Les filles au chocolat, tome 4 : Coeur Coco

coeur cocoTitre VF : Les Filles au chocolat #4 : Coeur Coco
Titre VO : The Chocolate Box Girls – Coco Caramel

Auteur : Cathy Cassidy (UK)
Traduction de Anne Guitton

Publié aux Editions Nathan 
Date de publication : 26 juin 2013

Chroniques des tomes précédents : Coeur Cerise (#1), Coeur Guimauve (#2), Coeur Mandarine (#3), Coeur Salé (#3,5)

Genre : Jeunesse

Pages : 246

Prix : 14,50 €
Commander sur amazon : Les filles au chocolat, Tome 4 : Coeur coco

Notestar-4-5


Quatrième de couverture

Je m’appelle : Coco Tanberry
Mon âge : 12 ans
Je suis : idéaliste
Mon style : jean et bottes en caoutchouc
J’aime : le chocolat et les nuits à la belle étoile !
Je rêve : de sauver les espèces animales en voie de disparition

Mon problème : personne ne me prend jamais au sérieux…

Mon avis

Lecture parfaite pour l’été (et chroniqué à la rentrée, normal ^^), j’ai enchaîné avec le tome 4 de la saga Les filles au chocolat de Cathy Cassidy. Il me tardait vraiment de découvrir la plus jeune des Tanberry, Coco, la passionnée des animaux.
Et je peux vous dire que ce tome 4 est vraiment le tome que j’ai préféré jusqu’à maintenant

Coco Tanberry est passionnée par les animaux et s’implique dans de grandes causes comme la protection des animaux en voie de disparition. D’ailleurs, elle n’hésite pas à vendre très régulièrement dans son école des cupcakes dont les profits sont reversées à une association caritative en aide aux animaux.
Alors qu’elle adore monter la ponette Coconut au centre équestre qu’elle fréquente, la ponette va être vendue à un certain M. Seddon. Coco se rend donc en cachette chez Seddon pour voir si sa ponette est bien traitée, mais elle découvre alors la dureté et l’insensibilité avec lesquelles Seddon s’occupe de celle-ci. Avec Stevie, un garçon de son école qu’elle n’aime pas du tout, ils décident de kidnapper les ponettes de Seddon pour les mettre à l’abri du danger…

book ornement

Jusqu’ici, la saga des Filles au chocolat a été une agréable lecture mais sans plus. Je trouve la saga très bien faite pour les ados car l’auteur arrive vraiment à parler de sujets qui parlent aux ados, qu’il s’agisse de problèmes familiaux ou plus graves comme l’anorexie, en gardant un ton léger et pas du tout moraliste. Du coup, la lecture amène la réflexion du lecteur autour du sujet évoqué sans qu’il s’en rende compte lui-même !

Coco a l’impression que parce qu’elle est la plus jeune, personne ne la prend jamais au sérieux. De plus, l’ambiance à Tanglewood n’est pas terrible entre l’anorexie de Summer, les crises de Honey et une importante commande de chocolat qui doit être bouclée rapidement et qui permettra à la famille de voir la vie plus sereinement à l’avenir.
En attendant, Coco ne se sent pas comprise et préfère prendre les choses en main de son côté pour essayer de sauver ces deux ponettes appartenant à Seddon qui sont maltraitées. Avec Stevie, ils vont donc se relayer dans un endroit secret pour nourrir les deux animaux et leur porter tout le réconfort dont ils ont besoin en attendant que les choses se tassent un peu.

J’ai vraiment adoré ce quatrième tome parce que je me suis tout de suite plus attachée à Coco qu’aux autres filles au chocolat. Coco est une rêveuse, une jeune fille idéaliste qui pense pouvoir, du haut de ses 12 ans, changer le monde. 
Ce qui m’a surtout plu dans le personnage, c’est qu’elle n’a pas vraiment envie de grandir. Elle est toujours intéressée par les peluches et tout ce qui se rapporte à l’enfance et ne prête pas attention aux garçons, aux fringues ou au maquillage. Je me suis assez retrouvée en elle pour ce point car moi aussi, quand j’avais son âge, j’ai eu beaucoup de mal à voir toutes ces filles qui changeaient autour de moi par rapport à leurs passions alors que moi j’étais toujours intéressée par les mêmes choses qui me plaisaient quelques mois auparavant. Perso, je le vivais bien même si les autres ne l’entendaient pas de cette oreille et me répétaient à longueur de journée que j’étais une gamine…

L’histoire est vraiment touchante et très agréable à lire. Coco et Stevie décident de sauver deux ponettes. J’ai tout aimé dans le récit : le fait qu’ils s’occupent des animaux mais aussi la relation amicale que Stevie et Coco nouent entre eux alors qu’ils se détestaient au départ.
Contrairement aux autres romans, le fait que la fabrique de chocolat reste en retrait ne m’a pas trop dérangé. On en parle d’ailleurs un peu vu que Paddy et Charlotte ont une grosse commande sur les bras qui pourrait enfin les aider à rentrer dans leurs frais et commencer à faire des bénéfices ! J’étais tellement avec Coco dans cette histoire que j’en ai oublié le reste ! 

Par contre, plus j’avance dans la saga, plus je remarque qu’il y a quelque chose qui me dérange vraiment. Chacune des filles à son tome, tome dans lequel elle est la narratrice. Et il est vrai qu’une fois qu’on suit une demoiselle, les autres soeurs sont vraiment en retrait. On les évoque à deux – trois reprises, histoire d’avoir de leurs nouvelles, mais ça s’arrête là.
Or, il y a une des soeurs qui a tendance à voler la vedette aux autres. Dans chaque tome, elle est là et elle se met sur le devant de la scène en se faisant remarquer. Cette soeur, je ne peux pas la supporter depuis le premier tome parce que je la trouve assez dure et méchante dans ses propos envers Paddy et Cherry.
Depuis le tome 3, mon opinion sur elle avait un peu changé car elle s’était un peu calmée. Mais ici, dans le tome 4, elle revient en force et je dois dire que ça m’agace un peu qu’elle soit mise en avant de cette manière alors que bon, c’est quand même la plus ingérable, la plus insupportable du lot, c’est de Honey que je parle bien évidemment.

Il était évident que le cinquième et dernier tome lui serait consacré car Honey, c’est la fille au chocolat qui est la plus difficile, la seule qui n’arrive pas du tout à gérer le divorce de ses parents, qui en veut à la terre entière et encore plus à sa mère qui a eu le culot de se remarier avec Paddy et de faire entrer une nouvelle soeur dans leur vie, Cherry. Depuis lors, elle est tellement mal dans sa peau qu’elle enchaîne les conneries. Elle essaie d’attirer l’attention sur elle mais quand on lui en donne, elle se braque et devient encore plus agressive.
Cela me gêne car finalement, ce qui ressort, c’est que pour qu’on parle de soi et être sur le devant de la scène, il faut faire des conneries et se faire remarquer, et pas dans le bon sens du terme. Si encore elle se faisait remarquer par son intelligence, mais c’est loin d’être le cas !

Maintenant, je ne vous cache pas que j’ai hâte de pouvoir lire le tome 5, Coeur Vanille, qui sera consacré à Honey et ce d’autant plus avec la manière dont ce tome 4 s’est terminé pour elle. J’ai vraiment hâte de voir comment l’auteur va nous présenter l’histoire et si je vais mieux apprécier Honey alors qu’elle sera la narratrice. J’espère ceci dit que ses soeurs se taperont fortement l’incruste dans son récit, après tout ce ne serait qu’un juste retour des choses !

Enfin, j’ajouterai quelques mots sur Stevie, le garçon avec qui Coco va vivre son aventure, car j’ai adoré l’évolution de leur relation. Au départ, notre première impression sur Stevie n’est pas bonne, il faut dire que Coco n’a pas sa langue dans sa poche en ce qui le concerne et qu’elle le décrit comme un garçon pas très sympa et qui brutalise les plus jeunes en plus de cela. 
Petit à petit, le lecteur mais aussi Coco découvrent que ce portrait ne correspond pas du tout à la réalité. Stevie doit faire face à une situation familiale qui le révolte. De fait, il est très solitaire et semble très agressif avec tout le monde. Il aime aussi énormément les animaux, ce qui ne pouvait que le rapprocher de Coco.
De tous les garçons que j’ai découvert dans la saga, je dois dire que Stevie est de loin mon préféré, même un peu plus que Shay

ET pour finir, le petit extrait qui m’a plu dans ce récit, la petite leçon à retenir :

« Comme elle recommence à pleurer, je la prends dans mes bras et lui promets que la prochaine dois, quoi qu’il arrive, je viendrai la voir en cas de problème. Je suis sincère. Plus que s’intéresser aux garçons et au maquillage, avoir des poussées de croissance et des sautes d’humeur, c’est ça, grandir : apprendre de ses erreurs, admettre qu’on ne sait pas tout et que parfois, même, on peut se tromper. » (page 240)

book ornement

 

En BREF, Ce quatrième tome des Filles au chocolat est de loin mon préféré de la saga (enfin on verra, une fois que j’aurais lu le tome 5 ^^). J’ai aimé la personnalité de Coco dans laquelle je me suis beaucoup retrouvée à son âge ainsi que l’intrigue tournée vers les animaux. Le ton est toujours aussi léger et agréable, une lecture vraiment divertissante mais qui poussera aussi les ados à la réflexion autour de sujets qui leur sont proches.
Dommage ceci dit que Honey essaie encore de voler la vedette à l’une de ses soeurs, à croire qu’elle soit pressée de nous raconter son histoire en essayant de s’incruster autant dans les tomes dédiés à ses soeurs !

Une héroïne adorable, une intrigue attendrissante, bref tout est parfait dans ce quatrième tome de la saga des Filles au chocolat !

 

victory

Les points + :

  • Le personnage de Coco auquel je me suis beaucoup attachée : Par certains aspects de sa personnalité, je me suis beaucoup vue en elle à son âge ;
  • L’intrigue tournée sur les animaux que j’ai beaucoup aimée : très touchante ;
  • La relation entre Stevie et Coco : deux personnes qui ne se supportent pas mutuellement mais qui vont apprendre à travailler ensemble pour le bien-être de deux ponettes !

Les points – :

  • Le fait qu’Honey soit trop présente dans chacun des tomes, on a l’impression qu’elle cherche à voler la vedette dans chacun des tomes dédiés à ses soeurs !

D’autres avis sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict

Laissez un commentaire

28 mai 2016 22:47