Indiana Teller, tome 2 : Lune d’été

Titre VF/VO : Indiana Teller, tome 2 : Lune d’été

Auteur : Sophie Audoin-Mamikonian (France)

Publié aux Editions Michel Lafon
Date de publication : 29 mars 2012

Genre  : Jeunesse, Fantastique

Pages : 354

Prix : 17,20 €
Commander sur amazon :Indiana Teller, Tome 2 : Lune d’été

Chroniques des tomes précédents : Tome 1 : Lune de printemps

Note



Quatrième de couverture

Dans les interminables plaines du Montana s’étend le Lykos Ranch. Alentour, les voisins sont loin de se douter que ses occupants sont les membres de l’un des clans de loups-garous les plus puissants d’Amérique du Nord. Parmi eux, un seul humain a sa place : Indiana Teller.

Alors qu’Indiana se remet à peine de l’enlèvement de sa mère, le père de sa petite amie Katerina est sauvagement agressé, laissé à moitié mort. Une seule certitude : cette attaque n’est pas d’origine humaine. Le jeune homme est prêt à tout pour découvrir l’auteur de cet ignoble crime. À moins qu’il ne s’agisse d’un complot visant à l’éloigner des siens… et à détruire ce qui l’unit à celle qu’il aime ? Entre une nouvelle menace vampire et les haines qui déchirent les clans, Indiana a plus que jamais besoin de ses dons de rebrousse-temps pour élucider ces mystères. Saura-t-il maîtriser ce pouvoir capricieux? Et comment protéger Katerina de ces sombres machinations ? Car la nuit, tous les loups sont gris, et un traître pourrait bien se cacher parmi eux…

Mon avis

Chaque saga de Sophie Audoin-Mamikonian est un coup de coeur ! Que ce soit Tara, Indiana ou bien les anges, j’adore les univers dans lesquels l’auteur m’embarque à chaque fois !
Sauf qu’en lisant ce second tome des aventures du jeune Indiana Teller, j’ai quelque peu déchanté ! Si l’histoire en tant que telle me séduit toujours autant, il y a quand même quelques « moins » qui sont venus entachés cette lecture.

Indiana Teller, seul humain parmi les loups, est l’héritier du clan Teller dirigé par une main de fer par son grand-père. Pour rappel, Indiana est le fils d’un loup garou et d’une humaine rebrousse-temps (c’est-à-dire qui a le pouvoir de voyager dans le temps). 
Alors que le clan Teller se prépare à une guerre avec le clan de Louis Brandkel (le clan rival), le père de sa petite amie humaine, Katherina, se fait violemment agressé par un être surnaturel. En tentant de découvrir la vérité sur cette agression, Indiana est loin de se douter l’engrenage dans lequel il va entrer…

A. L’intrigue   ** ATTENTION risque de spoilers pour ceux qui n’ont pas lu le tome 1 **

LE Gros point fort de ce second tome ! C’est simple, ça ne s’arrête jamais ! A peine remis d’un évènement, qu’un second s’enchaîne directement. Le lecteur n’a aucun répit, ne peut relâcher le roman, toujours pris dans l’intrigue qui ne cesse d’évoluer, de changer et de rebondir. 

Le rythme est  soutenu d’un bout à l’autre, impossible de s’ennuyer dans ce récit où il se passe toujours quelque chose. Par moments, je me suis même demandé si ce n’était pas trop ? Au final, qu’ai-je retenu de cette histoire ? Comment résumer la trame principale puisqu’une nouvelle vient s’y greffer à chaque fois ? A un danger s’ajoute un autre puis un autre… 

Même s’il est facile de suivre le récit, le résumer devient mission impossible... Si j’avais déjà oublié quelques détails du premier tome avant de commencer celui-ci, que me restera-t-il du tome 2 finalement ? 

Difficile donc de vous dire si finalement autant de rebondissements en 350 pages est une bonne et mauvaise chose. L’intérêt du lecteur certes ne faiblit pas mais celui-ci ne se sent-il pas gavé en terminant le récit avec toutes les informations, tous les rebondissements qui sont survenus dans le récit ? Il me semble déjà avoir perdu le fil de certains d’entre eux…

Ceci dit, j’ai beaucoup aimé voir des intrigues secondaires se greffer à l’intrigue principale où Indiana tentait de découvrir le responsable de l’état de Seamus (le papa de Katherine) tout en essayant de voler au secours de cette dernière qui – comme vous le verrez – va littéralement « perdre la tête ». Tout cela apportait plus de suspense, de stress et rendait le récit encore plus haletant. Même si au final, ça donne une impression d’ « un peu trop », il reste néanmoins que le roman ne manque pas de piquant !

J’ai beaucoup aimé la mythologie déployée par l’auteur dans le roman, tellement plus vaste et mieux présentée que ne le laissait présager le tome 1 qui posait vraiment les bases des loups-garous. Mais le monde d’Indiana n’est pas peuplé que de loups-garous, les vampires sont également de la partie, les fées aussi, les rebrousse-temps bien évidemment et des « SangVols », des créatures nées de l’union d’un vampire avec une humaine, ce sont des êtres surnaturels très rares.

J’ai vraiment aimé voir ce petit monde évoluer avec les loups-garous, voir que chaque race surnaturelle reste un danger pour les autres et surtout pour les humains qui sont vraiment considérés comme des cheptels de nourriture !

J’ai également aimé découvrir le passé d’Indiana à travers son pouvoir de rebrousse-temps qu’il se découvre à la fin du premier tome. Cela permet au lecteur d’ouvrir une fenêtre sur le passé pour l’éclairer sur des évènements  qui restaient dans l’ombre mais qui s’avèrent très importants pour l’histoire.

J’ai aimé le final, assez surprenant pour le coup (je n’ai rien vu venir ! Mais bon, dans ce roman où il se passe toujours quelque chose, il est difficile d’avancer des hypothèses et de vérifier leur véracité par la suite vu que l’auteur ne nous laisse pas le temps d’y réfléchir :D), qui m’a donné irrésistiblement envie de lire la suite !

L’auteur ne manque pas d’idées, ça c’est sûr, elle exploite différents chemins et retombe toujours sur ses pattes ! Difficile de tenter de coincer Sophie Audoin-Mamikonian en disant qu’elle s’éparpille, qu’elle se perd dans son récit… Non, non, non ! Malgré le fait qu’elle parte dans plusieurs directions en même temps, elle sait parfaitement où elle va et pourquoi elle y va ! Et c’est kiffant tout simplement :). 

Cependant, si j’avais un reproche à faire sur le volet « intrigue », c’est peut-être le fait d’avoir mêlé une histoire d’amour d’adolescents dans un conflit qui la dépasse et qui relève de la politique pure. Tout dans le récit est finalement une question de pouvoir entre clans, entre espèces, de manipulations, de folie mégalo même… et je ne comprends pas que dans un tel climat, l’histoire d’amour entre Katerina et Indiana soit impliquée à ce point… Imaginez que je sois un vampire très puissant ayant un millier d’années, que je ne redoute rien à part peut-être une chose, irai-je m’amuser à entrer dans un triangle amoureux qui ne me regarde en rien pour obtenir une aide, un avantage que je pourrais obtenir, même sans aucune aide ?
Je dois dire que je cherche encore véritablement l’intérêt, même si je vois qu’il sert à merveille le roman. Mais, il n’en reste pas moi que pour moi, cela n’est pas crédible


B. Les personnages

Au niveau des personnages, je ne vais sans doute pas m’étendre car en gros, je n’ai rien à en dire. L’auteur a mis énormément dans l’intrigue et du coup, ce sont les personnages qui en paient le prix.

Alors, certes, on découvre un peu le passé d’Indiana, le climat familial à sa naissance, ce qui forcément va toucher le lecteur face à la violence de certains propos, MAIS en ce qui concerne le personnage en tant que tel, plus j’avançais, plus il me paraissait antipathique. Pour rappel, Indiana Teller est le narrateur, c’est donc lui qui nous raconte (à travers les répétitions incessantes de l’auteur) qu’il n’est pas un loup toutes les 5 – 10 pages. 

Est-ce à cause de ces répétitions incessantes que je me suis détachée du personnage ou est-ce sa façon de détenir l’avenir du monde entre ses mains (car Indiana, c’est toujours le seul à trouver la solution pour tout) qui le rend un brin prétentieux ou encore son discours complètement mièvre de supplier Katerina de rester sa chérie à tout jamais (alors qu’il nous répète je ne sais combien de fois qu’il leur est interdit d’être ensemble… il aime se faire du mal ce garçon, quand même ?) qui fait qu’il m’a insupporté ? Sûrement un mélange des trois !
Mais voilà, c’est fait, c’est dit… entre Indiana et moi, rien ne va plus !

Je ne parlerai pas de Katerina. Pas qu’elle soit inintéressante, que du contraire… c’est juste qu’au vu du déroulement de l’histoire, il n’y a pas grand chose à en dire ! On pourrait juste dire qu’elle fait un peu trop sa girouette, qu’elle change vite d’avis sans qu’on comprenne vraiment pourquoi (parce que soyons honnête, à sa place, dans les mêmes conditions, je pense qu’après tout ce qui me serait arrivé, cela me conforterait dans mon choix premier… m’enfin !).

Le personnage qui m’a plu est contre toute attente le méchant vampire de l’histoire, Lord Brandon, avec sa manière de se jouer de tout le monde et de se foutre de tout ! De l’humour, du charisme, il fut l’un des personnages qui a réellement « animé » le récit avec ce côté sérieux et dingue à la fois !

Enfin, je vous parlerai de la relation ou plutôt du triangle amoureux entre Indiana/Katerina/Tyler Brandkel qui finit par prendre des tournures assez risibles dans le roman. C’est tellement cucul, surfait et mièvre que cette relation n’avait aucun intérêt pour moi dans ce second roman. Elle est prétexte à tout pour faire bouger le récit mais étant donné les enjeux, ce n’est pas vraiment crédible. Ceci dit, l’auteur a su trouver à la fin du récit la parade ultime pour ramener toute mon attention sur cette histoire et sur mon envie de lire absolument la suite !


C. Le style de l’écriture

C’est sans doute le point qui m’a le plus déçu du roman. Le style… Oui, il est toujours aussi fluide, oui c’est toujours aussi rythmé et le tempo donné au roman avec tous les rebondissements qui s’enchaînent est mis en valeur par une écriture dynamique, oui Sophie ne s’encombre pas de longues descriptionsMAIS si elle m’avait aussi épargné TOUTES ces répétitions, j’aurais sans doute apprécié ma lecture d’autant mieux.

Dès le début, j’ai été ravie – il faut le dire – de trouver une sorte de prologue qui m’a remis immédiatement dans l’histoire du premier tome. Car soyons honnête, après un an, j’avais perdu quelques détails de l’histoire principale. J’étais donc bien contente de ce petit rappel nécessaire pour pouvoir apprécier pleinement le tome 2.

MAIS, une fois ce rappel fait, l’auteur était-elle obligée de nous rappeler TOUT LE TEMPS ce que nous savions déjà ? Je pense qu’après une ou deux fois, un lecteur ado ou adulte a pu bien imprimer qu’Indiana Teller était humain et qu’il n’était pas un loup.
Dès les premières pages, c’est la première chose qui m’a frappée et je me suis immédiatement demandée si l’auteur ne nous prenait pas nous, lecteurs, pour des êtres incapables de se souvenir de cette information primordiale que nous avions déjà intégrée depuis le premier tome.

Sur Facebook, je mentionnais d’ailleurs à ce sujet lors de ma lecture : (p.146) : « Axel me balança Tyler dans les bras, oubliant que je n’étais pas un loup… » –> En lisant cette phrase, je me suit dit que malheureusement, Axel devait être le seul à avoir oublié !

De même, concernant la longévité des loups, même constat, ce rappel est fait à de nombreuses reprises et surtout de manière très rapprochée.
Par exemple, p181-182 : « (…) – les loups vieillissent bien plus lentement que les humains (…) » et 10 pages après au cas où vous auriez oublié, on ne sait jamais (p. 192) : « Privilège des loups-garous qui vieillissaient bien moins vite que les humains »

 Pour tout dire, j’en ai voulu à l’auteur car elle m’avait tellement séduit dans La couleur de l’âme des anges  et dans le premier tome des aventures de Indiana que je n’ai pas eu l’impression de retrouver la Sophie qui m’avait fait vibrer l’année passée ou même il y a trois mois d’ici en raison de cette écriture bien redondante inutilement…


D. Conclusion

Vous l’aurez compris, une chronique mitigée pour ce second tome, une petite déception quand on sait que le premier tome fut un coup de coeur l’année passée !
Il y du bon incontestablement, des idées géniales comme d’habitude, une grande maîtrise innée chez Sophie MAIS un style trop répétitif qui devient vraiment agaçant plus on avance dans le récit, des personnages qui perdent en profondeur au profit d’une intrigue survitaminée et une histoire d’amour au centre de tout qui croule sous les mièvreries et qui n’a pas vraiment sa place face aux enjeux du récit, même quand on sait l’importance de la jeune fille pour Indiana.

Impatiente de lire la suite ? Oui, bien sûr, avec un tel final qui ouvre la porte vers de nouvelles intrigues, comment ne le serai-je pas ?

Attention, chère Sophie, je t’attends au tournant avec le prochain tome ! ;)

Les points forts :

  • Un roman où il se passe toujours quelque chose : on n’a pas le temps de s’ennuyer
  • Un style assez fluide, très rythmée. L’écriture de l’auteur s’accommode au ton donné au roman : ça bouge et on ne perd pas de temps avec des descriptions inutiles SAUF pour les répétitions (voir points faibles) !
  • Une fin qui nous laisse baba de stress :D ! Viiiiiiite le tome 3 !

Les points faibles :

  • Des répétitions lourdes et inutiles qui deviennent dérangeantes au fur et à mesure de l’avancée du roman. 
  • Une histoire d’amour qui perd de l’intérêt plus on avance dans le récit. Très niaise, mièvre même. 
  • Des rebondissements, c’est bien mais n’y en a-t-il pas trop ? Difficile finalement de résumer le livre et de garder l’essentiel.
  • Un personnage principal qui a perdu tout son charme. Est-ce le fait que c’est lui le narrateur et donc lui qui me répète tout le temps la même chose qui fait que j’ai l’impression qu’Indiana Teller me prenne pour une imbécile ?



Les chroniques des copains/copines : Phooka, Galleane, Mycoton32, karline05, Belledenuit, sevmarguerite, Thalia, fangtasia, bubblegirl67, Melisende, Liliebook, deliregirl1, freelfe et d’autres encore sur la page BBM du livre :

Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Effectivement, ton avis est mitigé et même si j'avais relevé aussi les répétitions dans cet opus là, j'avais décidé de passer outre sinon ma lecture aurait été pénible. C'est redondant c'est vrai mais heureusement que cela ne s'arrêtait jamais côté action sinon cela serait devenu trop lourd à lire. Il faut que l'auteur change ça pour le tome 3 que j'attends moi aussi avec impatience :) 25 avril 2012 10:16

  2. Je suis plutôt d'accord avec toi sur plusieurs points, notamment concernant le trop plein d’événements qui m'a un peu perdu par moment. En tout cas, j'ai hâte de lire la suite, même si il va falloir patienter un an ! 28 avril 2012 21:18

  3. Avec un commentaire comme celui là, l'auteur a de quoi réfléchir! C'est super de faire de vraies argumentations comme celle-ci! Je suis moi aussi d'accord sur la plupart des points bien que le narrateur ne me déplais pas autant que ça!!! Son humour m'empêche de rester sérieuse plus de deux pages. La lecture est fluide et une amie qui n'aime pas lire l'a adoré! Je lui ai lu à l'oral (il fallait absolument qu'elle le lise qu'elle que soit la manière!) Voila encore bravo pour le commentaire du tonnerre et bien sûr pour l'auteure aux doigt de fées. C'est fou ce que le temps passe lentement quand on attend la suite d'un livre! 24 mai 2012 14:19

Laissez un commentaire

7 décembre 2014 12:52