Intuitions, tome 3

Titre VF : Intuitions, tome 3 : Infini

Titre VO : Numbers 3 : Infinity

Auteur : Rachel Ward (UK)
Traduction de Isabelle Saint-Martin 

Publié aux Editions Michel Lafon Jeunesse
Date de publication : 16 mai 2012

Site Web à consulter : Lire en série

Genre : Fantastique, Jeunesse

Pages : 282 

Chroniques des tomes précédents : tome 1 ; tome 2

Prix : 16,20 €
Commander sur amazon : Intuitions, Tome 3 : Infini

Note


Quatrième de couverture

Angleterre, 2029. Le chaos règne sur le monde, et les villes sont désertées. Différents clans tentent d’imposer leur loi en recrutant ceux qui manifestent des capacités hors normes.
Harcelés à cause de leurs pouvoirs, Adam et Sarah luttent pour protéger leurs biens le plus précieux : Mia et l’enfant que Sarah attend. Car si Adam peut deviner la fin d’une vie et Sarah dessiner l’avenir, Mia et le bébé semblent être dotés de facultés plus puissantes encore. Ils deviennent la cible de toutes les convoitises. Derrière eux se joue peut-être le destin du monde…


Mon avis

J’attendais la conclusion de cette saga avec beaucoup d’impatience ! Après la conclusion du tome 2, il me tardait de retrouver Sarah et Adam pour savoir quelles mésaventures allaient encore leur arriver avec ces dons maudits dont ils ne désiraient pas. Que ce soit lire la date de mort des gens ou dessiner l’avenir, c’est un fardeau lourd à porter… surtout quand on se rend compte que l’enfant de Sarah, Mia, dispose d’un pouvoir encore plus effrayant ! Ce tome 3 s’annonçait donc passionnant…  et après lecture, je peux vous dire qu’il a tenu toutes ses promesses !

Nous sommes en 2029, 2 ans après le terrible tremblement de terre de 2027 qui a précipité l’Angleterre dans le chaos le plus total. Les gens vivent dans des tentes, essaient de s’en sortir comme ils peuvent.

Sarah et Adam ont rejoint l’un de ses camps avec les deux frères de Sarah, et sa fille, Mia. Mais Adam n’est pas tranquille. Recherché pour un meurtre qu’il n’a pas commis, il craint toujours que les autorités soient à sa poursuite.
Ses doutes vont finalement se confirmer sauf en ce qui concerne la motivation : Adam n’est pas recherché pour meurtre, mais convoité grâce à son don de voir la date de mort de chaque personne qui croise son regard. Mais Adam va finalement se rendre compte que c’est toute sa famille qui est en danger…

L’intrigue

Il est un fait qu’on entre très vite dans le vif du sujet ! J’avoue que j’étais très curieuse de voir comment Rachel Ward allait pouvoir orienter ce tome 3, surtout après ce qu’elle avait annoncé à Montreuil (voir interview dans le LivrActu spécial Montreuil) où elle parlait d’explorer l’idée de « voler les nombres des autres », en faisant quelque chose de totalement différent que les deux premiers tomes.

Et pour le coup, c’est réussi. L’univers de ce troisième tome est assez différent de ce que j’ai pu lire dans les deux précédents en ce sens que l’univers est plus sombre, encore plus oppressant.
Depuis le début, il faut reconnaître que l’univers est assez morbide et qu’en plus de cela, l’auteur ne ménage aucunement ses personnages.
Mais dans ce troisième opus,  l’auteur va encore plus loin avec ces dons maudits en imaginant les conséquences que ces dons peuvent entraîner s’ils venaient à être connus.
Comme on le sait, depuis le début, la philosophie de Jem et d’Adam (dans une moindre mesure) est de faire profil bas avec ce don et de ne jamais dévoiler à quelqu’un la date de sa mort (merci, mon Dieu ! Je pense que je ne pourrais jamais vivre en ayant ce countdown dans la tête… C’est un peu comme avec la date du 21 décembre 2012 en fait, plus on s’en rapproche, plus je panique !).

Et dans ce tome, l’auteur exploite justement les conséquences liés à la connaissance de ce don par des personnes mal intentionnés. Mais pas seulement, il s’agit aussi pour l’auteur d’aborder la thématique de l’immortalité d’une façon très originale.

L’intrigue vous prend très vite à la gorge, car on comprend sans mal dans quelle situation périlleuse Adam et Sarah se trouvent. Plus on avance dans l’histoire, plus on a l’impression qu’il n’y a aucun échappatoire et on se demande vraiment comment tout cela va se finir, le doute persiste jusqu’à la fin.

Dans ce troisième tome, le monde est encore plus brutal, plus sombre que dans les tomes précédents. On va très loin dans l’horreur, on est même choqué par la tournure de certains évènements, on craint pour les personnages jusqu’à la dernière seconde.

L’intrigue est bien ficelée, tient en haleine jusqu’à la dernière seconde, avec son lot de rebondissements inattendus. L’auteur conclut avec brio cette saga, laissant le suspense monter crescendo d’un tome à l’autre, rendant l’histoire plus tendue, plus crispante à chaque opus pour finir sur une apothéose avec en fond de toile une réflexion sur cette peur de la mort que nous connaissons tous et sur ce qu’on serait prêt à faire pour y échapper. 

Les personnages

C’est peut-être le point qui fait que ce troisième opus n’est pas un coup de coeur, j’ai trouvé les personnages un peu ternes par rapport au tome 2.

On a l’impression qu’ils subissent plus qu’ils n’agissent par rapport à toutes les épreuves qu’ils traversent. Le seul personnage qui sort un peu du lot, c’est finalement la fille de Sarah, Mia.

Comme je le disais déjà dans le tome 2, je ne suis pas vraiment fan d’Adam, personnage qui se laisse très vite emporté par ses émotions, ce qui lui donne un côté dangereux car imprévisible. On ne peut savoir à l’avance comment il va réagir, s’il va réussir à se maîtriser ou s’il va devenir violent. 
Mais d’un autre côté, peut-être à cause du fardeau qu’il porte avec son don, même dans ses moments de violence, on sent qu’il reste réfléchi et qu’il ne franchira pas cette limite, d’en arriver à tuer, même pour s’en sortir. Adam connaît en quelque sorte le prix de la vie et refuse de tuer de ses propres mains.
Il reste aussi très focalisé sur lui, très parano d’être rattrapé par les autorités, demandant toujours à Sarah et aux enfants de fuir alors qu’ils sont épuisés et ne demandent qu’à se poser. J’ai trouvé que c’était assez égoïste de sa part, connaissant l’état de Sarah.
Mais plus on va avancer dans le roman, plus cette impression d’égocentrisme va s’atténuer, plus Adam va prendre conscience de l’importance de sa petite famille à ses yeux.

En ce qui concerne Sarah, je l’ai sentie partagée entre son amour pour Adam mais aussi l’envie de se poser, pour elle, mais aussi pour sa fille de deux ans et ses deux frères. Sarah en a assez de vivre isolée, loin de toute sociabilité, et reproche leur fuite permanente à Adam.
Malgré son âge (18 ans), Sarah est une maman exemplaire avec sa fille, Mia. On sent à quel point elles sont fusionnelles toutes les deux, à quel point elles ont besoin l’une de l’autre. Leur relation est fort touchante.

Et puis, il y a Mia. Ce petit bout de 2 ans qui va grandir très vite, au vu de toutes les choses qu’elle va endurer, voir. Mia, c’est vraiment le petit rayon de soleil du roman : à chaque fois qu’elle parle, je l’imagine sans mal prendre vie dans ma tête, avec une petite voix douce et fluette qui donne envie de la prendre dans ses bras, de la protéger. Mais en même temps, sachant de quoi elle est capable avec son don, Mia fait peur. Là, elle est encore petite mais quid quand elle sera grande ? 
 
Dans le tome 2, j’évoquais l’incertitude de la relation entre Adam et Sarah : on ne savait pas trop s’ils étaient amis ou amoureux. Dans ce troisième opus, plus de doute possible sur la nature de leur relation :). J’ai d’ailleurs aimé ressentir à travers Sarah les doutes de notre coeur à parfois gérer les réactions de l’autre, puis ces questionnements sur le fait d’être ou pas avec la bonne personne,… Puis, comme ça, juste par une parole, un geste, ce léger doute qui subsistait est balayé d’un revers de main et on sait. Beaucoup de filles devraient se retrouver dans cette intimité que Sarah partage avec nous.

Si j’ai une remarque à faire sur les deux personnages. Je les ai trouvés à un certain moment bien fort naïfs. Pourtant avec le côté assez parano d’Adam et le fait qu’ils essaient de protéger Mia au maximum en évitant de parler de son don, je n’aurais pas cru qu’ils puissent manquer de vigilance à ce point en oubliant un instant où ils étaient, les mettant dès lors encore plus en danger. 

Le style de l’écriture

Difficile de ne pas adhérer au style de l’écriture : simple, allant direct au fond des choses sans fioritures, beaucoup de dialogues,… Bref, un style très jeune, certes pas très recherché, mais vraiment on s’en fout ! L’intrigue bouge, le style suit le rythme, c’est tout ce que je demande !

J’aime toujours autant que le roman soit raconté à deux voix, comme dans le tome 2, en alternant les points de vie d’Adam et Sarah. C’est très intéressant, surtout que les deux personnages n’ont pas vraiment le même caractère, cela permet donc au lecteur de comprendre chacun des deux personnages sans les juger à travers le regard de l’autre.

Conclusion

En bref, j’ai trouvé que le final de ce tome 3 est à la hauteur du potentiel de la saga, déployé depuis le premier opus. Si ce dernier commençait doucement en ne poussant pas le don de Jem jusqu’au bout, le tome 2 et ensuite le tome 3 ont largement contribué le mettre au coeur d’une réflexion sur notre peur face à la mort et sur la recherche de l’immortalité à n’importe quel prix.
Plus on avance dans la saga, plus les évènements deviennent difficiles, le lecteur sombrant avec les personnages dans une spirale d’horreur qui n’en finit pas, nous donnant inlassablement envie d’en lire davantage, d’engloutir les pages avec avidité et gloutonnerie pour savoir ce qui va advenir d’Adam, Sarah, Mia et leur enfant à naître.

Accrochez-vous, vous en aurez besoin, Rachel Ward va au fond des choses avec ce tome 3 ! 

Un roman à vous rendre dingue !

Les points forts :

  • Une intrigue haletante qui nous tient accroché au roman du début à la fin : impossible de lâcher le fil !
  • La thématique de l’immortalité abordée d’une manière originale 
  • L’écriture toujours aussi rythmée, qui nous emporte complètement dans le récit.

Les points faibles :

  • Des personnages un peu en demi-teinte, quelque peu en retrait par rapport à ce qui leur arrive, on a l’impression qu’ils subissent plus qu’ils n’agissent.
  • Que ce soit fini tout simplement ! :(

Francesca l’a lu aussi et a donné son avis ICI. D’autres avis seront bientôt disponible sur la page BBM du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict

Commentaires

  1. Bonjour Jess et merci pour cette chronique qui m'en appris un peu plus sur ce nouvel épisode que j'attendais tant. Bon je l'ajoute à ma PAL. Je te souhaite une très bonne journée. Amitiés de France. 2 juin 2012 18:32

  2. Bonjour Jess, J'ai lu moi même également cette saga et je compte commencer le tome 3, simplement j'ai peur de me perdre dans l'histoire car cela fait longtemps maintenant que j'ai lu les deux premiers tomes. Est-ce que cela a été gênant pour toi ? Bonne soirée, Amicalement, Julie 22 juillet 2012 18:57

  3. @Julie : pas du tout, j'ai lu le tome 2 directement à sa sortie, soit il y a un an et je n'ai pas senti de manque. Je me souvenais encore de l'histoire et le tome 3 a fait le reste :) Bisous ! 22 juillet 2012 20:45

  4. Bonjour, J'ai beaucoup aimé le premier tome de cette érie mais j'ai été très déçue par les deux tomes suivants. Personnellement, je conseillerai donc de ne lire que le premier tome. Je n'ai pas aimé les tomes 2 et 3 car je n'ai pas du tout accroché au personnage d'Adam, je n'ai pas du tout aimé son comportement et je l'ai trouvé machos dans le tome 3. Sinon j'en profite aussi pour te dire que j'adore ton site et que tes chroniques sont vraiment bien faites, quand j'hésite à lire un livre je viens tout le temps me renseigner içi!! Félicitations ! 4 novembre 2012 15:27

Laissez un commentaire

28 mai 2016 23:21