Les étoiles de Noss Head, tome 5

noss head #5Titre VF/VO : Les étoiles de Noss Head #5 : Origines (Deuxième partie)

Auteur : Sophie Jomain (France)

Publié aux Editions Rebelle (collection Lune de sang)
Date de publication : 24 mars 2014

Chroniques des tomes précédents : Vertige (#1), Rivalités (#2), Accomplissement (#3) et Origines – Première partie (#4)

Genre : YA, Fantastique, Romance

Pages : 507

Prix : 19,90 €
Commander sur la boutique des Editions Rebelle en cliquant ICI

Note :  coup de coeur 5


Quatrième de couverture

Le danger était aux portes de la cité.

J’avais déjà affronté bien des tempêtes, mais celle qui venait vers nous était la pire de toutes. Un cataclysme, un fléau… Pourquoi ne nous croyaient-ils pas ? La mort s’apprêtait à s’abattre sur eux. Bientôt, le sang serait versé sur la Terre des loups.

La désolation. Le néant. La ruine. C’est tout ce qu’il resterait.

Ne pas fuir. Nous imposer et les convaincre. Pour les sauver tous. Pour le sauver… lui.

Mon avis

Et voilà, on y est… Avec ce cinquième tome, c’est vraiment la fin des Etoiles de Noss Head. Je vous avoue que c’est avec une grosse boule au ventre que j’ai commencé ce livre sachant qu’à la fin, je devrais dire au revoir à Hannah et Leith pour toujours. C’est aussi avec cette saga que j’ai rencontré une femme géniale, une auteure talentueuse et une grande amie et même si je sais que je vais continuer à la suivre à travers tous ses autres romans à venir, la page Noss Head est difficile à tourner… c’est sans doute pour cela que cette chronique n’est pas facile à écrire et que je suis face à une page blanche depuis une semaine, que je n’arrive pas à mettre des mots sur ce que j’ai ressenti à la lecture de ce cinquième et dernier tome.

*** Spoils sur les tomes précédents ! Ne lisez donc pas cette chronique si vous n’avez pas lu le tome 4 ***

La situation est catastrophique dans le Sutherland. Bonnie, la tante de Leith, est emprisonnée et en attente de son jugement demandé par son propre frère pour avoir, il y a des années, simulé sa mort et s’être enfuie de la Communauté du Sutherland. Ce dernier réclame la peine de mort. Et alors qu’elle vient de retrouver enfin Leith, Hannah se rend compte que ce dernier a perdu la mémoire et ne se souvient ni d’elle ni de sa famille, pensant être quelqu’un d’autre, un certain Alan Kerr, fiancée à une cerraine Shona Aiken, une femelle Galbro.
Le monde d’Hannah s’effondre sous elle : Retrouvera-elle son âme soeur ou doit-elle se résigner à le laisser partir pour toujours ?

* * * * *

La fin du tome 4 m’avait laissé complètement sur les fesses, si je peux m’exprimer ainsi. Imaginer que Leith puisse être amnésique et ne pas se souvenir d’Hannah était pour moi totalement improbable… et pourtant Sophie l’a fait ! Et je l’ai détestée pour cela.

ET dès les premières pages de ce tome 5, j’ai immédiatement compris que l’auteur n’avait pas choisi la voie de la facilité et que ce cinquième tome allait être très très éprouvant pour Hannah, pour Leith, pour leurs proches et surtout pour le lecteur !
Les choses se compliquent assez vite que cela concerne Bonnie, l’amnésie de Leith ou encore la menace strigoy de Traian et de ses horribles sbires invisibles.

Je ne sais pas si Sophie avait une idée de ce qu’il allait se dérouler dans les tomes 4 et 5 avant de commencer à les écrire ou si tout lui est venu au fur et à mesure de son écriture, mais il faut bien avouer que ces 2 tomes sont juste incroyables. On sent une grande maîtrise aussi bien au niveau de l’intrigue, des personnages mais également de l’écriture. Les tomes 4 et 5 des Etoiles de Noss Head sont juste PARFAITS, l’aboutissement idéal que l’on aimerait bien voir plus souvent dans d’autres sagas où souvent malheureusement l’intérêt du lecteur, la qualité des intrigues diminuent plus on avance dans les tomes.

Dès les premières pages, j’ai directement compris ce qui allait m’attendre à la fin du roman. Non seulement l’auteur ne laisse planer aucun doute sur l’issue, mais pour avoir lu dans une autre saga YA, une situation similaire, je savais que Sophie allait faire le même choix ici.
Je n’ai pas été voir les commentaires des autres lecteurs, mais je sais que cette fin a fait débat et que beaucoup ne l’ont pas appréciée. Pour ma part, je la trouve idéale et aboutie. En fait, je n’aurais pas aimé qu’elle soit différente. Difficile à vous expliquer sans spoiler (c’est pourquoi j’invite grandement ceux qui ne veulent rien savoir du tout à ne pas lire la fin de ce paragraphe) mais je trouve que la relation entre Hannah et Leith en ressort grandie, comme si le fait d’appartenir l’un à l’autre , après avoir traversé tant d’épreuves ensemble, prenait une signification tellement profonde que leur histoire en devient indestructible.

J’ai également été surprise lorsqu’on apprend le pourquoi du comment Leith est devenu amnésique. Je dois dire que je n’ai rien vu venir du tout, Sophie m’a complètement prise au dépourvu en revenant sur des évènements qui se sont déroulés il y a déjà un moment dans la saga et que l’on pensait bien enterrés et classés !

Il y a encore tant à dire sur ce cinquième tome, sur l’héroïsme dont fait preuve Alastair pour sauver Bonnie, le dilemme d’Hannah tout au long du roman entre ses deux « âmes-soeurs », Leith et Grigore, la force de caractère dont elle fait preuve pour affronter toutes ces épreuves et la détermination qu’elle affiche à convaincre Murdoch de la menace à venir, la fragilité de Leith alors que ce dernier s’était toujours montré confiant jusqu’ici. Bref, l’auteur fait passer nos personnages à travers un panel d’émotions, leur fait vivre des choses si difficiles et éprouvantes qu’on ne peut que s’interroger sur les tendances sadiques de l’auteur… *sifflote*

Ceci dit, si Sophie est sadique, je dois bien reconnaître mes tendances masochistes à la lecture du récit qui m’a fait souffrir psychologiquement autant que les personnages mais avec à l’arrivée, un plaisir si intense que je ne regrette nullement d’avoir souffert autant pour en arriver là !

J’ai été bouleversée par tous les évènements de ce cinquième et dernier tome. Pour moi, je trouve que c’est le plus abouti de la saga. Bien sûr, chaque tome m’a fait vibrer, chaque tome a été un énorme coup de coeur et à chaque fois, je vous disais que j’avais préféré le tome que je venais de découvrir à celui d’avant. L’auteur n’a cessé de monter en puissance tout au long de l’écriture de cette saga jusqu’à atteindre une perfection dont je n’aurais même pas osé rêver. Pour tout vous dire, pour moi, Les Etoiles de Noss Head sont à Sophie Jomain, ce que Les chronique de MacKayla Lane sont à Karen Marie Moning. Les twits, les retournements de situation, faire autant souffrir les personnages et le lecteur, j’avais connu cela avant avec MacKayla Lane !
Peu d’auteurs me font vivre des émotions fortes dans des sagas urban fantasy ou fantastiques, je pense que KMM et Sophie sont les seules ! Et ce n’est pas parce que Sophie est mon amie que je vais vous dire ceci : elle a réussi à faire son « trou » depuis quelques années en tant qu’auteure mais son talent mérite tellement d’être encore plus reconnu : publications à l’étranger et le rêve, adaptation de la saga au cinéma (mais là, si cela venait à se produire, il faudra que j’en parle avec Sophie parce que je ne suis pas du tout pour une adaptation française, mais plus « hollywoodienne » mais certainement pas à la Vampire Academy !)

book ornement

EN BREF, j’ai vraiment énormément de mal à mettre des mots sur mon ressenti, à écrire cette chronique.  On pourrait dire que c’est parce que j’attends toujours trop de temps avant de l’écrire par rapport au moment où j’ai fini la lecture du livre. C’est vrai. Dans la plupart des cas. Mais pas avec ce roman-ci. Je sais que si je n’arrive pas à vous parler de ce cinquième tome, c’est tout simplement parce que je n’ai pas envie de faire cette chronique. L’écrire, c’est mettre un point final à presque 4 années de plaisir, de bonheur avec deux personnages que j’ai profondément aimés depuis la première page du tome 1 jusqu’à la toute dernière du tome 5. Même si je ne dis pas au revoir à l’auteure avec NH, j’ai l’impression quand même que ce ne sera plus pareil après… Même si j’aime Felicity, même si j’aime ses nouvelles romances, ce ne sera jamais Hannah et Leith et ce ne sera plus jamais la toute première fois que je lirai Sophie Jomain.
Je n’ai pas pleuré en refermant le roman, mais je sens poindre quelques larmes en jetant ces derniers mots sur ma chronique. Merci Hannah Jorion, Merci Leith Sutherland, Merci à tous les personnages de NH qui m’ont donné du rêve, m’ont fait vibré, m’ont donné du fil à retordre par moments, m’ont plongé dans l’angoisse à d’autres et surtout Merci à toi Sophie Jomain d’être celle que tu es, d’être aussi talentueuse, imaginative, de donner vie à tes personnages grâce à ton écriture et à ses millions d’idées qui fourmillent dans ta tête.

Sophie, sache que si pour toi, les étoiles brillent à Noss Head, ton étoile à toi brille et brillera toujours dans mon coeur. 

emo coup de coeur 3

Les avis des copinautes : ma copine Mycoton a également beaucoup aimé ce 5ème tome, je vous invite à lire sa chronique ICI ou encore celle de Lilibouquine en cliquant ICI et à en retrouver d’autres si l’envie vous en dit sur la page BBM du livre sur Livraddict en cliquant sur le logo ci-dessous :

Logo Livraddict

Commentaires

  1. J'ai tout simplement l'impression de lire tous ce que j'ai ressentis à la toute dernière phrase de ce cinquième tomes . J'ai tellement aimais ces personnages , leurs histoire et leurs sentiment aussi simplement que je vivait tous ça avec eux . À Sophie Jomain , je l'ai déjà dit , mais je le redis encore : Merci pour tous , pour ces 5 tomes qui on su tout du long me plonger dans un autre univers , ça fait 4 semaines que j'ai terminer Les Étoiles de Noss Head et j'ai toujours du mal à laisser partir Hanna et Leith ! 30 juillet 2014 19:54

  2. (je t'avoue, je n'ai lu que l'intro et l'outro de ta chronique pour ne pas me spoiler..) mais je dois te dire que le peu que j'ai lu m'a conquise et émue... surtout ta conclusion... <3 Je tenterais ces romans dans les mois à venir, merci à toi ! 30 juillet 2014 20:00

  3. Merci Jess pour cette superbe chronique. Tu as exprimé exactement ce que j'ai ressenti lorsque j'ai quitté Hannah et Leith il y a quelques mois. Ca fait remonter pas mal de souvenirs et d'émotions d'ailleurs. Et un grand merci à Sophie Jomain de nous avoir fait rêver avec cette formidable saga qu'est les étoiles de Noss Head. 31 juillet 2014 19:32

  4. Merci, pour cette chronique. Je viens de terminer le tome 4 de Noss Head et je suis tombé sur les fesses... Je n'ai qu'une hate est c'est de lire ce cinquième tome! Ta chronique m'en donne encore plus envie! Apres avoir lu les chroniques de McKaila Lane et celle de Dani je ne pensais plus retrouver d'histoire qui me plongerait autant dans un tourbillon d'emotions. Je ne pourrais certainement pas dire aurevoir a tous les personnages de Noss Head. 5 août 2014 13:29

  5. Coucou Ambre ! Je suis contente de voir que je suis pas la seule à rapprocher Sophie Jomain et KMM en ce qui concerne les émotions qu'elles nous donnent toutes les deux à la lecture de leurs romans ! Bises 5 août 2014 13:53

  6. Un livre magnifique et qui pourtant est difficile à lire quand on sait qu'au bout il faudra laisser Hannah et Leith. Tu décris très bien toutes les émotions que l'on ressent en le lisant. Je trouves que l écriture de Sophie Jomain est fantastique elle réussit à nous faire ressentir exaltent ce que les personnages ressentent et elle prouve une foi de plus dans ce dernier tome. Merci de m'avoir fais découvrir "les étoiles de noss head" et surtout Sophie Jomain grâce à ton Blog et tes chroniques. 2 septembre 2014 23:35

Laissez un commentaire

13 juin 2016 18:39