Le théorème du homard

le théorème du homardTitre VF : Le théorème du Homard ou comment trouver la femme idéale
Titre VO : The Rosie Project

Auteur : Graeme Simsion (Australie)
Traduction par Odile Demange

Publié aux Editions NiL
Date de publication : 13 mars 2014

Genre : Contemporain, Comédie romantique

Pages : 378

Prix : 20,00 €
Commander sur amazonLe Théorème du homard

Notestar-5

Quatrième de couverture

L’amour n’est pas une science exacte

Peut-on trouver une épouse sur mesure ? 
Le professeur de génétique, Don Tillman, génie des sciences mais absolument inapte à vivre en société, en est persuadé. 
Pour mener à bien son « Projet Epouse », il met au point un questionnaire extrêmement détaillé lui permettant d’éliminer toutes les candidates qui ne répondraient pas à ses exigences. Et celles-ci sont nombreuses, car pour Don :

La femme idéale NE DOIT PAS
1. Fumer et boire
2. Être végétarienne et aimer la glace à l’abricot
3. Se lever après 6 heures

Mais elle DOIT
1. Faire du sport
2. Être ponctuelle
3. Accepter le Système de Repas Normalisé qui prévoit du homard le mardi.

S’il y a bien une personne qui ne remplit aucun des critères établis, c’est Rosie Jarman, étudiante le jour et barmaid la nuit, dont la vie est aussi désordonnée que celle de Don est méthodiquement organisée…


Mon avis

En voilà un roman que j’ai particulièrement aimé grâce au personnage principal, un personnage haut-en-couleur, différent mais tellement attachant, Don Tillman !

Professeur de génétique à l’université, Don est quelqu’un de très organisé, de très ordonné et au mode de fonctionnement « très différent » du commun des mortels. Et il cherche une épouse. Pour se faire, il établit un questionnaire afin de trouver son âme soeur, la femme qui lui correspondra à 100 %.
C’est alors que Don fait la connaissance de Rosie, une étudiante, qui est tout ce Don n’est pas : désorganisée, bordélique et vivant au jour au jour. Cependant, lorsque Rosie va expliquer à Don qu’elle cherche son père biologique, ce dernier décide alors, envers et contre tout, de l’aider…

J’ai adoré le personnage de Don Tillman. Il m’a fait penser à Sheldon Cooper, le geek complètement asocial de la série télé Big Bang Theory. Don a organisé sa vie de manière à ce que rien ne soit laissé au hasard. Il a prévu son programme à l’heure près et à chaque jour sa routine habituelle ! Si sa vie est parfaitement organisée, par contre au niveau social, on peut dire que Don n’assure pas du tout. Don ne comprend pas le sarcasme, ni l’humour et les situations dans lesquelles il dit le truc à ne pas dire ne font que s’enchaîner pour notre plus grand plaisir !

J’ai vraiment adoré découvrir le personnage à travers son objectif de trouver une épouse. Il m’a rappelé un peu cette période de ma vie où pour trouver l’homme qui me convenait le mieux, j’établissais aussi ce genre de petits questionnaires et évaluais les « candidats » en fonction de leurs réponses ^^ Oh je ne suis pas particulièrement fière de cela, mais bon, j’étais jeune et je n’avais encore rien compris aux mystères de l’amour ^^

Le roman est assez drôle dans son ensemble, avec des situations concasses et rocambolesques qui m’ont vraiment fait rire à plusieurs reprises. C’est vraiment le genre de roman qui vous donne la pêche, qui vous fait passer un bon moment et oublier tous vos soucis (c’est un peu le même effet qu’a sur moi l’émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste !).

L’auteur aborde cependant, sous un style plutôt humoristique, de vraies questions de la société actuelle comme l’exclusion sociale des personnes qui sont « différentes » ou encore la pression sociale mise sur les personnes célibataires pour qu’elles entrent à leur tour « dans le moule », c’est-à-dire qu’elles se mettent en couple et aient des enfants.

Le style d’écriture est très agréable. La narration est à la première personne et Don est donc notre narrateur.
Cette narration est particulièrement bien choisie car elle crée une proximité avec le personnage qui le rend encore plus attachant… et puis, ce n’est pas tous les jours qu’on a la possibilité de « comprendre de l’intérieur » quelqu’un avec une personnalité aussi décalée !

Bref, j’ai adoré et je vous recommande chaudement cette lecture qui sera idéale pour vous détendre cet été à la plage ou simplement dans votre canapé !

Un extrait que j’ai particulièrement aimé 

Rosie à Don à propos de son fameux questionnaire pour le « Projet Epouse » (page 170) :

« Tiens, voilà un bon sujet de réflexion pour toi. Toute femme qui passe cet examen accepte de se faire traiter comme un objet. Tu me diras que c’est leur choix. Mais si tu veux bien consacrer deux minutes à examiner les pressions sociales que subissent ces femmes pour qu’elles se considèrent elles-mêmes comme des objets, tu changeras peut-être d’avis. Ce que je voudrais savoir, c’est si tu as vraiment envie d’une femme qui ait cette image d’elle-même. C’est ça le genre d’épouse que tu veux ? (…) Tu sais pourquoi je m’habille comme cela ? Pourquoi je mets des lunettes ? Parce que je ne veux pas être traitée comme un objet.(…) »

victory
Les copinautes en parlent aussi : Cajou et d’autres avis encore sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict

Commentaires

  1. Je l'ai acheté (en VO) à la suite de très bons avis dont celui de Cajou, il ne reste plus qu'à trouver le temps de le lire ! 3 mai 2014 19:39

  2. Tu m'as donné envie de découvrir ce roman, si je le croise, je sais que je ne vais pas hésiter longtemps. Bonnes lectures. 4 mai 2014 10:54

Laissez un commentaire

3 novembre 2016 08:36