Charley Davidson, tome 4 : Quatrième tombe au fond

charley davidson #4Titre VF : Charley Davidson #4 : Quatrième tombe au fond
Titre VO : Fourth Grave Beneath me Feet

Auteur : Darynda Jones (USA)
Traduction de Isabelle Vadori

Publié aux Editions Milady Bit-Lit
Date de publication :

Chroniques des tomes précédents : Première tombe sur la droite (#1), Deuxième tombe sur la gauche (#2) et Troisième tombe tout droit (#3)

Genre : bit-lit, Urban Fantasy

Pages : 427

Prix : 8,20 €
Commander sur amazon : Charley Davidson, Tome 4 : Quatrième tombe au fond

Noteheart_pink

Quatrième de couverture

Être Faucheuse, c’est glauque. Et détective privée, dangereux. On peut dire que je cumule. C’est pour ça que j’ai décidé de prendre un peu de temps pour moi. Rien de tel que passer quelques commandes au télé-achat pour reprendre du poil de la bête. Je ne comprends pas pourquoi Cookie en fait tout un plat ! Ce n’est pas comme si on manquait d’argent : Reyes Farrow, le très chaud fils de Satan, m’en doit plein. Cela dit, pour lui demander de régler sa dette, il faudrait que je sorte de chez moi… Mais avec un pyromane qui met le feu, littéralement, à Albuquerque, et cette femme qui a besoin de mes services parce qu’on cherche à l’assassiner, je préfèrerais rester en pyjama.

Mon avis

Avec le tome 2 de La Sélection, ce tome 4 de Charley Davidson était sans conteste le livre que j’attendais le plus en cette année 2013 ! Depuis que j’ai découvert cette nouvelle saga l’année passée, elle est devenue rapidement LA SAGA INCONTOURNABLE, en tout cas celle dont je ne peux me passer ! Si à chaque fois l’attente est insoutenable, je ressens quand même une pointe d’inquiétude avant de commencer chaque nouveau tome. Et s’il n’était pas aussi bien que les précédents ? Et si j’étais déçue ?
Est-ce le cas cette fois ? Je dois dire que si ce tome m’a surpris par son ambiance assez différente des précédents, non je ne suis pas déçue, que du contraire !

** ATTENTION, spoils possibles sur les tomes précédents **

Charley a du mal à se remettre de sa rencontre avec Earl Walker, le père adoptif de Reyes, qui l’a torturée en fin de tome 3. Charley ne sort plus de chez elle et reste la journée affalée dans son canapé à regarder le télé-shopping où elle trouve plein d’objets aussi inutiles qu’inintéressants qu’il lui faut pourtant acquérir à tout prix. C’est évidemment sans compter sur Cookie, sa meilleure amie/voisine/secrétaire, qui a décidé de remettre de l’ordre dans la vie de Charley en commençant par se débarrasser de tout ce superflu dans son appartement.
Charley sait qu’elle doit reprendre du poil de la bête mais entre ses rapports conflictuels avec sa famille, sa relation tumultueuse avec Reyes, elle n’arrive pas à se motiver pour sortir de son canapé… jusqu’au jour où ses affaires vont la rappeler à elle : Harper Lowell est persuadée qu’on veut la tuer et vient demander à Charley de l’aider…

*****

Vous n’imaginez pas à quel point j’étais ravie de me plonger dans ce quatrième tome de Charley Davidson que j’attendais depuis le mois de décembre. Ce n’est pas cela, mais 7 mois, c’est vraiment long quand on attend vraiment quelque chose avec impatience !
Du coup, à peine arrivé dans ma PAL, à peine sorti, je ne pouvais vraiment pas attendre une minute de plus avant de me plonger dans les aventures de ma petite Charley, surtout vu la manière dont se terminait le tome précédent…

A peine commencé, j’ai senti que quelque chose était différent. En à peine quelques pages, l’auteur arrive à poser une atmosphère qui même si elle reste légère était un peu plus lourde que dans les tomes précédents. Si ce changement m’a un peu fait flippée au départ, je dois dire que l’auteur m’a une nouvelle fois surpris et qu’il me tarde de me plonger dans le tome 5… sans que celui-ci vient à peine de sortir en VO et qu’il va donc me falloir m’armer une nouvelle fois de patience pour découvrir la suite des aventures de ma Faucheuse préférée !

Si l’humour est toujours bien présent dans le récit par les répliques toujours aussi spontanées de Charley, il est incontestable pour moi que ce tome 4 marque un changement dans l’orientation de la série. Peut-être que tout le monde ne le ressentira pas comme moi (et à voir si cela sera confirmé par le tome 5), mais j’ai trouvé que l’auteur faisait un grand pas en avant dans ce tome 4 concernant la mythologie de la série.

Ce changement s’opère en deux temps :

Tout d’abord, chez Charley en elle-même. Jusqu’ici, je percevais une jeune femme qui, malgré tout ce qu’elle avait vécu jusqu’alors, restait forte et ne semblait pas du tout ébranlée par les difficultés qu’elle rencontrait, quelles qu’elles soient. Pour moi, Charley représentait un roc inébranlable qui garde la tête froide quoi qu’il arrive.
Dans ce tome 4, après avoir été torturée par Earl Walker, Charley ne semble plus qu’être l’ombre d’elle-même. Elle refuse de sortir de chez elle et se montre très fragile. Cette nouvelle image de Charley assez vulnérable casse vraiment avec l’image sûre d’elle qu’elle offrait jusqu’au tome 3 et lui donne aussi un visage plus humain. Charley aussi à ses failles et il était important qu’elle s’en rende compte pour pouvoir avancer dans la vie mais aussi se préparer à cette grande guerre annoncée depuis le tome 1. 

Ceci étant dit, si elle apprend à être plus méfiante dans ce tome, elle n’en reste pas moins la Charley que nous connaissons, capable de prendre la vie avec la même désinvolture qu’auparavant. Ainsi, elle m’a fait beaucoup rire dans ce tome avec cette manie qu’elle a de nommer tout et n’importe quoi (vous savez déjà pour Danger et Will Robinson ou encore pour Misery, sa voiture), l’objectif important dans ce tome 4 étant pour elle de trouver un nom convenable pour son canapé, c’est limite honteux qu’elle n’ait pas pensé à lui donner un nom avant cela !
Par contre, j’ai tiqué assez souvent quand Charley nous donne des informations et qu’elle ne tire directement pas les conclusions auxquelles nous, lecteurs, sommes déjà arrivés. Cela lui donne un petit côté « blonde » qui m’a un brin agacé. En parlant avec Fran du blog Le monde de Francesca, celle-ci m’a dit avoir été plus agacée dans les tomes précédents que dans celui-ci…. ce qui est marrant, c’est que je n’ai pas souvenir qu’elle le faisait avant ce tome 4 mais qu’ici, ça m’a vraiment bien agacé !

Ensuite, alors que jusqu’ici, l’auteur s’attardait plus sur l’enquête en cours de Charley plutôt que sur son avenir en tant que Faucheuse et cette fameuse guerre qui se prépare, j‘ai trouvé que les choses s’équilibraient plus, peut-être même dans le sens où la mythologie prend enfin plus de place que l’enquête. Il était temps ! 
Jusqu’ici, l’auteur nous dévoilait par tome un ou deux éléments sur la mythologie mais dans ce tome, on en apprend beaucoup plus : sur l’origine des Faucheuses, sur Reyes et Charley et sur les Démons qui se font aussi plus présents qu’auparavant. Ceci dit, ces nouvelles informations amènent de nouvelles questions et l’envie d’en apprendre plus est encore plus pressante que précédemment.

Pour moi, ce tome 4 fait donc office de transition et j’espère vraiment que la mythologie sera encore plus développée dans les prochains tomes.

Concernant l’intrigue, l’enquête reste très prenante et une nouvelle fois, Darynda Jones m’a complètement surprise à la fin. Je ne m’attendais pas du tout à cela. Encore une fois, j’ai essayé de percer le mystère à jour avant la fin et je me suis fait avoir comme une bleue !

Je n’ai pas trouvé qu’il y avait de temps mort dans le récit et j’ai encore vu une nouvelle fois, les pages défiler à grande vitesse. L’auteur arrive à doser son récit à la perfection entre l’enquête, la mythologie, la relation avec Reyes et les états d’âme de Charley pour que le lecteur ne s’ennuie jamais et ne soit pas lassé d’un aspect de l’histoire plus qu’un autre.

On peut noter que contrairement aux autres tomes, la relation entre Charley et Reyes bouge enfin  ! Après deux tomes où nous deux protagonistes jouaient au chat et à la souris, il était temps aussi que les choses avancent un peu de ce côté-là aussi (sans quoi je pense que j’aurais pu vous hurler ma frustration dans cette chronique ^^). 

Reyes est également physiquement présent, ce qui n’est pas pour me déplaire ! 
Ceci dit, avec les révélations sur la mythologie, on sent de plus en plus les difficultés qui vont peser sur le couple Charley/Reyes. Je vous avoue que pour ma part, cela me fait peur car au delà d’être une grande fan du happy end, je n’aime pas voir des histoires d’amour que j’adooooore finir mal (c’est l’effet Roméo et Juliette dont je ne me remettrai jamais, je pense…). Ceci n’est pas un spoil, je ne sais pas ce qui m’attend dans la suite, je dis juste que ce que j’ai appris me fait très peur tout en espérant que l’auteur trouve les parades géniales qui nous éviteront la catastrophe ! Darynda, sans te mettre la pression, va falloir envoyer du lourd !!! 

Coté personnages, je regrette un peu que Garrett ait été mis de côté dans ce tome, c’est un personnage que j’aime énormément, surtout pour sa répartie face à Charley. Suite aux évènements du tome 3, j’ai l’impression que lui aussi a du mal à se remettre de ce qu’il a vécu. Avec les révélations qu’il fait à Charley, je me pose beaucoup de questions quant à la manière dont ce personnage va évoluer dans les prochains tomes…

J’apprécie toujours autant le personnage de Cookie qui reste un pilier dans la vie de Charley et qui lui reste loyale, peu importe les catastrophes qui se suivent dans la vie de Charley. Elle prend les choses en main, dans ce tome, pour aider Charley à reprendre le cours normal de sa vie et mettre de l’ordre dans ses achats compulsifs, au passage en essayant les accessoires de cuisine qui pourraient lui être utiles ^^!
J’ai aussi apprécié que le personnage d’Amber, la fille de Cookie, qui finalement en sait beaucoup plus qu’on pourrait le croire !

Côté familial, j’ai toujours du mal avec la famille de Charley. Si au départ, le malaise se situait au niveau de sa soeur et de sa belle-mère, celui-ci semble se déplacer vers le pôle parental uniquement. Son père me déçoit de tome en tome et je n’apprécie pas vraiment la manière dont il s’assure de découvrir ce que sa fille lui cache.

Quant à Reyes, même s’il reste le mec le plus mystérieux et le plus sexy des univers bit-lit que j’ai lus jusqu’ici, il y a un petit côté assez agaçant de toujours vouloir dire à Charley ce qu’elle doit faire et à s’énerver quand elle n’en fait qu’à sa tête.


J’aime aussi le personnage de Lilian, la tante décédé de Charley, l’Oncle Obie qui finalement joue bien mieux le rôle paternel que le propre père de Charley ou encore Donovan, l’un des motards, qui malgré son côté bad boy se montre particulièrement tendre et doux avec Charley.

Bref, la saga est vraiment servie d’une bonne brochette de personnages qu’il me tarde de retrouver au fil des tomes !


**** Conclusion *****


EN BREF, ce quatrième tome est assez différent des autres dans le sens où il marque une vraie cassure dans l’image de Charley. Celle-ci prend conscience de sa vulnérabilité, de sa fragilité. C’était important qu’on ait une héroïne qui connaisse ses limites, plutôt que de toujours foncer tête baissée (même si elle continue quand même à le faire, c’est Charley, je vous rappelle ^^) alors qu’une grande guerre se prépare. Ce tome est également celui où la mythologie est abordée de manière un peu plus approfondie et où les démons ont un rôle plus important que précédemment. Pour moi, il marque donc une transition dans la saga.

Ceci dit, ce quatrième tome reste néanmoins inscrit dans la lignée des 3 précédents puisque les éléments qui font que cette série est un tel succès sont toujours présents : des personnages très soudés, une héroïne qui ne peut s’empêcher de faire de l’humour à tout bout de champ, un couple fort que tout oppose  et des enquêtes qui restent très prenantes à suivre.

L’auteur arrive toujours à me surprendre, à me captiver dans ses intrigues et à maintenir mon intérêt en alerte jusqu’à la fin ! Une fois le récit terminé, on n’a qu’une seule envie : lire la suite ! 
C’est donc sans surprise que j’en termine en vous disant qu’évidemment je signe pour le 5 et que ce quatrième tome s’inscrit dans la lignée des coups de coeur que je donne à la saga depuis le 1er tome !

Il n’y a que deux choses inévitables dans la vie. Devinez laquelle je suis !
(Charley Davidson, Faucheuse – page 9)


heart
Les points + :

  • Une enquête toujours très prenante dont le dénouement m’a surpris, je ne m’attendais pas du tout à ce rebondissement ;
  • Une Charley qui se découvre enfin un visage plus humain en se montrant plus vulnérable, plus fragile ;
  • De l’humour encore et toujours et on ne s’en lasse pas ;
  • La relation Charley/Reyes qui évolue ENFIN, avec un Reyes beaucoup plus présent que dans les tomes précédents (hihihihhihi !!!) ;
  • La mythologie qui s’étoffe autour de l’origine des Faucheuses, des démons qui sont bien de la partie cette fois,… Pour moi, ce tome marque une transition où la mythologie risque de prendre plus de place, à l’avenir, que les enquêtes individuelles de chaque tome (enfin, on verra, le tome 5 nous dira si j’ai raison ou tort de voir les choses comme cela) ;


Les points – :

  • Le fait que le personnage de Garrett soit peu présent, vu le rôle important qu’il jouait jusque là…
  • Encore une fois, l’attente qui s’annonce très longue jusqu’à la VF du tome 5 (j’avoue que vu l’humour présent dans la saga, j’ai un peu peur de commencer en VO, de crainte de ne pas comprendre en anglais les subtilités qui me font autant rire dans les répliques de Charley)


L’avis des copinautes : Francesca, Fangtasia et d’autres encore sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict



 

 

 

Commentaires

  1. Je te remercie de m'avoir fait découvrir cette saga, que j'adooooooorrrrreee !!!! Et je suis tout à fait d'accord avec ta chronique. D'après ce que je viens de lire, le tome 5 sortirait le 22 Novembre 2013, j'ai hâte !! 20 août 2013 21:55

  2. Cette série est de mieux en mieux et j'ai très hâte de lire la suite. 1 septembre 2013 17:52

  3. J'ai adoré cette serie que je viens de commencé il y a quelques jours seulement. J'étais tellement desespérée à la fn du tome 4 que j'ai lu le 5 en anglais, et à ma grande surprise, celui-ci se laisse lire sans trop de difficultées (c'est le 1er que je lis en anglais...malgres de nombreuses tentatives). 16 septembre 2013 20:42

  4. Je pense à toi car je lis la saga soit exactement le tome 2 et j'ai bien aimé le tome 1 ! :) Demain je vais aller me prendre la suite :) donc si une LC te dit pour le Tome 5 pas de soucis se sera avec plaisir :). 15 novembre 2013 21:33

  5. @Justine : merci de la proposition mais je ne fais jamais de LC, je n'aime pas cela. Bisous 16 novembre 2013 02:47

Laissez un commentaire

22 June 2018 05:50