Hunger Games, tome 3

Titre VF : Hunger Games, tome 3 : La révolte
Titre VO : The Hunger Games, Mockingjay

Auteur : Suzanne Collins (USA)
Traduction de Guillaume Fournier

Publié aux Editions Pocket Jeunesse (Fiche du livre)
Date de publication : 05 mai 2011

Genre : Dystopie, YA

Pages : 416

Chroniques des tomes précédents : Tome 1 ; Tome 2

Prix : 18,15 €
Commander sur amazonHunger Games, Tome 3 : La révolte

Note

Quatrième de couverture 

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du District Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

Mon avis

** ATTENTION ! Spoils possibles sur les tomes précédents **

Comme je l’avais annoncé, je n’ai pas trop attendu avant de m’immerger pour la dernière fois dans l’univers de Suzanne Collins. Et pour ce troisième tome, je dois dire que la surprise fut totale et que je ne suis pas prête d’oublier la fin de la trilogie. Voyons voir de suite pourquoi…

À la fin des jeux de l’expiation, rien ne va plus. Katniss est « extradée » par les Rebelles et Peeta aux mains du Capitole. Le District 12 n’existe plus, rayé de la carte par le Capitole prêt à tout pour étouffer dans l’oeuf la rébellion dont Katniss est le symbole, le souffle, le moteur. 
Dès lors, Katniss n’a plus le choix : elle accepte de devenir le geai moqueur et de donner la force aux Rebelles pour en finir avec le pouvoir du Capitole et, par la même occasion, se fait la promesse de tuer Snow de ses propres mains.
Mais dans cette aventure, Katniss en ressortira-t-elle indemne et les pertes de cette guerre ne seront-elles pas trop lourdes à porter ?

L’intrigue

En commençant ce troisième tome de Hunger Games, j’ai senti immédiatement qu’il serait très différent des deux autres en ce qui concerne l’ambiance, le ton donné au récit.

Même si les tomes 1 et 2 sont loin d’être une partie de plaisir, et que l’horreur de vivre à Panem – soumis à l’odieux pouvoir du Capitole –  est palpable dès le premier tome, j’ai néanmoins trouvé que ce tome était résolument plus sombre, plus noir et je me suis sentie très vite oppressée par le poids de cette rébellion, de cette guerre.

J’ai eu l’impression, en ouvrant ce troisième tome, de devoir reprendre mes marques dans l’univers de Suzanne Collins. Après le choc de la disparition du District 12 (fin du tome 2), il a fallu apprendre à « vivre » dans les profondeurs du District 13 (pas aussi disparu que le laissait entendre le Capitole en diffusant toujours les mêmes images à la télévision), avec de nouvelles coutumes propres au District et de nouveaux personnages qui ne m’ont pas a priori paru très sympathiques (en particulier la Présidente Coin). En fait, le lecteur se retrouve dans la même position de Katniss : lâché dans un univers inconnu auquel il va falloir s’habituer rapidement étant donné les enjeux et la guerre.

Et il faut bien admettre que cette première partie où Katniss déambule dans les couloirs du District 13 m’a paru très lente et très ennuyeuse par moments. Il ne se passe pas vraiment grand chose mais la force des évènements (comprenez l’état de guerre, le rôle de geai moqueur joué par Katniss comme symbole de la rébellion) attise la curiosité du lecteur qui pousse, pousse sa lecture, malgré un désintérêt assez fort pour cette première partie.

Puis comme pour les romans précédents, une fois que l’action commence, elle ne s’arrête plus et nous tient en haleine jusqu’à la dernière page. Cependant, l’impression qui m’est ici restée, est de voir se dérouler devant moi des Jeux (encore une fois) mais sans les Jeux. Du coup, ça devient assez répétitif par rapport à ce que l’on avait déjà vécu dans les tomes précédents (surtout le tome 2) quant aux pièges qui vont se refermer sur Katniss et ses comparses.

Et que dire du final ! Pour le coup, je n’ai rien vu venir et je n’aurais jamais cru que l’auteur ose prendre un tel virage. J’ai été profondément choquée par la tournure des choses, surtout par rapport à un des personnages en particulier. J’ai trouvé ça vraiment brutal et cruel, totalement imprévisible. D’ailleurs, c’est simple, j’ai tellement été choquée que j’ai refermé le livre à la fin du chapitre pour ne le ré-ouvrir que quelques heures plus tard, le temps de me remettre de mes émotions.
Ceci dit, il faut admettre que cette fin est réaliste, cohérente avec la saga, avec le fait que les Districts soient en guerre avec le Capitole. Et comme c’est le cas dans un état de guerre, on ne peut pas imaginer une fin en happy end où il n’y aurait pas de pertes douloureuses, que tout le monde s’en sortirait parfaitement indemne. C’est en effet le prix de la liberté, même si pour le coup, il m’a paru très cher payé.

Si je devais encore commenter l’intrigue, je dirai que la fin du tome 3 nous offre aussi un bel aperçu de ce que l’humanité n’est pas forcément cohérente une fois que la question du pouvoir est en jeu. Hunger Games montre encore que finalement, peu importe le camp, peu importe que l’on soit brimé et que l’on condamne le comportement de l’autorité décisionnaire, le jour où celui qui a été brimé a le pouvoir en mains, c’est comme s’il oubliait les humiliations qu’il a subi, qu’il a trouvé si inhumaines et ne voit plus aucun inconvénient à les faire subir à ses tortionnaires. Si on l’on comprend l’esprit de vengeance qui peut nous animer à pareil instant, il ne faut pas perdre de vue que la violence n’engendrera que de la violence et que si l’on ne s’élève pas par rapport à nos tortionnaire, c’est que nous ne valons pas mieux qu’eux… 
C’est vraiment ce message que je retiens en fermant le roman et Suzanne Collins l’exprime avec force à travers le personnage de Katniss qui surprendra le lecteur encore une fois en prenant une décision qu’on attendait pas… mais alors pas du tout.

[Spoiler alert – pour lire le spoiler, veuillez surligner le passage ci-contre]Je n’ai pas non plus vraiment apprécié le fait que le procès de Katniss se déroule sans sa présence. Vu mon métier, je ne peux pas trouver normal que les droits de la défense soient ainsi bafoués, même s’il y avait bien des gens pour prendre sa défense et tenter d’expliquer/justifier son geste. De plus, j’aurais trouvé plus intéressant d’assister aux débats (même s’il faut reconnaître que le roman aurait été plus conséquent en nombre de pages). Mais voilà, pour moi, ça m’a choqué qu’on vienne juste lui dire : « ok, ton procès a eu lieu. C’est bon, tu rentres chez toi ! »[Fin spoiler alert]
 

Les personnages

Avec Hunger Games, j’ai pu constater aussi une belle évolution au niveau du personnage de Katniss

Souvenez-vous pour le tome 1, je vous disais que je n’avais pas spécialement adhéré au caractère de l’héroïne, notamment en ce qui concernait son comportement avec Peeta dans l’arène.
Au fur et à mesure que j’avançais dans les tomes, j’ai pu me faire une idée plus précise sur le personnage de Katniss, sur ses forces et ses faiblesses. 
Quand je reviens en arrière en pensant au premier tome, il m’apparaît finalement que Katniss était une jeune fille tout ce qu’il y a de plus sûr d’elle en apparence. Elle a été fort marquée par le décès de son papa et a dû endosser beaucoup trop vite le rôle de chef de famille, en subvenant aux besoins de sa mère et de sa soeur, Prim. Elle s’est donc forgé une carapace assez dure autour d’elle et apparaît comme quelqu’un de froid et distant.

Puis après les Hunger Games, cette image de froideur va petit à petit tomber et elle va surtout retrouver une place d’ado au sein de sa famille, sa mère décidant enfin de reprendre le rôle de parent qui lui incombe. Même si Katniss a mûri encore plus au sein des jeux, qu’elle a affronté la mort (ce qui n’est pas ce qu’on attend de la vie quand on a 16 ans), je la sens plus libérée au niveau de ses obligations et donc plus susceptible d’avoir des préoccupations de son âge, comme savoir si elle va choisir Gale ou Peeta, même si finalement elle se dit qu’aucun des deux serait encore mieux !

Avec ce tome 3, c’est encore une nouvelle facette de sa personnalité que Katniss va dévoiler au lecteur et peut-être celle que j’ai préférée. Katniss, pourtant figure importante au sein de la révolte, synonyme de courage, de force, de confiance en soi, va douter de plus en plus et on sent en elle un tiraillement, elle ne sait plus trop où elle en est et surtout elle ne sait pas quoi faire pour être en accord avec elle mais aussi avec le rôle qu’on attend d’elle. Et c’est cette facette que j’ai beaucoup aimé car le lecteur peut vraiment se retrouver dans ce personnage à ce moment-là. L’identification avec la Katniss de départ était pour moi impossible (trop distante, trop froide… sauf en ce qui concerne sa relation avec sa soeur) mais là, dans ce tome 3, en lisant ses pensées, voir comme elle avait du mal à concilier ce qu’on attendait d’elle avec ce qu’elle pensait réellement, j’ai vraiment vu une jeune fille pas si différente des autres, sauf pour l’horreur de ce qu’elle a vécu dans les jeux, au fait qu’elle doit vivre avec la mort qui lui colle quasi à la peau.
On a du mal à comprendre parfois pourquoi elle réagit comme cela, elle demeure totalement imprévisible quant à ses actions, mais plus on avance dans l’histoire, plus elle montre un visage humain qu’elle cachait au départ (sauf quand cela touchait sa soeur). Ce que j’adore chez Katniss, c’est qu’elle est entière et vraie, elle ne fabrique pas les émotions, elle les vit et on n’arrive pas à lui faire dire/faire ce qu’on veut si elle n’y croit pas.

Quelques mots sur les autres personnages. 

J’ai apprécié que Gale soit plus présent dans ce tome. Exit les Hunger Games où il n’était pas de la partie, avec ce tome 3, on le découvre tel qu’il est : un personnage qui va au bout des choses, qui veut sa revanche sur le Capitol et qui la prendra, même au péril de sa vie. 

J’ai éprouvé un peu plus de compassion pour Peeta qui est vraiment malmené dans ce tome et je reconnais qu’il va vraiment faire preuve d’une volonté et d’un courage incroyable pour contrer le sort que lui a réservé le Capitole. 

Concernant la relation Gale/Katniss/Peeta, ce tome ébranle le trio amoureux de manière radicale. Katniss va prendre de la distance aussi bien avec l’un que l’autre et ses amourettes ne sont d’ailleurs plus sa préoccupation : elle veut se venger de Snow et le tuer. 

J’ai également beaucoup aimé le personnage de Prim, la petite soeur assez timide que l’on découvre dans le tome 1 et qui comme Gale, vu son absence dans les jeux, reste un personnage qui est ébauché dans les deux premiers tomes. Malgré son jeune âge (13 ans), Prim est également très mature pour son âge (ce qui choquera d’ailleurs sa soeur qui remarquera qu’à elle aussi, on a volé son enfance…) mais qui est également déterminée. Prim sait ce qu’elle veut faire de sa vie, elle a déjà trouvé sa voie.

Par contre, il y a un personnage que je n’ai pas du tout aimé à la seconde où j’ai fait sa connaissance. C’est la Présidente Coin du District 13. Pour moi, elle n’est pas différente de Snow et aussi dangereuse que lui. Elle cherche le pouvoir et pour cela, la fin justifie les moyens, peu importe les dommages collatéraux. 


Le style de l’écriture

Je ne vais pas épiloguer sur ce point, l’essentiel étant déjà été dit pour les deux autres tomes précédents. Le style de l’auteur reste toujours aussi agréable et fluide, assez rythmé bien que j’ai trouvé que ça manquait un peu de fluidité sur la fin où j’ai trouvé le roman assez descriptif, et que du coup le rythme en prenait un fameux coup, mais cela se justifie vu la tournure des évènements et l’état de Katniss

Le fait que l’on reste tout le temps centrée sur l’héroïne principale (narration en « je ») m’a ici moins agacé que dans les épisodes précédents où je reprochais à l’auteur d’être toujours restée avec Katniss, nous laissant une vision étriquée de l’univers. 
Ici, je n’ai pas ressenti cela. Vu que Katniss débarque dans un District inconnu, doit s’adapter à de nouvelles règles et doit décider si oui ou non, elle va poursuivre son rôle de symbole pour la rébellion, nous suivons les évènements en même temps qu’elle, apprenons ce qui se passe au Capitole et ailleurs en même temps qu’elle et quand il faut, elle est sur place, là où il faut pour qu’on ait une vision assez globale de ce qui se passe dans cette guerre. Du coup, le lecteur n’a plus cette impression d’avoir des oeillères comme ce fut le cas dans l’arène où en ce qui me concerne,  l’envie d’avoir le ressenti d’autres personnages se faisait plus pressant. 

Conclusion

Pas de doute, la fin que nous offre Suzanne Collins est digne de cette saga ! On sent que l’auteur maîtrise tout, que ce soit l’intrigue (à laquelle on reprochera cependant de toujours proposer le même schéma et d’être finalement assez redondante), les personnages (la manière dont elle fait évoluer Katniss est vraiment très réussie, ne laissant apparaître les petites failles de son héroïne qu’au fur et à mesure de l’histoire, au plus le lecteur s’attache à elle) ou encore son style d’écriture qui s’adapte vraiment – surtout dans ce dernier tome – au rythme de son héroïne (lent au départ, puis plus rythmé quand on est dans l’action pure puis de nouveau plus lent, plus saccadé, plus descriptif quand Katniss a une nouvelle épreuve à affronter).

Hunger Games restera une des sagas Young Adults qui m’a le plus marquée, surtout à la lecture de ce troisième tome qui m’a complètement choquée, retournée, qui a fait volé en éclats mes certitudes, me plongeant dans une fin difficile à accepter mais logique. 

Sans être un coup de coeur, je me suis vraiment fondue dans l’univers de Suzanne Collins, j’ai aimé ses personnages et j’ai stressé avec eux. Et avouons-le, j’ai pris une sacrée claque dans la figure avec ce tome 3 !
Même si on aime les happy end où tout le monde est content et heureux, parfois voir la réalité des choses, même dans une fiction, nous remet les idées en place et surtout nous fait réfléchir ! Car comme dans Hunger Games, notre vie à nous est loin d’être un perpétuel conte de fées !

Les points forts :

  • L’évolution de Katniss depuis le tome 1 : plus on avance dans les tomes, plus elle laisse transparaître ses failles, un côté plus humain que la Katniss que l’on découvre au départ.
  • Une fois que l’action démarre dans le second roman, on retrouve très vite le suspense qui nous prend aux tripes depuis le début de la saga !
  • Une fin qui se veut très réaliste, avec son lot de tristesse, de douleur, cohérente avec l’état de guerre, le côté sombre de ce troisième tome. Bref, parfaite !

Les points faibles :

  • Une première partie de roman assez lente et disons-le par moments ennuyeuse.
  • Une impression de Déjà vu : revoir les Jeux sans les jeux, encore une fois !


Les avis des copinautes :  Frankie, Mycoton32, iwry, Lamalal’, Acsylé, Ch0u:), Azariel87, Azilys, Simi, Evy, Crouton, Priline, TheChouille,  akasha et d’autres encore sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Ah je vois que toi aussi, tu as été retournée par ces derniers chapitres ! C'est vrai, que je ne m'y attendais pas du tout non plus. En tout cas, j'étais ravie de voir que l'auteure prenait de vrais risques en nous offrant un final qui n'était pas convenu (je me souviens avoir été très déçue par la saga Twilight à cause de ce point précis). Il me semble que tu avais vu l'adaptation ciné non ? Est-ce que tu avais aimé ? 4 juin 2012 17:52

  2. j'adore cette saga et pour ma part, je crois que c'est la seule fois où une finale ne me déçoit pas. Parce que bon, elle est terrible, quand même, cette finale... j'ai trouvé que l'auteur était restée cohérente jusqu'au bout. 4 juin 2012 17:53

  3. j'ai adoré cette saga. C'est pour moi une série culte ! 4 juin 2012 19:55

  4. Je l'ai terminé il y a quelques jours seulement, et comme toi, je pense que je n'oublierais pas cette saga de sitôt ! Comme tu le dis, c'est un tome très dur, et assez oppressant. Je ne me suis pas ennuyée lors de la présentation du 13 et de son fonctionnement, j'ai tout de suite été prise dans une tension psychologique qui ne m'a pas lâché. Moi qui n'appréciait pas beaucoup Katniss, je me suis sentie beaucoup plus proche d'elle alors qu'elle était plus fragile, et révoltée contre cette guerre. C'est vraiment ce message pacifiste et anti guerre qui m'a touchée. J'ai beaucoup aimé Finnick également, son histoire et son destin m'ont beaucoup émue. J'ai bien aimé cette fin, loin d'un happy end rose, mais tout de même porteuse d'espoir. J'étais en larmes... Je ne sais pas toi, mais je crois que je vais avoir du mal à lire d'autres dystopies pendant un petit moment ! 4 juin 2012 21:59

  5. J'avais beaucoup aimé ce tome 3 qui conclut la trilogie à merveille. Il est vraiment sombre et dur et c'est d'ailleurs étonnant pour un livre YA. Comme toi, j'ai aussi eu l'impression d'être dans des jeux sans les jeux, si bien qu'à un moment, je me suis demandé si ça ne cachait pas quelque chose ! :) Et merci pour le lien ! 5 juin 2012 19:16

  6. Je crois que je n'ai jamais autant pleuré pour un livre,c'est idiot mais j'ai eu l'impression que l'on m'ôtait une partie de moi. Ca ma bouleversée. Seul hic je suis resté sur ma faim pour ce qui de...la fin. Je suis contente d'être tombée sur ce site,les critiques y sont vraiment bien formulées. 6 juin 2012 19:16

  7. @Kierra-Day : Je te remercie beaucoup, ça me fait super plaisir d'avoir de tels retours sur mes chroniques :) 6 juin 2012 21:16

  8. Ce tome m'a moins plu que les précédents car on ressentait moins le suspense, l'urgence présente dans les deux autres tomes. J'aime beaucoup le personnage de Peeta et il est moins présent, tandis que Gale m'agace ; je le trouve égoïste ! J'ai quand même énormément aimé et Hunger Games reste la saga qui m'a le plus marquée ! 20 août 2012 18:36

  9. Je n'ai pas trouvé ce roman ennuyeux ! Justement j'ai beaucoup apprécié ces quelques moments de repos avant d'avoir les tripes à l'air et de secouer le bouquin en criant "NAOONNN pourquoi ?!" XD. Troisième tome intense et très réaliste je suis d'accord avec toi ! C'est de loin le meilleur de la saga ! Et Katniss évolue à chaque tome. J'ai beaucoup apprécié l'histoire de Gala par contre même si je suis pour le couple Peeta Katniss. 22 septembre 2012 22:26

  10. Cette Trilogie est géniale! Je n'ai jamais pu lire un livre aussi plein de suspense! Je mettrais un 10 sur 10. 29 janvier 2013 20:33

  11. J'ai terminé ce troisième et ultime tome il y a deux jours. Même s'il est plus sombre, en même temps logique puisque c'est la révolte, il est pas mal du tout. Une trilogie que je ne regrette pas d'avoir découvert, malgré mes à priori au départ. 22 septembre 2013 20:38

  12. coucou, très bonne critique encor une foi mille merci tu ne spoile pas ou alors tu préviens franchement j’étais très curieuse de savoir ce que tu pensais de ce dernier livre avant d'en faire l’acquisition et j'avais peur d'avoir le dénouement final dans tes lignes donc encor merci bonne continuation bis 11 octobre 2013 19:37

Laissez un commentaire

12 July 2020 15:29