L’odyssée du temps, tome 1 : L’oeil du temps

Titre VF : L’Odyssée du temps, tome 1 : L’oeil du temps

Titre VO : Time’s Eye

Auteurs : Arthur C. Clarke & Stephan Baxter (UK)

Traduction de Luc Carissimo


Publié aux Editions Bragelonne

Date de publication : 21 janvier 2010

Disponible en ebook depuis le 19 janvier 2011

Genre : Science-fiction
Pages : 384

Prix : 19 € pour la version papier – 9,99 € en format numérique

Commander sur amazon : L’Odyssée du Temps, tome 1 : L’OEil du Temps

Lu avec le reader KOBO de Fnac

Note : 

Résumé amazon.

En un instant, une force inconnue a morcelé la Terre en une mosaïque d’époques, de la préhistoire à l’an 2037. Un gigantesque puzzle qui résume l’évolution de l’espèce humaine. Depuis, des sphères argentées planent sur toute la planète, invulnérables et silencieuses. Ces objets mystérieux, issus d’une technologie prodigieuse, sont-ils à l’origine de ces bouleversements ? La réponse se trouve peut-être dans l’antique cité de Babylone, dont proviennent des signaux radios… Une poignée de cosmonautes et de casques bleus sont jetés dans cette situation incroyable, les uns dans l’armée d’Alexandre le Grand, les autres aux côtés des hordes de Gengis Khan ! Tous convergent vers Babylone, déterminés à connaître son secret… et accaparer le pouvoir qu’elle recèle. Mais une puissance mystérieuse observe les deux armées, attendant l’issue de la bataille… 

Mon avis.

Pour tester mon nouveau reader (reçu à mon anniversaire), j’ai décidé de m’embarquer dans un genre que je n’avais jamais tenté jusqu’ici (à part les romans dystopiques jeunesse) : la science-fiction. On remercie par ailleurs la maison d’édition Bragelonne qui – comme cadeau de Noël – a offert gratuitement à ses lecteurs 3 romans en numérique : Le magicien de Raymond E. Feist, le premier tome de Mercy Thompson de Patricia Briggs ainsi que le premier tome de L’Odyssée du temps, L’Oeil du Temps, dont je vais vous parler aujourd’hui.

Pour une fois, je ne vais pas vous faire de résumé personnel car je trouve que celui présenté sur le site Amazon raconte assez bien les débuts du roman.

Avec cette lecture, c’était donc ma « première fois » que je me frottais au genre de la science-fiction et je dois dire que j’ai beaucoup aimé cette première incursion dans le genre avec un roman qui traitait de la problématique des Voyages dans le Temps.

Il faut dire que pour commencer, j’ai bien choisi le roman. Une histoire où diverses époques se retrouvent mélangées et forcées à cohabiter sur cette nouvelle Terre fabriquée à partir de morceaux épars choisis dans le Temps, c’est quand même pas courant et pour le coup, assez original !

A. L’intrigue.
 

Comme je vous le disais ci-dessus, j’ai trouvé l’intrigue particulièrement originale. J’ai bien aimé cette idée de prendre un « morceau » de la Terre à chaque moment important de l’Histoire de l’Humanité et de la reformer avec ces différents morceaux, obligeant ainsi des personnages de différentes cultures, de différentes époques à cohabiter tous ensemble.

Il était intéressant de mêler la science-fiction à quelque chose de beaucoup plus historique vu que les deux auteurs nous donnent énormément de détails sur la vie d’Alexandre le Grand et de Ghengis Khan, deux figures emblématiques du passé, connues pour leur soif de pouvoir et de conquête à travers le monde. 

Ainsi, j’ai beaucoup aimé ce côté ludique que le roman apportait à une histoire qui devenait de plus en plus intéressante au fur et à mesure que les personnages comprenaient ce qui leur arrivaient (il faut admettre qu’en effet, le roman est assez lent à démarrer).

Et que dire, une fois que les conséquences d’une telle catastrophe ont pu être mesurées par les Hommes de toute époque, comprenant qu’une nouvelle Terre est à conquérir, qu’un nouveau monde de pouvoir, de puissance s’ouvraient à eux. L’histoire prend alors un tout autre tournant, nous voyons s’opposer deux façons de penser de l’Humanité, ancestrales et toujours aussi vraies dans le monde actuel. S’unir pour s’entraider et survivre, ou alors se battre pour obtenir le pouvoir sur tous.

Par contre, je n’ai pas du tout aimé le côté scientifique, pourtant inévitable dans ce genre de roman, lorsque les personnages (ceux du futur forcément !) essayant de trouver une explication logique à ce qui a pu se passer et à la présence de ces Oeils partout sur Terre. Je n’ai jamais été une grande scientifique dans l’âme et je reconnais que je me suis vite sentie perdue par les explications qui étaient avancées par les personnages. Du coup, j’avais l’impression par moments de ne plus rien comprendre et surtout de perdre le fil de ma lecture. Peut-être que des lecteurs plus avertis dans le genre de la SF se sentiront moins perdus que je ne l’ai été !

Enfin, on notera qu’en fin de roman, on n’en sait pas plus sur ces mystérieux Oeils qui surveillent l’Humanité, mis à part que derrière eux se cachent une conscience très supérieure à la nôtre. J’aurais aimé qu’on nous donne quelques pistes, d’avoir une vérité sur ce qui s’est passé sur Terre pour qu’à un moment donné, plusieurs morceaux de différentes époques se retrouvent coller ensemble pour former une nouvelle planète, appelée MIR pour l’occasion, pas très viable qui plus est !

 

B. Les personnages.


Je n’ai pas grand chose à vous dire sur ce volet qui m’est pourtant si cher. Il y a une foule de personnages, aussi bien anonymes que connus tels que Alexandre le Grand ou Ghengis Khan.

Contrairement aux romans que j’ai l’habitude de lire où les personnages sont le centre de l’histoire, ici ils sont mis au service de l’intrigue. En tout cas, c’est le sentiment que j’ai eu puisque je n’ai éprouvé aucun attachement pour l’un d’eux, à part peut-être  Rudyard Kipling, le personnage qui met une petite note d’humour au roman.

Et tout aussi bizarrement, le personnage que j’ai le plus en tête, celui qui m’a marqué, c’est une américaine de 2037, astronaute, Zabel.  Pourquoi serait-ce bizarre ? Eh bien tout simplement parce que c’est le personnage le plus détestable du récit… 


On dirait qu’ils ont été placés là, choisis pour vivre cette drôle d’expérience d’un nouveau monde reconstitué, pour interagir avec des hommes venus d’autres époques aux fins de voir un peu comment l’Humanité se comporterait placée dans pareille situation. 

Le résultat est édifiant puisque comme l’avait fait Jean-Luc Marcastel avec le Dernier Hiver (chronique), les auteurs nous montrent deux visions de l’Humanité totalement opposées l’une à l’autre.

La première veut s’unir pour « fonder une nouvelle communauté » basée sur la compréhension de l’autre sans pour autant se juger et sur un respect mutuel.  

La seconde tend à vouloir garder le pouvoir pour soi en soumettant les autres à son pouvoir. Je ne connaissais pas particulièrement Ghengis Khan et l’Empire Mongol (nous n’avions pas étudié cette période à l’école), ce livre m’a permis d’en apprendre un peu plus sur le personnage (pas très fréquentable ^^) et sa « vision » des choses en ce qui concerne les conquêtes et la prise de pouvoir.

De plus, voir deux empires emblématiques entrer en guerre l’un contre l’autre étaient assez intéressants, même si la bataille était quelque peu parasitée par les hommes du futur, leur connaissance de l’ennemi et bien sûr leurs armes. 

 C. Le style de l’écriture.


J’ai trouvé le roman assez descriptif, et cela m’a parfois ralenti dans ma lecture. Mais pas tout le temps. ce qui signifie concrètement que certaines servaient agréablement le récit alors que d’autres… 


Et parfois même, j’ai trouvé les dialogues assez descriptifs dans le sens où on partait dans des explications scientifiques très compliquées. Pour être honnête, ces passages, je les lisais en diagonale. Je n’ai pas l’impression d’avoir perdu quelque chose en ne les lisant pas, vu que je n’y comprenais rien 😀 !

J’ai bien aimé la découpe en parties, cela nous donnait une vision d’ensemble sur le thème qui serait abordé dans les prochains chapitres. La découpe des chapitres ne m’a nullement posé problème non plus : ni trop longs ni trop courts.

Le style globalement – mis à part les passages scientifiques – se voulait accessible et plutôt agréable à suivre. On regrettera cependant des lenteurs au début du roman.

D. Conclusion.


Je dirai tout simplement que je suis assez contente de cette première incursion dans le monde de la SF. Cette lecture, même si elle a été laborieuse par moments, m’a néanmoins beaucoup plu et j’ai adoré vivre cette aventure avec des personnages emblématiques tels que Alexandre le Grand. 

Ce premier tome a réussi à poser les bases d’un monde nouveau, très original bien que complexe à comprendre. Cependant, au-delà du côté divertissant, ce roman fait également réfléchir sur l’Humanité en général mais aussi sur l’importance d’un climat viable à long terme sur la planète. Changer un minuscule détail dans cette machine bien huilée qu’est la Terre, sans oublier le rôle crucial de la Lune, et vous comprendrez que notre avenir est dangereusement en péril.

Un roman de SF que je recommande à tous ceux qui aiment les histoires où le Temps joue le rôle du personnage principal

 Les points positifs:
  • Une histoire très originale, une façon unique d’aborder les voyages dans le temps
  • Une intrigue qui mêle science-fiction et l’histoire très habilement, de manière très ludique
  • Une vision de l’Humanité où se s’entrechoquent des positions divergentes : s’unir pour survivre ou diviser pour mieux régner… tellement vraie malheureusement.


Les points négatifs
:

  • Une narration par moment trop scientifique. Le lecteur non averti se sent donc vite perdu dans le flots d’informations incompréhensibles qui sont portées à sa connaissance.
  • Pas d’attachement aux personnages, trop nombreux.
  • Un style parfois trop descriptif, parfois même dans les dialogues !



La page du livre sur Livraddict :

Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Bonjour Jess, j'étais curieuse d'avoir ton avis car j'ai aussi profité de l'offre pour ma liseuse. Je pense que je devrais bien aimer au vu de ton billet, le côté historique m'intrigue et j'aime la SF. Comme c'est le premier tome, ce livre doit sans doute poser beaucoup de choses et nous emmener à la rencontre des personnages, les prochains tomes seront peut-être moins descriptifs et plus dans l'action... 4 janvier 2012 19:45

  2. Hé bien j'ai bien fait de le télécharger aussi parce que je suis furieusement tentée. Comme toi j'adore les voyage dans le temps et j'ai hâte de juger par moi même ce livre. 4 janvier 2012 21:51

  3. Je l'ai aussi téléchargé, mais pour commencer avec la SF j'ai téléchargé "Les aventures du Trench", qui est aussi un livre de SF avec des voyages dans le temps (mais surement plus "simple" pour ceux qui comme nous, lisons très peu de SF). Hâte de pouvoir comparer les deux :) 5 janvier 2012 12:10

  4. Pourquoi pas ? Ton avis titille ma curiosité livresque ^^ Le côté scientifique me rebute un peu par contre... 6 janvier 2012 17:57

  5. J'attendais ton avis pour voir un peu comment tu l'avais ressenti. Je pense que je vais avoir quelques difficultés avec le côté scientifique mais je suis curieuse de le lire pour le côté historique. 15 janvier 2012 18:43

Laissez un commentaire

23 July 2019 05:20