What You Left Behind

what you left behindTitre VO : What You Left Behind
Pas de VF prévue pour le moment

Auteur : Jessica Verdi (USA)

Publié par les Editions Sourcebooks
Publication prévue le 04 août 2015

Lu en ebook
Lu en VO

Genre : YA, romance contemporaine

Pages : 368

Prix : Entre 13 et 14 € pour le HB et +/- 9,00 € pour le PB (prix vu sur TBD)
Commander sur The Book Depository (TBD) : en harback (HB) en cliquant ICI et en paperback (PB) en cliquant ICI.

Notecoup de coeur 5

Merci au site NetGalley pour m’avoir permis ce titre en ARC/ENC.

Quatrième de couverture

It’s all Ryden’s fault. If he hadn’t gotten Meg pregnant, she would have never stopped her chemo treatments and would still be alive. Instead, he’s failing fatherhood one dirty diaper at a time. And it’s not like he’s had time to grieve while struggling to care for their infant daughter, start his senior year, and earn the soccer scholarship he needs to go to college.

The one person who makes Ryden feel like his old self is Joni. She’s fun and energetic—and doesn’t know he has a baby. But the more time they spend together, the harder it becomes to keep his two worlds separate. Finding one of Meg’s journals only stirs up old emotions, and Ryden’s convinced Meg left other notebooks for him to find, some message to help his new life make sense. But how is he going to have a future if he can’t let go of the past?

Mon avis

What You Left Behind, c’est l’histoire de Ryden, un garçon de 17 ans qui doit assumer des responsabilités d’adulte alors qu’il n’y était pas du tout préparé.
Pourtant quelques mois avant, tout allait pour le mieux. Il était fou amoureux de sa copine, Meg, qui l’aimait en retour. Bien que Meg soit atteinte d’un cancer.
Mais suite à une imprudence de leur part, Meg va se retrouver enceinte et donc contrainte de suspendre sa chimio jusqu’à la naissance du bébé.
Aujourd’hui, Hope est là mais Meg non, laissant la responsabilité à Ryden d’élever leur enfant seul alors que pour lui, tout ce qui lui importe, c’est d’obtenir une bourse qui lui permettra d’entrer à l’université et d’intégrer une équipe de football professionnelle.
Mais ce petit monde va de nouveau être chamboulé lorsque Joni va entrer dans sa vie…

✤ ✤ ✤ ✤ ✤

J’ai eu la chance d’être retenue pour lire ce livre via NetGalley. Le résumé – et aussi la magnifique couverture – m’ont rapidement convaincue que je ne devrais nullement être déçue. Et évidemment ce fut le cas vu que ce livre fut un vrai coup de coeur !

Tout m’a plu dans ce roman : l’intrigue en elle-même, la manière dont l’auteur a construit son récit ou encore l’évolution de Ryden  au fil du roman.

Au début, on fait connaissance d’un Ryden complètement dépassé par la situation : en plus de se sentir responsable de la mort de Meg, Ryden a du mal à tisser des liens avec sa fille, Hope, qui ne cesse de pleurer quand elle est dans ses bras. Si là, les vacances scolaires lui permettent de s’occuper de sa fille tout en travaillant, se pose la question de savoir ce qu’il adviendra une fois que l’année scolaire aura repris. Ryden est persuadé qu’il peut continuer sa vie comme il l’avait toujours espéré, à savoir obtenir une bourse dans une université lui permettant de devenir footballeur professionnel,  tout en s’occupant de Hope.

Le récit va vraiment se concentrer sur Ryden et l’acceptation de la mort de Meg mais aussi sur l’évolution de sa relation avec sa fille, les sacrifices qui devront être faits par Ryden mais aussi sur le fait de construire de nouvelles relations dans lesquelles il pourra se sentir à l’aise avec sa fille.

L’auteur brosse vraiment un portrait de Ryden qui m’a plu du début à la fin, que ce soit dans le fait de devoir laisser partir Meg mais aussi de reconstruire sa vie en y acceptant de nouvelles personnes alors que cela lui semblait impossible au départ.
Ainsi, les femmes de la vie de Ryden ont chacune leur place :  d’une part, Meg est présente à travers les journaux intimes qu’elle a écrits à Ryden avant sa mort afin de lui expliquer ses choix, notamment le fait de garder ce bébé alors qu’elle était en pleine chimio et d’autre part, Joni, la fille qui travaille avec Ryden et de qui ce dernier devient de plus en plus proche.

Plus l’histoire avance, plus un changement s’opère chez Ryden. Au début, il est complètement fermé à l’idée de nouvelles rencontres, se focalisant sur la mort de Meg et sur l’amour qu’il lui porte… Puis, dès qu’il va rencontrer Joni, on sent qu’il n’est pas encore prêt à aller de l’avant mais qu’il n’est pas non plus indifférent à la jeune femme.

J’ai particulièrement apprécié le fait que les personnages ne soient pas lisses. Ils sont humains et font donc des erreurs, comme tout le monde. C’est notamment pour Ryden le fait de cacher l’existence de Hope à Joni pour avoir l’impression d’être toujours celui qu’il était avant que sa vie ne change du tout au tout. Mais c’est aussi mettre en avant les décisions, les mensonges de Meg et de voir Ryden se mettre en colère contre elle, lui en vouloir malgré le fait qu’il l’aime toujours et la détester en même temps pour avoir été aussi égoïste et lui avoir imposé d’une certaine façon des choix de vie qu’il n’aurait pas faits.

Le noyau fort du roman reste évidemment les personnages.

Mis à part Ryden, j’ai beaucoup aimé le personnage de Joni, cette fille pétillante de vie, qui va d’une certaine façon « réveiller » Ryden et lui donner du renouveau dans sa vie, qui va lui permettre de croire à nouveau que tout est possible. Il y a aussi la maman de Ryden, une trentenaire qui fait son possible pour concilier sa vie professionnelle, amoureuse avec la situation particulière de son fils, une maman très présente, qui aide énormément son fils à faire face à ses nouvelles responsabilités de père alors que de l’autre côté, les parents de Meg ont décidé de faire comme si Hope n’existait pas…

Comme vous pouvez le deviner vu le sujet du roman, l’intrigue reste très touchante et je ne vous cacherai pas que j’ai eu à plusieurs reprises les larmes qui me sont montées aux yeux. Même si on reste dans un registre assez classique de romance contemporaine, l’auteur a néanmoins réussi à me surprendre par des révélations surprenantes que je n’ai pas du tout vu venir…
Alors que Meg a l’image de la jeune fille parfaite sous tout rapport et disparue bien trop vite, plus on avance dans le récit, plus l’auteur va écorcher son image de perfection en montrant une facette de la jeune femme qui m’a vraiment surprise et qui m’a choquée d’une certaine façon. Pour le coup, je rejoins Ryden sur le côté égoïste de la jeune femme dont j’ai eu beaucoup de mal à comprendre les motivations.

★ ★ ★ ★ ★

EN BREF, ce roman fut un gros coup de coeur ! J’ai aimé l’histoire, les personnages, j’ai littéralement craqué sur le personnage de Ryden qui m’a fait vibré à de nombreuses reprises, j’ai adoré la fraîcheur du personnage de Joni, l’évolution de Ryden au contact de Joni et le contexte de l’histoire. De plus, Meg reste un personnage central du récit bien qu’elle soit décédée, ce qui donne une sorte de triangle amoureux qui n’en est en fait pas un du tout.

Un livre poignant qui j’espère vous touchera autant que moi !

emo coup de coeur 3

Pour d’autres chroniques, rendez-vous sur la page du livre sur Goodreads en cliquant ICI.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  1. Oh ça m'a l'air riche en émotion. En tout cas ton avis me donne envie de l'ajouter à ma wishlist. 3 juillet 2015 12:39

  2. Je vais attendre sa sortie donc. Je suis juste capable de downloader les BDs pour lire sur la tablette sur NetGalley, du coup, je ne demande plus jamais de romans! 5 juillet 2015 02:23

  3. Oh je le note :D 13 juillet 2015 14:01

Laissez un commentaire

24 décembre 2016 04:25