Indiana Teller, tome 3 : Lune d’automne

indiana teller 3Titre VF/VO : Indiana Teller #3 : Lune d’automne

Auteur : Sophie Audoin-Mamikonian (Fr)

Publié aux Editions Michel Lafon
Date de publication : 14 mars 2013

Chroniques des tomes précédents : tome 1 et tome 2

Genre : Jeunesse, Fantastique

Pages : 360

Prix : 17,20 €
Commander sur amazonIndiana Teller, Tome 3 : Lune d’automne

Notestar-4-5

 

Quatrième de couverture – Ne pas lire la quatrième si vous n’avez pas lu les tomes précédents.

Katerina est en danger mortel. Rongée par le venin des loups, la jeune femme se transforme peu à peu en un monstre sanguinaire et meurtrier. Son humanité semble perdue à jamais. Pourtant, Indiana ne renonce pas à son amour. Défiant les lois du clan, il enlève Katarina, abandonnant les siens au milieu de la guerre qui déchire la Meute. 
Prêt à tous les sacrifices, il devra utiliser son don de rebrousse-temps jusqu’à l’extrême limite. Mais ce pouvoir est imprévisible et, à trop jouer avec le passé, Indiana pourrait s’attirer des ennemis millénaires…

Mon avis

Mon histoire avec cette saga est un peu en dents de scie ! J’avais adoré le tome 1 au point d’en faire un coup de coeur alors que le tome 2 avait été une déception… Trop de répétitions, une intrigue assez brouillonne, bref, je n’en garde pas un souvenir mémorable.
Néanmoins, vu que j’aime terminer les sagas que j’ai commencées, j’ai persévéré avec ce tome 3 ! Et autant dire de suite que j’ai bien fait ! Car ce troisième tome m’a permis totalement de renouer avec Indiana et d’oublier une fois pour toute ma déception du tome précédent !

** Attention, cette chronique peut contenir des spoils sur les tomes précédents **

Dans ce troisième tome, on retrouve Indiana Teller juste au moment où se finit le tome 2. Katerina vient d’être mordue par Tyler et sa mutation en Semi à commencer. 
Indiana est très inquiet car il sait le sort réservé aux Semis qui n’arrivent pas à se maîtriser. Et alors que Katerina semble se transformer en une sorte d’énorme monstre, il est persuadé que l’humanité de sa chérie se cache encore en elle et décide de la kidnapper pour la mettre à l’abri, le temps que se calme sa soif de sang.
Au même moment, ça remue par mal chez les vampires et le nouvel arrivant à la tête du fléau risque bien de poser des soucis à toute la communauté fantastique… Indiana, fidèle à lui-même, décide d’intervenir.

*****

Eh bien quel revirement de situation après un tome 2 plus qu’en demi-teinte ! Ce tome 3 me reconcilie enfin avec Indiana Teller et même me plonge dans une grande excitation pour découvrir le dernier tome de la saga qui sortira l’année prochaine !

En fait, tous les reproches que je faisais au tome 2 ont été balayés, remis au placard, pour mon plus grand plaisir !

***** L’intrigue *****

J’ai trouvé que l’intrigue était vraiment très aboutie et cohérente dans l’ensemble.

Je reprochais en effet au tome 2 de s’éparpiller, de partir vraiment dans tous les sens au point où le lecteur n’arrive même plus au bout d’un moment à pouvoir faire la synthèse de ce qu’il a lu. Il y a toujours de l’action, des rebondissements et de fait le rythme du livre est très rapide mais il était difficile de pouvoir résumer le tome 2 en quelques mots tellement l’auteur partait dans plusieurs directions en même temps. Même si au final, on constatait quand même que l’auteur gardait une certaine logique et que chacune de ses décisions avaient une finalité. 

Dans ce tome 3, l’histoire reprend là où on l’avait laissée. Katerina a été mordue par Tyler et est vite ramenée au ranch avant de se transformer en Semi sanguinaire qui ne pense qu’à étancher sa soif de sang.
Toute la première partie de l’histoire se concentre donc sur Katerina et sa transformation en Semi et en conséquence sur les choix que va faire Indiana pour la sauver. 

Cette première partie (1/3 du livre) est un peu longuette mais reste très agréable à suivre.  La tension reste quand même palpable et on sent déjà poindre les prémisses d’une menace beaucoup plus grande que tout ce qu’Indiana a pu endurer jusqu’ici !

La seconde partie du roman est complètement plongée dans l’action, le suspense d’un bout à l’autre ! L’auteur nous offre une intrigue rondement menée, avec à sa tête un méchant des plus effrayants et pas des plus simples à mettre six pieds sous terre !

L’auteur utilise même les bases d’une mythologie très connue pour la revisiter à sa sauce, ce que j’ai beaucoup aimé. Encore une fois, Sophie Audoin-Mamikonian ne manque pas d’imagination et intègre parfaitement cette mythologie à son récit, le tout reste très cohérent.


La mythologie sur les garous s’étoffe, notamment avec les Semis que l’on apprend à mieux connaître à travers Katerina mais aussi l’apparition d’une nouvelle sous-branche de Garous ! J’ai aussi beaucoup aimé le fait qu’on parle plus en profondeur du pouvoir de rebrousse-temps d’Indiana et que sa capacité devienne si importante au fil de l’histoire. 

Si certains choix surprennent (j’ai bien aimé la particularité de la fameuse Epée), il faut quand même noter que l’auteur n’est pas en reste côté rebondissements. Et avec moi, ça fonctionne assez bien, je ne vois pas grand chose venir ! 

De plus, comme dans chaque tome, elle nous régale encore d’une fin palpitante, un cliffhanger de fou qui nous donne quoi ? Eh oui, une irrésistible envie d’avoir le quatrième et dernier tome en mains ! Allez patience, c’est pour dans un an !

***** Les personnages *****


 Dans ce tome, les choses se sont mieux passées avec Indiana
Souvenez-vous, pour le tome 2, je vous disais qu’entre lui et moi, c’était loin d’être le grand amour. Il n’arrêtait pas de répéter dix fois la même chose, son obsession pour Katerina devenait vraiment lourde et sa manière de parler un brin prétentieuse.
Alors, si je reste fondamentalement persuadée que ce jeune garçon prend le melon plus on avance (en même temps, quand tout le monde te répète que c’est toi le meilleur, que c’est toi THE ONE qui va sauver la situation critique du moment avec tes idées pourtant farfelues, il y a de quoi perdre un peu la tête !), je l’ai trouvé moins antipathique que précédemment.
Bon, il a toujours cette manie de tout ramener à Katerina certes, mais on le sent plus impliqué dans tout le reste et surtout prêt à prendre des risques énormes pour pouvoir trouver une solution et en conséquence encore une fois sauver le monde surnaturel mais aussi les humains de la méchante menace du moment !
De plus, il faut reconnaître qu’Indiana ne manque pas d’humour et qu’il est toujours le premier à faire le lien entre son monde fantastique et le nôtre en y incluant de petites références culturelles au Seigneur des Anneaux ou encore à Vampire Diaries par exemple.

Katerina m’a vraiment surprise dans ce tome, je ne m’attendais pas à voir le personnage avoir une si belle évolution depuis le tome 2. Je ne peux malheureusement pas en dire plus, étant donné que ce qui lui arrive à la fin du tome 2 reste central dans ce tome-ci et que je n’ai pas envie de vous spoiler.

Tyler devient par contre vraiment lourd. Il ne sait pas quoi inventer pour foutre Indiana Teller dans la merde, sa seule motivation étant toujours de récupérer Katerina. Il en est tellement pathétique qu’il passe clairement en second plan pendant une bonne partie du roman. Pour tout dire, je l’avais même oublié à un moment !

Le personnage de Mordred est vraiment bien taillé, il m’a vraiment foutu la trouille ! J’ai aimé la manière dont Sophie a travaillé son personnage, cela fait de lui un méchant vraiment marquant et dangereux.

Les personnages font bien vivre le roman. Ils sont approfondis de manière telle que le lecteur vit l’histoire à fond avec eux. Il y en a encore bien d’autres dont j’aimerais vous parler mais ce serait trop long. Mon seul regret reste peut-être que l’on ne voit pas assez les grands-parents d’Indiana à mon goût. Il faut quand même rappeler qu’il y a un certain contentieux entre eux, notamment avec la mère d’Indiana et sa capacité de rebrousse-temps et j’ai hâte de voir comment les grands-parents vont intégrer le fait que leur petit-fils adoré possède cette même aptitude.

***** Le style de l’écriture *****


Là encore je trouve que ce troisième tome a pas mal évolué depuis le second.
L’année passée, je me plaignais des trop nombreuses répétitions qui parsemaient le second tome. Je trouvais que Sophie insistait trop sur certains détails (comme par exemple le fait que les grands-parents d’Indiana ont une espérance de vie plus importante que les hommes, parce que ce sont des loups) au point de les rappeler sans cesse, parfois même sur 2-3 pages qui se suivent. S’ensuivaient un style lourd et vraiment pénible, car j’avais l’impression que l’auteur prenait vraiment ses lecteurs pour des imbéciles à devoir leur rappeler tout le temps les bases de son roman.

Si répétitions, il y avait encore au tout début du roman, je dois dire que je n’en ai pas retrouvé du tout par la suite et de fait la lecture de ce troisième tome a été vraiment plus agréable. Tout était plus rapide, plus fluide, dans la simplicité. J’apprécie vraiment de voir que l’auteur a su rebondir sur ce point, tout particulièrement, car c’était vraiment le gros point négatif du tome 2.

J’apprécie toujours autant que l’auteur reprenne au début de son roman un résumé des « épisodes » précédents, ça nous permet de nous replonger directement dans l’histoire, sans avoir l’impression d’avoir perdu trop d’éléments au cours de l’année écoulée.
Cependant, j’ai trouvé que l’auteur résumait un peu trop à mon goût le tome 1 qui posait les bases de l’univers et sont donc bien connues et pas assez le tome 2 alors qu’il y avait moultes de petits détails dont j’aurais aimé me rappeler avant de commencer le tome 3.

***** Conclusion *****


EN BREF, je suis super contente d’avoir pu renouer avec la saga avec ce tome 3 !  J’avoue, j’ai commencé ce tome 3 en traînant les pieds de peur d’être à nouveau déçue mais finalement j’ai pris énormément de plaisir à mon plonger dans ces nouvelles aventures d’Indiana Teller ! l’auteur a su éviter de retomber dans les mêmes travers que le tome 2 et nous proposer une intrigue vraiment bien ficelée, passionnante et pleine de suspense ! La romance, cette fois, prend moins le pas sur le reste, même si elle reste très présente ! L’impression globale que j’ai est que les personnages ont beaucoup mûri et ça se ressent très fort !
L’auteur nous sert encore des rebondissements inattendus, avec un final de fouuuuuuuu, comme d’habitude !

Il ne reste plus qu’à attendre patiemment le tome 4 en espérant que Sophie Audoin-Mamikonian arrivera à nous dégoter une de ses fins inoubliables comme elle seule peut les faire !

victory

Les points + :

 

  • Une intrigue rondement bien menée, très rythmée, avec beaucoup de rebondissements qui m’ont surpris ;
  • Un cliffhanger de fou, comme Sophie seule peut en faire à chacun de ses tomes ;
  • Une intrigue très cohérente d’un bout à l’autre et moins brouillonne que dans le tome 2 ;
  • Des personnages plus matures et donc plus attachants ;
  • Une histoire qui intègre romance et action sans que l’un ne prenne le pas sur l’autre et inversément : un tome plus équilibré ;
  • Un style d’écriture plus léger, moins redondant et donc plus agréable ;

 


Les points – :

  • Juste pour chercher la petite bête, je vais dire que je regrette que les grands-parents d’Indiana restent très en retrait dans l’histoire. J’en attends énormément pour le tome 4 notamment par rapport à l’aptitude de rebrousse-temps d’Indiana.


Les avis des copinautes : Mycoton, Belledenuit, Phooka et d’autres sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Laissez un commentaire

19 October 2018 17:35