Wicked Games

wicked gamesTitre VO : Wicked Games (Book 1)
Titre VF
  : Liaison dangereuse #1 : Jalousie

Auteur : Sean Olin (USA)
Traduction de Cécile Ardilly

Publié en VO chez Harper Collins
Date de publication VO : 05 juin 2014
Publié en VF aux Editions Robert Laffont – Collection R
Date de publication VF : 16 octobre 2014

Genre : Thriller YA

Pages : 343 (pour la VO)

Prix en VO : à partir de 9,72 € en paperback sur TBD (ICI)
Prix en VF : 17,90 €
Commander sur amazon : Liaison dangereuse, tome 1

Notestar-1-5


Quatrième de couverture

Carter et Lilah ont tout du couple parfait, mais leur relation est sur le point de basculer irrémédiablement.
Carter a toujours été un gentil garçon, prévenant et attentif ; Lilah, elle, malgré son passé trouble, a su lui rester fidèle.
Tout le monde considère leur histoire comme des plus solides…
Mais une fois les portes refermées derrière eux, l’image se fissure dangereusement. Les sautes d’humeur de Lilah se mettent à gagner en intensité et Carter envisage de prendre ses distances, lorsqu’une autre fille entre en scène à l’occasion d’une grosse fête lycéenne.
Julie (Jules en VO) est belle, intelligente et possède une âme d’artiste. Carter n’a aucunement l’intention de succomber à la tentation. Ni celle de tomber amoureux.
Mais les meilleures intentions du monde ne le protégeront pas de la jalousie et de la vengeance de Lilah.
Et d’ici à la fin de l’été, la ligne entre le Bien et le Mal sera devenue plus que poreuse.
Du sang sera versé.
Rien ne sera plus jamais comme avant à Dream Point.

Mon avis

La quatrième de couverture avait un petit quelque chose d’intriguant… et puis, vu que j’ai peu lu de thriller young adult, je me suis dit que ce roman ferait parfaitement l’affaire afin de donner un peu de piquant, de suspense dans une histoire qui a la base est une romance.

Ceci dit, malheureusement, je dois bien reconnaître qu’au final, je suis plus que mitigée sur cette lecture et tout de suite, je vais vous dire pourquoi.

Carter et Lilah sont en couple depuis 4 ans et pour tous leurs amis, ils sont le couple le plus solide du monde. Cependant, une fois dans l’intimité de leur couple, on constate qu’il n’en est rien. Suite à une déconvenue au sein de son équipe de natation, Lilah tombe dans une dépression dont elle ne semble pas vouloir sortir. Elle n’a plus rien de la fille pétillante qu’elle était à leur rencontre, râle énormément et préfère rester chez elle plutôt que de rencontrer leurs amis.

Lors d’une soirée cependant, Carter va rencontrer Jules (Julie dans la VF) et va se laisser totalement aller avec elle, pouvant discuter avec elle de tous ses problèmes, notamment de sa relation avec Lilah. Après une nuit parfaite ensemble, Carter va cependant culpabiliser vis-à-vis de Lilah et proposer à Jules d’êtres seulement amis…

Mais comment faire quand l’attirance est là ? Et surtout comment va réagir Lilah quand elle va comprendre que son Carter a fauté et qu’il envisage même de la quitter ?

* * * * *

D’habitude, j’adore me plonger dans des romans présentant des personnages complexes et parfois il faut le dire, un peu tordu. Mais ici, le personnage de Lilah m’a vraiment mis mal à l’aise et je dois dire que je n’ai pas spécialement apprécié le roman à cause d’elle.
Lilah se montre dès le premier chapitre désagréable et la première chose que je me suis dit c’est que Carter avait beaucoup de courage pour supporter un tel fardeau alors qu’il n’a que 18 ans et qu’il a la possibilité de sortir avec d’autres filles. Cette impression n’a fait que s’intensifier au fur et à mesure de ma lecture quand j’ai vu la méchanceté, cruauté de Lilah aussi bien envers Carter qu’envers Jules qu’elle considère à 100 % responsable du fait que son chéri s’éloigne d’elle…

J’ai trouvé que l’histoire était assez lente à démarrer et je me suis pas mal ennuyée pendant une bonne partie du récit.  Le dernier tiers rattrape bien cette lenteur du début en nous proposant enfin de l’action et une bonne dose de suspense. C’est vrai que ce roman est un piège dans lequel le lecteur tombe facilement parce qu’il est évident qu’une fois qu’on voit jusqu’où Lilah est prête à aller pour se venger, on veut savoir comment l’histoire va se terminer…

J’ai aussi trouvé que par certains moments, l’auteur gérait très mal le côté suspense de son récit en nous mettant le doigt sur des éléments qui directement laissent penser au lecteur que les grosses scènes de tension vont se jouer dans les pages qui suivent. Du coup, je n’ai pas retrouvé la surprise, le stress que j’attendais d’être prise au dépourvu mais j’ai été plutôt prise par le stress de l’attente d’un évènement, ce qui n’est pas sensiblement la même chose et a pour conséquence que l’intrigue m’est apparue moins crédible.
Ben oui, parce que dans la vie, quand tu as un truc qui va t’arriver, généralement on ne pointe pas du doigt les indices qui te disent « ok, ça va se passer maintenant ». Genre, les émotions sont fakes ! C’est un peu comme quelqu’un qui a été mis au courant de sa fête d’anniversaire 5 min avant d’arriver sur le lieu de la fête et qui simule la surprise ! Ben oui, on n’y croit pas !

J’ai aussi trouvé que l’histoire aurait été plus aboutie si l’auteur avait pris la peine de  nous parler des 4 ans de la relation entre Carter et Lilah plutôt que de mettre juste un prologue au jour où ils se sont mis ensemble et ensuite démarrer l’intrigue 4 ans après, au chapitre 1. Ce qui est vraiment intéressant dans ce roman, pour moi, c’est la complexité du personnage de Lilah. Si elle se comporte comme cela dans le roman, c’est bien sûr à cause que sa relation part à vau-l’eau avec Carter mais pas uniquement… Comme je l’ai dit, tout a commencé suite au fait qu’elle a été évincé de l’équipe de natation. Quid ensuite ? L’auteur nous raconte évidemment cette période par petits bouts mais j’aurais préféré vraiment qu’un chapitre, même plus, soit entièrement consacré à ces 4 années. Là, il nous manque vraiment beaucoup d’informations pour arriver à cerner le personnage mais surtout dans la construction de celui-ci J’ai souvent eu l’impression au cours de ma lecture que Lilah était une coquille vide… car le personnage manquait de profondeur, ce qui est évidemment très handicapant que la complexité du personnage est au coeur de l’intrigue !

Et je pense aussi que c’est pour cela que je n’ai pas vraiment adhéré au personnage de Lilah… J’ai toujours besoin de m’identifier au personnage principal, si non essayer de comprendre pourquoi il agit comme il le fait, savoir si moi aussi placée dans les mêmes circonstances, j’aurais agi de la même façon et différemment. C’est très important pour moi de me poser ces questions, de réfléchir, de me remettre aussi en question quand je lis un livre. Je lis certes pour le plaisir, pour m’évader mais je cherche aussi à tirer de chaque lecture que je fais un petit quelque chose de plus personnel, ce petit truc qui me fait aussi avancer dans la vie.

Or ici, force de constater que non seulement il m’était impossible de m’identifier à Lilah et encore moins de la comprendre. Bien que j’ai ressenti cette détresse qui s’empare d’elle quand elle sent que Carter lui échappe, bien que comme elle, j’aurais tenté de ressusciter ses sentiments à mon égard en essayant de le séduire à nouveau, il est cependant impossible, même inconcevable, que je puisse – dans cette vie et même celle d’après ! – agir vis-à-vis de Jules / Julie comme elle l’a fait et ne pas me remettre en question en cherchant dans mon comportement les erreurs à l’origine de son éloignement et en essayant de les corriger pour ne plus les refaire à l’avenir.

*** SPOILERS ****
Lors du Friday’s Books Party (Live Show sur ma chaîne YouTube – vidéo en bas de ce billet) du 11 janvier dernier, MissMyMoo du blog Un jour. Un livre. a précisé que le message de l’auteur était peut-être de montrer à quel point une personne pouvait changer s’il lui arrivait un évènement traumatisant dans la vie.
Et je suis assez d’accord mais alors, le message de l’auteur reste incomplet au vu de la suite de l’histoire vu qu’au final, j’ai un peu l’impression que l’auteur disait en gros qu’il ne pouvait pas y avoir d’issue positive si cela devait arriver. Je pense qu’il a surtout voulu terminer sur une fin qui laisse baba le lecteur, une fin absolument imprévisible dont le lecteur se souviendra longtemps, MAIS même si cet effet est réussi, il faut admettre qu’il laisse un impact plus que négatif quant à l’issue d’une thérapie pour une personne ayant vécu un traumatisme. Or, notre vie de tous les jours prouve bien que cela n’est pas vrai, même s’il y a toujours des exceptions. Avec le soutien et l’aide nécessaire sans oublier évidemment un travail personnel, une volonté de vouloir s’en sortir, tout le monde est capable de surmonter une épreuve difficile et ne pas devenir aussi dingo que Lilah.
*** FIN SPOILERS ***

De plus, il est à déplorer le manque total de soutien dont bénéficie Lilah au niveau familial. On dirait que ses parents ont totalement démissionné et la laisse régler ses problèmes toute seule. Ce n’est déjà pas facile en tant qu’adulte de faire face à une dépression si on n’est pas bien entouré, mais alors en tant qu’ado… si vos parents, les deux personnes qui doivent veiller sur votre bien-être et votre épanouissement, vous laisse tomber, effectivement on comprend que la situation soit ingérable pour Lilah.

Carter a fait ce qu’il a pu, certes. Il a essayé de l’aider au maximum et lâche prise quand il comprend que Lilah n’est absolument pas motivée à changer les choses, et qui pourrait lui reprocher ! A sa place, beaucoup d’ados auraient déjà quitté Lilah depuis longtemps, sans même essayer de l’aider.
Cependant, à plusieurs reprises, je me suis demandée pourquoi il n’a pas prévenu les parents de Lilah qu’elle était vraiment en train de sombrer et de dépasser les limites, en mettant sa vie et celle des autres en danger. Il connaissait l’état de santé de Lilah, il aurait pu prévenir les parents plus tôt pour que des précautions soient prises plus tôt… Je ne sais pas si cela aurait eu un impact sur la suite de l’histoire quant au comportement de Lilah mais au moins cela m’aurait paru plus réaliste.

Peut-être  qu’au final, je me suis posée très de questions et que c’est pour cela que toute cette histoire manquait de crédibilité à mes yeux. Et forcément si l’histoire ne me semble pas crédible, difficile d’y adhérer.

Quant à l’épilogue, même s’il surprend et qu’il est totalement inattendu, je trouve qu’il manque également de crédibilité. Je ne sais pas si le tome 2 reprendra l’histoire là où nous l’avons laissé (il paraît que non, à voir car je n’ai trouvé aucune information à ce sujet), je suis curieuse de savoir ce que l’auteur va faire d’une telle fin pour ne pas décevoir le lecteur.
Et si effectivement, le tome 2 concerne d’autres personnages, l’auteur laisse alors une porte tellement ouverte au lecteur sur la fin du tome 1 qu’il donne l’impression finalement d’être inachevé.
Quoi qu’il en soit, dans un cas comme dans l’autre, je suis sceptique.
book ornement

En bref, on ne peut pas dire que ce roman m’a fait grande impression. Si le côté page-turner est bien présent, surtout dans le dernier tiers du récit, le reste m’est apparu fade et sans grand intérêt. Peu crédible, assez prévisible sauf sur l’épilogue qui est, quant à lui, tout à fait inattendu, difficile de lui trouver des qualités !
Je ne sais pas encore si je lirai la suite, tout dépendra du synopsis et de mon état d’esprit au moment de sa sortie !

Prévisible et peu crédible, Wicked Games n’a pas réussi à me séduire que ce soit par la complexité du personnage de Lilah ni par le côté thriller de ce roman YA. Bref, une déception.

 émo triste

Ce qu’on retient en positif :

– Le côté page-turner : On ne peut pas s’en empêcher, on veut savoir comment l’intrigue va se terminer ;

Ce qu’on retient en négatif :

– Le peu de profondeur des personnages, surtout celui de Lilah… Alors que l’auteur avait de la matière à travailler, cela a été totalement bâclé ;

– Le côté très malsain de l’histoire qui s’est collé assez rapidement à moi ;

– Le manque de crédibilité de l’intrigue : l’auteur prévient quelques pages avant quand quelque chose va arriver…. de sorte que l’attente, le stress du lecteur est en quelque sorte « fake ».

– Corollaire du point précédent : récit trop prévisible, sauf l’épilogue…

L’épilogue veut faire dans le sensationnel mais cela ne me convient pas. Manque de crédibilité encore.  Sentiment de frustration, peu importe que le tome 2 concerne les mêmes personnages ou pas ;

– Au final, un récit qui m’apparaît bien fade et sans réel intérêt ;

Pour revoir le live-Show du 11 janvier dernier consacré au roman :


Les avis des copinautes qui l’ont lu
:
Galleane, Mycoton, MissMymoo, Moody, Nessa et d’autres encore sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict

Laissez un commentaire

18 November 2018 01:24