Les Etoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités

Titre VF : Les Etoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités
Auteur : Sophie Jomain


Publié aux Editions Rebelle

Date de publication : 10 octobre 2011


Sites Web à consulter
:  Site des Editions Rebelle, Facebook des Editions Rebelle,  blog dédié à la saga les Etoiles de Noss Head et Facebook de Sophie Jomain


Genre
: Young Adults, Fantastique
Pages : 352


Prix
: 18,50 €
Commander sur amazonLes etoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités

Note


Quatrième de couverture.


Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.

Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée. Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer.
J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.


Mon avis.


On peut dire que je l’attendais ce second tome ! Ayant découvert la saga de Noss Head l’année dernière, ce livre s’est rapidement fait une place privilégié dans ma bibliothèque, dans mon coeur et dans mon top 10 de mes livres préférés de l’année.

Alors oui, j’avais énormément d’attentes pour ce second tome  et j’attendais Sophie au tournant ! Et ce d’autant plus quand celle-ci me répète plusieurs fois sur facebook  : « Jess, tu vas vouloir me tuer !« .

Alors oui, Sophie, j’ai eu envie de tuer une fois que j’ai terminé ce second tome de Noss Head. Tu m’as éprouvé, tu m’as fait souffrir avec les personnages et tu m’as bluffé ! Et si je devais tuer chaque auteur qui me procure autant de sensations à la lecture de son livre, alors oui je suis prête à tuer et plusieurs fois même ! Et toi particulièrement, chère Sophie, car avec ton talent inné pour l’écriture et ta façon de faire passer les émotions à travers des choses simples, tu es devenue une auteur incontournable que je lis toujours avec autant de plaisir !

Au début de ce second tome, on retrouve notre petite Frenchy préférée en Angleterre où elle s’est finalement installée avec ses parents pour pouvoir aider sa grand-mère, Elaine. Hannah va donc faire sa rentrée universitaire à St Andrews avec son amoureux, Leith. Sur le campus, elle va bien évidemment faire la connaissance de nouvelles têtes, dont Darius, au grand dam de Leith qui ne voit pas  ce rapprochement d’un très bon oeil, et pour cause ! Darius n’est peut-être pas un simple étudiant comme les autres et cette rencontre risque bien de bouleverser tout le petit monde de Hannah… oui, mais jusqu’au ?

Il va m’être très difficile de vous parler de ce second tome des Etoiles de Noss Head, d’une part, parce que je ne tiens pas à vous spoiler et, d’autre part, parce qu’il m’a procuré tellement de sensations à la lecture sur lesquelles je ne vais pouvoir mettre des mots. Je m’excuse donc à l’avance si je n’arrive pas à m’exprimer clairement sur certains points.

Autant vous dire de suite que j’ai été séduite par ce roman au point de ne pas lui avoir trouvé de réels défauts. Je suis entrée assez facilement dans l’univers de Noss Head que j’avais pourtant quitté un an auparavant, comme s’il n’y avait pas eu cette longue coupure (sauf concernant certains détails de la mythologie garole que j’avais oublié mais je compte bien attendre la réédition du tome 1 chez Rebelle en janvier prochain pour pallier à cet oubli !) et que je n’avais jamais quitté Hannah et Leith. Retrouver ce petit couple, cette ambiance, découvrir de nouveaux lieux, de nouveaux personnages et voir Hannah et Leith évoluer dans un contexte où ils sont livrés à eux-même m’a énormément plu.

J’ai également beaucoup aimé le fait que la mythologie s’étoffe, même si au niveau garou l’essentiel est dévoilé dans le tome 1, ici on a quand même la chance de découvrir la meute et d’apprendre à connaître tous les loups qui la compose ! Mais, c’est surtout au niveau de nouvelles créatures fantastiques que la mythologie fait un énorme bond en avant ! Sophie Jomain a réussi à réinventer ces créatures de manière unique pour le plus grand plaisir du lecteur !

Résultat des courses, Rivalités porte magnifiquement bien son nom ! Dans ce second tome, Sophie Jomain éprouve Hannah et Leith à travers une série de « conflits » : que ce soit évidemment celui qui oppose garous à  ces autres créatures fantastiques ou encore celui que peuvent connaître les demoiselles amoureuses quand elles se sentent mise en danger lorsque le passé sulfureux de leur chéri est dévoilé !

Comme vous pouvez le constater, le programme de ce second tome est tout à fait alléchant et nous régale en bien des points : que ce soit au niveau de l’action/suspense qu’au niveau de la romance et de l’évolution de la relation Hannah/Leith.

Alors, que vous dire de plus sur l’intrigue sans dévoiler le pot aux roses ? Eh bien, c’est difficile ! Je me contenterai donc de vous dire qu’avec Sophie, il ne faut pas focaliser son attention sur des points mineurs qui vous paraissent sur le moment les plus importants de l’intrigue car elle vous attend ailleurs… Et si vous êtes sur le point de lui reprocher le côté prévisible de son histoire (que j’avais déjà soulevé pour le premier tome), sincèrement ne faites pas comme moi en ayant la prétention de lui dire : « ma petite Sophie, tu ne m’as pas eue, je te vois venir avec tes garous ! »  car vous aurez l’air aussi ridicule que moi pour le coup !

Sophie vous réserve une sortie qui m’a bluffée, m’a retournée, m’a remuée jusqu’au plus profond de moi-même... c’est simple, j’y pense encore presque une semaine après l’avoir lu et je n’ai pas encore réussi à digérer ce qui est arrivé…  Les questions se bousculent encore et il me tarde de lire la suite à un point jamais atteint jusqu’ici !

Niveau personnages, je n’ai pas été déçue par l’évolution de la relation Hannah/Leith, par le fait que celle-ci veuille s’imposer malgré le côté très protecteur de Leith que l’on pourrait parfois prendre pour du matchisme déplacé.

Du coup, c’est vrai que j’ai souvent pris la défense de Hannah pendant la lecture et j’étais très agacée quand Leith n’avait pas l’air de comprendre pourquoi elle réagissait comme ça, la qualifiant alors simplement de fille « ayant un sale caractère » ! C’est vraiment frustrant de voir qu’un homme qui aime une fille à ce point ne puisse pas comprendre qu’une fille amoureuse reste une fille qui va toujours douter de son couple, même si on lui dit qu’on l’aime cent fois par jour, et est définitivement jalouse des amours passés de son amoureux mais qu’elle va aussi considérer toute femelle qui approche son homme d’un peu trop près comme une menace dangereuse à rapidement écarter !

Par contre, j’ai particulièrement aimé voir Hannah prendre son envol, même par rapport à Leith… surtout quand il s’agit de ses fréquentations. Leith ne veut pas qu’elle fréquente Darius, que cela ne tienne, elle fera ce qu’elle veut ! J’aime énormément cette facette de sa personnalité, assez fonceuse et qui ne se laisse pas endoctriner par une vision des choses : Hannah est clairement le genre de personne à ne pas avoir d’ a priori sur les autres et à entendre les deux sons de cloche avant de se faire une opinion sur la personne… et si son opinion à elle diverge de celle de Leith, eh bien tant pis, il n’a qu’à faire avec !

De nouveaux personnages entrent ici en scène : que ce soit chez les garous, avec la découverte de la meute à laquelle Leith appartient mais aussi chez les autres créatures mises en avant dans le roman, avec Darius et Minah. Mais, volontairement, je ne vais pas parler de ces personnages ici, vous laissant le soin de les découvrir par vous-même et de vous faire votre propre idée à leur sujet. Sachez juste que personnellement, j’ai apprécié Julia chez les garous pour l’amitié innée qu’elle entretient avec Hannah dès leur première rencontre et Darius, pour son histoire qui m’a réellement touchée.

Côté style de l’écriture,  là encore on frôle la perfection. Sophie arrive toujours dans cette saga à faire passer des émotions fortes à travers des mots simples. Pour moi, c’est une magicienne des mots ! Elle fait partie de ces auteurs  qui ont un don inné pour l’écriture, qui arrive en deux temps trois mouvements à vous immerger dans leur monde en allant directement à l’essentiel, sans fioritures et sans passer par un style lourd et pédant. 

En conclusion, j’ai l’impression de n’avoir rien dit de ce que j’avais réellement sur le coeur suite à cette lecture, de m’être contentée du minimum syndical sans vous avoir fait passer toutes les sensations, toutes les émotions que l’univers et les personnages m’inspirent. Veuillez m’en excuser mais je pense que même en voulant la réécriture avec plus de liberté, en me moquant du spoil, je n’y arriverai pas.

Noss Head est le genre de saga qui vous prend aux tripes, qui vous embarque avec elle dans son univers fantastique pour retrouver des personnages simples auxquels on s’attache au premier regard… Tout passe par l’émotion, le ressenti,  que ce soit dans l’action, dans le rire ou dans la souffrance, il est impossible de mettre des mots sur la puissance des sensations que l’on ressent à la lecture de ce livre. Noss Head se déguste, se savoure, se relit… je ne peux rien vous dire de plus à part d’en faire vous même l’expérience et alors quand vous comprendrez ce que j’essaie de vous dire à mots cachés, vous et moi pourrons sans doute en parler ensemble librement !

En attendant, il ne me reste plus qu’à vous le conseiller, à découvrir cet univers et faire la connaissance de Hannah et Leith dont l’histoire ne pourra en aucun cas vous laisser indifférent.

Mais attention, si vous avez pas lu le tome 1 et que vous souhaitez découvrir la saga, je vous conseillerai d’attendre le mois de janvier et que le livre soit réédité chez Rebelle et ce pour deux raisons. La première pour permettre à cette petite maison nouvellement éclose de se faire connaître et forcément de gagner de l’argent pour pouvoir continuer à nous offrir de nouvelles publications et la seconde pour une raison totalement esthétique, propre à nous les maniaques de la bibliothèque : avoir une saga uniforme, avec les livres au même format car le format actuel du premier tome est plus grand que celui du 2 et soyons honnêtes, ça dénote un peu, voire même beaucoup et je n’aime pas ça ! 😉  

Alors, convaincus !? 😀

Ce que je retiens de ma lecture :

EN + : TOUT ! Ce roman m’a fait vibré du début à la fin ! Que ce soit la force des personnages, la surprise et l’étonnement que m’a laissé l’intrigue (et là je modère vraiment mes mots parce qu’au sinon, il n’y aurait que des cris pour vous dire à quel point j’ai été ébranlée par la fin !) ou encore les émotions qui véhiculent juste par l’écriture, je dis chapeau bas l’auteur !

EN – :  Si j’ai voulu tué Sophie, je vous jure que j’avais mes raisons ! Et quand vous l’aurez lu, vous comprendrez pourquoi il est inacceptable de nous faire attendre jusque mai pour pouvoir lire la suite !

Ma chérie MyCoton l’a lu, l’a aimé et a donné son avis. D’autres avis à venir sur la BBM du livre :

 Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Rhooooooooo tu viens de me le faire revivre ce NH2 ! J'ai adoré moi aussi et je me pose pleins de questions sur la suite :P 31 octobre 2011 11:43

  2. Je suis en pleine lecture de ce second tome. Je n'ai pas pu attendre une sortie au même format, alors oui ça dénote un peu dans la biblio mais tant pis. Retrouver Leith méritait bien ce minuscule sacrifice. A voir, celui-ci finira peut-être en cadeau pour un rachat à la bonne taille. Toujours aussi fan de Sophie, et après celui la je me jette sur son autre roman." Les anges aussi mordent" Merci pour ton site, je ne laisse pas énormément de commentaires par manque de temps le plus souvent mais je prend un réel plaisir à y passer régulièrement. by by 1 novembre 2011 15:27

  3. Sophie est une de mes auteures préférées ! Et je suis fan de ce qu'elle fait. J'ai aussi lu Les anges mordent aussi (chronique à venir) et j'ai adoré, même si le genre est très différent ! Merci pour le compliment, ça fait toujours plaisir de se savoir lue ;) 1 novembre 2011 15:53

  4. Je viens de le finir à l'instant....c'était une mauvaise idée de lire la fin ce matin car j'ai commencé ma journée par des larmes, mais cela n'enlève rien au fait que j'adore cette saga qui me transporte totalement dès que je tourne les premières pages. J'espère que le T3 ne va pas se faire trop attendre car mon cœur n'y résistera pas. Par contre je comprend mieux pourquoi tu dis avoir voulu "tuer" Sophie Jomain. On ne peut qu'encourager les lectrices et lecteurs de ce genre à ce jeter sur les étoiles de Noss Head s'ils ne l'ont pas encore fait ^^ Bonne journée ☺ 8 novembre 2011 10:28

  5. Je viens de terminer le tome 1 et celui-ci m'a particulièrement séduite, je suis ravie qu'il soit né de la plume d'une française. De suite j'ai cherché le résumé du second et je suis donc tombée sur ce billet... Que dire ? je suis partagée entre l'excitation et la perplexité. J'ai l'impression que la fin du tome 2 est un crève cœur, une sorte de cliffanger voir pire?! Mon impatience me pousse à me lancer dedans, mais satisfaite par la fin "légère" dans le tome 1 la raison me crie d'attendre la parution du tome 3 pour ne pas souffrir!!! Aie Mme Jomain, vous savez torturer vos lectrices!! 9 décembre 2011 00:02

  6. Salut Jess,comme toi j'adore cette saga NH1 est dans un état à force de l'avoir lu en attendant NH2.La je l'ai passé à ma belle-soeur qui j'espere va accrocher....Et bien évidemment si je pouvais attraper Sophie Jomain pour lui dire "mais qu'est ce qui vous a pris de nous faire une fin pareil", vitttttte le tome 3 au secours je me pose pleins de questions Que l'attente va être longue jusqu'en mai Bonne année à vous 28 décembre 2011 19:36

Laissez un commentaire

10 juillet 2016 07:17