"Dette d’Os" : Préquelle de l’Épée de Vérité

L’histoire de l’édification des frontières et l’apogée du Premier Sorcier Zeddicus Zu’l Zorander !

L’histoire.

Nous sommes revenus au temps de Panis Rahl, le père de Darken Rahl, qui a également l’ambition de dicter sa volonté et soumettre tous les êtres vivants de D’Hara et des Contrées du Milieu à son pouvoir.
Sur sa route, le Premier Sorcier, Zeddicus Zu’l Zorander…
Rahl est prêt à tout pour tuer le Premier Sorcier, seul et dernier obstacle à l’assise de son pouvoir.
Pour ce faire, il capture Jana, la fille de Abby, fille de la magicienne Helsa du Gué de Coney ainsi que son mari…
Pour sauver sa fille et son mari, cette dernière doit à tout prix conduire le Sorcier dans un piège qui lui est tendu par une Mord-Sith… même si cela inclus de déterrer le crâne de sa mère et d’imposer que la Dette d’Os soit honorée par le Sorcier…

Lexique :

Dette d’Os : Lorsqu’une personne A est redevable vis-à-vis d’une autre personne B, la dette se transmet de manière héréditaire.
Si lors de la mort de A, la dette n’a pas été honorée, ses héritiers peuvent demander à ce qu’elle soit honorée. Pour ce faire, ils doivent déterrer le crâne de la personne A, la donner à la personne B ou ses héritiers et lui (leur) demander d’honorer la « dette d’os ». L’os est alors « mis à l’épreuve » pour vérifier si la dette est authentique.

Mon avis.

Terry Goodkind nous offre dans ce préquelle 117 pages pour nous narrer la naissance des Frontières… Beaucoup trop peu, à mon humble avis.
Personnellement, j’attendais beaucoup de ce préquelle, vu les détails qui nous ont été contés dans le tome 1 de l’Épée de Vérité : la Première Leçon du Sorcier.
Concernant l’Édification des frontières, force est de constater que l’on apprend rien de bien neuf ! L’histoire concerne avant tout de chose, le Premier Sorcier, Zeddicus Zu’l Zorander et la façon dont il a réussi à tromper les D’Harans sur la prétendue mort de sa fille, la mère de Richard, notre Sourcier préféré !
L’histoire se lit vite et permet d’appréhender sous un nouveau regard le Sorcier.
Cependant, je regrette que l’histoire soit si courte car beaucoup de questions restent sans réponse comme, savoir si la fille dont la Mère Inquisitrice parle est Kahlan ou encore quelle âge à la fille de Zedd, car elle semble quand même bien jeune, pour déjà porter en elle le Sourcier ?

Bref, une lecture facile et rapide qui permet, pour un temps, de se plonger dans le passé de la saga de l’Épée de Vérité, surtout que le livre est parsemé de splendides illustrations !
Je donnerai une note de 6,5/10 au livre, pour la simple raison que je reste sur ma faim ! Je pense que Goodkind aurait pu faire quelque chose de plus intéressant en insistant sur « l’après édification des frontières » et les querelles qui ont opposé Zedd au Conseil… Enfin qui sait, ce sera peut-être l’objet d’un nouveau roman 😉

À bientôt pour le tome 2 !

« Dette d’Os » de Terry Goodkind
aux Éditions Bragelonne
Sorti le 04 décembre 2008
117 pages

Laissez un commentaire

21 October 2018 06:19