Chasseuse de la nuit, tome 1 : Au bord de la tombe

Titre VF : Chasseuse de la nuit, tome 1 : Au bord de la tombe
Titre VO : Halfway to the Grave

Auteur : Jeaniene Frost (USA)
Traductio de Frédéric Grut

Publié aux Editions Milady
Date de publication : 05 novembre 2009

Genre : bit-lit

Pages : 504

Prix : 8.20 €
Commander sur amazon :  Chasseuse de la nuit, tome 1 : Au bord de la tombe

Note :  

Quatrième de couverture


Mi-humaine, mi-vampire, Catherine Crawfield traque les morts-vivants dans l’espoir de tuer son père, le monstre qui a fichu la vie de sa mère en l’air. Elle est alors capturée par Bones, un vampire chasseur de primes, qui lui impose une association contre nature : il aidera Cat dans sa quête et, en échange, ce très sexy prédateur de la nuit fera d’elle une chasseuse aux réflexes aussi acérés que ses crocs. Mais avant de pouvoir jouer les buteuses de démons, Cat est elle-même prise en chasse par une bande de tueurs. Forcée de choisir son camp, elle va vite se rendre compte qu’être une suceuse de sang a ses avantages…

Mon avis

Cette saga, j’en entendais parler partout. Toute amatrice de bit-lit qui se respecte a, au moins, entendu une fois parler de Cat et Bones dans sa vie de lectrice passionnée par les créatures à crocs ! Je trouvais assez honteux de ne pas avoir encore goûté à cette saga moi-même, ne comprenant d’ailleurs pas tout l’engouement autour du couple ! Mais une fois le pied dedans, difficile de ne pas adhérer à l’univers de Jeaniene Frost et encore plus difficile de ne pas tomber sous le charme du Maître vampire si charismatique, Booooones !

Catherine Crawfield est une hybride, née à moitié humaine, à moitié vampire. A l’âge de 16 ans, sa mère se décide à lui révéler la vérité sur ce qu’elle est et surtout dans quelle condition elle est venue au monde : la mère de Cat a été violée par un vampire nouvellement créé. C’est donc suite à ce viol que Cat est née.
Cat, comprenant la douleur de sa mère, décide de la venger et de tuer tous les vampires qu’elle croisera sur sa route, en espérant rencontrer son géniteur et lui rendre la monnaie de sa pièce. Sauf que sur cette route, elle va rencontrer Bones, un Maître vampire, face à qui elle ne fera pas le poids et qui va la kidnapper. Pour Cat, une seule possibilité s’offre à elle, s’allier au vampire pour  apprendre à devenir une véritable guerrière. Elle ignore encore qu’aux côtés de Bones, elle en apprendra beaucoup plus sur elle-même, voire à accepter cette moitié d’elle-même qui la répugne tant…

L’intrigue

Ce que j’ai beaucoup aimé avec ce premier tome (d’une saga qui compte déjà 5 tomes parus en VF, 6 en VO avec un 7ème à venir), c’est que dès les premières pages, on est projeté directement dans l’histoire. Cat est en train de chasser le vampire tout en plantant le décor : la demoiselle est certes mi-vampire mais elle les déteste et compte bien leur faire payer pour le mal que son père a fait à sa mère.

Dès lors, impossible de vous dire que c’est long à se mettre en place comme pour d’autres sagas, que l’auteur ne fait que planter le décor… Non, non, non : il y a de l’action dès le début, c’est physique bien sûr mais aussi musclé au niveau des premiers échanges de Cat et Bones dès qu’il vous faire connaissance l’un avec l’autre.

Et plus on avance dans le récit, plus le lecteur se sent attiré par les deux aspects du récit : aussi bien la romance (qu’on aime voir évoluer sous nos yeux en se disant « allez, allez, mes petits loups, au pieu et plus vite que cela »  😳  – oui, je deviens de plus en plus délurée dans mes lectures attendant avec grande impatience que les personnages décident enfin de passer à l’acte ^^) que l’enquête puisque Cat et Bones sont à la poursuite d’un « gang » de vampires qui enlèvent de jolies jeunes femmes pour les prostituer et qu’elles servent de casse-croûtes ambulants (genre de self service livré à domicile).

L’enquête est agréable à suivre, avec son lot de rebondissements et de suspense. Jusqu’au bout, on se demande vraiment comment nos deux héros vont s’en sortir puisqu’ils se plongent dans les ennuis jusqu’au coup. 

A côté du sérieux de cette enquête, on retrouve la légèreté de la romance, des préoccupations toutes futiles de Cat qui s’inquiète de la réaction de sa mère quand celle-ci saura la vérité à propos de son couple. C’était assez marrant de voir Cat plus stressée, dans l’angoisse complète face à sa maman alors qu’elle dégomme des vampires tous les soirs en gardant son sang froid !

La mythologie vampire est assez sympathique tout en ne cassant pas trois pattes à un canard ! Les vampires de Jeaniene Frost n’ont rien d’exceptionnel : ils ne brûlent pas au soleil. Le bois n’a aucun effet sur eux, ce sont les armes en argent qui les tuent. Ils ne sont pas sensibles aux symboles religieux (croix, eau bénite,…) et peuvent très bien se nourrir sur des humains sans avoir le besoin irrépressible des les vider jusqu’à leur dernière goutte. Ils sont toujours aussi forts, rapides et charismatiques.
J’ai par ailleurs bien aimé les explications données par l’auteur sur l’origine des vampires. Comme pour l’origine de l’homme sur Terre, elle donne deux versions qui se confrontent, l’une plus religieuse, l’autre plus scientifique. 
De plus, j’aime assez l’idée, comme le dit souvent Bones, que les vampires ne sont pas foncièrement méchants à la base, que c’est la personnalité de l’homme qui est transformé qui compte et que si l’homme est mauvais, une fois vampire, ce côté ne fait que s’exacerber davantage. Mais que si un homme bien est transformé en vampire, il ne deviendra pas mauvais pour autant. 

Concernant le final de ce premier tome (qui clôt le volet enquête), il fallait oser. Franchement, plus j’avançais sur les dernières pages, plus je me disais que ce n’était pas possible, que cela ne pouvait pas se finir de cette manière et que l’auteur allait trouver un petit tour en dernière minute pour changer le cours des choses (genre, elle nous faisait une blague, quoi !)

Du coup, impossible pour moi d’attendre plus longtemps pour savoir la suite, j’ai commencé le tome 2 quasi directement !  🙂

Les personnages

C’est sans doute ici que je pourrais écrire un roman tellement il y a à dire sur Cat et Bones, mais aussi sur leur relation amoureuse. Alors, on va essayer de résumer tout cela !

Les deux personnages m’ont séduit d’entrée de jeu, ils sont très bien fouillés, je n’ai eu aucun mal à les visualiser dans mon imaginaire et encore moins quand ils sont à deux, où l’osmose est simplement parfaite !

Notre héroïne, Cat ou Catherine (ou encore Chaton mais vous prenez des risques à l’appeler comme cela si vous ne vous appelez pas Bones !), est assez attachante. Il faut dire qu’avec son passé, le fait qu’elle soit mi-vampire et qu’elle ait du mal à s’accepter mais surtout qu’elle accepte de se sacrifier pour tuer des vampires et ainsi venger sa mère, c’est déjà assez remarquable à mettre sur un CV (pas n’importe quel CV évidemment, le CV spécial « je suis une héroïne de bit-lit que tout le monde adore » ^^). 
Mais plus on la connaît et plus on s’attache à elle même si elle est diablement têtue et qu’elle n’en fait qu’à sa tête la plupart du temps. J’ai adoré voir des facettes assez contradictoires de sa personnalitéd’un côté elle est hyper fonceuse, qu’elle n’a peur de rien, qu’elle n’est pas dégoûtée par l’idée de faire gicler le sang en tuant des vampires et de l’autre, elle rougit à l’évocation d’un terme à connotation sexuelle et reste une petite fille de 22 ans qui a peur d’affronter sa maman pour lui parler de son copain mort-vivant ! Courage, butée et timide, voilà comment on pourrait résumer notre petite Cat.

Ce que j’ai aussi aimé dans le personnage, c’est que contrairement à sa mère qui est endoctrinée dans le fait que vampire = le Mal absolu, Cat va finalement comprendre, au contact de Bones, qu’il n’y a pas que des méchants vampires. Comme chez les humains, il y a des vampires bons et d’autres qui le sont moins. Elle va de plus en plus s’ouvrir à cette idée, revoyant par là-même ses notions de Bien et Mal et finissant même par accepter ce côté de sa personne qu’elle détestait et qui faisait qu’elle se prenait elle-même pour un monstre. 

Et que dire de Bones ! Il y a plusieurs vampires qui m’ont fait craquer au fil de mes lectures, je ne pense pas en avoir trouvé un qui ait autant de charisme que Bones. Dès le moment où il ouvre la bouche, il vous hypnotise, il vous subjugue et vous prend dans ses filets. Personnellement, ce n’est pas trop la manière dont il est décrit physiquement qui m’a plu chez lui, c’est juste la manière dont il parle à Cat, dont il lui fait comprendre qu’elle est SON univers. De plus, sans paraître pour une obsédée qui ne pense qu’aux histoires de fesses (encore !), vu les commentaires de Cat sur ses performances au lit, ben disons que je fais partie de celles qui se damneraient pour passer ne serait-ce qu’une nuit avec lui (please, faites que chéri ne lise pas cette chronique !).

Quant à leur histoire d’amour, là encore il faut constater que l’auteur a mené cela d’une main de maître. Cela pourrait paraître rapide que nos deux tourtereaux se déclarent leur flamme dès le tome 1 mais contrairement à certains romans où l’histoire se passe sur quelques jours/semaines, ce premier tome se passe sur plusieurs mois. Car avant d’envoyer Cat comme appât pour « pécho » du vampire, Bones la prend en main (dans tous les sens du terme ^^) pour la former aussi bien au plan physique que sur les forces/faiblesses des vampires. Du coup, nos deux héros  ont tout le temps nécessaire pour apprendre à se connaître et voir qu’ils sont faits l’un pour l’autre.
Sans compter que pour Cat, cela a pris encore plus de temps vu les préjugés de la demoiselle sur les vampires. Du coup, après avoir renié pendant un bon moment (où j’avais envie de lui mettre une paire de claques !) les sentiments qu’elle avait pour Bones, elle s’est enfin laissé aller à leur histoire, en s’inquiétant néanmoins de ce que sa môman allait penser de tout cela !

Au niveau des scènes de sexe, j’ai trouvé qu’elles étaient assez nombreuses mais cela ne m’a pas gênée plus que cela, que du contraire ! Je dois dire que grâce à Bones, il faut chaud dans les chaumières à la lecture du roman  😳
Elles ne sont pas trop crues, rien ne m’a choqué dans les termes usités, même quand Bones tentait de dérider Cat pour l’empêcher de rougir dès qu’on lui parle un peu « cul » (la preuve avec l’extrait repris ci-dessus en violet). Grosso modo, c’était juste comme j’aime et ces scènes étaient très bien écrites !

« (…) Butant sur les mots, je cherchais un moyen d’approche. Très franchement, c’était la première fois que cela m’arrivait. D’habitude, les individus de son espèce étaient des proies faciles. Je ne savais pas comment résoudre la situation en vraie professionnelle.
– Tu veux baiser ?
Les mots étaient sortis tout seuls. J’étais horrifiée. Je faillis me couvrir la bouche avec la main car je n’avais encore jamais prononcé ce mot-là.
Il tourna de nouveau les yeux vers moi, une moue amusée sur les lèvres, car il s’était détourné après son second refus. Son regard sombre glissa sur moi comme pour m’évaluer.
– Mauvais timing, ma belle. Ça va devoir attendre un peu. Maintenant, sois gentille et file, je te retrouverai »
(page 14)

L’osmose est juste parfaite encore les personnages. Leurs dialogues sont savoureux, parfois épiques, drôles mais respirent d’une telle sincérité que j’imagine sans souci les personnages sortir du livre pour jouer la scène devant mes yeux conquis par le spectacle qu’ils m’offrent tous les deux.

Pour moi, Cat et Bones représentent la relation la plus aboutie, la plus crédible, la plus PARFAITE de tous les romans de bit-lit lus jusqu’ici. 

Le style de l’écriture

Le style de l’écriture est assez accrocheur. Evidemment comme tout roman de bit-lit qui se respecte, la parole est donnée à Cat, la narration est donc à la première personne, une narration qui colle parfaitement à l’intrigue et qui nous permet une réelle intimité avec cette héroïne dont la lectrice lambda ne peut que se sentir proche.

Ceci dit, en écrivant la chronique, je me dis que ce serait bien d’avoir quelques chapitres, voir un tome pourquoi pas où le narrateur serait Bones. Perso, cette idée a tout pour me plaire !

Sinon, l’écriture est rythmée, très vivante avec beaucoup de dialogues croustillants entre Cat et Bones. Les deux héros ont une répartie d’enfer que ce soit pour se chamailler mais aussi pour se dire à quel point ils ont envie l’un de l’autre. Sans compter que l’attitude très prude de Cat au début du roman m’a fait sourire à bien des égards, surtout quand Bones commence à lui raconter tout ce qu’il a envie de lui faire !

Sans compter que j’adoooore quand Bones appelle Cat « chaton », je trouve ça tellement mignon  😳 .

Conclusion

En bref, je pense que vous l’aurez compris, j’ai vraiment kiffé ce premier tome de Chasseuse de la nuit. Que ce soit l’enquête menée par nos deux tourtereaux, leur histoire d’amour qui est en quelque sorte mythique pour les amatrices de bit-lit, l’écriture rythmée qui fait que l’on enchaîne les 500 pages de ce premier tome à une vitesse hallucinante, j’ai TOUT aimé au point de vouloir enchaîner les 5 tomes dispos en VF et les 2 spin off aussi ! 
Le tome 2 est déjà en cours de lecture d’ailleurs !

FONCEZ, VIBREZ avec le couple et devenez comme moi membre du club des adoratrices de Bones !


Attention Mesdames, une fois que Bones vous aura attrapé entre ses crocs, vous serez définitivement perdue mais c’est tellement bon que vous ne voudrez jamais vous libérer ! 🙂


Les points forts :

  • Le couple Cat/Bones qui déchire tout : une osmose parfaite ! Certifiée meilleure relation développée dans le cadre d’un roman bit-lit ;
  • Une intrigue assez intéressante qui tient en haleine jusqu’au bout, bien équilibrée avec le côté romance de l’histoire ;
  • Le fait que Bones appelle Cat « Chaton », j’adoooooore ! ;
  • Un style d’écriture accrocheur, très vivant avec beaucoup de dialogues ;
  • Une mythologie vampire qui diffère selon les croyances, soit l’origine est scientifique, soit créationniste ;
  • Le côté prude de Cat : elle rougit dès qu’on évoque le sexe ! 
  • Des scènes de sexe certes importantes mais qui s’intègrent au récit et qui sont très bien écrites… 

Les points faibles :

  • Peut-être que Bones soit juste un personnage fictif… En même temps, mon chéri doit être soulagé de savoir que ce rival sur lequel je fantasme depuis la lecture du récit reste un personnage de papier qui ne représente pas une réelle menace pour lui  😆




Les avis des copinautes : Thalia,  Acsylé, Azilys, karline05, Mycoton32, Galleane, Dup,  akasha, TheChouille, Ch0u:), Simi, Serega, Priline, Moody, LiliDrawinthecity  et bien d’autres sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict


Commentaires

  1. Rhaaaaaaaaaaa tentatrice!!! 5 juin 2012 18:10

  2. Ton avis est juste PARFAIT! T'es vraiment douée pour les chroniques, c'est hallucinant! Et maintenant, grace à toi, j'ai envie de RELIRE le tome 1! Bon, en attendant, il me reste les 2 spin off et le tome 5 dans ma PAL, mais plus c'est long plus c'est bon, je laisse encore un peu de temps avant de replonger dans les bras de Bones, car une fois le T5 terminé, l'attente risque d'être atroce! Bonne lecture avec les autres tomes. 5 juin 2012 18:41

  3. J'avais beaucoup aimé ce tome 1, très enlevé, avec un couple charismatique (même si Bones ne me fait pas plus d'effet que ça) et pas mal d'humour. 5 juin 2012 18:50

  4. Une saga qui mérite qu'on parle d'elle! :) une fois dans les bras de Bones on ne veut plus le lâcher!^^ 5 juin 2012 19:40

  5. Héhé, quand on a enfin tenté ce 1er tome, on a juste envie de se dire "mais pourquoi je l'ai laissé trainer si longtemps ???". Un couple fort, du même acabit que Barrons et Mac et comme tu le dis, une osmose juste parfaite ! Rien à ajouter :) 5 juin 2012 20:27

  6. Hou là, si avec tout ça tu ne m'as pas donné envie de le lire ! Il est dans ma PAL mais bizarrement il ne m'attirait pas plus que ça. J'essaie d'intercaler ce genre littéraire avec de la lecture contemporaine ou des thrillers et ce premier tome attendait donc gentiment son tour dans ma PAL mais là je crois qu'il va sérieusement remonter en tête du peloton. 5 juin 2012 20:45

  7. Ben voilà tu m'as donné envie de lire cette série. T'es très forte :) 6 juin 2012 10:21

  8. Moi aussi j'étais restée sur le c.. à la fin, et je me suis jetée sur le tome 2 :D J'espère que la suite te plaira aussi (mais avec le tome 2 c'est bien partis d'après ce que j'ai pu voir^^). On est vite addict à Cat et Bones :) 6 juin 2012 13:12

  9. Je lis en ce moment une tonne d'avis positifs sur cette saga, de quoi me faire craquer ! 6 juin 2012 17:13

  10. Attends de voir les autres tomes et tu verras que celui là fait presque prude à côté... Ce qui est sympa également c'est qu'au fil des tomes l'histoire prend plus de profondeur. 9 juin 2012 21:41

  11. Booonnnnneeeeeeeeeeeeeesssssssssssssss!!! Une accro de plus à la série. Le tome 1 a rejoint ma PAL la semaine dernière (à force d'en entendre parler, il fallait bien que je m'y mette!) et je l'ai déjà dévoré. Je crois qu'il est clair que j'a aussi craqué sur Bones moi aussi. Ta chronique analyse bien le livre et donne envie de lire la suite. Personnellement, je viens de recevoir les tomes 2 et 3 pour mon anniversaire (petit cadeau que je me suis fait à moi-même). Un an de plus cela mérite bien une dose de Bones et Cat. Merci pour ta chronique. 10 juin 2012 11:25

  12. @Clairdelunebleu : eh bien, bon anniversaire à toi ! Bises et merci ! 10 juin 2012 14:40

Laissez un commentaire

24 January 2019 10:14