Il était une fois, tome 1 : Au douzième coup de minuit

Titre VF : Il était une fois #1 : Au douzième coup de minuit
Titre VO : A Kiss at Midnight

Auteur : Eloisa James (USA)
Traduction de Cécile Desthuilliers

Publié chez J’ai Lu pour Elle (collection Aventures et Passions)
Date de publication : 05 décembre 2012

Genre : Romance

Pages : 344

Prix : 6,60 €
Commander sur amazonIl était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit

Note


Quatrième de couverture


Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Mariana. L’odieuse femme va bientôt marier sa femme, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout, la future épouse doit être présentée au prince Gabriel. 
Par un coup du sort, Victoria ne peut se rendre au château. C’est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu’arrogant. Un prince pour qui son coeur vacille, mais que le destin s’acharne à lui dérober.
Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ?
Et si les contes de fées existaient ?

Mon avis

Comme vous le savez certainement, j’aime énormément les contes de fées et j’adore lire tout roman qui s’en inspire pour les revisiter. Cendrillon était l’un de mes préférés, je ne pouvais pas passer à côté de ce premier tome de la saga Il était une fois, que j’avais repéré dès sa sortie ! Et je ne regrette absolument pas ce achat, car j’ai passé un merveilleux moment en compagnie de Kate et Gabriel !

Kate n’est plus vraiment chez elle dans sa propre maison. Depuis le décès de son père, sa belle-mère Mariana, dilapide la fortune familiale en vêtements et autres frivolités pour sa fille, Victoria, et elle-même, pendant que Kate est amenée à assurer la gestion de tout le domaine de son père.
Victoria, pour sa part, est prête à se marier, avec Lord Dimsdale, et doit être présentée au Prince Gabriel, un parent éloigné de son futur époux, afin que ce dernier consente à son mariage. Mais Victoria, ayant été victime d’un petit « accident », est dans l’incapacité de rencontrer le Prince, Mariana décide de jouer le tout pour le tout et d’envoyer Kate à sa place.
Peu enchantée à cette perspective, Kate accepte néanmoins, pour sauver la mise à Victoria. 
A son arrivée à Pomeroy Castle, Kate va donc faire la connaissance de ce Prince Gabriel qu’elle trouve beau mais également terriblement imbu de sa personne. De son côté, le Prince ne reste pas indifférent au charme de Kate, qu’il prend donc pour Victoria.
Entre eux, le torchon brûle mais leur amour naissant paraît sans lendemain….

*****

Mis à part quelques petites choses qui m’ont un peu dérangées, je dois dire que j’ai vraiment ADORE cette romance, on n’est vraiment pas loin d’un coup de coeur. Pour tout vous avouer, c’est la première fois que je décide de lire un livre « au finish » et c’est donc à 3h15 la nuit de vendredi à samedi que j’ai terminé cette romance !

Il faut dire qu’il y a là vraiment tous les ingrédients pour me plaire ! Dès qu’une intrigue reprend « à sa sauce » un célèbre conte de fées, je suis partante. En encore plus, si ledit conte en question est l’un de mes préférés : Cendrillon ! Et que dire alors du tome 2 qui sortira chez J’ai Lu le 06 février prochain et qui se consacrer à mon indétrônable number 1, La Belle et la Bête !!!

L’histoire commence de manière classique : une jeune fille reléguée au rang de servante dans sa propre maison suite au décès de son père, une belle-mère très méchante et une belle-soeur qui finalement n’est pas si méchante que ça, on dira juste un peu naïve et bête sur les bords !

Puis évidemment comme il fallait bien innover par rapport au conte de Perrault, l’histoire va prendre un tournant intéressant où notre héroïne va se retrouver à devoir jouer le rôle de Victoria devant le Prince Gabriel afin que ce dernier consente à son mariage avec lord Dimsdale. Ce n’est donc pas en tant que Kate que cette dernière va être présentée à la Cour mais en tant que Victoria. 

J’ai bien aimé la construction de l’intrigue. Même si l’auteur prend évidemment des libertés par rapport à l’histoire originale de Cendrillon, elle a veillé néanmoins à laisser aux lecteurs certains repères bien connus comme la Marraine (qui n’est pas une fée mais est assez unique en son genre néanmoins ^^), la fuite en carrosse, avec évidemment les pantoufles de vair (ou de verre, apparemment ça fait débat, même si dans le roman, on dit « de verre », moi je préfère quand même le premier).

Je me suis laissée porter par l’histoire du début à la fin, avec une envie pressante de savoir comment Kate et le Prince Gabriel allaient se mettre ensemble. Kate n’a pas de dot et Gabriel a des grosses responsabilités envers les habitants de son domaine. On comprend donc vite pourquoi leur histoire ne mène a priori à nulle part, même si on aimerait le voir choisir le coeur plutôt que la raison. Mais vu que c’est une romance, on sait d’avance que la fin est jouée en commençant le roman, le tout est de découvrir de quels sont les leviers que va abattre l’auteur pour arriver à cette fin.

Ai-je été déçue par cette fin ? Oui et non. J’ai été un peu déçue de voir se jouer la fin sur quelques pages seulement sans comprendre vraiment comment on en arrivait là. L’auteur prend son temps durant tout le roman puis nous lâche la fin sur 2-3 pages en expliquant des choses trop rapidement et j’ai trouvé que ça manquait un peu de développement… Il manquait des explications sur des points qui me semblaient importants (par exemple, vu que c’est un spoiler, surlignez ce qui suit si vous avez envie de savoir, quand Kate dit à Gabriel qu’elle est finalement l’une des plus riches héritières de Londres, j’aurais aimé savoir de quelle manière elle découvre cette importante dot, sachant que durant tout le roman, on nous dit qu’elle n’en a pas ou alors une très maigre – autre exemple : Il se passe 40 jours avant que Gabriel ne vienne retrouver Kate, pourquoi attend-il autant de temps alors que j’espérais qu’il s’élance tel un preux chevalier – à la poursuite du carrosse qui emporte Kate loin de son château. Oui, je sais, je suis une indécrottable romantique ^^fin spoiler).

Si globalement l’histoire m’a plu, il y a quelques bémols qui font néanmoins que ce n’est pas un coup de coeur :

  •  Le fait que tout le monde appelle les chiens de Victoria, les « rats ». Coco, César et Freddie sont peut-être difficiles, mais comme vous le savez, ce ne sont pas les chiens qu’il faut blâmer mais leur maîtresse qui n’a pas su les éduquer. En plus, c’est vraiment méchant de les appeler des rats, ça m’a choquée dès le début du roman. Sans compter que dans ce roman, tout le monde n’avait pas l’air fan des chiens, ça m’a d’autant plus énervée !
  • Les propos que Gabriel tient sur le physique de Kate/Victoria lorsqu’il la voit pour la première fois pour penser le contraire le jour même après lui avoir parlé (hé oui, mon petit Gabriel, t’as pas un brin l’impression d’être un peu superficiel comme mec et girouette qui plus est ?)


Au niveau des
personnages, l’histoire nous offre un florilège de personnages intéressants :

 Tout d’abord, Kate pour laquelle je me suis prise d’affection dès la première page. Je me suis dit, « en voilà une de Cendrillon, qui n’est pas docile, à servir des mielleux « oui, Madame », « bien sûr, Madame », à sa belle-mère ». Kate a du tempérament, du caractère et elle crie haut et fort quand ça ne lui plaît pas. Mais évidemment son caractère ne l’empêche pas d’avoir un grand coeur et c’est sur cette corde que sa belle-mère joue pour obtenir tout ce qu’elle veut d’elle.
Elle ne se laisse pas faire, même avec le prince, qu’elle rabroue sans vergogne à plusieurs reprises. C’est vraiment le genre d’héroïne que j’adore suivre en romance. Ceci dit, il convient de constater qu’elle n’est pas vraiment très bonne comédienne !

Le Prince Gabriel m’a un peu tapé sur les nerfs au début. De quel culot ose-t-il critiquer le physique de Kate de la sorte ? Sa manière de la critiquer comme ça sans même lui avoir parlé une fois, juste parce qu’il l’a vu de loin, m’a vraiment déplu au point que je me suis dit qu’entre lui et moi, ça n’allait pas le faire. Puis, après lui avoir parlé, séduit parce que la jolie donzelle ose lui répondre, il change d’avis du tout au tout… Là aussi, j’ai trouvé ça très gros.
Mais bon, passé ce mauvais départ, plus on avançait dans l’histoire, plus il m’a séduit avec sa manière directe de dire les choses. J’ai également été assez séduite par sa gentillesse, son « sacrifice » en quelque sorte pour les gens qui l’ont suivi au château de Pomeroy. Finalement, malgré ce petit dérapage à la fin, le Prince Gabriel représente bien le Prince Charmant à sa façon !

Je m’attendais évidemment à ne pas aimer Victoria, étant donné que les belles-soeurs de Cendrillon ne sont pas vraiment gentilles (je garde en tête les Javotte et Anastasie dans le dessin animé de Disney ^^) mais finalement il s’avère que Victoria est tout le contraire de la méchanceté. Elle reste loyale envers sa mère et n’ose évidemment pas la contredire, même quand celle-ci traite Kate comme un souillon. Mais au fond, elle l’aime bien et son avis compte pour elle. Victoria est une jeune fille assez naïve mais pétillante qui brille dans la société, toujours à lancer les nouvelles modes comme les pantoufles de verre que tout le monde lui envie, elle est folle amoureuse de son Dimsdale.

J’ai également aimé le personnage de Lady Wrothe, la marraine de Kate, un personnage complètement décalé dans la bonne société anglaise. Elle est complètement exubérante, sans complexes et dit ce qu’elle pense haut et fort. Son histoire n’est pas rose, mais elle a toujours pris la vie du bon côté, elle ne donne pas l’impression de quelqu’un qui se laisse facilement abattre.

D’autres personnages agrémentent le récit et même s’ils ne sont pas approfondis, l’auteur arrive à leur donner vie, à leur donner corps pour qu’ils rendent l’histoire encore plus réaliste. J’ai vraiment aimé passer du temps avec cette myriade de personnages tous aussi sympathiques les uns que les autres, sauf Mariana et un certain Lord vraiment pas très fréquentable mais à qui on va rendre la monnaie de sa pièce, je vous laisse découvrir cela par vous-même !


Au niveau du style de l’écriture,  je ne vais pas être originale en vous disant que j’ai trouvé ça très agréable, léger et surtout sans longueurs ! L’histoire est racontée à la troisième personne, ce qui me surprend toujours, malgré que ce soit le « standard » en matière de romance. Je préfère toujours que l’histoire soit contée du point de vue de l’héroïne, même si c’est loin d’être dérangeant dans le cas d’espèce et qu’en plus, ça nous permet de suivre de temps à autre le Prince Gabriel.


Conclusion

En bref, encore une saga de la collection Aventures et passions qui a fait mouche ! J’ai vraiment adoré cette « adaptation » du conte de Cendrillon, qui m’a vraiment tenu éveillée jusqu’à la fin !!! Une intrigue agréable à suivre, des personnages très attachants et un style léger assez rythmé font de cette lecture une agréable surprise, voire un presque coup de coeur, s’il n’y avait pas eu quelques petits détails qui m’ont un peu gênée ! 
Il me tarde d’être le 06 février pour lire le tome 2 qui sera consacré à La Belle et la Bête !

Un roman que je conseille à toutes les lectrices fleur bleue qui n’ont pas oublié les contes de leur enfance !


Les points + :

  • Une adaptation du conte de Cendrillon très bien faite : l’auteur a su se détacher de l’histoire originale tout en gardant certains repères importants ;
  • Une intrigue qui m’a tenue éveillée jusqu’à pas d’heure : j’avais TROP envie de savoir !!!
  • Des personnages plein de vie qui font vivre merveilleusement l’histoire
  • Un style agréable, léger, avec de l’humour et pas du tout plombant au niveau des passages racontés.

Les points – :

  • Etant folle amoureuse de mon chien, vous comprendrez que je n’ai pas apprécié du tout que trois petits bichons maltais peut-être un peu turbulents soient appelés des « rats »
  • Le comportement superficiel de Gabriel tout au début du roman et le fait qu’il change d’avis, comme ça, d’un claquement de doigt, sur la même journée, à propos de Kate.


Retrouvez les avis des copinautes, notamment celui de Karline et Nessa, et d’autres encore sur la page du livre BBM sur Livraddict :

Logo Livraddict
 

Commentaires

  1. Je l'avais repéré lorsque tu l'avais montré dans une vidéo d'un Bulletin du lundi et je l'avais noté sur le côté en attendant que tu le lises... Et boum, je peux le mettre officiellement lol dans ma wishlist surtout que j'ai reçu le dvd de Cendrillon à Noël car c'est un de mes contes de fées préférés! :-) Bisous et à très bientôt 13 janvier 2013 21:11

  2. Merci pour la découverte ! Depuis quelques temps, je suis attirée par les contes de fées revisités... 14 janvier 2013 20:06

  3. Je vais essayer de le lire ce mois-ci comme le tome 2 sort ... ce mois-ci je crois lol 2 février 2013 00:51

  4. je vais surement le commencer dans la journée ou demain mais je suis sûr que je vais adorée d'après les point que tu as mis en avant 1 mars 2013 16:49

  5. La série contes de fée est hyper sweet, mais mon chouchou des 4 sortis en VO reste le suivant, le remake de la belle et la bete... 12 mars 2013 22:19

Laissez un commentaire

2 juillet 2016 05:55