchal nous raconte, à travers ses yeux, son ressenti de maman, qui était Grégory : Un petit garçon plein de vie et dynamique, face à ses rêves, face à la maladie et face aux autres.
Le tout forme un hommage émouvant et très ordonné.
Elle s’exprime avec des mots simples mais tellement justes. Il est difficile de choisir tel ou tel passage pour illustrer ses propos tellement ils sont tous si vrais, si justes… si touchants.
Laurence Lemarchal a repris des passages des chansons que Greg avait écrit en guise d’introduction de chaque chapitre, des passages qui collaient parfaitement au thème invoqué dans le chapitre en question.

On sent à travers le livre tout l’amour qui unit la famille Lemarchal, pas uniquement envers Grégory, mais entre eux et aussi avec la tendre chérie de Greg, Karine Ferri.
On sent l’amour de cette mère pour son fils, ça se vit dans les tripes en tournant chaque page !
Et j’avoue que j’ai eu mal pour elle quand elle évoquait le fait que certains journalistes sans scrupules n’hésitaient pas à dire que la famille Lemarchal s’enrichissait sur le dos de leur fils.
Je trouve vraiment ça honteux que des gens puissent énoncer publiquement de telles méchancetés, de telles accusations… surtout quand on sait le travail que la famille Lemarchal accomplit depuis la disparition de Grégory dans le combat contre la mucoviscidose.
J’ai également été choquée des réflexions de présentateurs/humoristes qui pensent que sous le coude de « l’humour », on peut rire de tout et de rien, sans penser une minute que ça puisse blesser quelqu’un. Bravo à Messieurs Ardisson et Ruquier qui m’ont encore donné une raison supplémentaire pour ne pas les regarder !

Je pourrais dire des milliers de choses sur ce livre mais c’est à vous de le découvrir. J’ai été tellement bouleversée qu’en parler sans sentir les larmes monter est quasiment impossible. Qu’on soit fan ou pas de l’artiste, le livre reste un magnifique témoignage et un somptueux hommage… et pourtant, je ne suis pas fan de ce genre de lecture « biographique ».

J’ai eu l’impression de voir Grégory dans chacun des souvenirs racontés, qu’ils se soient passés avant, pendant ou après la Star Ac, comme si j’avais été un témoin intime de sa joie de vivre, de son combat, de ses succès, de ses échecs et de ses bêtises. La lecture de ce livre m’a tellement émue que je n’en suis pas encore sortie. Des souvenirs continuent à voyager dans mes pensées à chaque instant…

Je vous conseille également le livre de sa petite soeur, Leslie, Mon frère, l’artiste, publié également aux Éditions Michel Lafon qui reprend des photos magnifiques de Grégory aux moments importants de sa vie, de sa carrière. Ses photos sont accompagnées de petits commentaires d’une soeur à son grand frère… des petits commentaires mignons, empreints d’humour et simples, à l’image de la famille.

Je vous rappelle également que l’achat de ses livres et des albums de Gregory servira une bonne cause vu qu’une partie des bénéfices est reversée à l’association Grégory Lemarchal pour lutter contre la mucoviscidose.

Quelques extraits qui m’ont émue :

« Nous avons donné à Grégory la vie, et ce qui allait la lui reprendre. On ne donne pas la mort en héritage, ce n’est pas la logique des choses. Ce sentiment de culpabilité ne vous lâche jamais. Jamais. » (page 65)

« (…) Je n’arrive pas à exprimer mes émotions quand je pense à lui, qui savait si bien chanter les siennes. C’est cette qualité, ce don de la vie, qui lui a permis de toucher autant de coeurs. Greg ne cherchait pas à plaire quand il chantait, il puisait dans les joies et les peines qui avaient marqué son existence pour tout donner, intensément, au moment présent. Cet abandon absolu, cette sincérité et cette générosité qu’il dégageait ne trompaient pas son public. Il était lui, tout simplement. » (page119)

Je remercie tout particulièrement les Éditions Michel Lafon de m’avoir permis de découvrir ce livre.

Grégory, tu resteras toujours dans notre coeur. Tu es notre petit prince, notre petit ange à la voix d’or. Depuis que tu es parti, le vide est énorme mais grâce à tes parents, à ta soeur, à Karine et aux membres de l’association, ton combat continue… pour qu’un jour, on vienne à bout de cette fichue maladie.
À toi, à tout jamais dans nos coeurs.

Sous ton regard de Laurence Lemarchal
Aux Éditions Michel Lafon, 2009
235 pages

Mon frère, l’artiste de Leslie Lemarchal
Aux Éditions Michel Lafon, 2007
200 pages

Son nouvel album, Je rêve, est dans les bacs depuis le 16 novembre ! N’hésitez pas !

Commentaires

  1. Vraiment touchant ton billet. On ressent bien combien tu es émue. 22 novembre 2009 18:11

  2. Je rejoins ce que dit Thalia, on ressent ton émotion et combien ce livre t'a touché ! 22 novembre 2009 18:22

  3. Je ne suis pas fan, ma lère et ma fille si . Mais on ne peut qu'être touché par par cette triste histoire. J'achèterai bien ce livre pour ma mère. 22 novembre 2009 18:22

  4. Très Touchant et très beau billet Jess... 22 novembre 2009 18:35

  5. Musicalement parlant, Gregory Lemarchal n'est pas du tout mon style. Je ne connais donc pas du tout l'artiste. Je n'ai jamais eu ce genre de "relation" avec une personnalité publique. Je ne peux donc pas vraiment comprendre ce que tu ressens. Mais ton billet est très beau. Merci de nous avoir ouvert ton coeur. 22 novembre 2009 19:03

  6. Beau billet Jess. Sa disparition m'avait beaucoup émue. 22 novembre 2009 19:13

  7. J'aimais beaucoup Grégory et j'ai beaucoup pleuré lors de sa mort, merci de te livrer de la sorte...Ton ressenti est très touchant.

    amitiés
    Lily 22 novembre 2009 19:29

  8. C'était un chanteur que j'aimais beaucoup et ton billet m'a beaucoup émue. Je ne sais pas si je pourrai lire ce livre mais le combat de cette mère qui a perdu son fils pour que d'autres parents ne vivent pas la même chose est époustouflant. Un courage de tous les instants. On ne peut que tirer notre chapeau à cette Dame ! Merci pour ton avis Jess. 22 novembre 2009 22:23

  9. Je ne peux pas lire ces livres. J'ai eu beaucoup de peine à sa mort également et j'admire toujours autant sa voix magnifique mais là, c'est au-dessus de mes forces. Déjà, j'avais pensé acheter le DVD et je ne l'ai pas fait. mais je l'écoute et l'émotion s'en ressent, chaque fois que je le vois dans les media 24 novembre 2009 20:46

  10. Je n'ai jamais été une grande fan, mais quand même, c'était beau ce qu'il faisait.

    Je ne sais pas si je pourrais un jour lire ce livre car depuis que je suis moi-même devenu maman, j'ai la larme très facile.
    Je ne doute pas que cet ouvrage soit bouleversant. Trop sans doute pour moi aujourd'hui.

    C'est bien d'en parler ainsi, dans un billet qui t'es personnel.
    Bravo Jess. 25 novembre 2009 12:02

  11. J'aimais beaucoup l'artiste, avec des chansons magnifiques.
    Peut-être me lancerais-je dans ce livre touchant, pourtant je n'aime pas les biographies ^^. 6 février 2011 14:14

Laissez un commentaire

13 janvier 2016 09:12