Noblesse oblige, tome 2 : Le Marquis mis à nu

Titre VF : Noblesse oblige, tome 2 : Le Marquis mis à nu

Titre VO : The Naked Marquis

Auteur : Sally MacKenzie (USA)
Tradution de Xavier Hanart

Publié aux Editions Milady Romance
Collection Pemberley
Date de publication : 22 juin 2012

Chroniques des tomes précédents : Le Duc mis à nu

Genre : Romance (historique), humour

Pages : 357

Prix : 7,60 €
Commander sur amazon : Noblesse Oblige, T2 : Le Marquis mis a nu

Note



Quatrième de couverture

À la mort de son frère, Charles Draysmith devient le marquis de Knightsdale et, avec ce titre, hérite de la garde de ses jeunes nièces désormais orphelines. Incapable de s’en occuper seul et soucieux de fuir les assiduités des coureuses de dot, il propose un marché fort pratique à Emma Peterson, la gouvernante des demoiselles, qui est aussi son amie d’enfance. Mais cette dernière, qui admire Charles depuis toujours, ne veut pas d’un simple mariage de convenance… Le nouveau marquis devra user davantage de sentiments que de raison s’il veut convaincre la belle rebelle de son amour.

Mon avis

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, je vous parlais du premier tome de la saga Noblesse oblige parue dans la collection Pemberley de Milady romance en vous vantant un roman assez drôle et savoureux à lire, malgré quelques petits dérapages sur la fin. 
En ce début du mois d’août (oui, oui, je sais, j’ai quasiment 3 semaines de retard dans la rédaction de mes chroniques, c’est pas bien !), j’ai eu envie de récidiver en lisant la suite qui se rapporte non plus au Duc d’Alvord et à sa chère Sara Hamilton mais au meilleur ami de ce dernier, Charles Draysmith.

Charles Draysmith n’aurait jamais du être Marquis, d’ailleurs autant le dire tout de suite, le titre et les responsabilités qui vont avec ne l’ont jamais intéressé. Mais voilà que suite à un accident de voiture qui a coûté la vie à son frère, le Marquis de Knightdale et à son épouse, il hérite du titre, de la propriété de Knightsdale mais aussi de ses deux nièces, à présent orphelines, Isabelle et Claire.
Mais voilà, Charles ne se sent pas capable d’assumer cela tout seul et il sent déjà que toutes les « bonnes à marier » de la société de Londres vont essayer de lui mettre le grappin  dessus. Pour éviter toutes ces mondanités dont il n’a que faire, il va proposer à la gouvernante des enfants, Emma Peterson, son amie d’enfance et fille du pasteur, de devenir sa femme en lui précisant que ce serait le meilleur « deal » pour chacun d’eux. 
Emma, grande romantique désireuse d’épouser un homme par amour et non « parce que ça arrange » tout le monde, est choquée par cette demande et balance à Charles un chien en porcelaine en pleine figure. 
Etant donné qu’elle est amoureuse de Charles depuis des années, elle attend mieux que cela. Si Charles désire autant épouser Emma, il va donc devoir faire preuve de patience et de persévérance pour montrer à sa belle que son intérêt pour elle va au-delà d’un simple arrangement et de sa belle poitrine !

*****

En commençant ce second tome de Noblesse oblige, j’avoue avoir eu peur de voir une redite de ce qui se passait dans le premier tome : un Duc ou un Marquis en l’espèce qui doit trouver une épouse et comme par hasard tombe sur la perle rare dès les premières pages, essayant de la conquérir  pour pouvoir la mettre dans son lit le plus rapidement possible et l’épouser ensuite.

Grosso modo, on peut dire que c’est la même chose mais j’ai préféré ce tome 2 car j’ai trouvé qu’il était plus riche au niveau de l’histoire, de l’humour et qu’il ne comportait pas le petit râté de la fin du tome 1 ! 

Les premières pages ont cependant été un peu laborieuses dans le sens où je trouvais Charles très très empressé envers Emma, à l’appeler « ma chérie » ou « mon amour » dès le premier jour de leurs retrouvailles alors qu’ils ne se sont pas vus depuis des années. C’est vrai que cette entrée en scène m’a paru un peu grotesque, dans la mesure où proposer le mariage à une fille juste parce que c’est pratique et qu’elle a une belle paire de seins n’est pas du tout crédible (on pourra en dire autant du Duc d’Alvord avec Sara, j’en conçois, mais Sara était « compromise » dès les premières pages et notre gentil Duc tout gentil et adorable voulait lui éviter une disgrâce dans laquelle il l’avait plongée bien malgré lui en partageant son lit (nu) avec elle).
De plus, étant donné que ce schéma avait été exploité avec quelques variantes dans le tome 1, j’attendais quand même un début de roman différent.

Mais ces appréhensions du début et ce petit coup de frein à main ont vite été oubliés une fois que je suis bien entrée dans l’histoire. Pourtant, il n’y a rien d’original, l’histoire est toute simple et très prévisible mais la sauce prend néanmoins et le lecteur se retrouve vite aspiré dans cette histoire dont il connaît déjà les moindres rebondissements. Mais attention, connaître les rebondissements à l’avance ne veut pas dire pour autant que le plaisir est gâché : que du contraire, j’ai aimé les voir se mettre en place sous mes yeux et voir le scénario que j’avais déjà imaginé dans ma tête se dérouler enfin au fil des pages. 

C’est ça qui est tout simplement génial avec ce genre de romans, c’est que malgré que vous savez ce qui va se passer, vous êtes quand même impatients de voir comment tout cela va se dérouler !

Le roman se décompose en deux intrigues.
L’intrigue principale concerne évidemment l’histoire d’amour naissance entre Charles et Emma et savoir comment ce dernier va réussir à effacer ses gaffes du début en évoquant la possibilité d’épouser Emma juste par utilité et non par amour.
La seconde intrigue se découvre plus tard, même un peu trop tard. Je ne dévoilerai rien de cette intrigue mais sachez juste qu’une fois bien immergé dans le roman, elle se met doucement en plus laissant quelques indices tomber ci et là et alors que cette seconde intrigue n’a pas réellement débuté, vous aurez déjà tout compris !

J’ai préféré l’intrigue secondaire de ce roman à celle du 1er tome car elle est beaucoup plus crédible, surtout sur le final.
A la fin du 1er tome, on reste sur une impression bâclée, comme si l’auteur n’avait pas eu le temps d’achever son histoire : après un évènement assez traumatisant, les personnages passaient vite à autre chose, comme s’il ne s’était rien passé. Et vu l’évènement en question, ça me paraissait gros qu’on puisse « oublier » aussi vite, sans avoir une période d’adaptation.
Ici, je n’ai pas retrouvé cette impression de « bâclage » sur la fin, l’auteur a pris le temps de peaufiner l’histoire, en proposant aussi une intrigue secondaire plus « soft », avec un dénouement moins dramatique et donc plus réaliste.

 
Au niveau des personnages,  là aussi rien à redire en négatif. Je les ai adorés !

Tout d’abord, Charles, le nouveau Marquis de Knightsdale, personnage déjà rencontré dans le premier tome.  Ma première rencontre avec Charles a été plus que positive. Bien que le personnage soit très en retrait dans le 1er tome où c’est son ami, le Duc d’Alvord, qui est mis en avant, j’ai pu apprécié sa loyauté en amitié et sa gentillesse.
Mais c’est vraiment avec ce second tome que j’ai appris à apprécier le personnage. Charles apparaît tout d’abord comme un célibataire pas trop pressé de se poser avec ses deux nièces. Il préfère la « folie » de la vie à Londres plutôt que la tranquillité de la campagne. Du coup, quand il propose à Emma de l’épouser pour qu’elle puisse lui faire un héritier, l’élever et s’occuper de ses deux nièces pendant que lui repartirait sur Londres la plupart du temps, on comprend qu’Emma ne soit pas très réceptive à cette idée.
Mais au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, Charles va changer sa vision des choses sur ce qui l’entoure, le fait d’être Marquis, d’avoir des responsabilités, d’être un vrai mari pour Emma et d’être un père pour ses deux nièces. Charles va se rendre beaucoup de chose par rapport à son frère et sa manière d’éduquer ses filles et va vouloir s’impliquer sérieusement auprès d’elle pour leur donner l’éducation qu’elles méritent d’avoir.
Et évidemment en fille fleur bleue que je suis, voir un homme prendre ses responsabilités, être d’une douceur, d’une patience avec sa dulcinée et prêt à s’impliquer dans l’éducation des enfants, ça fait rêver !

Quant à Emma Peterson, difficile de ne pas s’attacher à elle. Emma a 26 ans, déjà considérée comme une vieille fille. Amoureuse depuis toujours de Charles qu’elle suivant partout quand elle était gamine, elle voit d’un bon oeil son retour jusqu’à ce que ce dernier lui propose un arrangement matrimonial plutôt qu’un mariage d’amour. On comprend dès lord qu’elle se soit mise très en colère au point de lui jeter un chien en porcelaine en pleine tête !
Emma est fille de pasteur. Elle a perdu sa mère très jeune et a donc pris la tête de la famille en assumant l’éducation de sa soeur et en assurant les tâches ménagères. Cependant, vivre avec son père pasteur et sa soeur n’a pas que des bons côtés… évidemment ce n’est pas vers papa qu’elle peut se tourner pour parler des choses de la vie, notamment que les bébés ne sont pas apportés par les cigognes et donc sur les relations charnelles entre homme et femme. Emma est complètement mouillée derrière les oreilles en ce qui concerne le sexe opposé, aussi bien sur leur anatomie que ce qui se passe sous la couette.
Si certains lecteurs trouveront sa naïveté à cet égard très lourde, personnellement ça m’a fait beaucoup rire et je n’ai pas trouvé ça déplacé dans le contexte de l’époque et du passé familial d’Emma.

Il y a foule de personnages secondaires à côté qui mettent une petite dose de folie, de légèreté au récit. J’ai particulièrement aimé les deux nièces, Isabelle et Claire, tout simplement parce qu’elles apportent de la fraîcheur, de la naïveté innocente au récit et petit coup de coeur pour Claire en particulier quand elle appelle Charles, « papa Charles ». Je les ai vraiment trouvées mignonnes à vouloir participer au bonheur de leur oncle et d’Emma en essayant à leur façon de provoquer leur amour ! J’ai été particulièrement prise d’affection pour elles quand on apprend comment leurs parents envisageaient leur éducation. Pas étonnant dès lors que les demoiselles n’éprouvent pas trop de chagrin suite à leur disparition.

J’ai également beaucoup aimé voir les personnages du premier tome faire une apparition. C’est chouette d’avoir des nouvelles de James et Sara… surtout que cette dernière est plus resplendissante que jamais et beaucoup moins naïve qu’elle ne l’était dans Le Comte mis à nu !


Par rapport au style de l’écriture, je n’ai pas spécialement plus de commentaires à faire que pour le tome 1. Le style est assez vivant, avec beaucoup de dialogues assez savoureux et drôles. L’écriture est fluide et très agréable. Le roman se lit vraiment tout seul !
 
Conclusion

En bref, j’ai encore plus aimé ce tome que le précédent ! On reprend certes le même schéma d’histoire avec des personnages différents mais l’auteur a su ne pas répéter les erreurs du premier tome, en se loupant sur le final notamment.
J’ai été émue et touchée par les personnages et par leur histoire. Mais j’ai aussi beaucoup ri par les situations rocambolesques et les dialogues savoureux et parfois remplis de naïveté. 

Bref, j’ai adoré ce second tome et il me tarde vraiment de découvrir ce que nous cache le troisième tome de la saga de Noblesse oblige !


 Les points + :

  • Les deux personnages principaux sont très attachants, aussi bien Charles qu’Emma. J’ai adoré découvrir les personnages séparémment mais aussi les voir apprendre à se connaître mutuellement.
  • Les personnages secondaires sont plus présents : j’ai beaucoup aimé l’implication des deux nièces de Charles dans l’histoire, Isabelle et Claire, qui apportent un souffle de légèreté sur le récit, un brin d’humeur et une belle touche d’innocence.
  • La fin est beaucoup plus crédible que celle du premier tome. Pas de râté de la part de l’auteur cette fois. 
  • L’histoire est vraiment agréable à lire, sans prise de tête et même avec ce petit goût de déjà-vu, on apprécie quand même la lecture !
  • Certains y verront un point négatif mais moi j’ai aimé et ça m’a fait rire : Emma est complètement naïve sur la question des relations homme et femme et sur la question du sexe en particulier. Cela pourrait en agacer certain(e)s mais les situations qui en découlent m’ont beaucoup fait rire et je trouve que ça cadre très bien avec l’époque et le passé de la jeune femme.
  • Des scènes coquines plutôt bien racontées qui nous donne envie de faire personnellement la connaissance de Charles  😳

Les points – :

  • Le début du roman laisse présager une intrigue calquée à l’identique sur le premier tome alors que finalement, elle est beaucoup plus riche et plus aboutie.
  • L’intrigue secondaire est développée un peu tard dans le récit et avec tous les détails divulgués ici et là, le lecteur a déjà tout compris avant même que cette intrigue secondaire démarre réellement.

Les avis des copinautes : MyaRosa, fangtasia et Priline. D’autres avis à venir sur la page BBM du livre sur Livraddict en cliquant sur le lien ci-dessous :

Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Bon ben,moi qui n'avais que moyennement envie d'acheter la suite de la saga tout de suite, ta chronique me donne envie de me précipiter pour aller chercher le tome 2... 24 août 2012 09:17

  2. @lololecture : oui, j'ai vu ça dans ta vidéo hier ^^ Fonce parce qu'il est encore mieux :) 24 août 2012 11:46

  3. Hum je n'avais absolument pas aimé le 1. Trop "gnan gnan" et pas assez crédible en ce qui me concerne... du mauvais harlequin ;o) Mais comme je ne suis pas rancunière je vais peut-être me laisser tenter par le 2. ;O) 29 août 2012 16:18

  4. @Neija : vu ce que tu dis du premier, je ne pense pas du tout que cette saga soit pour toi, dans la mesure même si les tomes sont indépendants, c'est tjs le même schéma qui revient. 29 août 2012 18:49

  5. Cette nouvelle collection me faisait envie, je pense que je vais commencer par ce livre (le résumé a l'air sympa :-) et en plus ton avis donne envie de le lire ! ) 1 septembre 2012 19:39

  6. Cette saga me donne envie mais je n'ai pas lu le tome 1. Je pourrais suivre sans probleme ou bien? 27 avril 2013 10:36

  7. @BM : Les livres peuvent être lus indépendamment mais les personnages des tomes précédents se retrouvent quand même dans chaque histoire. Perso, je conseillerai quand même de la lire dans l'ordre. 27 avril 2013 16:40

Laissez un commentaire

19 June 2018 23:33