Journal de Stefan, tome 1 : Les origines

Journal de StefanTitre VF : Journal de Stefan, tome 1 : Les origines
Titre VO : Stefan’s Diaries : Origins

Auteur
: L.J. Smith en collaboration avec J. Plec et K. Williamson (USA)
Traduction de Aude Lemoine
 
Publié aux Editions Hachette Jeunesse – collection BlackMoon
Date de publication : 02 mars 2011
Sites Web à consulter : Lecture Academy ; Site de l’auteur

Genre
: Jeunesse
Pages : 261

Prix
: 15 €
Note :


Quatrième de couverture.

 

Mystic Falls, 1864.
Stefan Salvatore se résigne difficilement à épouser Rosalyn. Quel poids pourrait avoir un mariage forcé face à la passion que suscite la mystérieuse Katherine ? Même son frère Damon semble prêt à lui succomber. Peu à peu, un triangle amoureux d’une dangereuse sensualité se dessine, à l’abri des attaques mortelles qui se multiplient dans la région. Mais l’étau de ces crimes sanglants se resserre et bientôt Stefan est directement touché…

Mon avis.

 
Comme vous le savez certainement, je suis fan de la série Vampire Diaries qui est actuellement diffusée sur la chaîne américaine The CW (En France, la série est diffusée sur TF1 et en Belgique, sur RTBF). Plus fan de la série télé que de la saga littéraire à son origine, j’étais curieuse de découvrir ce que Journal de Stefan, une saga co-écrite avec les scénaristes de la série, aller donner et si j’allais mieux apprécier cette nouvelle trilogie dérivée…

Si j’étais assez enthousiaste de découvrir cette trilogie, j’ai un peu déchanté. Pas que le contenu soit mauvais, que du contraire, j’ai aimé retrouvé le passé des personnages Stefan/Damon/Katherine repris à travers la série.
Ce qui m’a un peu choquée durant ma lecture, c’est que le récit est en total décalage avec la saga originelle.
Pour rappel, la saga d’origine se déroule à Fell’s church.
Ici, on déménage directement à Mystic Falls, vu que c’est le nom de la ville repris dans la série télé. Et c’est là forcément qu’il y a un décalage insoluble
Si on reprend Fell’s Church, on est décalé par rapport à la série mais si on reprend Mystic Falls, c’est par rapport aux livres originaux qu’il y quelque chose qui cloche !
Vous allez dire que je chipote pour rien… et vous avez sans doute raison. Je sais que la série a pris pas mal de liberté par rapport au récit originale et thanks God pour nous, elle en est améliorée.
Cependant, je trouve quand même choquant d’avoir deux récits reprenant les mêmes personnages qui vivent des choses totalement différentes selon qu’on soit dans la première saga ou la seconde. Le passé des personnages n’étaient qu’effleurés dans le premier tome de Journal d’un vampire, Stefan racontant brièvement son histoire à Elena.. et celle-ci n’est pas du tout la même que celle racontée dans la série et donc forcément dans cette nouvelle trilogie.
Mais il s’agit toujours du même triangle amoureux, d’une même vampire qui fait boire son sang à deux jeunes hommes naïfs et de la transformation des deux mêmes jeunes hommes en vampires super sexy.
Perso, j’ai du mal à séparer les deux sur papier, alors que le contraste sur l’écran me choque beaucoup moins.

Imaginons que j’arrive à séparer les deux, à me dire qu’il s’agit de deux sagas complètements différentes qu’il ne sert à rien de vouloir comparer l’une à l’autre, cette nouvelle trilogie en vaut-elle vraiment la peine ?
Je dirai oui et non.
 
Oui car il est toujours intéressant de développer, d’approfondir les relations, l’histoire par rapport à ce qui nous est présenté sur l’écran. Sur les 22 épisodes que composent une saison (2 au total jusqu’ici, la troisième sera diffusée dès le mois de septembre aux USA), les flash-backs vers le passé restent des épisodes assez rares et une dizaine de minutes leur sont consacrées sur un épisode… Dur dur donc d’aller au fond des choses !
Grâce à ce premier tome, on peut donc revivre de façon plus détaillée, la rencontre entre Katherine et nos deux  sexy boys ainsi que leur transformation en vampire.
De même, on peut apprendre à découvrir leur personnalité en tant qu’humain, voir si le fait d’avoir été transformé à changer fondamentalement quelque chose à leur caractère.

Non
parce qu’il n’y a rien de neuf apporté à l’histoire, rien qu’on ne sache déjà.
Ce qui m’a même dérangée, c’est de voir que le Stefan de cette époque était très différent du Stefan d’aujourd’hui et mon regard sur lui va certainement changer par rapport à cela.
En faisant abstraction de la saga littéraire et me rapportant uniquement à la série, j’ai gardé en tête que Katherine n’avait jamais exercé son pouvoir de persuasion sur Stefan et que donc les sentiments qu’il avait nourris à son égard était bien réels. Lire ce premier tome m’a grandement déstabilisée dans la mesure où soit ce postulat établi par la série est faux (d’où la question de l’intérêt de faire une trilogie qui aborde plus en profondeur le passé des personnages si c’est pour faire quelque chose d’encore différent…), soit Stefan n’a aucune crédibilité et une personnalité de girouette, ce qui ne me convient pas vraiment dans la mesure où pour moi, il était celui qui avait la tête sur les épaules.

Dans ce premier tome, je n’ai pas retrouvé le Stefan de la série
, alors que ce sentiment n’est pas du tout apparu pour Damon ni pour Katherine.
Dès le début, j’ai éprouvé un malaise par rapport à Stefan (qui est tout de même le narrateur) et le sentiment dominant est que je l’ai trouvé très indécis dans ce qu’il veut, dans sa pensée.
Il se laisse dicter sa vie par son père, n’ose pas l’affronter lorsque les choix qu’il fait pour lui ne lui conviennent pas alors Damon se comporte comme l’électron libre de la famille !
Stefan change d’avis comme de chemise, pouvant passer de blanc à noir en même pas 24 heures de temps. Cette facette révélée ne correspond pas à ce que je connais du Stefan de la série, toujours réfléchi, sûr de lui et de sa façon de penser et de se comporter avec autrui.

Damon
, quant à lui, m’est apparu fidèle à lui-même, refusant de se laisser dicter sa manière de vivre par un père autoritaire qu’il ne craint pourtant pas. Il a ses idées et les défend jusqu’au bout.
On notera cependant que le récit m’a permis d’éclaircir un point crucial de la relation entre les deux frères, le pourquoi Damon a commencé à détester son propre frère alors que tout les unissait dans leur vie d’humain.
Alors que la relation de pouvoir dans la série semble montrer que Damon a l’ascendant sur Stefan, il n’en a pas toujours été ainsi, Damon s’en remettant totalement à son frère dans leur première vie. Et les mauvais choix que l’un fait, l’autre lui fera payer pour l’éternité… bien que l’évolution de la série télé montre un adoucissement des relations fraternelles par rapport à ce qu’il en était dans les premiers épisodes.
On regrettera également sur ce soit uniquement le point de vue de Stefan qui soit mis en avant. De l’histoire de Mystics Falls, de ses fondateurs, de ce groupuscule naît pour éradiquer les vampires, on n’a finalement aucun autre développement que ce que nous en dira Stefan…
Dès lors, la relation naissante entre Pearl et Jonathan Gilbert passe complètement à la trappe et est juste évoquée.
De même, la bataille durant laquelle les vampires seront brûlés reste un moment très vague, expliqué avec les mots de Stefan qui était, à ce moment-là, en pleine confusion… le tout n’est pas rendu très clairement, c’est dommage car l’épisode de l’Eglise et des vampires qui y sont brûlés apparaît comme l’un des plus importants de la saga.
La narration a la première personne a donc eu ici ses limites…

Côté style de l’écriture
, rien de bien transcendant. Le style est très simple, limite niais par moments… encore un élément qui s’ajoute à la liste de ceux qui font que je ne reconnais pas Stefan dans cette trilogie. 
Les chapitres sont cependant courts et assez rythmés. Un livre qui se lit donc assez vite !
Je suis un peu mal à l’aise de parler du style de . J. Smith pour cette nouvelle trilogie alors que je suis encline à croire qu’elle n’a pas réellement eu son mot à dire quant à ce livre.
En me baladant sur le site de l’auteur aujourd’hui, je suis tombée sur un avertissement qui précisait que les livres mentionnant plusieurs noms sur la couverture ou précisant « created by L.J. Smith » (créé par L.J. Smith) n’ont rien à voir avec l’auteur et n’ont en aucun cas été écrit par elle.
Personnellement, cette façon de procéder me choque un peu. Je n’aimerais vraiment pas que d’autres personnes s’approprient mes personnages, mes histoires pour en faire d’autres livres en signant qui plus est de mon nom !
Mais bon, dans un monde où seul l’argent est roi, il semblerait que tout soit permis…

En conclusion
, cette nouvelle trilogie se lit bien et est un bon complément à la série sans être indispensable. Il permet surtout d’approfondir certains points de l »histoire et les relations entre les personnages.
Je poursuivrai la trilogie par curiosité uniquement. J’en attendais sans doute trop et certainement pas à être déçue par un personnage qui, dans la série, me plaît énormément par sa maturité et sa façon raisonnée de voir les choses – sans pour autant que ce dernier ait le charisme de mon cher Damon !


Ce que je retiens de ma lecture :


EN +
: Une chouette façon d’appronfondir le passé des personnages par rapport à ce qui est montré dans la série. Un bon complément pour les fans !
EN – : Un Stefan décevant dans son comportement. Et surtout, le fait que cette nouvelle trilogie est en complète opposition avec la saga principale. Pour l’apprécier, il faut faire abstraction de ce qui est dit dans Journal d’un Vampire, sinon rien n’a de sens.
 
D’autres livraddictiens l’ont lu et ont donné leur avis : TheChouille, Slay, La Mordue, L@ura, thebrookehaley, MarionJB, nane42,HanaPouletta et d’autres encore sur la page bibliomania du livre :

Logo Livraddict

Commentaires

  1. Peut être que le T2 sera une meilleure surprise ^^' 16 juillet 2011 21:41

  2. je passe, je ne suis pas assez fna de la série :) 16 juillet 2011 21:52

  3. Personnellement je n'ai pas du tout aimé (j'ai d'ailleurs fais une critique vraiment négative sur mon blog) Je l'ai trouvé inutile et Stefan vraiment chiant :/
    Au fait ce n'est pas une trilogie (je le croyais aussi) apparemment ce sera une vraie saga avec au moins 6 tomes !
    Moi qui ne voulais pas rester sur une note négative je sais déjà que je ne vais pas acheter la suite, bien trop de tomes. 16 juillet 2011 22:19

  4. Ce livre n'est pas une déception pour moi, mais je n'en sors pas subjuguée... Même sans connaitre la série, j'ai trouvé que l'on savait d'avance ce qui allait se passer, c'est dommage ! J'aurais préféré découvrir le journal de Damon... 4 août 2011 20:30

Laissez un commentaire

3 octobre 2015 02:41