Anna & the French Kiss

anna & the french kissTitre VO/VF : Anna & the French Kiss

Auteur : Stephanie Perkins (USA)

Publié en VO aux éditions Dutton Books
Date de publication : 02 décembre 2010

Format hardback
Lu en VO

Genre : Romance YA, contemporain

Pages : 372

Prix (sur The Book Depository) : 12,59 € pour le Hardback et 7,62 € pour le paperback
Acheter le Harback ICI ou le Paperback ICI sur The Book Depository

Notestar-5


Quatrième de couverture

Anna was looking forward to her senior year in Atlanta, where she has a great job, a loyal best friend, and a crush on the verge of becoming more.
So She’s less than thrilled about being shipped off to boarding school in Paris – until she meets Etienne St. Clair. 
Smart, charming, beautiful, Etienne has it all… including a serious girlfriend.
But in the City of light, wishes have a way of coming true. Will a year of romantic near-misses end with their long-awaited French Kiss ?

Mon avis

Ce roman prenait la poussière dans mes étagères depuis 2010. Je l’avais acheté, à l’époque, suite aux bons échos que j’en avais eu des copines qui lisent en VO. Je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas lu plus vite. Sans doute n’étais-je pas autant motivée qu’aujourd’hui à lire en VO.
Et quelle erreur que j’ai commis là, car non seulement ce roman est très accessible si on débute pour lire en VO mais il est également l’un des romans les plus « cute » que j’ai pu lire !

* * * * *

Suite à une décision de son père, Anna doit s’expatrier à Paris pour un an pour effectuer son année de terminale à The School of America à Paris. Anna ne se réjouit pas du tout de devoir passer une année entière en France dans la mesure où elle a une vie qui lui convient parfaitement en Amérique auprès de sa mère et de son jeune frère. Elle laisse donc à regret derrière elle sa meilleure amie, son boulot au cinéma qui lui plaît tant et son début d’idylle avec Toph, le garçon qui travaille avec elle au cinéma et qui s’est enfin décidé à l’embrasser, juste avant son départ.
Arrivée sur place, elle va faire la connaissance de Meredith qui va l’introduire dans son cercle d’amis. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Etienne St. Clair, un jeune garçon américain mais d’un père français et à l’accent anglais ravageur, qu’elle va trouver aussi séduisant qu’intelligent. Evidemment, St Clair a déjà une petite amie…
Cette année changera-t-elle quelque chose dans la vie d’Anna ? Et si c’était finalement l’amour qu’Anna venait à trouver à Paris ?

* * * * *

Il est difficile de vous parler de ce genre de romans. Car il ne se passe rien de vraiment grandiloquent. Aucune scène à vous couper le souffle. Pas énormément d’action ni de gros retournements de situation.
C’est vrai qu’on n’est pas dans un thriller non plus mais dans la romance et dans les romans jeunesse, il y a habituellement une dynamique, un rythme plutôt rapide alors que ce n’est pas le cas ici.

Est-ce mal ? NON.
Est-ce que j’ai aimé malgré tout ? OUI.
On se laisse prendre rapidement  au fil des pages et il devient impossible de lâcher le roman jusqu’à la fin !

En fait, pour moi, Anna & the French Kiss, c’est un peu le genre d’histoire qui se rapproche le plus de la réalité, de notre vie de tous les jours. Bon, ne me dites pas ce que je n’ai pas dit, nous n’avons pas tous la chance de faire une année d’études dans une ville aussi merveilleuse que Paris (perso, pour moi le trip ultime aurait été plus Londres ou New York :D) mais dans la façon d’être d’Anna, dans le comportement des personnages en général et dans la manière dont la relation entre Anna et St Clair se contruit, il y a quelque chose de vrai, de sincère et authentique, et c’est ce petit quelque chose qui a réussi à faire vibrer mon petit coeur tout chamallow.

shakespeare et coTout d’abord, il faut dire que le contexte de l’histoire est assez « magique » : découvrir la ville de Paris avec les yeux d’une Américaine – qui en plus a un niveau de français assez terrible – m’a déjà conquis au départ. Pourtant, je connais Paris, j’y suis déjà allée quelques fois, même si ce n’était pas forcément pour y visiter les gros monuments et autres attractions touristiques, mais voir les lieux avec les yeux d’Anna m’a donné envie de commander illico presto des billets de Thalys pour me rendre sur place et voir les mêmes choses qu’Anna avec mes propres yeux… Ce sentiment n’a fait que s’amplifier au fur et à mesure de ma lecture, surtout quand Anna part à la découverte de la célèbre librairie Shakespeare et Compagny, librairie dans laquelle je meurs d’envie de me perdre pendant des heures (au grand dam de mon chéri et de mon porte-feuilles !).

Ensuite, il y a Anna, une jeune fille que j’ai énormément apprécié. Alors je sais que des lecteurs l’ont trouvé très râleuse et assez pleurnicharde. Pour ma part, je dois dire que ça ne m’a pas vraiment gêné dans la mesure où je me suis dit qu’à son âge et dans la même situation, j’aurais pu réagir comme elle.
Déjà sur le fait de me retrouver dans un pays étranger, seule. Cela vous plairait-il de vous retrouver seule, sans aucun repère, dans un pays étranger, quand bien même c’est une chance unique, un privilège réservé à peu d’élus, alors que vous n’avez rien demandé ? C’est par l’unique volonté de son père qu’elle se retrouve dans cette école à Paris, car pour le célèbre auteur qu’est son père, ça en jette de dire à la « société » qu’il fréquente que sa fille fait ses études à Paris. Alors, oui, je comprends qu’elle soit énervée et qu’elle n’explose pas de joie, car à sa place j’aurais réagi de la même façon. Être séparée de ma famille, de mes amis proches et d’un possible premier petit copain avec qui les choses semblaient fonctionner dans le bon sens et devoir tout plaqué, y a de quoi l’avoir mauvaise quand on a 17 ans !

Puis il y a aussi le gros coup de gueule avec sa meilleure amie. Là aussi, désolée de vous décevoir si vous pensiez que j’allais vous donner une réponse plus « mature », mais j’aurais aussi réagi de la même façon. Il n’y a rien de pire que de se sentir trahie par une personne en qui on a donné toute notre confiance, surtout quand on s’aperçoit que cette personne nous cache des choses depuis des semaines. Cela peut vous paraître débile de se fâcher pour si peu mais je pense que peu importe que ce qu’on reproche à l’autre soit justifié au non, c’est finalement le fait de ne plus se sentir « en sécurité », de savoir que cette personne peut nous faire du mal aussi alors qu’on ne l’imaginait pas du tout qui blesse et qui fait qu’on répond de manière disproportionnée par la colère.

Bref, dans la plupart des cas, j’étais en phase avec les sentiments, le ressenti d’Anna… bien que j’avoue que sur la fin, ça a commencé à m’agacer aussi. A la fin du roman, Anna agit de manière tellement ridicule que je n’ai pas du tout cautionné cela et que j’étais même plutôt en colère contre elle d’agir aussi bêtement. Je veux bien croire que vu la situation dans laquelle elle était (pour situer, je parle de l’après pique-nique), elle ne sache plus quoi penser, mais de là à croire ce qu’on lui raconte aussi facilement sans en discuter avec l’intéressé d’abord, ça m’a doucement agacé, si pas beaucoup…

Et si vous voulez mon avis, parfois souvent j’ai eu envie de dire à Anna : « Mais bon sang, tu vois pas qu’il est fou de toi et qu’il n’attend qu’un signe de ta part pour se jeter sur toi ? T’es biesse ou quoi ? » C’est vrai quoi, faut vraiment être aveugle pour ne pas voir que St Clair était très intéressé  !

Et que dire de St Clair… Alors lui, on pourrait sans doute lui décerner la palme du garçon le plus chou du monde. J’ai aimé sa manière d’être toujours présent pour Anna, de lui montrer qu’il tenait à elle sans en faire des tonnes (mais bon en même temps, vu qu’elle ne voit rien, cela aurait été aussi bien d’en faire juste un peu plus hein, mec !), son humour, la manière dont il s’inquiète pour sa maman,…
Bref, j’ai vraiment aimé le personnage de St Clair qui représente clairement le petit ami dont on rêve toutes !
ET même s’il reste avec sa copine « de crainte de se retrouver seul », je ne vais pas le juger sur ce comportement assez lâche et pas très honnête pour sa copine… parce que j’ai vécu pareille situation il y a quelques années, et j’ai honte d’avouer que j’ai fait exactement la même chose. Je me sentais piégée dans une relation qui ne me convenait plus du tout mais par peur de me retrouver seule, je n’ai pas osé rompre. C’est moche hein. Oui, je sais, mais c’est humain. Et c’est bien que l’auteur ait mis St Clair dans cette position car c’est bête mais ça rassure de savoir qu’on n’est pas le/la seul(e) à agir de la sorte uniquement par peur d’être seul(e).

La relation entre les deux protagonistes est touchante et se met en place très doucement. Je dirai même que ce fut un peu trop lent à mon goût et sur la fin, j’ai eu un goût de trop peu… J’aurais bien aimé les suivre encore quelques temps et savoir comment leur relation allait évoluer. C’est sans doute pour cela que je ne suis pas allée au coup de coeur avec ce roman.
Ceci dit, trop lent ne rime pas ici avec ennui. Car je ne me suis ennuyée à aucun moment dans ma lecture.
J’ai aimé la manière dont l’auteur construit la relation entre Anna et St Clair : timide au départ, puis très amicale (j’ai particulièrement apprécié l’échange de SMS entre eux durant le break de Noël) jusqu’à ce que les sentiments de l’un et de l’autre finissent enfin par se dévoiler à l’autre. C’est doux, c’est touchant, c’est juste « cute ». On a toutes rêvé de vivre une relation comme celle-ci : découvrir quelqu’un petit à petit et voir les sentiments grandir sans toutefois savoir si l’autre éprouve la même chose de son côté et de fait, ne pas oser faire le premier pas.

book ornement

Bref, cette petite romance toute simple a su toucher mon coeur : par sa sincérité et son authenticité. J’ai aimé les personnages, j’ai adoré voir évoluer la relation de Anna et St Clair au fil des mois et je me suis beaucoup reconnue dans le personnage d’Anna, surtout dans ses interrogations et ses doutes.
Une romance vraiment touchante , bien écrite qui m’a donné les papillons et m’a permis le temps de sa lecture de redevenir la petite ado que j’étais et qui rêvait de vivre pareille histoire d’amour  !
Seuls bémols pour moi : Anna m’a un peu énervé à la fin quand elle croit ce qu’on lui raconte et s’énerve sur St Clair avant de lui laisser une chance de s’expliquer et le fait que l’histoire se termine un peu trop tôt, on n’a pas le temps de voir le couple vraiment évoluer ensemble.

emo coup de coeur

Les avis des copinautes : Mycoton, Simi, Prettybooks, Liliebook, Karline, Benji et encore bien d’autres sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict

Commentaires

  1. Je ne l'ai pas acheté, peur que ça soit un peu trop jeunesse, la fin qui t'a déçue et que tu évoques me fait un peu peur, mais j'ai bien envie de me lancer. 7 septembre 2014 11:18

  2. J'avais adoré ce roman à sa sortie. Certes, des fois, Anna est un peu grrr... mais en gros, c'est un méga-roman-doudou pour moi! 7 septembre 2014 17:26

  3. Je l'ai lu y a quelques mois et j'avais adoré ! Comme tu dis, c'est une histoire vraiment chou !!! Les personnages sont vraiment bien écrits :) J'ai lu la suite la semaine dernière et... tu devrais la lire je pense ^^ 8 septembre 2014 22:00

  4. Bon encore une foi tu m'as fais craqué ahahah J ai adoré lire cette romance et tenté aussi le vo L histoire est juste trop sympa à lire et c est vrai Anna est vraiment à secouer à la fin du roman mais ils sont tellement trop mignon tous les deux à se chercher! 19 septembre 2014 09:18

  5. Dommage que je ne suis pas fan de ce genre de romance trop cute :) car ton avis donne très envie :) 19 septembre 2014 10:54

Laissez un commentaire

28 mai 2016 22:12