Fifty Shades 1 : Cinquante nuances de Grey

Titre VF : La trilogie Fifty Shades, tome 1 : Cinquante nuances de Grey

Titre VO : Fifty Shades of Grey 

Auteur : E.L. James (UK)
Traduction de Denyse Beaulieu

Publié aux Editions JC Lattès
Date de publication : 17 octobre 2012

Genre : Romance, « Mummy porn »

Pages : 551

Prix  : 17,00 €
Commander sur amazon : Cinquante nuances de Grey

Note :  



Quatrième de couverture


Lorsque Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime chef d’entreprise Christian Grey, elle est à la fois séduite et profondément intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous.
Naïve et innocente, Ana est troublée de constater qu’elle est follement attirée par cet homme. Quand il lui suggère de garder ses distances, elle ne l’en désire que davantage.
Mais Grey est tourmenté par ses démons intérieurs et le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure que Grey tient à dissimuler…

Mon avis

Fifty shades, c’est la saga dont tout le monde parle en ce moment, celle qui divise autant la blogosphère. Tout le monde y va de son petit mot, certains ont aimé, d’autres ont détesté et le plus étonnant, ceux qui ne l’ont pas lu se permettent de juger ! Alors avec un tel battage médiatique, avec autant de retours de lecteurs, j’avais envie moi aussi d’y mettre mon grain de sel en me faisant mon propre avis ! Le verdict, j’ai adoré et j’assume complètement !

Ana Steele est en dernière année de littérature à l’université de Portland. 
Quelques semaines avant la remise des diplômes, elle accepte d’interviewer Christian Grey, un riche et jeune chef d’entreprise, pour rendre service à sa meilleure amie, Kate, malade. A la fois intimidée, choquée par son arrogance et sa volonté de tout contrôler, Anastasia est également subjugée par sa beauté et son charisme.
Suite à cette rencontre, Christian et Ana vont être amenés à se revoir, tous les deux irrésistiblement attirés l’un vers l’autre. Et malgré les avertissements de Christian la mettant en garde contre lui, Anastasia succombe aux charmes du jeune millionnaire. Elle va alors pénétrer dans son monde particulier, aux cinquante nuances de folie… Anastasia saura-t-elle assumer une telle relation ?

*****

C’est quand même avec une certaine appréhension que je me suis lancée dans la lecture du premier tome de la saga Fifty Shades. Avec tous les avis que j’avais vu passés – beaucoup négatifs – reprochant au roman l’absence d’intrigue ou encore la pauvreté de l’écriture, il est vrai que je ne partais pas rassurée…
Ceci dit, ayant toujours été assez bon public, et de plus en plus amatrice de romance, il me tardait aussi de découvrir cette saga au succès planétaire. D’ailleurs, quelques jours après sa sortie en France, le roman est déjà classé 1er au classement des meilleures ventes sur amazon.

Sincèrement, je m’attendais à pire. Mais vraiment à pire. Que ce soit suite aux commentaires que j’avais lus mais aussi au niveau du BDSM. Parce que voyez-vous, je ne suis pas vraiment très adepte des pratiques sado-masochistes ni d’ailleurs à ce concept de discipline qui voudrait que je baisse les yeux à tout moment devant mon mec !
A priori, je m’attendais plus à pousser des « beurk, c’est dégeu » plutôt que des « Mmmmm, ça donne envie » (enfin, je vous rassure, j’ai eu qq passages beurk, parce qu’on dise ce qu’on veut, avec un seuil de tolérance à la douleur à -1.000.000, il n’est juste pas possible d’imaginer que je puisse me soumettre à un mec  qui me lâche « t’as été vilaine, bébé, viens ici que je te donne la fessée !« , tout Christian Grey qu’il soit).

Et ô surprise, dès les premières pages, je me suis directement entrée dedans, avide d’en savoir plus sur la relation Ana/Christian. En en sachant évidemment un peu avant d’ouvrir le roman, je ne cacherai pas que j’avais hâte d’arriver dans le vif du sujet. Et de fait, c’est peut-être cette impatience qui a fait que je n’ai pas vu les pages défiler. 

Alors oui, l’intrigue n’a rien d’original, le roman racontant l’histoire d’amour/passion entre une jeune fille banale assez empotée et un riche milliardaire « beau à en péter les compteurs ».  Le lecteur suit leur rencontre, leurs premiers rendez-vous, leur première fois en mode sexe-vanille,  les termes du contrat de Christian et les premiers pas d’Anastasia dans son monde de cuir, d’obéissance et de punition. L’auteur ne se focalise sur rien d’autre, l’intrigue est vraiment basée sur la romance. Il n’y a pas d’intrigue secondaire, rien. Juste Anastasia et Christian.

Et pourtant, cela ne m’a pas dérangé. Que du contraire, j’ai eu l’impression de vivre à travers le personnage d’Anastasia (notre narratrice) sa passion, sa fusion avec Christian, avec cette envie d’être elle comme je n’ai jamais eu envie d’être une héroïne ! Attention, par là, ne comprenez pas que je me suis identifiée à Anastasia car ce n’est pas du tout le cas, mais en lisant le roman, j’avais l’impression, dans mon imaginaire, d’être elle et d’avoir la chance d’être la copine de Christian Grey ! Et je peux vous assurer que cette sensation, que les émotions qui en ont découlé, m’ont suivi jour et nuit, j’étais comme obsédée pr Christian. Et autant vous dire que je le suis toujours actuellement !

Concernant l’intrigue, je n’ai pas grand chose à dire de plus, sauf  MAIS BON DIEU, C’EST QUOI CETTE FIN ? J’étais complètement mortifiée de ne pas avoir la suite sous la main. Je ne m’attendais pas à une telle fin (je ne l’ai même pas envisagé une seule seconde en lisant le roman) et plus les pages se réduisaient, plus je me disais, « non, non, non, elle n’a pas fait ça, quand même ? » An ben si, E.L. James l’a fait ! Du coup, je me demande lequel est le plus sado-maso, Christian ou elle ?

Vous l’aurez donc compris, tout l’intérêt du roman repose sur un personnage, CHRIS-TIAN GREY ! 😳   😳   😳
Christian, c’est juste THE mâle avec qui toute nana a envie de sortir, de s’envoyer en l’air… Bref, Christian Grey, c’est LE fantasme féminin parfait.

Parce que Christian est

  • Beau comme Dieu… alors oui, à ce sujet, ne me demandez pas à quoi ressemble Christian, Anastasia n’est pas très prolixe à ce sujet, on sait juste qu’il est beau comme un Dieu ou à en faire péter les compteurs, mais c’est tout ! Enfin, ceci dit ce n’est pas plus mal, chaque lectrice a ainsi l’occasion de se façonner son homme parfait sans se laisser influencer par les détails descriptifs donnés par l’auteur ! Pratique, non ! Pour ma part, quand j’ai su qu’il était pressenti pour le rôle, Christian Grey a pris le visage du très beau Ian Somerhalder  😳  
  • Riche comme Cresus… Bon ce n’est pas le plus important, certes, mais on ne va pas non plus cracher dessus ! Surtout que le jeune homme se montre particulièrement généreux. Il peut, par ex, me « prêter » un macbook pro ou un blackberry quand il veut ! 
  • Complètement irrésistible… Oui, Mesdames, il est difficile de dire non à Christian Grey car s’il se montre souvent distant, il peut se révéler étonnamment doux et attentionné à d’autres, mais certes moins nombreux.
  • Très mystérieux... Alors là, c’est le moins que l’on puisse dire. Christian Grey ne se dévoile pas et pour lui tirer les vers du nez, vous allez devoir vous armer de patience !

Mais plus on avance dans le récit, plus on apprend à le découvrir, avec ses démons, son passé tourmenté, ses nuances de folie et on ne peut que craquer... Perso, j’ai littéralement fondu pour le personnage ! Pourtant, vu ses envies particulières, vu son obsession pour tout contrôler (en ce compris, vous) et ses manies de vouloir vous punir si vous ne respectez pas ses règles, on ne peut pas dire que Grey soit mon type d’homme. Au contraire, je serai plutôt de celles qui prendraient leurs jambes à leur cou. Parce que je n’ai nullement envie d’être contrôlée de A à Z par mon mec, parce que je n’ai pas envie de lui rendre des comptes quand je l’appelle avec une heure de retard, parce que j’ai pas envie d’avoir une telle « salle de jeux » chez moi et encore moins à devoir l’y attendre assise en petite culotte en regardant le sol et parce que je n’aimerais pas qu’il me dise, au lieu de « bonjour chérie, tu m’as manqué », « salut, bébé, j’ai envie de te baiser »(en changeant le lieu, une fois l’ascenseur, le bureau ou la salle de bain) !) – (Ben oui quoi, je n’ai rien contre des petits mots cochons de temps en temps mais un peu de romantisme, ça ne fait pas de mal ! Vive le sexe-vanille, les fleurs et le chocolat !!!).

Mais là où il est fort notre Christian, c’est qu’il arrivera néanmoins à vous amener dans son monde. Parce qu’il sait faire des petits compromis, le bougre, et vous montrer à quel point il tient à vous… Alors, forcément, vous craquez…. ah ah ah

Par contre, pour Anastasia, je n’ai pas cette alchimie que j’ai ressenti pour Christian. Normal vous allez me dire ! Oui, mais voilà, j’aime bien m’attacher, m’identifier aux personnages féminins des romans et il faut bien dire qu’avec Anastasia, c’est un peu mission impossible.

Parce qu’Anastasia est

  • Très naïve mais alors encore pire que les demoiselles du 18ème siècle de la saga Noblesse oblige ! Quand Christian lui propose de visiter sa « salle de jeux », elle lui demande s’il compte jouer à la Xbox… Mais oui bien sûr, Ana, mais bon je pense qu’alors, il envisage plus de t’apprendre le bon maintien de la manette ou du joystick… Mouahahahahahaha !
  • Très empotée, même si finalement ce côté ressort nettement moins qu’avec Bella de Twilight (je rappelle que Fifty Shades est à la base d’une fanfiction sur Twilight).
  • Un peu beaucoup tarée, dans la mesure où Ana consulte très souvent ce qu’elle appelle sa déesse intérieure. Vous arrive-t-il souvent de parler à votre intimité ? Non, c’est bien ce qui me semblait…

Par contre, je dois dire que l’auteur retranscrit à la perfection le ressenti d’une femme normale, habituée à des relations sexuelles normales, face à ce choix qu’elle doit faire : signer oui ou non le contrat de soumission que lui propose Christian. A de nombreuses reprises, lorsqu’Ana change d’avis, un coup je dis oui (en particulier, quand elle est avec Christian), un coup je dis non, j’ai bien compris pourquoi elle hésitait, pourquoi elle était si en prise avec ses craintes, ses doutes. Ana n’aime pas qu’on lui dicte ce qu’elle a à faire et elle veut pouvoir profiter de Christian comme dans une relation normale. Elle veut plus… Mais, vu qu’elle est complètement folle de lui, même si ce contrat va à l’encontre de ce qu’elle est, elle est prête à dire oui, prête à essayer pour lui. Je me suis beaucoup retrouvée dans ses hésitations, dans sa manière de dire oui pour ensuite se raviser, n’étant finalement plus sûre de ce qu’elle veut. Bon, ma situation n’était identique à la sienne ok, mais cela montre bien en quoi l’auteur sait de quoi elle parle et sait parfaitement faire ressentir les émotions de son héroïnes à ses lectrices.

En fait, si j’ai tellement aimé ce roman et que je lui attribue une note coup de coeur, c’est simplement parce qu’il m’a permis de vivre des émotions, des sensations très fortes, que ce soit par rapport à la relation passionnelle entre les deux personages mais aussi, il faut bien le dire, par rapport aux scènes de sexe. Ce roman, j’y pense jour et nuit, depuis que je l’ai commencé… j’ai l’impression de retrouver des premiers émois amoureux assortis des premières découvertes sexuelles. Et bon Dieu, ça fait du bien, dans tous les sens du terme ! 
Alors, oui, je suis un peu « vierge » dans le domaine de la littérature érotique, vu que c’est mon premier en fait, mais voilà pour une première, moi je l’ai trouvé très bien ! Il y a sans doute plein d’autres livres érotiques qui seront mieux, mais voilà j’ai commencé avec Fifty Shades et ça m’a plu !

Et puis, on peut cracher tant qu’on veut sur ce roman, il a quand même séduit des millions de femmes dans le monde. Femmes qui se sont s’en doute éveillés à ce genre littéraire souvent critiqué, déconsidéré. Comme Twilight et Harry Potter, Fifty Shades met en avant un genre littéraire pu connu et d’autres auteurs profitent de l’engouement des lecteurs pour vendre leurs romans. Des sex shops aux USA n’ont jamais autant vendu de boules de geisha que depuis la sortie du livre ! Si des femmes redécouvrent leur sexualité avec Fifty Shades, quel mal il y a à cela ?

Par contre, je n’ai nullement ressenti l’influence Twilight sous le roman. C’est bon que je savais que le roman était tiré d’une fan fiction consacré à la saga pour constater qu’Ana a les traits d’empotée de Bella et que Christian veut la protéger contre tout comme Edward est lourd avec Bella à ce sujet. Il faut dire que je ne me suis pas braquée sur ce point et que donc, je n’ai nullement cherché les points de comparaison.

Si j’avais un point négatif à relever, ce serait la répétition de certaines phrases (« Anastasia, je vais te baiser » notamment) qui devient saoulante. Juste une fois, Christian, t’as pas envie de lui faire l’amour ? Au lieu de lui dire baiser sans arrêt. Je sais que tu baises… brutalement mais bon ! A force, et malgré ses attentions et ses paroles, on a juste l’impression que cette relation se limite au sexe de son côté alors que ça se voit comme le nez sur la figure qu’il est fou d’elle.

Alors, venez-en au point qui fâchent beaucoup de monde. L’écriture… C’est clair que ce n’est pas recherché, certaines tournures de phrase (exemple : « Mon coeur menace de m’étouffer – parce qu’il est dans ma gorge, en train d’essayer de me sortir par la bouche « – (…) page 35) sont vraiment mal tournées.
Mais bon, d’un autre côté, ça se lit très vite, c’est très fluide et on tourne les pages très rapidement car si l’auteur ne nous emporte pas avec son phrasé digne d’un prix littéraire, elle parvient néanmoins à nous rendre complètement addict au récit, à ses personnages, enfin un en particulier, nous n’allons pas revenir là-dessus ! Alors, finalement, n’est-ce pas là le plus important ? (parce qu’entre nous, si vous me donnez un roman super bien écrit mais qui ne fait rien passer au niveau des émotions, des sentiments, il ne se passera rien avec moi, sauf un ennui mortel peut-être !).

De plus, je suis complètement fan des mails que Christian et Ana s’échangent ! Plein d’humour, de provocation et d’esprit ! J’ai kiffé d’un bout à l’autre, attendant impatiemment leurs prochains échanges beaucoup plus même que leur prochaine partie de jambes en l’air !

Conclusion

En bref, ce n’est pas le livre du siècle mais alors ? On s’en fout, non ? Si vous aimez les histoires d’amour, si vous aimez lire du sexe dans un roman plus que de raison et si vous aimez les mecs-qui-vous-font-baver-d’envie-juste-à-les-lire, alors il est peut-être pour vous !
Ceci dit, les ressentis sur ce genre de romans sont tellement personnels que je n’oserai le recommander à personne. Lisez-le parce que vous en avez envie, pour vous faire votre avis !
Pour moi, la rencontre avec Grey a fonctionné à 200 % et j’ai hâte de lire la suite, surtout avec cette fin !!! Mais bon heureusement, mon attente ne sera pas trop longue, le tome 2 sort en janvier 2013 et le tome 3 suivra le mois d’après !


Les points + :

  • Un roman qui vous rend complètement addict, alors qu’il reste très banal, sans originalité dans l’histoire.
  • Christian Grey est un point positif à lui tout seul.
  • Christian Grey est même un point ultra-positif à lui tout seul
  • La fin qui m’a laissé sur le cul… JE VEUX LA SUITE !!!
  • Je vous ai déjà parlé de Christian Grey comme point positif ?
  • Un roman plus érotique que BDSM, je n’ai pas été si choquée que cela (bon j’avoue le coup de la fessée et de la ceinture, j’ai eu du mal…) mais qui donne chaud… très chaud même ! (je vous rappelle que je suis vierge en littérature érotique, je n’ai pas beaucoup de points de comparaison !)
  • Vraiment, Christian Grey...
  • On remerciera aussi l’auteur pour avoir enrichi mon vocabulaire sexuel en mode sexe-vanille ! :) (je kiffe trop cette expression !!)
  • Christian Grey, oui encore lui !

Les points – :

  • La seule chose qui m’a vraiment dérangée à la longue, c’est la répétition de « je vais te baiser ». Qu’ils le fassent ne me dérange pas, mais le répéter, avec la manière dont j’entendais Grey le dire dans ma tête (oui, Grey parle dans ma tête, mais pas comme Ana parle avec sa déesse intérieure, je vous rassure !), j’avais de plus en plus l’impression que ça devenait avilissant. Alors oui, Christian est comme ça, aime ça, mais moi ça me plaisait pas des masses.
  • Les dialogues intérieures d’Ana avec sa déesse intérieure et sa conscience. Bon, la conscience passe encore, mais une déesse intérieure, seriously ? 0_O


Les avis des copinautes : cecile, iwry, Artemissia, Tessa, Emeralda, karline05 et d’autres encore sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Eh bien, ça donne envie ! J'ai hâte que ma belle-soeur me le prête ! 26 octobre 2012 05:48

  2. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je l'ai lu il y a quelques mois en VO surtout par curiosité au début et j'ai été conquise. Je vais attaquer le tome 2 en espérant qu'il soit aussi addictif que le premier ! 26 octobre 2012 07:39

  3. Cool j'ai pu tout lire sans spoiler ! J'espère que ça me plaira autant qu'à toi parce là, suite à ton billet, c'est sûr, je veux aussi me faire ma propre opinion =D Bisous bisous 26 octobre 2012 09:44

  4. Dis donc, il t'a plu ! :) Mais c'est marrant, ce livre ne me tente pas du tout... 26 octobre 2012 11:28

  5. Et c'est toi qui parle des répétitions dans les points négatifs du livre ??? Mais c'est vrai que... Christian Grey c'est vraiment un point très positif !! :) J'attends la suite avec autant d'impatience que toi ;) 26 octobre 2012 12:01

  6. Je l'ai dans ma PAL également, et je vais le lire pour me faire mon idée à moi, comme toi quoi^^ Mais c'est surtout pour pouvoir en parler sans qu'on me dise "oui mais tu l'as pas lu..." Et parce que je suis curieuse de l'engouement qu'il provoque. Très bon avis Jess, merci. 26 octobre 2012 13:26

  7. Lol, c vrai Pat mais ça m'a fait rire d'insister sur Chritian Grey comme point positif :) 26 octobre 2012 15:44

  8. @Margaud : bah je trouve que pour critiquer un livre, il faut l'avoir lu. Commencer à critiquer un livre qu'on n'a pas lu, c'est assez moyen comme attitude. Que qqn vienne me dire qu'il l'a lu et n'a pas aimé, je respecte son avis mais qqn qui ne l'a pas lu et qui vient me dire "comment tu peux lire cette merde ?", j'ai bien envie de lui crier ma façon de penser ^^ 26 octobre 2012 15:47

  9. J'ai de plus en plus envie de le lire... 27 octobre 2012 12:19

  10. Lu il y a peu aussi, je lui ai trouvé vraiment plein de défaut et pourtant je l'ai dévoré comme une véritable addict. Il y a une vraie alchimie entre les deux personnages ! 27 octobre 2012 13:39

  11. Je te rejoins complétement, sauf sur un point, je n'ai pas eu la patience d'attendre Janvier 2013 pour la sortie en français du tome 2. J'ai acheté les tomes 2 et 3 en anglais et j'ai fini aujourd'hui... :-))) 29 octobre 2012 23:09

  12. Il me tarde de découvrir la suite car j'ai tout simplement adorée! Cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas maintenue éveillé une partie de la nuit! Très addictif et pas si choquant je trouve... 16 novembre 2012 12:42

  13. Je suis à 100% d'accord avec toi... Après le coup de la déesse intérieure je trouve ça marrant dans un sens. Par contre je n'ai pas pu attendre la VF, je me suis donc procurée les 2 tomes en VO, je ne les ai pas lâchés !! mon mari a dû me prendre une folle... Bon je pense que je me procurerai et lirai les VF rien que pour le plaisir. 16 novembre 2012 17:49

  14. C'est un roman que tu nous as pondu là ! Ma foi, je ne pense pas le lire, le speech ne m.interesse pas mais ça m'intrigue tout de même. Je ne serai pas étonnée, vu le succès des livres, que des films apparaissent d'ici peu. :) 17 novembre 2012 00:52

  15. C'est ta vidéo qui m'a convaincu d'acheter ce livre dont tout le monde parlait, je me retenais beaucoup suite aux avis mitigés mais finalement je ne regrette absolument pas! ^^ Et comme tu dis, il y avait pas mal de répétitions. Les "je vais te baiser", les "bébé" (je ne supporte pas ce surnom pourri), les "Icare volant trop près du soleil", au bout d'un moment ça suffit. M'enfin, à côté de ça, le livre se lit tout seul, Christian Grey est... juste... atrocement sexy xd (mais quand même très très spécial... quand même "lever les yeux aux ciel" c'est pas aussi énervant que ça, si?) et j'ai hâte de découvrir la suite :) 17 novembre 2012 16:52

  16. J'adore la façon dont tu exprimes ton avis sur les livres. Et que rajoutais d'autre, que tu n'as déjà dit, à part que je suis exactement du même avis que toi. J'ai tout bonnement adoré et n'attend qu'une chose, le 03 Janvier pour connaître la suite de cette sublime histoire. La fin m'a également laissé sur le cul ! Vite Christian reviens-nous ... 11 décembre 2012 12:45

  17. C'est vrai que ce roman a fait couler pas mal d'encre et une chose est sûre : on aime ou on n'aime pas. Moi ce sera la première option ! Comme toi, gros gros gros gros coup de foudre pour Christian Grey !!! En même temps comment ne pas ? Il est beau, riche, et aux petits soins pour Ana (qui j'avoue a des fois un côté un peu trop nunuche mais bon on va quand même lui pardonner je pense !)... et bon ses penchants SM sont peut être ce qui fait son petit charme et alimente le mystère autour du personnage aussi ! Ah oui, la fin du tome I c'est sûr qu'elle laisse vraiment sur sa faim (moi je n'ai pas résisté et j'ai lu les 3 tomes de suite !) 13 décembre 2012 00:21

  18. J'ai moi aussi, adoré ce livre ! Je l'ai trouvé tout simplement géant ... En plus si le film sort au cinéma c'est peut-être Ian Somerhalder qui incarnera Christian *.* ... OMG ! Vivement la suite. 26 décembre 2012 13:46

  19. Je dois dire que ta critique me donne très envie de me procurer ce livre. Je lis un tas d'avis aussi contradictoires les uns que les autres sur ce bouquin, et notamment comme tu soulignes si bien de personnes ne l'ayant même pas lu et qui jugent d'avance souvent négativement d'ailleurs, j'avoue cela me fait sourire quand je vois ça, comment parler de quelque chose que l'on ne connait pas soi-même ? Cela me laisse à chaque fois perplexe et cela vaut pour la vie quotidienne aussi. J'ai envie de me forger ma propre opinion sur cet ouvrage. 2 janvier 2013 00:36

  20. moi j'ai bien aimé les deux tomes,Je les ais lu d'une traite! je suis pressée de lire le troisième. tout au moins de connaitre la fin de l'histoire. Qui j'espère malgré quelques rebondissements, finira bien.???????????? 14 janvier 2013 16:02

  21. Mon avis est plus mitigé que le tien mais j'ai quand même bien aimé ! 15 novembre 2013 19:24

Laissez un commentaire

5 décembre 2016 17:36