Il était une fois, tome 2 : La Belle et la Bête

il était une fois 2

Titre VF : Il était une fois #2 : La Belle et la Bête
Titre VO : When Beauty tamed the Beast

Auteur : Eloisa James (USA)
Traduction de Edwige Hennebelle

Publié aux Editions J’ai Lu pour Elle (Aventures & Passions)
Date de publication : 06 février 2013

Chronique du tome précédent : Au douzième coup de minuit

Genre : Romance historique

Pages : 371

Prix : 6,95 €
Commander sur amazonIl était une fois, Tome 2 : La belle et la bête

Note :  heart_pink

Quatrième de couverture

A cause d’une malencontreuse méprise, la ravissante Linnet Thryne est déshonorée. Sa tante trouve alors une solution : Linnet épousera Piers Yelverton, futur duc dont personne ne veut. Et pour cause : victime d’un accident qui l’a laissé boiteux et impuissant, il terrorise son entourage de ses fureurs dévastatrices. Puisqu’il n’a aucun espoir d’engendrer un héritier, il acceptera de donner son nom à une femme, qui pense-t-il, porte la vie.
Ce sera l’union de la Belle et de la Bête.
Sauf que Linnet est aussi pure que la blanche colombe et que son irascible fiancé est loin d’être un monstre…

Mon avis

Un tome 2 qu’il me tardait de lire car d’une part, j’avais beaucoup aimé le tome 1 et d’autre part, la Belle et la Bête reste mon Disney préféré ! Du coup, une romance qui le revisite avait tout pour me plaire et au final, je ne suis pas déçue du tout, que du contraire !

Linnet Thryne est déshonorée : parce qu’on l’a vu en train d’embrasser le Prince Augustus et que sa robe lui arrondissait ses formes, tout le monde pense qu’elle est enceinte !
Sa tante trouve alors une solution : elle contacte le duc de Windebank qui cherche absolument à marier son fils. Mais malgré son titre de noblesse, personne ne semble intéressé par Piers Yelverton qui a la réputation d’être insupportable et en plus d’être impuissant suite à un accident.
Pour le duc, trouver une jeune fille enceinte et pressée de se marier est une aubaine mais Linnet arrivera-t-elle à convaincre le principal intéressé du bienfait de cet union ?

*****

Tout d’abord, il convient de préciser que je ne connais pas le conte original de la Belle et la Bête, je ne connais que la version de Disney. Il m’est donc impossible de savoir si l’auteur reprend les éléments de base du conte ou pas. Une chose est sûre, le roman s’éloigne assez de la version de chez Mickey !

Mais peu importe que je connaisse le conte original ou pas, peu importe que l’auteur ait pris beaucoup de liberté avec l’histoire, je me suis régalée en découvrant les aventures de Linnet et de Piers.

L’histoire commence sur un malentendu : tout le monde pense que Linnet a été déshonorée par le Prince Augustus et qu’elle est enceinte. Même sa famille ne veut rien entendre. Sa tante a alors une idée brillante : proposer au duc de Windebank qu’elle épouse son fils, réputé être impuissant. Ainsi la réputation de Linnet sera sauvée et le duc s’assure une descendance… sauf évidemment que Linnet n’est pas enceinte et que le fils du duc, Piers, a une réputation de sale grincheux qui le précède, vu que tout le monde l’appelle la « Bête ».

Bref, vous voyez, pas de malédiction qui transforme en homme en bête dans cette histoire ! Si la magie opère bien, c’est grâce au charisme des personnages et l’alchimie qui se met rapidement en place entre eux et non à quelque charme qui aurait été jeté sur le héros de notre histoire.

L’intrigue est assez sympa à suivre : nos deux tourtereaux sont au départ contre l’idée de se marier (évidemment, sinon ce ne serait pas drôle) mais ils sont indubitablement attirés l’un envers l’autre. Le jeu entre les personnages principaux continue  jusqu’à un grand rebondissement qui va donner plus d’intensité à l’histoire.
Il faut dire qu’avec ce roman, je suis passée par différentes étapes : j’ai ri, j’ai douté de la fin et j’ai vraiment eu peur pour les personnages.

Mais la force du roman, ce sont vraiment ces personnages. Difficile de rester indifférent face à des personnalités aussi fortes, aussi charismatiques et qui ne se laissent pas faire.

Tout d’abord, Linnet. Linnet est un personnage que l’on ne peut qu’apprécier dès le départ. Linnet a son caractère et si elle donne l’impression d’être docile et de faire ce qu’on lui dit mais il n’en est rien ! Linnet sait qu’elle est très belle, elle en joue évidemment mais pas trop non plus. Si Linnet sait se faire remarquer par sa beauté, elle montre aussi qu’elle n’est pas qu’une potiche avec laquelle on s’affiche. Linnet est une fille très intelligente. 

Concernant Piers, l’auteur elle-même avoue s’être beaucoup inspirée du célère Grégory House, le docteur irascible de la série de la Fox, House MD. Et c’est vrai qu’il suffit d’une seconde pour remarquer les similitudes entre les deux personnages. Piers est médecin. Il a eu un accident dans sa jeunesse qui lui a bousillé la cuisse. Depuis il boite et boit souvent de l’alcool pour soulager la douleur (pour House, ce sont des médocs). Et ils sont assez exécrables quand ils parlent avec leurs patients… et pas qu’avec les patients d’ailleurs ! Ils ont le même humour cynique et joue des faiblesses des autres pour pouvoir s’en moquer. 

Et il faut dire que leur couple fonctionne à merveille. Le plus souvent dans les romances, je regrette qu’on passe trop vite d’un état de « je ne veux pas t’épouser » à « oh mon amour, je n’aime que toi, maries-toi avec moi ». Or, ici, j’ai trouvé que c’était graduel. On sent qu’ils sont attirés l’un par l’autre et continuent à prétendre qu’il n’y a strictement rien entre eux. Leurs échanges sont sarcastiques et assez piquants.
Puis vient le temps où ils reconnaissent leur attirance réciproque mais refusent de penser que leur relation puisse évoluer vers un mariage. Piers craint ses excès de rage et a peur de reproduire son propre passé avec une épouse. Que ce soit Linnet ou n’importe qui d’autre, il refuse donc d’aller plus loin. De plus, vu sa relation très conflictuelle avec son père, il refuse évidemment d’épouser celle que ce dernier lui a choisi, juste pour l’embêter !
Mais évidemment l’un et l’autre vont prendre conscience de la force de leurs sentiments à des moments différents. Et évidemment pour ajouter du suspense,  quand l’un d’eux prend conscience de son amour, l’autre le rejette et réciproquement… De quoi rendre dingue le lecteur jusqu’à la fin !!!

Le roman n’exploite pas la seule relation Linnet/Piers dans le récit. L’histoire s’attache aussi à revenir sur le passé de Piers, sur son accident et sa relation houleuse avec son père. J’ai trouvé que cette parenthèse était très bien construite et apportait de la profondeur à l’histoire générale.

EN BREF, j’ai vraiment adoré cette romance. Le premier tome m’avait déjà séduit par l’originalité par laquelle l’auteur revisitait le conte de Cendrillon, ce tome-ci m’a convaincu par la force et le charisme des personnages. Ils font réellement vivre le roman. Et peu importe si l’auteur s’est vraiment éloigné du conte de la Belle et la Bête et peu importe qu’elle est « copié » le personnage de Grégory House pour construire celui de Piers, j’ai passé un excellent moment en lisant ce livre, et c’est bien le plus important !
Cette saga Il était une fois est vraiment un petit bijou et j’ai hâte de découvrir le tome 3 !

Une romance à découvrir si vous aimez les contes de fées et si vous aimez les personnages qui aiment en découdre ! 

girl

Les points + :

  • Une romance dans laquelle on ne s’ennuie pas, il y a des rebondissements importants ;
  • La relation entre les personnages principaux qui monte en intensité au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire ;
  • La parenthèse où l’auteur explique le passé de Piers, avec son père et la manière dont l’auteur essaie petit à petit de réconcilier les personnages ;
  • Le changement de perspective de Linnet sur sa beauté qui s’opère à la fin. J’ai trouvé ça très astucieux de développer la fin de cette manière, surtout dans un tel conte que la Belle et la Bête. C’était totalement inattendu. (Je précise que je n’ai pas développé ce point dans ma chronique car pour en dire plus, je devrais spoiler et ce n’est nullement mon intention).

Les points – :

  • Juste pour dire quelque chose en négatif, même si cela ne m’a pas gênée, le fait que l’auteur est trop copié House pour construire le personnage de Piers.

Ma copinaute d’amour, Galleane, l’a lu et a aussi beaucoup aimé. Son avis ICI. D’autres avis sur la page BBM du livre sur Livraddict : 

Logo Livraddict

Commentaires

  1. En effet, je suis une grande fan de tout ce qui touche à ce conte! Que ce soit la version Disney (le plus magique de tous!) ou même le conte originale... j'adore! Donc forcément je m'intéresse à tout ce qui s'y rapproche. Je note, je note... 9 mars 2013 13:02

  2. J'ai adoré ce deuxième tome, beaucoup mieux que le premier pour ma part. Du coup j'espère que le suivant sera à la hauteur. 10 mars 2013 21:30

  3. Je lis le tome 1 et je compte me procurer vite fait celui ci ! Je suis charmé! Sais-tu sur quel conte sera le t3? je n'ai pas trouvé l'info... Merci ;-) 26 mars 2013 18:24

  4. @Emilie : apparemment ce sera sur la princesse au petit pois, un conte que je ne connais malheureusement pas :/ 26 mars 2013 19:00

  5. Encore une chronique qui donne envie. Je n'ai pas lue le premier tome mais il va definitivement falloir que je me mette a cette serie. Comme en plus tu dit que pour une fois on ne passe pas trop rapidemnt de Je t'aime pas à je veux t'epouser, c'est encore mieux. Bon encore un ajout a ma PAL ! 8 avril 2013 10:57

Laissez un commentaire

21 October 2018 05:47