Queen Betsy, tome 3 : Vampire et complexée

Queen betsy #3Titre VF : Queen Betsy #3 : Vampire et complexée
Titre VO : Undead and Unappreciated

Auteur : MaryJanice Davidson (USA)
Traduction de Cécile Tasson

Publié aux Editions Milady, collection Bit-lit
Date de publication : 22 avril 2011

Chroniques des tomes précédents : tome 1 et tome 2

Genre : Mélange bit-lit et chick-lit

Pages : 310

Prix : 7,00 €
Commander sur amazon : Queen Betsy, tome 3 : Vampire et complexée  

Notestar-3-5


Quatrième de couverture

Être reine des vampires n’a pas que des avantages, croyez-moi ! C’est vrai, je suis plus forte qu’avant et immortelle. Mais j’aimerais vous y voir moi, passer l’éternité sans smoothies ! Le sang, ça va cinq minutes. Et cimme si ne pouvoir « vivre » que la nuit ne suffisait pas, je dois en plus me coltiner des cas sociaux… qui cherchent la plupart du temps à me tuer !
Cette fois, c’est ma famille qui a une dent contre moi. Je savais que ma belle-mère était une garce, mais voilà qu’elle m’apprend que j’ai une demi-soeur. On pourrait faire du shopping ensemble si elle n’était pas la fille de Satan…

Mon avis

*** ATTENTION !! SPOILERS POSSIBLES SUR LES TOMES PRECEDENTS ***

Petite déception pour ce tome 3 de Queen Betsy. Pourtant, je ne pense pas que les éléments que j’appréciais dans la saga auparavant aient changé, c’est juste que le comportement de Betsy (même si, avouons-le, ce n’était pas vraiment sa faute) m’a vraiment agacé et que ses pensées, durant une bonne partie de la narration, ont fini par me porter sur le système.

Dans ce troisième tome, notre Betsy va apprendre que sa Belle-Monstre est enceinte mais qu’en plus de cela, elle a déjà une demi-soeur… qui n’est autre que la fille de Satan et qu’en plus, cette soeur est reprise dans le Livre des Morts ! Betsy va donc vouloir en apprendre plus sur cette fameuse demi-soeur et chercher à faire sa connaissance…

J’aime assez l’idée de départ. Il faut dire que vu que les intrigues n’étaient pas folichonnes depuis le tome 1, je me suis dit que faire entrer une demi-soeur dans le tableau qui en plus est la fille de Satan, cela pouvait apporter du piquant à l’histoire, surtout au vu de la prédiction du Livre des Morts sur cette fameuse demi-soeur !

Du piquant, c’est clair que ce tome en contient et cela était assez inattendu ! En effet, pour pouvoir en savoir plus sur la prédiction qui les concerne, sa demi-soeur et elle, Betsy se mettre à la lecture et que suite à cela, eh bien… disons qu’elle ne sera plus vraiment elle-même…
Autant le dire, si j’ai été un peu déçue par ce tome 3, c’est à cause de ce changement de personnalité chez Betsy qui heureusement ne va pas durer ! Comme je l’ai dit en intro, ce n’est pas vraiment de sa faute mais avec Betsy de toute façon, il faut s’attendre à ce qu’elle agisse sans réfléchir aux conséquences. Du coup, ce petit écart a été la goutte d’eau et j’ai vraiment eu du mal à apprécier ce troisième tome durant une bonne partie du récit.

Il est vrai que lire un livre avec une narration en « je » quand l’héroïne vous tape sur le système, ce n’est pas facile… Pour ce tome 3, même si ça n’a pas duré longtemps, ça a été un vrai calvaire au point que je ne retrouvais plus les éléments qui avaient fait que j’avais apprécié les deux premiers tomes de la saga. Mais heureusement pour moi, ça n’a pas duré !

Outre le comportement de Betsy, je dois dire que l’histoire était assez prenante. L’auteur balade vraiment son héroïne, Reine des vampires faut-il le rappeler, à travers des préoccupations « assez humaines » comme savoir gérer un club et des employés qui ne sont pas très contents par la politique « on ne tue pas d’humains » mise en place par la patronne.  Celle-ci doit également encaisser le fait que son père et sa Belle-Monstre attendent un bébé mais aussi qu’ils avaient déjà eu un enfant ensemble précédemment… ça fait beaucoup quand même !

Mais comme d’habitude, Betsy arrive à gérer tout cela et à la faire avec la désinvolture qu’on lui connaît !

Ce qu’on peut regretter, c’est que sur le côté « vampires », les choses n’avancent pas des masses et le lecteur est de plus en plus perdu quant à la mythologie mise en place par l’auteur. Dans mes chroniques précédentes, je vous disais qu’il était difficile de pouvoir prendre pour « argent comptant » les aspects de la mythologie mises en avant par l’auteur car elle n’explique rien de ce qui arrive à Betsy et ne rentre toujours pas dans le sujet brûlant de savoir ce que ça allait impliquer pour la communauté vampire qu’elle soit reine. Pour ainsi dire, on n’a pas l’impression que Betsy en ait quelque chose à faire !
Dans le premier tome, on apprend qu’elle a été mordue des mois avant sa mort, l’auteur n’explique pas comment il est donc possible qu’elle se soit transformée en vampire en étant renversée par une voiture.
Dans le tome 2, on apprend que Betsy ne peut pas mourir, même quand on lui enfonce un pieu dans le coeur… Pourquoi ? 
Dans ce tome 3, l’auteur nous fait une nouvelle révélation sur Betsy mais encore une fois, il n’y a aucune explication sur ce qui lui arrive. Betsy se pose la question brièvement et arrive à une conclusion sans savoir si c’est vraiment cela ou si c’est juste elle qui a pensé que tel évènement était responsable de son changement.

Personnellement, je déteste dans ce genre de roman où une mythologie spécifique est mise en place que l’auteur reste muette et ne donne aucune explication… laissant le lecteur avec ses doutes. Cela fait déjà 3 tomes que c’est ainsi, est-ce que l’auteur va continuer à la jouer de la sorte jusqu’à la fin de la saga ?

Concernant l’intrigue avec sa soeur, je dois dire que là, l’auteur a réussi à me surprendre... car quand on fait la connaissance de Laura, on se dit que ce n’est pas possible que ce soit elle, la fille du diable et qu’il y a certainement une erreur quelque part ! Jamais je ne me serais doutée que l’histoire allait prendre un tel tournant ! Et je dois dire qu’au vu de la personnalité de Laura, de la prophétie mais également de la rencontre entre Betsy et Satan, j’ai vraiment hâte de savoir ce qui nous réserve la suite !

Si jamais encore un petit reproche à faire au récit, c’est qu’il était bien trop court. Les évènements s’enchaînent assez rapidement, sans aucun détail, et le tout est traité de manière superficielle. J’aurais aimé que l’auteur développe plus certains aspects de l’histoire plutôt que de passer brièvement dessus comme ce fut malheureusement le cas.

*****

Côté personnages, comme je vous l’ai dit, j’ai eu du mal avec Betsy durant une bonne partie du roman où sa personnalité se trouve complètement changée.
Normalement, le genre de filles superficielles uniquement captivées par leur personne et la mode dont Betsy fait partie ne m’intéresse pas le moins du monde. Au fait, je les déteste ! Or avec Betsy, même si elle a indéniablement ce petit côté très égocentrique, qu’elle ne pense qu’au shopping (de chaussures s’il vous plaît) et même si elle est incroyablement tête en l’air et irréfléchie, elle attire la sympathie du lecteur par son humour et sa gentillesse… Elle a certes beaucoup de défauts, mais ses qualités les surpassent de loin et du coup, on ne peut que tomber sous le charme.

Dans ce tome 3, l’auteur a profité de l’occasion qui se présentait à elle via l’intrigue pour accentuer les défauts de Betsy à son paroxisme en lui retirant tout ce qu’il avait de bon en elle… et OMG, ce n’était pas beau à voir. Rapidement, après quelques pages, j’en avais marre et pour tout vous avouer, j’ai eu envie d’abandonner ma lecture tellement elle m’agaçait, m’insupportait,…
Heureusement, ça n’a pas duré et la Betsy que j’aime est vite revenue. Et ce qu’elle m’a ensuite montré m’a encore fait plus m’attacher à elle ! J’ai aimé la manière dont elle essaie de réparer les erreurs qu’elle a commises dans sa phase « diable de Tazmanie », je l’ai trouvée très touchante. Elle sait qu’elle a mal agi mais elle ne sait pas quoi faire pour s’excuser alors elle fait simplement ce qu’elle peut… en se désolant de voir qu’elle ne peut pas réparer ce qu’elle a fait de la même manière avec chacun de ses amis. Si avec certains, s’excuser suffit, avec d’autres, ce n’est pas le cas… Mais ce n’est pas plus mal, car durant cette phase de doutes, elle va réfléchir sur elle-même et découvrir des sentiments qu’elle refoulait jusque là et je ne peux qu’être heureuse de voir qu’ENFIN, elle a compris !

De plus, il y a une chose qui m’a vraiment séduit chez Betsy, lors de sa discussion avec Satan et qui montre bien que ce personnage est profondément bon et le reste malgré qu’elle soit un vampire. Même si elle a l’air superficielle et de s’accommoder de son état, alors qu’elle discute avec Satan, il y a une réflexion qui est faite qui m’a vraiment touchée et qui montre bien qu’elle est plus profonde que ce qu’elle ne laisse paraître.

J’ai trouvé Sinclair particulièrement dur avec elle dans ce tome mais en même temps, je le comprends car il va être une de ses « victimes » les plus affectées par sa phase « diable de Tazmanie ». N’empêche que quand Sinclair est pas content, il ne faut vraiment pas se frotter à lui ! Sinon, même s’il n’est pas très sympa avec Betsy, on le sent vraiment blessé et donc on lui pardonne d’être un peu vache avec elle… après tout, elle lui en fait tellement voir depuis le début, que ce soit bien que ce soit inversé pour une fois ! Surtout que même s’il est fâché, il accourt toujours dès qu’il la sait en danger !

Laura est un personnage que j’espère encore plus découvrir à travers les prochains tomes. De prime abord, elle a l’air innoffensive et pas du tout consciente de ce qu’elle est mais… méfiez-vous de l’eau qui dort.  A suivre donc !

***** Conclusion *****

EN BREF, ce troisième tome est, pour moi, en-dessous des deux premiers. Même si cela fait partie de l’intrigue, la personnalité qu’a montré Betsy dans ce troisième opus ne m’a pas plu du tout ! De plus, au niveau de la mythologie, l’auteur continue à donner des détails sur Betsy qui sont vraiment interpellants sans prendre la peine de les expliquer. J’espère sincèrement que les explications viendront dans les autres tomes et qu’on ne doive pas se satisfaire de « c’est parce qu’elle est la Reine » !
Au niveau relationnel, ça bouge enfin et j’en suis ravie ! Comme je le disais dans le tome 2, s’il n’y avait pas d’évolution à ce niveau, ça deviendrait vite lassant ! Le revirement de ce tome 3 fait donc très plaisir ! 
J’ai bien aimé l’idée de voir débarquer une demi-soeur, fille de Satan, qui est, elle aussi, concernée par la prophétie ! Il me tarde de voir toutes les implications de ce nouvel évènement dans la vie de Betsy car il n’est qu’effleuré dans ce tome 3.
Bref, tout cela pour dire que je lirai la suite évidemment !

Un tome un peu décevant, mais avec une intrigue assez intéressante et des revirements qui étaient très attendus. J’espère que l’auteur pourra rebondir dessus pour nous étonner dans les prochains tomes !

happyLes points + :

  • Une idée originale, j’aime le fait de faire intervenir une demi-soeur, fille de Satan, qui est aussi concernée par la prophétie ;
  • Les revirements en fin de tome, surtout au niveau relationnel, font que je vais lire sans tarder le tome 4 !
  • La personnalité de Betsy quand elle n’est pas altérée.. Ce petit bout de femme est adorable et trop gentille, vraiment une belle personne !
  • Les répliques sont toujours aussi drôles et piquantes, même si parfois j’ai trouvé que c’était un peu lourd ;

Les points - :

  • Le revirement dans la personnalité de Betsy a failli me faire lâcher la saga pour de bon… Elle était vraiment imbuvable pendant une partie du roman ;
  • Toujours le fait que la mythologie ne soit pas expliquée – le lecteur doit-il accepter que les choses se passent comme cela juste parce que Betsy est la Reine ?
  • Un roman trop court où on n’a finalement pas le temps de tout exploré en profondeur, l’auteur restant en surface ;


Les copinautes ont donné leur avis : Galleane, ChoOkette, Sabruhu, akasha,  Simi et d’autres sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict