After Dark, tome 1 : L’étreinte de la nuit

fire after dark 1Titre VF : La saga After Dark #1 : L’étreinte de la nuit
Titre VO : Fire after Dark

Auteur : Sadie Matthews (UK)
Traduction de Laurence Boischot 

Publié aux Editions Milady Romance (Collection Romantica)
Date de publication : 19 avril 2013

Genre : Romance érotique

Pages : 446 pages

Lu en ebook 

Prix : 15,90 € pour le format papier et 9,99 € en ebook
Commander sur amazon (format papier)La trilogie Fire after dark, T1 : L’Étreinte de la nuit

Note :  star-4


Présentation de l’éditeur

Diplômée en histoire de l’art, Elizabeth Villiers jongle entre son boulot de serveuse et les gardes d’enfants. Quand elle se rend compte que son compagnon la trompe, Beth est anéantie. Sa tante Celia, qui vit dans les beaux quartiers de Londres, lui propose alors de venir s’occuper de son chat pendant cinq semaines. La jeune femme tombe aussitôt sous le charme de son voisin d’en face, Dominic. Cet homme charismatique va l’entraîner là où l’amour et le sexe ne connaissent pas de bornes.

Mon avis

Et oui, encore une ! Décidément, malgré que le schéma soit assez répétitif, je ne m’en lasse pas encore ! De la romance érotique, j’en demande encore et encore ! Ne me demandez pas pourquoi ce genre me plaît autant, il faut croire qu’être émoustillée dans les romans donne des ailes à ma libido et ce n’est pas Chéri qui s’en plaindra !

Nous suivons donc Beth, une jeune femme qui vit son premier chagrin d’amour. Elle a du mal à se remettre de sa rupture avec Adam et pense qu’elle ne trouvera jamais un autre homme mieux que lui. Pour lui changer les idées, la marraine de son père, Célia, lui propose d’habiter dans son appartement londonien durant son absence et ainsi s’occuper de son chat. Beth fait alors la connaissance de Dominic, le voisin de Célia, avec lequel elle va vivre une histoire tumultueuse dans laquelle elle repousse ses propres limites pour entrer dans le monde de son amant… 

Cette romance ne casse pas des briques, elle n’est en soi pas plus originale que 50 Shades par exemple mais j’ai trouvé qu’elle abordait le BDSM d’une manière assez soft et bien moins effrayante que dans 80 Notes de Jaune, l’autre romance de la collection Romantica chez Milady.

L’auteur prend déjà le temps de poser le contexte avec la déception amoureuse de Beth et son nouveau cadre de vie. Durant une bonne partie du roman, il n’est pas question de romance et encore moins de sexe. L’auteur nous présente Beth, sa vie d’avant et surtout ce qu’elle espère voir changer en venant habiter à Londres. Cette première partie retrace également sa rencontre assez timide avec Dominic. 
J’ai trouvé que cette première partie, bien que nécessaire pour nous permettre de connaître les personnages, était assez longuette. Il n’y avait pas énormément de dialogues puisque Beth nous racontait un peu sa vie, sa vision de Londres et les visites qu’elle faisait lors de son arrivée, sa recherche d’emploi,…
Bref, j’ai envie de dire que ce n’est pas pour cela que j’avais décidé de lire ce livre alors je m’ennuyais un peu !

De plus, la personnalité que Beth dégageait au début de ce roman ne m’emballait pas des masses : Beth me donnait l’impression d’être encore une adolescente vivant son premier chagrin d’amour, encore ignorante de beaucoup de choses et très naïve ! 

Puis Dominic entre en scène et là, impossible pour moi de lâcher le roman tellement j’étais très intriguée par cette relation et ce qui allait se passer entre eux…  L’auteur arrive vraiment à faire monter la tension sexuelle dès la première scène de sexe avant de faire balancer le récit dans le BDSM sans que je trouve cela choquant ou répugnant comme ce fut le cas dans 80 Notes.

Ce que j’ai aimé, c’est la manière dont le BDSM est abordé, parce que pour une fois, j’ai vu le BDSM comme une pratique désirée par deux partenaires consentants qui cherchent à se donner du plaisir mutuellement plutôt que comme une immense orgie répugnante où l’image de la femme est rabaissée au possible.
Etant donné que Beth ignore tout de ce monde, elle va chercher à se renseigner et faire des efforts pour entrer dans l’univers de Dominic. L’auteur brosse une petite partie « théorique » sur le sujet avant d’entrer dans la pratique en tant que tel. Et ce qui m’a plu, c’est que l’auteur nous montre d’abord comment les deux protagonistes arrivent à éprouver du plaisir dans une relation dominant – dominé mais aussi à montrer que parfois il y a des dérives et que la personne qui se soumet à l’autre ne doit pas hésiter à dire quand l’autre va trop loin...

J’ai aussi aimé l’évolution de l’héroïne à ce stade du roman. De la fille ignorante et naïve, j’ai vu Beth « grandir » en quelque sorte et se découvrir au contact de Dominic. Elle se pose les bonnes questions, les bonnes réflexions et je dois dire que je me suis sentie très proche de sa manière de voir les choses…  D’un côté, elle a hâte d’explorer ce nouveau monde avec Dominic et éprouve un énorme plaisir dans leurs rapports mais d’un autre, elle ne peut se défaire d’une image de la femme rabaissée…

Même si je trouve que le BDSM reste très soft dans le roman, il y a quand même des choses qui me dérangent énormément dans certaines pratiques au point que parfois, je suis gênée de suivre l’héroïne, de la voir dans telles positions. Elle me faisait un peu pitié de devoir se rabaisser à si peu. Je pense que ce qui m’a le plus choquée dans le roman est le fait (SPOILER) qu’il lui mette un collier autour du cou et la tienne en laisse en lui disant de le suivre comme la « chienne » qu’elle est (FIN SPOILER).  Là,  la symbolique est trop forte pour moi et je ne retire aucune palpitation, aucune excitation à lire des choses telle que celle-ci.

Vous vous demandez pourquoi je continue à lire du BDSM alors ? C’est la découverte de quelque chose d’inconnu, de voir exactement ce qu’il en est de ces pratiques, histoire de ne pas mourir idiote dans la mesure où je sais que ce n’est pas fait pour moi.
D’ailleurs, je ne dis pas que le roman n’est pas bon à cause de cela, vu que globalement, j’ai beaucoup aimé, je dis juste que certaines pratiques heurtent ma petite sensibilité personnelle !

Cependant, il y a quand même une vraie histoire d’amour entre nos deux personnages, ici ce n’est pas du cul pour du cul. Beth se lance là-dedans pour pouvoir lui faire plaisir et être avec lui. Quant à Dominic, il  décide aussi de se remettre en question par amour pour elle.

On regrette cependant qu’ils se déclarent leur flamme bien trop vite, nos deux amoureux tombent encore dans les bras l’un de l’autre dès les premiers jours, se déclarant amour et fidélité pour l’éternité. Pour le lecteur qui suit leurs premiers émois, on ne voit finalement que la forte attirance qui les poussent dans les bras de l’autre dans les premiers temps d’une amourette qui commence. Les sentiments, les vrais, viennent ensuite quand on apprend à connaître vraiment la personne. A ce stade, rien dans leurs rencontres, dans leurs discussions ne leur permettent d’affirmer qu’ils aiment l’autre pour ce qu’il est. Pour ce qu’il dégage, certainement mais ça, ce n’est pas vraiment de l’amour…
Même si ça marche et que la lectrice lambda comme moi adoooore les effusions d’amour, les je t’aime et je t’aimerai pour toujours, il est dommage que ce soit récurrent dans ce type de romance que les sentiments entre les personnages soient exposés aussi rapidement. Après avoir lu quelques sagas du genre, c’est le constat que je fais, c’est toujours la même chose.  Notons toutefois que bien que conscience de ce bémol récurrent, cela ne m’empêchera pas de continuer à en lire !

Ce qui est nouveau également dans cette saga par rapport à d’autres, c’est que les personnages ne semblent pas avoir vécu des drames très violents dans leur enfance/adolescence. Jusqu’ici, l’auteur ne laisse pas percevoir (on ne laisse pas encore percevoir ?) d’indices dans ce sens. Beth est une jeune femme qui a vécu entourée d’amour dans sa famille et qui pensait vivre la grande histoire de sa vie avec Adam. Certes, elle s’est pris une fameuse douche froide mais qui n’en a pas connu ? 
De même, du côté de Dominic, rien ne laisse penser que son penchant pour la domination vienne d’un problème de contrôle sur son entourage en raison de maltraitantes dont il aurait été victime plus jeune.
Je dois dire que ça fait du bien de voir des personnages lambdas, normaux pour une fois ! (à voir ce que la suite nous réserve vu la fin du roman…)


Côté personnages, j’ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Beth ou pour être plus précise, son évolution au cours du récit. D’une jeune femme qui ne savait pas trop ce qu’elle voulait faire de sa vie et restait focalisée sur cette rupture difficile, on passe à une femme qui sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut plus. Ce qu’elle ne veut plus, c’est de sa vie d’avant. Beth est bien déterminée à ne pas regarder en arrière et faire sa vie sans Adam, et sans doute à Londres car elle ne veut plus retourner à son train-train quand elle vivait chez ses parents. Elle s’est également affirmée professionnellement (même si je vous avoue que sa relation ami/ami avec son boss m’a quand même un peu choquée !) et elle sait qu’elle veut Dominic. 

Quant au personnage de Dominic, je dois dire qu’il ne m’a, pour l’instant, pas fait l’effet d’un Christian Grey ou d’un Gideon Cross. Il a pourtant tous les mêmes atouts de base, à savoir la beauté, le charisme et la richesse. Il n’est certes pas à la tête d’une multinationale mais on comprend que son travail lui permet de gagner beaucoup beaucoup de sous ! Cependant, pour moi, il ne dégage pas cette aura hypnotisante qu’ont pu avoir Christian ou Gideon sur moi à la lecture. Je ne saurais pas vraiment expliquer ce qui ne m’attire pas, c’est comme cela, à ce stade du récit.


Le style de l’écriture est assez plaisant, avec assez bien de bla bla descriptif en début de roman. Je n’ai pas spécialement noté de vulgarité dans le langage employé. Rien à redire à ce niveau-là, les détracteurs du style de E. L. James pourront se rassurer sur ce point !


***** Conclusion *****

EN BREF,  j’ai passé un très bon moment avec ce roman, surtout une fois que la relation a commencé entre Beth et Dominic. L’auteur aborde le BDSM d’une manière qui m’a assez plu en évoquant les notions de partenaires consentants, de plaisir mutuel mais aussi des limites à pouvoir s’imposer dans le cadre de telles relations. Certaines pratiques m’ont fait tiqué certes, l’évolution de la relation est encore bien trop rapide à mon goût, mais  mon ressenti global sur le récit me pousse à dire que je lirai la suite avec plaisir ! Ce tome 2 est d’ailleurs très attendu car au point où en sont nos personnages à la fin de ce premier tome, il me tarde de voir ce que l’avenir leur réserve !

happy

Les points + :

  • La manière soft dont le BDSM est abordé dans le roman m’a séduit, même si quelques pratiques m’ont un peu choquée ;
  • Le fait que ce ne soit pas qu’une histoire de fesses, il y a aussi de l’amour ;
  • L’évolution du personnage de Beth : de naïve et ignorante, on passe à une jeune femme qui sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut plus.
  • Du sexe sans qu’il y en a trop ;
  • Un style d’écriture fluide et très agréable à lire ;

Les points – :

  • Un début assez lent ;
  • Comme je l’ai dit plus haut, quelques pratiques assez dérangeantes dans le sens où la femme se retrouve une nouvelle fois rabaissée ;
  • Le fait qu’ils se proclament leur amour trop vite… (bien que ce ne soit pas un défaut en soi dans la mesure où c’est la même chose dans d’autres romances érotiques et que cela ne m’empêche pas de les apprécier et d’en lire encore plus !)


Les avis des copinautes : Moody, Everbook et d’autres à venir sur la page BBM du livre sur Bibliomania :

Logo Livraddict



Commentaires

  1. Tu me donnes envie de persévérer car je me suis arrêtée à l'endroit où tu mets un spoiler. ^^ 11 mai 2013 14:29

  2. Coucou je vien d'acheter se livre hier et je l'est deja pratiquement terminer j'aimerais savoir quand ou si une date est prevu pour le tome 2 et pourquoi pas le tome 3 ! :p A tres vite et merci d'avance! 29 mai 2013 19:39

  3. @Maeva : Je n'en ai aucune idée. Il suffit de suivre l'actu de Milady Romance sur leur page FB ou sur leur site internet. Bises ! 30 mai 2013 00:28

Laissez un commentaire

17 August 2018 03:57