The Lying Game, tome 1 : Tu es Moi

Titre VF : The Lying Game, tome 1 : Tu es Moi

Titre VO
: The Lying Game

Auteur : Sara Shepard (USA)
Traduction de Isabelle Troin

Publié aux Editions Fleuve Noir (Collection « Territoires)
Date de publication : 05 janvier 2012

Sites Web à consulter
: le site des Ed. Fleuve Noir, A blog Ouvert, Site de l’auteur

Genre : Jeunesse

Pages : 350

Prix : 16,10 €
Commander sur amazonThe Lying games, Tome 1 : Tu es moi

Note

 

Quatrième de couverture

Deux jumelles que tout sépare.
Une disparition mystérieuse.
Un jeu diabolique et dangereux.
Qui pourra en sortir indemne ?

Mon avis.

Il y a quelques semaines, ma soeur, iwry, me bassinait avec une nouvelle série diffusée sur la chaîne américaine ABC Family, The Lying Game. Selon elle, c’était LA série à regarder ! Je lui ai donc fait confiance et me suis mise à regarder cette série dont je suis devenue très vite addict ! Et comme une bonne nouvelle ne vient pas seule, j’apprenais en même temps que la série était adaptée d’une autre saga à succès de Sara Shepard, l’auteur de Pretty Little Liars (aussi adaptée en série TV sur la même chaîne US), The Lying Game. Le roman aura-t-il su me convaincre autant que son adaptation télévisuelle ? C’est ce que nous allons voir de suite !

Sutton et Emma sont soeurs jumelles mais elles ont été séparées à la naissance. Sutton vit dans à Tucson, adoptée par une famille aisée, et est la reine de son univers, n’hésitant pas à se conduire comme une peste, même avec ses meilleures amies. Tandis qu’Emma de son côté, moins chanceuse, est ballottée de famille d’accueil en famille d’accueil à Las Vegas.
A quelques jours de leurs 18 ans, Emma apprend, dans des circonstances particulières, l’existence de Sutton. Troublée par leur ressemblance, elle décide de lui envoyer un message sur Facebook. Sutton lui répond immédiatement et lui donne rendez-vous à Tucson pour qu’elles puissent se rencontrer. Mais en attendant cette rencontre, Sutton invite Emma à ne surtout en parler à personne.
Le jour dit, alors qu’Emma attend sagement Sutton au lieu de rendez-vous, ce sont les amies de cette dernière qui arrivent à sa place et embarquent Emma avec elles. Ne sachant que faire, Emma joue le jeu et se fait passer pour Sutton auprès de ses amies.
Ce que Emma ignore encore, c’est que Sutton est morte…

A. L’intrigue

Dès le départ, on est directement dans le bain : Sutton est morte. On ne nous cache pas ce fait, dès le début de l’histoire, on sait ce qu’il en est.

Chose encore plus déroutante au départ de ce roman : Sutton est toujours bien présente dans le récit pour nous faire partager ses réflexions. Et comment une telle chose est possible ? C’est tout simple : en faisant entrer un petit aspect fantastique dans un roman qui ne l’est pas du tout. Eh oui, Sutton est un fantôme !

On suit donc Emma qui, sans le savoir, est plus proche de sa soeur qu’elle ne pourra jamais l’imaginer. Sans trop savoir pourquoi, alors qu’elles ignorent totalement l’existence l’une de l’autre, l’auteur a décidé d’intégrer Sutton dans la vie d’Emma en tant que fantôme dès le début. 

Dès lors, on progresse dans l’histoire avec Emma qui apprend d’une façon surprenante qu’elle aurait peut-être une soeur jumelle, qui se rend au rendez-vous pour rencontrer sa soeur et puis tout ce qui vient par la suite, le fait qu’elle va devoir continuer à « être Sutton » pour ne pas être tuée à son tour, tout en ayant de temps à autre les pensées de Sutton sur ce qui leur arrive à sa soeur et à elle.

L’histoire devient assez vite prenante. Dès qu’Emma se rend compte de l’ampleur de la situation catastrophique dans laquelle elle a mis les pieds, les choses s’accélèrent. Emma apprend à connaître sa soeur par ce que lui raconte sa famille, ses amis… et tente en même temps de découvrir qui en voulait à sa soeur au point de vouloir la tuer.

Evidemment, avec le style de vie peu conventionnel de Sutton qui passait son temps à inventer des histoires et s’amuser au dépend des autres, et même des ses proches (le fameux « jeu du mensonge » (= Lying game)), Emma imagine aisément que même les personnes les plus proches de Sutton peuvent très bien être coupables. Tout le monde à Tucson a une bonne raison d’en vouloir  à Sutton.

Le génie de l’auteur est de faire douter le lecteur à son tour, lecteur qui va rentrer dans une paranoïa  d’enfer où il va se mettre lui aussi à suspecter tout le monde. A tout de rôle, chacune des amies de Sutton, même sa soeur, est suspectée sans qu’on puisse réellement penser que l’une d’entre elles pousseraient le jeu du mensonge jusqu’à éliminer Sutton…

Pour tout vous dire, prise dans cette paranoïa de fou, j’en suis même venue à penser qu’en fait, Sutton n’était pas réellement morte et que c’était elle qui était en train de manipuler son petit monde pour un nouveau jeu alors que j’avais la preuve sous les yeux que Sutton était bien morte vu qu’elle est partie prenante de l’histoire en tant que fantôme qui suit partout sa jumelle !

Plus on avance dans l’histoire, plus le suspense monte crescendo jusqu’à attendre son apogée dans les dernières pages du roman où je ne vous cache pas que j’étais alors persuadée que TOUS les proches de Sutton s’étaient liguées contre elle pour la tuer. 

B. Les personnages

Autant avouer la vérité tout de suite : que ce soit dans le roman ou dans la série, je déteste Sutton. Sérieusement, comment peut-on imaginer comprendre cette fille qui a tout pour être heureuse dans la vie et qui s’amuse à faire le mal autour d’elle comme si c’était le dernier jeu à la mode ?
Je pensais que la version Sutton en série était un peu plus soft que son homologue dans le roman où là elle explose tout avec un jeu du mensonge poussé à l’extrême, où il n’y a plus aucune limite pour s’amuser aux dépens des autres, et même de ses meilleures amies. Pas étonnant dès lors que quelqu’un ait voulu la faire disparaître pour de bon…  

[parenthèse sur la Sutton de la série : Elle ne vaut pas mieux ! A vrai dire, je pense qu'elle est encore pire. C'est juste qu'au bout de 16 épisodes (dont les premiers présentaient Sutton comme une riche fille pourrie gâtée avec un sale caractère), elle ne nous a pas encore montré jusqu'où elle pouvait aller. Dans la série, ce qui me répugne le plus, c'est la manière dont elle traite Emma. Evidemment, ceux qui suivent la série savent qu'elle a des raisons de lui en vouloir, mais là pour moi ça va trop loin, c'est sa jumelle quand même ! - Fin de la parenthèse]

Pour en revenir à la Sutton du roman, j’aime assez que son fantôme reparte de zéro. Sutton ne se souvient de rien, à part quelques brides qui sont distillées au fur et à mesure du récit. Dès lors, elle est aussi choquée qu’Emma, et même que le lecteur, de voir ce qu’elle était capable de faire lorsqu’elle était en vie… 

Des deux jumelles, vous l’aurez compris, Emma est ma préférée. Gentille, douce, un peu naïve sur les bords, elle a un bon fond et on peut dire qu’au vu de la situation, elle se débrouille pas mal pour garder les idées claires et surtout pour continuer à jouer ce jeu malsain où elle se fait passer pour sa soeur.

Au niveau des personnages secondaires, je dois dire que ces derniers restent très en retrait par rapport à la série. Dès lors, je n’oserai pas me risquer à vous en parler à ce stade-ci de ma lecture (à voir dans les prochains tomes comment tout cela va évoluer), à part vous dire que Char et Mads sont aussi machiavéliques que Sutton quand il s’agit de faire des blagues aussi méchantes et cruelles aux autres. Je dois dire que j’ai un peu de mal à comprendre leur amitié à toutes les trois, vu qu’il n’y a pas réellement de lien fort qui les empêcherait de se faire souffrir l’une l’autre. 
En ce qui concerne Laurel (la soeur de Sutton), je dois dire que je préfère nettement la Laurel de la série qui me paraît moins nunuche et moins pot de colle « je-suis-Sutton-et-ses-amies-partout-pour-qu’on-sache-que-je-fais-partie-du-groupe-le-plus-populaire-de-l’école ».

Enfin, je n’imagine même pas traiter mes deux meilleures amies de « salope » ou de « pétasse » quand je m’adresse à elles !

Quant aux parents de Sutton qui ont une place importance dans la série, ils sont pratiquement absents dans les livres. De même, on notera que la question de l’identité de la mère biologique des filles n’est nullement abordée à ce stade (dans la suite ?) vu qu’on se concentre ici sur le meurtre de Sutton.

C. Le style de l’écriture

La narration est à la troisième personne mais on reste tout le temps avec Emma. Elle aurait pu être la narratrice mais vu la particularité de la narration choisie par l’auteur, ça n’aurait pas collé. La particularité est simplement que Sutton fait, de temps en temps, des incursions dans le texte en s’exprimant en « je ».

J’ai trouvé ça assez intéressant de lui donner la parole de cette façon alors qu’elle est morte. Cela permet au lecteur de se familiariser avec le personnage et de lui donner une raison de s’attacher à elle : comme elle a tout oublié, elle redécouvre sa vie d’avant au fur et à mesure qu’Emma apprend à connaître qui était réellement sa soeur.

Cependant, même si ce genre de narration était intéressant et pertinent au vu du contexte, il est cependant très difficile au lecteur de se faire au saut de la 3ème personne à la première sans y avoir été préparé ! Du coup, il n’était pas rare durant ma lecture que je retourne en arrière relire des passages plusieurs fois après avoir été larguée par un saut dans la narration !

J’ai également apprécié que de temps à autre, nous ayons des chapitres consacrés au passé de Sutton, en fonction des souvenirs qui lui revenaient. Cela donnait une vision plus complète de la situation, parfois même des éléments sur les personnages avant même qu’Emma ne les apprenne… et accessoirement nous faire encore plus flipper sur la culpabilité de l’un ou de l’autre :D !

D’une manière globale, le roman est bien construit, les chapitres ne sont pas trop longs, comme dans un thriller pour accentuer le suspense et nous donner encore plus envie de lire le suivant ! La narration est fluide et assez rythmée.

D. Conclusion

Je ne suis pas mécontente du tout de m’être lancée dans cette saga ! Mon seul regret serait peut-être d’avoir lu le premier tome après avoir déjà regardé quelques épisodes de la série qui me rend de plus de plus addict ! Dès lors, j’entrais en « terrain conquis », je connaissais déjà les personnages (enfin, les grandes lignes) avant de commencer, même si la trame est totalement différente et heureusement pour nous !

Je trouve que la façon dont Sara Shepard construit le roman est très intéressante, à nous rendre fou en imaginant les hypothèses les plus folles concernant le meurtre de Sutton…

Très naïvement, j’ai cru qu’on allait avoir déjà quelques éléments de réponse à la fin du tome 1, histoire de ne pas virer complètement barje en attendant la suite mais que nenni ! Cela aurait été trop facile, voire trop sympathique de la part de l’auteur ! Autant pousser le vice jusqu’au bout en faisant durer le plaisir pour les tomes suivants !

Le tome 2 est prévu pour le second semestre 2012. Sachant qu’il est disponible en VO, aurai-je la force d’attendre d’ici là ? Hummmm Rien n’est moins sûr !

Les points positifs :

  • Une intrigue solide qui va vous faire tourner en bourrique, devenir complètement parano. On suspecte tout le monde d’être l’assassin de Sutton, même sa soeur, Laurel, c’est pour dire !
  • Le suspense qui monte crescendo durant le roman pour offrir un final de tome 1 très frustrant !!!
  • Deux personnages forts très différentes l’une de l’autre : Sutton et Emma ont beau être jumelles, elles n’ont rien en commun.
  • Lincursion de chapitres reprenant le passé de Sutton qui permettent au lecteur de comprendre ce qui lui est arrivé avant sa mort.

Les points négatifs :

  •  Même si ce n’est pas un défaut du roman en tant que tel, j’ai beaucoup de mal à m’attacher à Sutton aussi bien dans le roman que dans la série par ailleurs. C’est une personne mauvaise jusqu’au bout des ongles. Elle est très égocentrique, s’amuse à faire du mal autour d’elle, riant de la détresse des autres. Rien n’y fait, je ne lui trouve aucune excuse, même pas le fait qu’elle soit morte !
  • Le style un peu chaotique où on passe de la narration à la troisième personne à quelques passages écrits en « je » quand Sutton nous fait part de ses réflexions. C’est parfois perturbant de passer de l’un à l’autre !

E. Comparatif avec la série télé

Parlons un peu de la série maintenant !

Comme vous l’avez compris, j’ai un peu fait les choses à l’envers puisque j’ai commencé la série télé avant de lire le livre. Du coup, forcément en lisant le roman, j’avais déjà les personnages en tête, calqués sur les acteurs de la série !

On peut dire que les deux supports sont très différents. Comme pour Vampire Diaries, les réalisateurs ont pris quelques libertés par rapport au roman original. Même si la démarcation entre écrit et écran est moins frappante pour The Lying Game que pour Journal d’un vampire (où l’original est vraiment mauvais, là où la série est simplement génialissime !), j’apprécie que les deux ne soient pas identiques. Ainsi, cela me permet de prendre 2x plus de plaisir avec les mêmes personnages, avec le même trame de fond (une jumelle qui prend la place de l’autre) tout en ayant aucunement l’impression qu’il s’agisse d’une redite d’un support à l’autre.

Dans la série, on reprend le pitch de départ : deux jumelles séparées à la naissance, l’une est adoptée par une famille aisée et l’autre erre de famille d’accueil en famille d’accueil. Elles tombent l’une sur l’autre sur Internet alors que Sutton commence à faire des recherches sur sa mère biologique. Ni une ni deux, après avoir été accusée injustement de vol par sa mère « d’accueil », Emma part rejoindre sa jumelle. Mais Sutton a d’autres projets que des retrouvailles pleine de joie et d’amour avec sa soeur, elle lui demande gentiment (enfin connaissant Sutton, on pourrait dire « ordonne) de prendre sa place dans sa vie pendant qu’elle part à Los Angeles sur les traces de leur passé…

Comme vous pouvez le constater, dans la série, les deux soeurs sont toujours bien vivantes ! Même si de temps en temps, un rappel est fait par rapport au roman, les deux histoires partent totalement dans des directions différentes. Dans le roman, l’accent est mis sur la découverte du meurtrier de Sutton alors que dans la série, on se focalise plus sur les origines des deux soeurs et sur le fait qu’on essaie coûte que coûte de stopper les filles dans leurs recherches de la vérité. Même si un côté « thriller » se développe de part et d’autre, la manière dont il est abordé est totalement différente d’un support à l’autre, ce qui nous donne à nous, lecteurs et téléspectateurs, deux fois plus de plaisir et de raisons de s’intéresser à l’un et à l’autre.

On notera enfin que des personnages sont présents dans l’une et l’autre histoire (ses meilleures amies Char et Mads, sa soeur Laurel…) alors que d’autres sont présents dans la série (comme le père de Mads, Alec (absent totalement dans les romans) et son frère, Trayer (on en parle mais il ne joue jusqu’ici aucun rôle dans le roman) et d’autres dans le roman uniquement (comme le père de Char, Monsieur Chamberlain). On remarquera également la présence discrète de Ethan dans le roman alors qu’il est très présent dans la série mais au vu de la fin du tome 1, je pense que le rôle de Ethan dans le livre va s’intensifier dans les tomes à venir.  En tout cas, il faut l’espérer !

Un roman à vous faire perdre la tête !

D’autres livraddictiens l’ont lu et ont donné leur avis : iwry, Galleane, ilnyak1pas et d’autres à venir sur la page BBM du livre :

Logo Livraddict

Commentaires

  1. Pfff, ça doit faire une éternité que je n'étais pas venue commenter ici...mais là, ce bouquin me tente tellement que je ne pouvais pas faire autrement ^^ Il faut vraiment que le lise...surtout que pour le prix du T1 VF, je peux avoir les deux premiers tomes VO...Je risque de finir par craquer...Enfin, on verra ça quand j'aurais passé tous mes partiels, comme récompense XD 12 février 2012 17:38

  2. Je n'ai pas encore commencer à regarder la série, et j'ai lu ton avis en diagonale pour être sûre de ne pas m'auto-spoiler, donc je vais commencer ce premier tome avant de me lancer! 13 février 2012 09:56

  3. Bon courage, si Sara Shepard fait commme avec la saga les menteuses tu ne sera rien avant la fin >_<. J'ai cru devenir folle! Mais faut croire que je ss maso, Lying Game me tente ausssi :D 13 février 2012 11:55

  4. J'ai commencé la série il y peu de temps et j'ai vraiment adoré! Et je dois avouer que ton avis me donne vraiment envie de lire le livre vu qu'il y a pas mal de différences entre le livre et la série! Je vais m'empresser d'aller à la fnac pour l'acheter! 13 février 2012 22:38

  5. J'avais commencé à regarder la série mais le côté ABc family m'avait un peu refroidie. Le livre ne me dit rien du tout. 14 février 2012 00:35

  6. Un livre de plus dans ma WL, encore merci de me faire découvrir autant de choses ! 21 février 2012 21:49

  7. Pour ma part je suis déjà accroc à la série ! Si je ne me trompe pas j'en suis à l'épisode 16, et comme toi, je déteste cette peste de Sutton, alors que je suis littéralement sous le charme d'Emma (et d'Ethan aussi...XD) J'ai très envie de lire le livre, mais je me demande si ce n'est justement pas une erreur d'avoir commencé la série avant...peut-être vais-je être déçue du livre...je ne sais pas. J'avais commencé The Vampire Diaries avant de lire le tome 1 et je suis vraiment tombée de haut (quel daube ce bouquin ! Alors que je suis fan de la série...) Si j'ai bien compris, pour The lying game, il faut prendre du recul et analyser les deux supports de manière bien distincte, au moins, je suis au courant de ça, ça m'évitera peut-être une déception. Je me tâte encore... 7 mars 2012 19:07

  8. Alors, j'ai découvert ton blog il y a quelques jours et j'adore tout simplement !! J'ai lu toute la saga des menteuses et, maintenant, je suis tentée par celle-ci ! Je ne sais pas si tu as lu la saga des menteuses ? Si oui, est-ce que the lying game est dans le même esprit? J'avoue que j'avais bien apprécié le fond de l'histoire mais pour ce qui est de l'écriture, c'était limite... Trop langage oral à mon goût. Bonne continuation à toi, Léticia 8 mars 2012 09:25

  9. @Léticia : Merci beaucoup, j'espère que mon blog te plaira encore longtemps :) Pour répondre à ta question, malheureusement je n'ai pas encore lu les Menteuses, donc je ne sais pas du tout si c'est la même chose ou pas. D'avis d'autres blogueuses, oui mais je n'en sais pas plus. Bises ! 8 mars 2012 12:13

  10. Je ne savais pas qu'il existait une série tiens !! pas de coup de coeur chez moi mais un bon moment !! 6 avril 2012 12:31

Laissez un commentaire

18 avril 2014 13:55