Attachement

Titre VF : Attachement

Titre VO : Attachments

Auteur : Rainbow Rowell (USA)
Traduction de Claire Allouch

Publié aux Editions Milady – Romance
Collection Central Park
Date de publication : 24 août 2012

Genre : Romance, Chick-lit

Pages : 477

Prix : 7,90 €
Commander sur amazon : Attachement

Note


Quatrième de couverture


Un coup de foudre est possible, même avant le premier regard !
1999. Lincoln, gentil, geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et de Beth, deux copines aussi drôles et imprévisibles qu’attachantes.
Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble…

Mon avis

Voilà un des titres des sorties du mois d’août qui m’a directement tapé dans l’oeil ! Une romance avec un geek, eh oui, un petit détail, mais qui pour moi avait son importance ! Le roman a-t-il su tenir les promesses d’une quatrième de couverture plus qu’alléchante ? Voyons ça de suite !

Nous sommes en 1999, l’aire Internet commence seulement. Les dirigeants du journal Le Courrier décident (enfin) de doter les ordinateurs de leurs employés d’une connexion Internet. Cependant, cette décision est prise avec beaucoup de réticence : et si les employés surfaient sur le net, échangeaient des mails avec leurs amis plutôt que de travailler ? 
Pour s’assurer qu’aucun abus ne soit commis, ils décident d’engager Lincoln, chargé de surveiller les mails des employés, les lire et de signaler tout abus.
Beth et Jennifer travaillent toutes les deux au journal, l’une comme chroniqueuse cinéma et l’autre comme secrétaire de rédaction. Elles sont amies et ont pour habitude de discuter de tout et de rien durant leurs heures de boulot via leur mail. Et pourtant elles n’ont jamais reçu d’avertissement… car Lincoln, à qui leurs conversations n’échappent pas, est amusé par la lecture des mails des deux amies et tombe secrètement amoureux de Beth, qu’il n’a pourtant jamais vu de sa vie…

*****

 J’ai beaucoup aimé cette romance, de part sa construction que j’ai trouvé assez originale !

En effet, le roman se divise en deux parties : Les échanges de mail entre Beth et Jennifer, d’une part, et la narration à la troisième personne où l’on découvre le personnage de Lincoln, d’autre part. Les deux parties se mêlent constamment, on passe des discussions des filles dans un chapitre à la narration avec Lincoln dans l’autre.
Et les deux sont une manière très intéressante de découvrir les personnages !

J’ai vraiment adoré découvrir les deux filles, Beth et Jennifer, à travers leurs mails. Au début, j’avais peur que cette manière de procéder ne soit finalement limitée et qu’on ne puisse pas bien cerner la personnalité de chacune. Que nenni ! Les filles se dévoilent en long et en large, et en travers, comme deux meilleures copines le feraient au téléphone, autour d’un café,… sauf qu’ici, elles le font par mail et au boulot ! Dis donc les filles, un peu de sérieux !
Du coup, si ça peu déstabiliser de commencer le livre par une conversation entre les deux jeunes femmes, on s’y fait rapidement et on apprend à les connaître avec simplicité et tout en humour. Car quand Beth et Jennifer discutent ensemble, tout y passe : Le petit copain de la première qui refuse de s’engager dans le mariage, les craintes de la seconde de tomber enceinte et les conflits que cela entraîne dans son couple, le boulot, l’inconnu du boulot que l’on trouve super mignon mais à qui on n’ose pas parler… Bref, les filles parlent de tout et de rien, et le font avec une verve, un esprit qui devraient plaire à plus d’une lectrice. 
Sans compter qu’à un moment ou l’autre, forcément, on se retrouve soi-même dans la discussion, à l’évocation d’une petite anecdote ou l’autre !

Un extrait dans lequel je me suis reconnue :

« Mais le problème de l’absence de bébé, c’est moi. C’est ce que je lui ai dit :
– Tu es en colère contre moi.
– D’accord, c’est vrai. Mais je t’aime. Et il faut que j’y aille. A ce soir.
Et je me suis mise à m’inquiéter à l’idée qu’il ait un accident sur le chemin et que je passe le restant de ma vie à ressasser le fait de ne pas avoir répondu « moi aussi je t’aime« .  (page 100)

En ce qui concerne l’histoire de Lincoln, j’ai aussi aimé la découvrir de manière plus traditionnelle. Le fait d’avoir des chapitres de discussion entre les filles, puis une narration normale pour découvrir le personnage masculin, j’ai trouvé que ça correspondait bien assez aux caractères des personnages, en fait.
Les filles sont pleine de peps, très bavardes, il est donc normal de les retrouver sous forme de dialogues… Tandis que Lincoln est un geek, assez calme, qui va commencer à beaucoup réfléchir sur sa vie, son avenir, ses objectifs et une narration à la troisième personne était donc toute appropriée pour raconter aux lecteurs les doutes, les craintes, les interrogations du personnage.

L’histoire avance donc doucement, on suit les personnages au quotidien, mais on en apprend aussi sur leur passé. Comment Beth a rencontré Chris, pourquoi Jennifer n’a pas envie d’avoir enfants et encore pourquoi Lincoln est toujours chez sa mère, à s’interroger sur ce qu’il va faire de sa vie…
On peut dire qu’au fil des pages, on crée une vraie intimité avec chacun des trois protagonistes et qu’on connaît toutes les grandes lignes de leur vie.

Concernant la romance, je dois dire que le côté « je tombe amoureux sans voir la personne en vrai » est quelque chose que j’ai toujours trouvé mignon, même si je sais que c’est illusoire, que le physique – même si on répète que ce n’est pas le plus important – finit toujours par compter. On ne peut pas tomber amoureux de quelqu’un qui ne nous plaît pas physiquement. Alors, disons, que Lincoln tombe sous le charme de la personne de Beth mais qu’il cherche néanmoins à la croiser pour voir à quoi elle ressemble. C’est mignon, je trouve… enfin moi, ce genre de choses me met le rose aux joues !
De même, suivre les conversations de Beth qui parle de son mystérieux beau inconnu, lui imaginer des qualités et compagnie, alors qu’elle n’ose pas lui parler… oui, oui, c’est le genre de choses que je trouve assez crédible. Fantasmer sur un homme, tomber amoureuse de l’image qu’on se fait de la personne, c’est très courant, ne nous leurrons pas ! C’est même ainsi que je suis tombée amoureuse de chéri ! Il suffit juste de voir si l’image colle avec la personne par la suite (avec mon chéri, j’ai fait un doublé gagnant, l’image que j’avais de lui avant d’apprendre à le connaître en vrai était bien la bonne, j’ai eu trop de la chance !)

Le tout était de savoir comment ces deux-là allaient se trouver… et je dois dire que si j’ai un reproche à faire au roman, c’est bien celui-ci. Autant l’auteur prend son temps pour poser ses personnages, leur donner vie et les faire tomber amoureux l’un de l’autre, sans qu’ils ne se parlent une seule fois, autant j’ai trouvé qu’une fois que les choses deviennent concrètes, ça manquait de réalisme, de crédibilité... 
Pour moi, la fin est trop rapide, trop précipitée… Ils ne se connaissent pas, mais s’apprécient indéniablement. Mais il faut apprendre à se connaître, passer du temps ensemble pour savoir si le coup de coeur que l’on a eu sur la personne se confirme bien par la suite.
Ici, on a l’impression que ça se passe comme ça (je caricature un peu) : « – Alors, on fait quoi ? On se met ensemble ?  – OK ! »

Niveau personnages, comme je l’ai dit plus haut, l’auteur attache vraiment beaucoup de temps à présenter ces derniers. De fait, plus on avance dans l’histoire, plus on a l’impression de les connaître intimement.

Tout d’abord, le personnage principal, Lincoln, puisque c’est celui que l’on suit le plus régulièrement et le plus longtemps. Autant vous dire que le fait que Lincoln soit présenté comme un geek a beaucoup joué pour que je lise le livre et que le personnage parte avec un capital sympathie au maximum ! Oui, les geeks, je les aime, enfin un en particulier et pour la vie ! Et même si c’est pas facile tous les jours de vivre avec un geek (ah si si, je vous jure ! C’est qu’il faut savoir accepter de passer après la PS3 quand Monsieur a décidé de faire une soirée jeux qui n’en finit pas, même quand on a envie de faire un câlin d’aller faire dodo), c’est qu’ils sont touchants, attachants, mignons,… Bref, je m’égare !
SAUF que j’ai pas vraiment l’impression que Lincoln soit un vrai geek, un vrai de vrai. Oui, il aime les jeux de rôle et y joue avec des amis depuis des années, mais il n’en fait pas un drame s’il ne peut aller aux rendez-vous pendant plusieurs semaines. A part ce côté-là, je n’ai pas vu de côté vraiment geek très prononcé, je dirais plus que c’est un tanguy, toujours chez maman, à profiter des petits plats de celle-ci et à conserver ses sous sur son compte vu qu’il n’a pas vraiment de charges à payer ! De plus, dès le départ, Lincoln donne l’impression d’être plus un romantique qui sera aux petits soins de sa femme et je suis sûre qu’entre s’occuper de sa chérie ou jouer à la PS3, il saura faire le bon choix ! 
Lincoln n’a pas du tout confiance en lui. Depuis que sa copine du lycée l’a laissé tomber, il se laisse complètement vivre sans avoir aucun contrôle sur sa vie : il se laisse dicter un peu tout par sa mère chez qui il vit (une vraie mêle tout, on dirait une maman qui s’occupe d’un petit gosse de 10 ans), il a accepté un job qui ne lui plaît pas mais ne prend pas trop d’initiatives pour en changer et il est assez gauche quand il s’agit de faire la conversation avec une fille. Bref, au début du récit, notre tanguy apparaît comme quelqu’un d’assez passif : il veut que sa vie change mais on ne voit aucune action de sa part dans ce sens.

Puis, après un long moment, Lincoln va commencer à prendre les choses en main. Petit à petit, il prend les décisions qui s’imposent pour que sa vie change et surtout il va oser prendre des risques. Ce n’est pas qu’il était inintéressant avant, mais de voir qu’il se bouge un peu à contribuer à le rendre encore plus présent, plus vivant dans le récit… 

De plus, vu qu’il a tendance à penser qu’il n’est pas attirant pour les femmes, à voir les réactions de ces dames, on se demande si le garçon a bien un miroir chez lui !

Concernant les filles, les deux étaient très pétillantes et assez drôles. Elles sont amies et se respectent vraiment l’une l’autre, se disent tout et acceptent que l’autre donne son avis sur sa situation sans pour autant prendre mal ses remarques.

J’ai bien aimé Beth pour son côté fleur bleue qui a réellement envie de se marier et ne désespère pas de recevoir une demande en mariage de son chéri. Mais plus on avance dans l’histoire, plus elle comprend que cela n’arrivera pas. On a l’impression qu’elle est toujours en couple mais qu’elle pense en même temps à s’en détacher en regardant d’un peu plus près les autres garçons qui font partie de son entourage. Une femme heureuse dans son couple ne fait pas cela, elle ne voit que son homme… mais quand on sent que son couple bat de l’aile, eh bien ma foi, elle aurait été bête de s’en priver !
Elle est assez piquante, dit ce qu’elle pense comme elle le pense mais en même temps, elle a un côté toute timide qui est assez touchant. J’ai adoré tous les passages où elle parlait à Jennifer de son mystérieux canon à qui elle n’osait pas parler !

Jennifer, de son côté, est une femme mariée qui se pose beaucoup de questions sur le fait d’avoir ou pas un enfant. Elle n’en veut pas (on sent que ça se rapporte à son passé, à sa mère plus particulièrement) mais elle se sent obligée de changer d’avis pour son mari, sinon elle a peur qu’il la quitte. Cependant, elle va devoir affronter des sacrées épreuves qui vont finalement montrer qu’elle n’était pas si hermétique à l’idée d’avoir un enfant. 


Côté style de l’écriture, je rappelle que j’ai beaucoup aimé avoir 2 styles qui se mêlent : un style plus traditionnel pour Lincoln et des échanges de mails, plus familier, entre les filles. Le tout est assez agréable à lire, très fluide. Bien sûr, la partie « discussion » était plus vivante, plus rythmée que la partie narration mais je n’ai jamais été ennuyée par des longueurs dans la narration. 
On ajoutera enfin que c’est rare – mais que c’est bien que cela arrive pour une fois – que le personnage principal d’une romance soit un homme !

Conclusion

En bref, cette lecture était une bonne petite détente, sans prise de tête et bourrée d’humour, surtout en ce qui concerne les échanges par mail entre Jennifer et Beth. J’ai aimé les découvrir à travers leurs papotages, je pensais que ce serait un frein pour l’approfondissement des personnages, mais il n’en est rien en fait de compte ! Pour Lincoln, la narration reste traditionnelle mais correspond à son côté plus calme, plus pèpère !
La romance est prévisible bien sûr, même si je me suis demandée jusqu’au bout s’ils allaient se mettre ensemble vu que leur « vrai couple » arrive sur le tard. Dommage que la fin soit un peu bâclée, sinon le roman aurait été parfait !

Une chouette petite romance, assez drôle ! J’ai beaucoup aimé !



Les points + :

  •  Une romance qui fait un peu « adolescente » avec des personnages qui n’osent pas aller l’un vers l’autre, qui idéalisent l’autre durant une bonne partie du roman. Ayant connu ce genre d’émois, même après l’adolescence, j’ai trouvé ça réaliste et mignon
  • Des personnages qui sont bien fouillés, que le lecteur prend vraiment la peine de découvrir
  • Un style traditionnel qui se mêle à des discussions par mail, beaucoup plus familières, j’adore et j’adhère !
  • Le fait que le personnage principal soit, pour une fois, dans une romance, un homme !

Les points – :

  • Le fait que Lincoln soit loin d’être un vrai geek. Le terme de tanguy romantique lui conviendrait mieux.
  • Le fait que la fin soit bâclée, précipitée, rendant le couple pas crédible alors que tout était bien jusqu’alors ! 


Archessia l’a lu aussi et a aimé. D’autres avis sur la page BBM du livre sur Livraddict : 

Logo Livraddict


Commentaires

  1. Je viens de le finir, et je l'ai trouvé génial ! J'adore les mails que s'envoient Beth et Jennifer, et j'aime comme Beth parle de Son Mec Mignon. La seule chose que j'ai trouvé dommage, c'est qu'on ne voit pas vraiment quand ils sortent ensemble, vu qu'ils se retrouvent et ne se parle que sur 5-6 pages. Mais sinon, il est vraiment super ! 9 octobre 2012 17:24

Laissez un commentaire

2 juillet 2016 05:53