Midnighters, tome 1 : L’heure secrète

Comme s’il suffisait d’avaler des frites pour attraper l’accent belge !

L’histoire.

Bixby, petite ville des États-Unis à l’apparence tranquille… En apparence seulement, car à Minuit, le temps semble y être figé… Plus un être ne bouge, le monde s’arrête de tourner pendant l’heure bleue, l’heure secrète.
Durant cette heure, le monde appartient aux Darklings et aux grouilleurs, des créatures des ténèbres qui rôdent…
Cependant, quelques humains sont également capables d’évoluer durant cet espace temps, précisément car ils sont nés à minuit pile, espace-temps qui est ressenti par tous les autres humains, comme l’écoulement d’une seconde à peine.
Ces ados présentent des pouvoirs hors du commun (télépathie,…), on les appelle les Midnighters.
Le petit monde de Bixby se réveille et s’affole cependant lors de l’arrivée de Jessica Day, une nouvelle Midnighter qui, à première vue, ne présente aucun talent, aucun don particulier.
Pourquoi diable alors, les darklings et autres créatures maléfiques la pourchassent sans relâche chaque soir durant l’heure bleue ? Jessica Day serait-elle finalement plus dangereuse que les autres Midnighters ?

Mon avis.

La lecture du premier tome de cette saga est ma première rencontre avec l’auteur, Scott Westerfeld (déjà auteur de la saga à succès Uglies) et je dois dire que j’ai beaucoup aimé, non seulement le style mais également le ton donné au livre.
La cible première des romans est clairement les ados (comme c’est également le cas avec Harry Potter), mais on se laisse clairement et rapidement prendre au jeu de l’histoire des Midnighters, même si on est déjà une vieille de 28 ans^^.
Pour tout vous dire, j’ai mis moins de 24 h à terminer le livre tellement j’étais dedans et qu’il m’était impossible de lâcher le fil : je voulais savoir pourquoi Jessica Day (ah, que c’est chouette de lire un roman dont l’héroïne porte le même nom que vous ;)) était poursuivie de cette manière par les Darklings : qu’a-t-elle de si particulier qui leur fait si peur ?

Un style simple donc, facile à lire, épuré de descriptions pompeuses quand à l’environnement des héroïnes : Westerfeld va directement au but et ne passe nullement par des détours pompeux pour nous narrer son histoire : des descriptions brèves et beaucoup de dialogues, voilà qui donne au livre une rythmique rapide et halentante qui nous plonge rapidement dans le monde des Midnighters.

Des héroïnes marginales pour la plupart, avec une personnalité bien différente, des dons hors du commun, mais dont les caractères nous sont exposés de manière superficielle : le revers du manque de détails donnés se fait ici sentir : bien que plongé dans l’histoire, on arrive pas à s’identifier/s’imprégner des personnages dont le passé, les doutes, les craintes, les espoirs ne sont pas suffisamment développés, sauf peut-être pour Jessica que l’on apprend à connaître un peu mieux.
Par exemple, l’auteur parle du père de Rex, complètement cinglé, qui interdit pas mal de choses à son fils sans plus. Idem pour le père de Jonathan qui aurait eu une adolescence tumultueuse sans en dévoiler plus.
Un autre exemple tiré du livre (page 220) :
« Ils n’avaient jamais révélé à Dess toutes les applications de la télépathie. Elles n’auraient pas pu comprendre les erreurs qu’ils avaient commises étant petits. Elle avait l’impression d’être tenue à l’écart, mais ne connaissait pas sa chance. Lorsque Rex et Melissa étaient seuls, ils avaient du apprendre les règles de minuit à la dure. Ces années n’avaient pas été un long fleuve tranquille. »
Voilà un exemple typique : on en saura pas plus.
J’espère vraiment que le tome 02 et 03 corrigeront ce défaut car je trouve dommage de ne pas avoir approfondi le passé des héroïnes. Le premier tome étant celui qui met en place l’histoire, les personnages, je trouve que c’est dans ce tome qu’aurait dû se trouver ce genre de détails, et non une fois que l’on est lancé dans la lutte, dans la guerre contre les Darklings.
Westerfeld a peut-être pensé que ces éléments ne sont pas importants pour l’histoire des Midnighters mais il est indéniable que de donner des renseignements sur leur passé, leur vécu permet au final de mieux appréhender et comprendre les personnages et leurs réactions.
J’ai personnellement trouvé que les relations entre ces ados n’étaient pas assez exprimées dans le roman. Même l’histoire naissante entre deux des héroïnes est racontée de manière laconique. On sent un rapprochement mais, une fois que ce dernier arrive, il laisse totalement indifférent.
Car après tout, c’est ça qui distingue le simple roman jeunesse du succès rencontré par certaines sagas qui ne sont plus à présenter, c’est justement l’identification des lecteurs aux personnages et les relations qu’ils nouent entre eux.

Ce petit bémol ne m’a cependant pas empêché de savourer cette lecture fantastique et d’ici peu, je pense me procurer le second tome de la saga (sorti en mai 09).

En conclusion, un agréable moment lecture avec l’espoir de voir les personnages plus développés dans les deux prochains tomes.
Je noterai ce livre d’un bon 7.5/10.

Bonne lecture et à très bientôt !

Midnighters, tome 1 : l’heure secrète de Scott Westerfeld
330 pages
Sorti en janvier 09 aux éditions Pocket Jeunesse
Prix conseille : 13.50 €

Commentaires

  1. Je n'ai lu qu'une nouvelle de Scott Westerfeld et j'ai bien aimé. Midnighters (tout comme Uglies, d'ailleurs) est dans ma PAL. Depuis sa sortie je crois, le synopsis m'avait bien plu. Je ne m'y suis pas encore plongée. Trop de livres et pas assez de temps pour les lire, c'est un combat de tous les jours. ;) Bien entendu, je n'ai pas lu ta critique en entier (j'ai peur d'y lire des révélations...) mais je la garde sous le coude pour comparer avec la mienne quand j'aurai enfin lu le roman (le tome 2 est déjà sorti d'ailleurs !). Quant au public cible, je ne m'en formalise pas. Nous avons sensiblement le même âge et je suis souvent séduite par des romans destinés aux ados... Bon week-end ! 5 juin 2009 20:10

  2. Coucou Fée,

    Je sais ce que c'est de ne pas avoir assez de temps pour tout lire : la 25ème heure des Midnighters serait bien utile si elle pouvait nous servir d'heure lecture !
    Bon week-end à toi aussi et bonne lecture ;) 5 juin 2009 20:46

  3. Tome 2 ingurgité y a pas si longtemps !! Tu y trouveras certaines des réponses que tu attends (notamment la petite bétise commise par Rex et Melissa). J'aime beaucoup cet trilogie un moment agréable à passer. 8 juin 2009 16:02

  4. @ Maloui : j'attends avec impatience... J'ai réservé le tome chez mon libraire qui le recevra mercredi ! Ce que tu m'annonces est de bonne augure, vivement que je lise ça ;) 8 juin 2009 19:18

  5. J'ai tendance à être assez d'accord avec toi! Le deuxième tome est mon préféré de la trilogie! 2 juillet 2009 03:16

  6. Oh ! C'est celui que tu m'as offert juste après et je te remercie encore :) Car ça m'a permis de continuer ma découverte de Scott W. avec une autre genre :D
    Merci encore :) 19 novembre 2010 19:09

  7. J'aime beaucoup cet auteur, j'ai hâte de sortir celui-là de ma PaL ! J'espère que je vais accrocer autant qu'avec Uglies :) 21 février 2011 19:01

  8. Comme toi, j'ai mis moins de 24H à le lire !! Et je suis de ton avis pour le passé des personnages trop peu évoqés.
    Passe voir mon avis sur mon blog, si tu veux !

    Bonne continuation ! 3 mai 2011 22:01

  9. J'ai beaucoup apprécié ce premier tome : simple, agréable, parfois drôle... J'ai retrouvé ce que j'avais apprécié dans Uglies ! J'ai hâte de découvrir la suite :) 11 juillet 2011 11:44

Laissez un commentaire

21 October 2018 06:36