Maeve Regan, tome 1 : Rage de dents

Titre VF : Maeve Regan, tome 1 : Rage de dents

Auteur : Marika Gallman

Publié aux Editions du Petit Caveau
Date de publication : 09 août 2011

Sites Web à consulter : Le site de l’éditeur, page Facebook de l’éditeur, Le site de l’auteur


Genre
: Bit-lit

Pages : 300

Prix : 17,90 €

Commander sur le site des Editions du Petit Caveau : COMMANDER


Note
 

 

Quatrième de couverture.


Avant, ma vie était simple : l’université si j’en avais envie, les hommes quand j’en avais envie. Et je n’avais aucun problème qu’un barman ne puisse m’aider à résoudre.

Ça, c’était avant qu’on essaie de me kidnapper. Aujourd’hui, tout semble être fait pour me foutre en rogne.

Petit 1 : j’apprends que ma famille n’est pas ce qu’elle semble être.

Petit 2 : l’homme qui m’a élevée me ment sans vergogne.

Petit 3 : des types douteux me poursuivent.

Et petit 4 : il semblerait que je ne sois pas tout à fait humaine…

Ah, j’oubliais ! Mon seul allié dans ce merdier est un vampire charismatique dont le passe-temps favori est de me martyriser en me rappelant à quel point je ne suis pas si différente de lui.

Quand je vous dis qu’il y a de quoi s’énerver…


Mon avis. 

Maeve est une jeune fille ordinaire… enfin, c’est ce qu’elle croit, jusqu’à ce que son grand-père lui révèle qu’elle fait partie d’une famille de « sorciers » et que son père est un vampire ! 

Bien que difficile à accepter, elle va devoir vite se faire à sa nouvelle condition car de méchants vampires se sont lancés sur ses traces. Pourquoi ? Maeve n’en est pas sûre mais visiblement ce sera à cause de papa Victor, un méchant vampire de plusieurs siècles que plusieurs  de ses congénères aimeraient envoyer ad patres !

Pour l’aider à se défendre, Maeve est aidée par Lukas, un beau vampire, aussi sexy qu’énervant !

Voilà ce qui me vient à l’esprit en premier lieu pour résumer – sans spoiler –  ce premier tome de Maeve Regan.


Ce premier tome est une excellente mise en bouche
qui nous permet non seulement de bien nous familiariser avec le personnage de Maeve (et quel caractère, SVP !) mais aussi avec l’univers de cette dernière : son passé, sa famille et bien sûr les vampires !

L’histoire reste assez simple, rien d’original dans le fait de voir une héroïne menacée par une bande de méchants suceurs de sang et qui est protégée par l’un d’entre eux – mais qui lui est gentil ! –  pour ne pas se faire croquer toute crue !
Mais voilà, cela a beau être du réchauffé, ça marche et ça marche bien !

On avance assez rapidement dans l’intrigue, il n’y a pas vraiment de temps mort et chaque chose est expliquée à point nommé. Le lecteur n’est à aucun moment perdu dans la mythologie avancé par l’auteur qui mélange vampires et sorciers aux curieuses aptitudes. Rien d’innovant en soi mais ainsi mélangée, cela aurait pu être de suite plus complexe, mais Marika Gallman distille habilement les informations pour laisser à son héroïne –  et donc au lecteur – le temps de bien tout digérer. 

Côté rebondissements, il y en a quelque uns dans le roman bien amenés et j’avoue que je ne les ai pas toujours vus venir ! 

Ce qui m’a le plus séduit dans le roman, c’est le final parce que je ne m’attendais pas du tout à cela. Depuis le début du roman, l’auteur nous baladait certes dans un univers assez sombre, surtout concernant le passé de Maeve, mais tout en conservant une certaine légèreté. Mais à la fin du roman, on perd cette légèreté pour entrer dans quelque chose de vraiment dark et d’inattendu et qui nous donne forcément envie de connaître la suite…

 
Côté personnages
, j’ai eu un peu de mal avec Maeve que je trouvais trop rentre-dedans, trop grande gueule. Si d’habitude, cela ne me dérange pas (vu que j’ai également un super caractère de chien, pour ne pas dire de m****), le décalage avec ses sentiments m’est ici paru trop grand : Maeve parle beaucoup, parfois pour ne rien dire mais quand il s’agit de montrer ses sentiments, il n’y a plus personne. Et c’est ça que j’ai trouvé dommage.

On apprend qu’elle a eu un amour dont elle a beaucoup souffert dans le passé et que c’est pour cette raison qu’elle est distante… OK, normal… Mais, j’aurais aimé en savoir plus ! Car même si on devine exactement qui est cet amour déçu, on ne sait pas du tout ce qu’il s’est passé exactement dans ce couple et pourquoi ils ne sont plus ensemble aujourd’hui…

En attendant, cet amour contrarié est à l’origine de l’état d’esprit de la Maeve d’aujourd’hui… et vu qu’il manque au lecteur des éléments essentiels pour comprendre le fonctionnement émotionnel de la jeune demoiselle, on n’arrive pas à comprendre qu’elle reste si détachée face à certaines personnes de son entourage, et en particulier de Lukas.

Ceci dit, j’ai pu remarquer qu’à la fin du roman, lorsque Maeve perd la légèreté qui la caractérisait, elle prend conscience de certaines choses et on la sent plus dans l’émotionnel, dans le ressenti, qu’elle regrette d’agir comme elle le fait vis-à-vis de certains personnages. On sent des regrets, de l’affection, de la tristesse et ça fait du bien. Maeve est capable de sentiments, et c’est tout ce que j’avais besoin de savoir pour continuer la saga avec plaisir !

J’ai beaucoup aimé Lukas et ce depuis le début !  Beau gosse, charmeur, vampire gentil et affectueux, on peut se demander pourquoi Maeve a tellement de mal à se laisser aller avec lui ! Il m’a plu pendant tout le roman, même lorsqu’il se comporte comme un salaud avec elle. Durant tout le récit, malgré le rejet, l’agressivité de Maeve, il va l’aider, l’épauler, la protéger et lui apprendre les bases pour se défendre et même à se comporter comme un vampire !

Les coups de gueule entre eux deux sont légion pour notre plus grand plaisir. Plus ils se disputent, plus grande est la tension sexuelle et on en redemande encore et encore ! 😀

Par contre, l’ami de toujours, le BFF de Maeve, Elliot, ne m’a pas séduit du tout. Entre sa façon d’être avec Maeve et ce qu’ils sont sensés être l’un vis-à-vis de l’autre, il y a un monde, un trop gros décalage qui rend cette relation malsaine. On a beau être les meilleurs amis du monde, il y a des limites à respecter, surtout quand on a soi-même une petite amie…  Il s’immisce trop dans la vie de Maeve, surtout au niveau sentimental. 

Ceci dit, Elliot est un VRAI ami qui répondra présent quand Maeve aura besoin de lui et qui comprendra sa situation sans lui poser de questions ni avoir peur… alors que bon, il y a de quoi paniquer quand même ! 

Les autres personnages m’ont plu également mais il serait trop long de tous les détailler ici. Concernant le « méchant » de l’histoire, je dirai qu’il arrive un peu comme un cheveu au milieu de la soupe, là où on ne l’attend pas et ça manque donc de profondeur jusqu’ici, même si on comprend le pourquoi du comment de sa méchanceté envers Maeve. J’attends la suite pour pouvoir juger sa personnalité et sa relation conflictuelle avec notre héroïne.


Côté style de l’écriture
, j’ai beaucoup aimé la plume de Marika Gallman. Le style est assez fluide et le tout se lit très bien. Vu que notre narratrice est bien sûr Maeve, je dirai que l’auteur a parfaitement adapté le langage et le ton – que ce soit dans les dialogues ou les descriptions – à la personnalité explosive de cette dernière. Le tout est très cohérent et on rentre vite dans le monde de Maeve pour cette raison.

J’ajouterai que les références utilisées le sont avec justesse et précision. J’ai adoré le passage où Maeve appelle l’un de ses protecteurs, Lala comme le Télétubbies ! Il y en a d’autres mais celle-ci m’a vraiment marquée et m’a fait sourire à plusieurs reprises !


En conclusion
, je découvre ici un excellent premier tome d’une saga bit-it francophone ! Si la personnalité de Maeve m’a quelque peu dérangée au début, finalement j’ai succombé à son sale caractère et surtout lorsqu’elle a enfin craquelé l’épais mur qu’elle a construit autour d’elle en fin de roman. J’ai apprécié qu’elle me montre un nouvel aspect de sa personnalité, même si lors des dernières pages elle a un peu perdu de la légèreté avec laquelle elle prenait les choses. Le second tome annonce des choses plus sombres et j’ai hâte de m’y plonger pour savoir ce qu’il va advenir de Maeve et de ses amis… 

 

Je termine donc cette lecture sur une bonne note, même si des petites choses m’ont dérangées par ci par là !
 

 


Ce que je retiens de ma lecture :


EN +
: Un roman qui a su me surprendre là où je ne l’attendais pas !
EN – : Une héroïne qui ne montre pas assez ses sentiments pendant quasi tout le roman (mais qui fait tomber le masque à la fin) et des petites choses qui ne sont pas bien expliquées comme son histoire passée avec l’un de ses amis ou encore le fait qu’elle soit « vénéneuse » quand Lukas boit son sang.


TheChouille
l’a également lu. Retrouvez d’autres avis sur la page bibliomania du livre : 
 

Logo Livraddict

 

Commentaires

  1. Je note pour une prochaine fois, sait-on jamais. Là comme cela, je ne suis pas plus attirée que ça mais parfois on peut avoir de bonnes surprises donc à l'occas' pourquoi pas ! ;) Je te souhaite une bonne semaine ;) 3 octobre 2011 06:04

  2. Hiiii! J'ai rencontré l'auteur hier, son livre est sur mon bureau, et j'ai vraiment hâte de le lire ! 3 octobre 2011 07:20

  3. un bit lit francophone, hum! je suis septique mais pourquoi pas! 3 octobre 2011 08:39

  4. Ton avis titille ma curiosité et j'ai envie de voir comment Maeve et moi on va s'entendre. 3 octobre 2011 12:59

  5. Encore une nouvelle saga bit-lit que je vais sûrement lire, et ce grâce à toi ! Merci pour cette chronique^^ 4 octobre 2011 22:04

  6. Effectivement, on a un avis très similaire et tu pointes des détails dont je n'ai pas parlés (le côté vénéneux de Maeve qui ne trouve pas de réponse, la façon de se comporter d'Elliot) mais pour lesquels je suis parfaitement d'accord avec toi ! :) Il y a du bon du côté des francophones, pas besoin d'aller forcément du côté de la traduction. ^^ 9 octobre 2011 16:37

  7. J'avais noté le titre, et ton avis me donne très envie de le lire, pour me forger mon propre avis :-) Mon petit doigt me dit que Maeve et moi allons bien nous entendre ^^ 2 novembre 2011 17:10

  8. [...] faisait longtemps que ce roman me tentait. Jess m’avait déjà mis l’eau à la bouche grâce à son avis, mais j’ai attendu sa [...] 24 mai 2012 10:51

Laissez un commentaire

19 September 2019 06:06