Iced

IcedTitre VF : Les chroniques de Dani Mega O’Malley #1 (ou Fever #6) : Iced
Titre VO : A Dani O’Malley Novel : Iced

Auteur : Karen Marie Moning (USA)
Traduction de Cécile Desthuilliers

Publié aux Editions J’AI LU
Date de publication : 02 octobre 2013

Genre : Fantastique, Urban Fantasy

Pages : 604

Prix : 12,00 €
Commander sur amazonLes chroniques de Dany Mega O’Malley, Tome 1 : Iced

Noteheart_pink

 

Quatrième de couverture

J’ai découvert un truc complètement dingue : mourir, c’est de la rigolade.
Ce qui craint un max, c’est revenir à la vie…

Mon nom est Dani Mega O’Malley.
Mon chez-moi, ce sont les rues de Dublin.
La ville est une zone de guerre, les faës sont libres de nous chasser, il n’y a pas deux jours semblables et sans Mac, rien n’est plus pareil.
Pourtant, je ne préfèrerais vivre nulle part ailleurs.

Mon avis

L’intrigue de ce tome se déroule juste après la fin du tome 5 des Chroniques de MacKayla Lane.
Risque de spoilers si vous n’avez pas lu les aventures de Mac que je vous recommande chaudement d’ailleurs !
Et comme pour Mac, l’envie de spoiler sur ce tome est trop forte, je vous conseille donc de venir ma chronique une fois que vous aurez lu Iced. Si non, tant pis pour vous, vous étiez prévenus !

L’histoire commence le lendemain de la fin du tome 5 de Fièvre d’Ombre. Mac, Barrons ainsi que le Roi Unseelie ont enfermé Cruce dans une prison de glace dont il ne pourra s’échapper. Pour rappel, Cruce s’est caché de nombreuses années sous l’apparence de V’lane jusqu’au moment où il a eu la possibilité d’absorber les pouvoirs du livre noir, le Sinsar Dubh. Arrivé à ses fins, il représente donc une terrible menace qui est à présent ensevelie dans la glace sous l’abbaye occupée par les sidhes-seers.

Dani, la sidhe-seer super rapide de 14 ans, erre dans Dublin, essayant de venir en aide à ses habitants en éliminant le plus possible de faës mais aussi en publiant un journal, le Dani Daily, où elle donne des conseils de survie et prévient la population des nouvelles menaces qui rôdent dans la ville.
Son petit manège n’échappe pas à Ryodan, un ami de Barrons, qui lui propose de travailler pour elle. Ce qu’elle refuse. Mais comme on ne refuse rien à Ryodan, elle va quand même devoir travailler pour lui, en essayant de découvrir quel être mystérieux congèle certains endroits de la ville en tuant tout sur son passage, en ce compris les faës.
Dani, toujours soucieuse d’aider les humains, va se jeter dans cette mission avec énergie, comme à son habitude… tout en essayant d’éviter Mac autant se faire se peut car Dani n’oublie pas qu’elle a tué Alina, la soeur de Mac, et que celle-ci compte bien le lui faire payer un jour…

J’ai trouvé ce tome absolument parfait !! Encore une fois, Karen Marie Moning m’en a mis plein les yeux avec son univers qu’elle maîtrise à la perfection et en nous proposant des personnages toujours haut-en-couleurs ! 

Pourtant, je vous avoue que j’avais un peu peur en commençant Iced, tout simplement parce que j’adore vraiment Mac, et que de me retrouver avec une nouvelle héroïne, Dani en l’occurence, ne m’enchantait pas. J’avais peur que Mac me manque et surtout de ne pas m’attacher autant à Dani, surtout après avoir appris dans le tome 5 de Fever que c’était elle qui avait tué Alina et aussi parce que Dani n’a que 14 ans et que bon, 14 ans, c’est jeune pour une héroïne d’urban fantasy vu qu’on attend toujours (oui, les filles, soyons honnêtes envers nous-même !) des scènes un peu osées !
Le fait de ne plus avoir le couple Mac/Barrons en tête d’affiche m’inquiétait également mais finalement, je dois dire que le triangle Ryodan/Dani/Christian avec aussi Dancer, l’ami de Dani, ne l’oublions pas, en vaut vachement le détour !

Ceci dit, mes inquiétudes se sont vite envolées. J’ai de suite accroché avec la personnalité explosive de Dani, une jeune fille qui peut être aussi naïve que l’exige son jeune âge par moments, mais à d’autres tellement mature qu’on a l’impression d’être face à une jeune femme de 18, voire 20 ans
Dani est un personnage vraiment survolté et je vous assure qu’être dans sa tête, suivre ses pensées qui vont à du 200 à l’heure, ce n’est pas de tout repos. Une chose est sûre, avec elle, vous n’allez pas vous ennuyer une seconde !

Les choses sont donc loin d’être réglées à Dublin et dans le monde en général. Les murs entre notre monde et celui des faës sont toujours tombés et personne ne projette de les remettre en place pour le moment, si cela est encore possible.
Du coup, la population humaine essaie de survivre comme elle peut, soit en se cachant, soit en fréquentant le club de Ryodan pour tenter d’approcher l’immortalité des faës au plus près.
Dans ce tome, une nouvelle menace apparaît. Des lieux entiers de la ville (et du monde) sont congelés sans liens apparents entre eux. Pour Ryodan, la menace est sérieuse car vu la vitesse d’exécution du mystérieux faë, il semble qu’il ne puisse y échapper, malgré sa vitesse et l’immortalité qu’il partage avec Barrons et ses hommes.
Pour Dani, il s’agit d’une nouvelle occasion de sauver des humains d’une mort certaine.

Leur collaboration improbable sur ce mystère fonctionne à merveille. Ryodan ne supporte pas l’insolence et l’insubordination de Dani et elle, eh bien elle ne le supporte pas tout court ! De fait, leur relation électrique est un vrai régal à lire, on en redemande encore et encore. 

L’histoire est assez longue à se mettre en place, mais cela ne m’a pas gênée du tout car l’auteur n’a évidemment pas misé tout sur son mystérieux faë des glaces, on sent bien que KKM prépare la suite de la saga vu qu’un ou deux autres tomes sont encore prévus avec Dani comme narratrice avant de repasser (hi hi hi) une nouvelle fois sous la narration de Mac ! C’est qu’il faut donc que l’histoire tienne la route sur la durée

Dès lors, l’auteur continue de nous parler de Cruce, toujours emprisonné dans sa glace dans les catacombes de l’abbaye, mais qui ne reste pourtant pas tellement inactif vu qu’il apparaît à Kat, la nouvelle maîtresse du cercle des sidhe-seers, en essayant de la faire succomber à son magnétisme fatal…

L’auteur maîtrise une nouvelle fois l’histoire à la perfection. Tout est parfait, il n’y a rien que je n’ai pas aimé dans ce tome.

J’ai aimé que Christian, le druide du clan Keltar, ait une place vraiment importante dans ce tome, et aux côtés de Dani. Il devient vraiment un prince Unseelie dans toute sa splendeur, luttant néanmoins contre cette transformation comme il peut étant donné qu’il déteste ce qu’il devient. J’ai aimé qu’il craque complètement sur Dani, se promettant d’être là quand elle sera plus âgée pour lui ravir sa virginité… 

J’ai aimé la présence de Dancer, l’ami de Dani, assez intello sur les bords, qui se révèle finalement pas aussi humain qu’il en a l’air à première vue. Son attachement pour Dani est également très palpable plus on avance dans l’histoire.

Comme vous vous en doutez, j’ai aimé que Dani soit au centre de l’attention de ces deux hommes mais aussi de Ryodan. Elle les a complètement tous les trois ensorcelés par sa personnalité de feu et ne se rend absolument pas compte du pouvoir qu’elle a sur eux trois.
Et c’est là que je suis complètement partagée sur mon ressenti : d’un côté, j’ai adoré la naïveté de Dani qui ne voit rien des intentions de ces trois prétendants mais d’un autre, c’est là que je regrette qu’elle soit si jeune, parce que j’aimerais tellement qu’il se passe des choses… avec Christian mais surtout avec Ryodan !!! (Je sais, je vous ai dit que j’aimais bien Dancer, mais je préfère qu’ils restent amis… S’il doit se passer quelque chose, c’est avec les deux autres que ça m’intéresse !).

La fin m’a vraiment laissée sur ma… faim. Man ! Comment on peut finir un tome comme cela et laisser les lecteurs attendre si longtemps pour la suite ? Sans avoir un cliffhanger vraiment horrible, il faut bien dire que la dernière page du roman donne méchamment envie de se jeter sur la suite… 
S’il y avait vraiment un reproche à faire à KKM, c’est bien celui-là. La suite de Iced ne cesse d’être repoussée. Le prochain tome, Burned, devait sortir au mois de juillet 2014 mais il a encore été repoussé à janvier 2015 !!!
Pour rappel, la VO de Iced est sortie fin octobre 2012 ! Attendre plus de 2 ans pour une suite, je trouve cela très long… surtout que forcément si la VO de Burned arrive seulement en janvier 2015, à quand la VF ?

book ornement
Côté personnages, je dois dire que je me suis beaucoup attachée aux protagonistes de ce nouvel opus, même si Mac et Barrons en sont absents.

Et tout d’abord, à Dani, un électron libre rechargé à fond qui sévit dans Dublin pour venir en aide aux humains. Il est vraiment impossible de ne pas s’attacher à Dani. Car Dani respire la joie de vivre et même si elle est jeune (pour rappel, elle a 14 ans), Dani est une héroïne très mature qui a les pieds sur terre. Du coup, on en oublie presque son jeune âge.
J’ai vraiment aimé la folie du personnage, le fait qu’il faut vraiment s’accrocher pour la suivre vu qu’elle va toujours à du 200 km/h.
J’ai aimé être dans sa tête et suivre le torrent ininterrompu de ses pensées. Avec elle, impossible de s’ennuyer… même si parfois, on aimerait bien la mettre sur pause, le temps de reprendre un peu sa respiration.
Dani est une jeune femme courageuse qui n’a peur de rien, enfin ça, c’est ce qu’elle essaie de faire croire à tout le monde. Elle a eu une enfance très difficile d’abord avec une mère qui l’enfermait dans une cage quand elle allait chasser le mâle et ensuite avec Rowena qui n’a eu aucun scrupule à l’utiliser pour effectuer ses viles besognes. 
Et puis, il y a eu Mac, la seule amie qu’elle a jamais eue et qu’elle considérait comme sa soeur. Dani s’en veut énormément de ce qui s’est passé avec Mac. Elle éprouve une forte culpabilité envers Mac, elle a d’ailleurs peur de se retrouver nez à nez avec elle. Elle se rend compte que Rowena l’a utilisée et qu’elle ne faisait exécuter des ordres sous la contrainte mentale de celle-ci mais ce n’est pas pourtant autant qu’elle regrette ce geste. Elle s’en détache complètement… regrettant seulement d’avoir laissé en vie les deux faës qui se sont nourris d’Alina, tels 2 témoins de son horrible acte.

J’aime aussi la naÏveté du personnage qui contraste avec la grande maturité qu’elle a pourtant pour son âge. Quand il s’agit des garçons notamment, Dani ne se rend pas compte du pouvoir qu’elle a sur eux. Et ils sont pourtant 3 à convoiter ses faveurs. J’ai beaucoup aimé que l’auteur préserve cette naïveté qui adoucit le personnage et le récit, même si d’un autre côté, j’ai hâte de voir Dani grandir pour que l’histoire puisse évoluer aussi sur le plan relationnel car là,… ben oui, on est un peu coincé !

J’attends également de voir ce que l’avenir lui réserve car il semblerait bien que notre héroïne éprouve des râtés avec son pouvoir… J’ai vraiment hâte de voir comment l’auteur va traiter cela dans le prochain tome :)

J’ai également beaucoup aimé Ryodan (ou Ry-O comme le surnomme Dani). Ryodan est aussi intéressant que Barrons, en un peu plus bavard quand même. Il mène son business d’un main de fer et rien ne lui échappe. Il essaie de maintenir la réputation d’un homme à qui personne ne tient tête… ce qui est assez difficile quand on a affaire à une jeune femme comme Dani.
Il suit la jeune femme depuis des années, empêchant ses hommes de la tuer vu ses pouvoirs qui ressemblent en partie aux leurs. Depuis, il veille sur elle d’une certaine façon et s’est informée sur son passé. Il semble jaloux des autres hommes qui s’intéressent à elle et essaie de la garder auprès de lui la plupart du temps, en lui faisant signer un contrat de travail par exemple.
Même si le monde est en train de s’écrouler, Ryodan aime que les choses soient faites dans les formes. Et j’ai adoré, outre sa répartie et son franc-parler, sa manière de poser des questions sans en être vraiment puisqu’il en oublie sa ponctuation !
Avec les femmes, il semble avoir un statut de Dom Juan et les filles sont toujours ravies d’être l’heureuse élue qui partagera son lit pour une nuit. Il a d’ailleurs jeté son dévolu sur une amie sidhe-seer de Dani, Jo, à laquelle il semble tenir, ce dont Dani doute beaucoup. Pour ma part, je ne vois pas très bien le jeu de Ryodan avec Jo, sachant qu’il est complètement accro de Dani. Nous verrons bien dans le prochain tome !

Il y a ensuite Christian du clan Keltar, l’ami de Mac, qui suite à un petit voyage dans les dimensions faës et l’absoption (forcée) de viande Unseelie par Mac (pour lui sauver la vie, quand même !), devient petit à petit un Prince Unseelie. Christian déteste celui qu’il est en train de devenir et tient Mac et Barrons pour responsable de cette situation. 
Il va tomber sous le charme de Dani, lui aussi, et va essayer de lui venir en aide dès qu’il peut, surtout pour lui faire comprendre qu’elle peut lui faire confiance et que malgré sa transformation, il reste lui-même et garde une partie de son humanité… ce qui est faux.
Le lecteur se rend bien compte du changement de Christian au fil des pages, un personnage qui essaie de se raccrocher à son humanité comme il peut mais qui s’en détache inexorablement.
J’ai aimé la complexité de ce personnage et le fait qu’il cherche toujours à faire bien, même quand il fait le contraire (Par exemple, avec la fille que Dani retrouve morte sous son lit, en fait Christian l’a tuée en lui faisant l’amour et il gardait le corps pour essayer de découvrir ce qui l’a tué pour ne plus recommencer).

Il y a aussi Dancer, l’ami de Dani, que tout le monde prend pour son petit copain alors qu’ils en sont que amis. Dancer serait orphelin suite à la tombée des murs et depuis il se débrouille par lui-même et il aide Dani dès qu’il le peut. On pourrait croire qu’il s’agit d’un personnage sans charisme mais en fait pas du tout. Dancer cache juste son jeu. Il est très intelligent et n’a pas peur de répondre franco à Ryodan ou à Christian. Ce personnage devrait nous surprendre dans les prochains tomes et j’ai hâte de voir ce qu’il est en réalité car vu que Kat n’arrive pas à le percer, je suppose qu’il a encore beaucoup de choses à nous révéler. 

J’ai également beaucoup aimé le personnage de Lor, l’un des hommes de Ryodan, parce que je le trouve juste trop drôle avec Dani. Il y a de bonnes interactions entre les deux personnages et leurs échanges me filent toujours la banane jusqu’aux oreilles !

book ornement

Côté style de l’écriture, je vous ai déjà dit en long et en large tout le bien que je pensais de la plume de Karen Marie Moning. Iced ne fera donc pas exception, je kiffe grave, Man ! J’ai aimé que l’auteur alterne les points de vue comme elle l’a fait… Que ce soit Dani, Kat ou Christian, l’auteur adapte sa plume au personnage qui prend la parole à chaque fois, de telle sorte que le lecteur ne se retrouve pas perdu à se demander qui a pris la direction de la narration.

Le tout est fluide et très prenant, comme d’habitude.

book ornement
EN BREF, un pari réussi pour Karen Marie Moning qui a su me faire aimer Iced autant que Les chroniques de Mac, malgré mon appréhension du départ. Ce tome est un coup de coeur, pas autant que le tome 5 de Mac mais en même temps, vu que ce n’est que le 1er tome des aventures de Dani, cela inaugure de bonnes choses pour le reste de la saga.
J’ai vraiment tout aimé dans ce tome, que ce soit l’histoire, les personnages, les interactions entre Mac et Ry-O ou Christian et il me tarde vraiment de voir ce que l’auteur nous réserve pour la suite.
Seul point noir à l’horizon, c’est la longue attente pour le prochain tome qui ne sortira en VO qu’en janvier 2015. Autant dire que c’est de la torture d’attendre jusque là et encore plus jusqu’à la VF. 

PERFECTION est le mot qui colle le mieux à KKM, l’auteur qui s’impose de plus en plus à moi comme LA référence de l’Urban Fantasy !
Lisez, vibrez, riez, pleurez avec Dani Mega O’Malley, cette gamine de 14 ans en vaut le détour, vous ne serez pas déçus !

in_loveLes points + : On va faire court : TOUT

Les points – : Bien tentée de mettre RIEN mais on regrette néanmoins la longue attente pour le tome suivant, Burned, qui ne sortira en VO qu’au mois de janvier 2015 !

grimace

Les chroniques des copinautes : Cess, Mycoton, Azariel, Candyshy et d’autres encore sur la page BBM du livre sur Livraddict :

 

Logo Livraddict 

 

Commentaires

  1. Je n'ai pas été aussi emballée que toi et que la majorité des lectrices. Pour moi, Dani a été un frein, j'aime bien la jeune fille mais là elle m'a agacée et j'ai regretté qu'elle soit ado. Mais sinon, j'avais adoré retrouver l'univers et certains personnages et la fin est effectivement cruelle vu l'attente qu'il y a jusqu'au prochain. 13 mars 2014 19:40

  2. Je suis plutôt d'accord avec Frankie... Autant j'ai adoré les romans des Highlanders, et l'histoire de Mac avec des personnages nuancés et attachant. Autant je trouve que justement dans les positions tranchées, dans les idées toutes faites de Dani on retrouve bien une gaminette de 14 ans qui s'imagine tout savoir de la vie et des gens. Sa prétention m'a exaspéré... et ne me donne pour le coup pas du tout envie de lire la suite... Ce que je vais pourtant faire, pour avoir la fin de l'histoire de Christian, parce que je suis beaucoup attachée au clan MacKeltar et que je n'aimerai pas voir un des membres mal tournée. Et les vues, et l'obsession de deux hommes faits pour une petite de 14 ans m'a mis mal à l'aise. D'autant plus que finalement ce n'est pas elle qui leur plait, mais ce qu'elle pourrait devenir... ce qui rend le truc encore plus mal sains... Enfin c'est mon avis ^^ Au demeurant je viens de découvrir ton site et j'en suis ravie ! Ca fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule a être droguée au roman... 25 mars 2014 17:05

  3. Etant donné que Les Chroniques de MacKayla Lane est une saga qui m'a énormément plu, j'ai hâte de pouvoir lire celui-ci :) En plus, j'aimerai beaucoup en apprendre plus sur Dani, qui est un personnage que j'aime beaucoup. 13 avril 2014 20:55

  4. j'avais un peu peur du changement de personnage et surtout de son jeune, c'est finalement passé tout seul. Je préfère les aventures de Mackayla et Barron, mais cette série est tout de même top. 10 décembre 2014 13:17

Laissez un commentaire

4 décembre 2016 03:39